Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

"Les mecs lourds" de Natacha Henry

#
Profil

lam

le lundi 15 février 2010 à 13h51

Clementine
En même temps, on leur en raconte tant et tant qu'ils sont eux, par contre, gavés, peut-être... Mais gavés sur le contenu courant, pas sur la signification que ça comporte au niveau du réseau que ça crée. Je suis quand même estomaquée parfois de croiser des hommes qui se contentent quasi de trois syllabes par jour...

Eh oui, et pour en rajouter une couche (bon c'est sur que le titre du fil pris au premier degré n'est pas vendeur pour la gent masculine), eh ben on se retrouve a parler d'évolution vers l'égalité des sexes, et du besoin d'explorer les facettes de l'intime, de la communication, des conditionnements.... et de faire de manière pourquoi pas conjointe et dégenrée..........................

....................................entre femelles! :-/

PS: au cas où ca s'rait mal compris: j'utilise le mot "femelles", (oh oui qu'il peut paraitre péjoratif!) par comparaison avec son équivalent masculin qui ne l'est pas tant. (réappropiation des mots, d'une des sources majeures de conditionnement)

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

Boucledoux

le lundi 15 février 2010 à 14h44

lam
....
d'explorer les facettes de l'intime, de la communication, des conditionnements.... et de faire de manière pourquoi pas conjointe et dégenrée..........................

....................................entre femelles! :-/

:-) voui voui voui mais bon, y en a qui suivent attentivement même si c'est (pour l'instant) silencieux

#

(compte clôturé)

le lundi 15 février 2010 à 16h32

Boucledoux
:-) voui voui voui mais bon, y en a qui suivent attentivement même si c'est (pour l'instant) silencieux

Oooh, viendez, viendez, sivouplé!!!

#

(compte clôturé)

le lundi 15 février 2010 à 16h46

lam
Complètement d'accord avec le fait que les femmes mettent souvent les hommes dans des 'places d'hommes', [...]
Je crois que les traditions patriarcales sont à égalité propagées par les hommes et les femmes.

Il y a vraiment des choses à adapter dans les facettes très genrées de nos comportements-qui-paraissent-tellement-"normaux"-ainsi.

La disqualification dont je parle dans mon petit article...


Ca me fait penser au troisième genre de l'hindouisme et les castes/communautés associées où se retrouvent une diversité de personnes non conformes à l'hétérosexualité classique.

Les hijras?

je crois que quand une porte de sortie à l'hétéronormalité est offerte, eh ben elle est utilisée... sinon on attend d'avoir assez de sécurité et de respect de l'individu dans une société pour commencer à revendiquer...

Dans un cas comme dans l'autre, c'est terrible que cela doive se payer soit de la perte du plaisir procuré par les organes génitaux, soit par la perte de la fertilité - ou les deux (à part le cas où la fertilité est déjà compromise au départ pour une cause chromosomique). Mais de toute façon, il est question de caution sociale, et il s'agit semble-t-il moins d'un choix personnel que d'un choix par défaut: être d'un troisième genre ou de pas de genre du tout, pour trouver une place et/ou un moyen d'existence.

#
Profil

lam

le lundi 15 février 2010 à 17h46

Clementine
La disqualification dont je parle dans mon petit article...

Yep, j'ai bien aimé. Je trouve tes exemples parlants :-)

Sinon, pour les Hijras, j'ai aussi le sentiment que c'est un choix par défaut. L'émasculation est obligatoire, tôt à l'adolescence et il en résulte un fort risque de mortalité. (Bon ma réticence est peut-être culturelle, mais...)
Il se trouve malgré cela des prétendants au statut... car comme dans ton exemple au Brésil, il s'agit de pouvoir exister, même si l'étiquette ne vous va pas vraiment.

Ca va loin tout ça. De mon coté je crois qu'on est tous des mélanges de genre. reste à savoir comment on se sent avec sa partie qui ne correspond pas à notre sexe biologique, ou avec celle qui correspond (c'est selon!).

Je trouve ca difficile d'assumer mon identité et de dépasser les rapports genrés, surtout dans le cadre professionnel. On est tellement vite cataloguées... C'est pas simple de s'affirmer sans que cela soit instantanément perçu comme une déclaration de guerre. Et je suis loin d'être transgenre, je trouve même mon attitude souvent trop conformiste.

Rien que de tendre la main au lieu de tendre sa joue pour saluer suscite des remarques acides. Bon OK, celles là c'est facile de passer par dessus, mais j'ai parfois peur d'aller plus loin alors que je bouillonne en dedans!

Est-ce que les hommes/femmes sur ce forum ont symétriquement des moments ou c'est dur avec leur féminité/masculinité?

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 15 février 2010 à 19h26

En attendant que quelqu'un d'autre se manifeste, je vais déjà faire écho concernant la bise. C'est un truc pas anodin du tout pour moi, et j'apprécie vraiment de pouvoir tendre la main en faisant connaissance, et après un moment ensemble, de choisir de tendre encore la main ou de faire une bise. Je me trouve souvent limite faux-cul... Sur le fil concernant les hugs et Cie, je me suis déjà exprimée sur le sujet, groumpf. La peau des autres, j'ai trop dû la toucher par force dans mon premier métier.

Les jours où j'assume les remarques éventuelles, je m'en tiens à une poignée de main si c'est ça que je me sens de faire. Et si je me sens à fleur de peau, toute remarque sur le sujet suscite en moi une mini-ère glaciaire: je ne dis rien, je regarde dans les yeux le commentateur(trice), et je fais signe de continuer à commenter (???). Réactions variées... mais souvent, la personne bat en retraite.

#
Profil

Drya

le mardi 16 février 2010 à 00h05

Est-ce que les hommes/femmes sur ce forum ont symétriquement des moments ou c'est dur avec leur féminité/masculinité?

C'est clair que je me sent toujours à la merci d'une remarque désobligeante insidieusement misogyne, accompagnée d'un "c'est pour rire", et d'autant plus que je sais à quel point ça me met hors de moi. J'ai beau me dire que "c'est comme ça et ça n'a rien de personnel".

En attendant que quelqu'un d'autre se manifeste, je vais déjà faire écho concernant la bise. C'est un truc pas anodin du tout pour moi, et j'apprécie vraiment de pouvoir tendre la main en faisant connaissance, et après un moment ensemble, de choisir de tendre encore la main ou de faire une bise.

C'est comme nous demander de faire les photocops et apporter le café, avec les femmes, c'est facile d'aller au contact par réputation.
En dehors de ça, j'aime bien les autres pays d'Europe où on ne fait pas la bise, même aux femmes: ça permet de voir le visage de la personne quand on lui dit bonjour !

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 00h28

Drya
C'est clair que je me sent toujours à la merci d'une remarque désobligeante insidieusement misogyne, accompagnée d'un "c'est pour rire", et d'autant plus que je sais à quel point ça me met hors de moi. J'ai beau me dire que "c'est comme ça et ça n'a rien de personnel".


C'est pas parce que le type se masturbe la fibre rigolarde tout seul qu'on est obligée de le regarder se faire du bien. L'humour est finalement quelque chose d'assez personnel... même si quelqu'un essaie de te persuader du contraire...

#
Profil

titane

le mardi 16 février 2010 à 11h36

Moi j'aime bien biser homme ou femme... Mais pour les femmes je n'y mets pas la même délicatesse... Non pas quelles soient plus fragile, mais j'avoue y prendre un plaisir plus sensuel... Avec les hommes se sera avec une étreinte plus vigoureuse.

Deux présences différentes.

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 12h12

Moi ça me gonfle de faire la bise tous les matins à la totalité de mes collègues à l'administration et aux enseignants que je croise toute la journée. Et j'ai rien contre la chaleur humaine pourtant...mais au boulot...pfff.

#
Profil

lam

le mardi 16 février 2010 à 12h44

titane
Moi j'aime bien biser homme ou femme... Mais pour les femmes je n'y mets pas la même délicatesse... Non pas quelles soient plus fragile, mais j'avoue y prendre un plaisir plus sensuel... Avec les hommes se sera avec une étreinte plus vigoureuse.

Deux présences différentes.

Ah... Séduction vs Compétition en filigrane, ou bien j'y suis pas du tout?

Merci d'apporter un regard d'homme à cette discussion :-)

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

Nounours

le mardi 16 février 2010 à 12h50

Une main tendue et un joli sourire :-) le matin pour vous mettre de bonne humeur et une bise pour les moments particuliers pour plus de convivialités !

Petit poeme:

Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup,
Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne,
Il ne dure qu'un instant, mais son souvenir est parfois éternel,
Personne n'est assez riche pour s'en passer,
Personne n'est assez pauvre pour ne pas le mériter,
Il crée le bonheur au foyer, soutient les affaires,
Il est le signe sensible de l'amitié,
Un sourire donne du repos à l'être fatigué,
Donne du courage au plus découragé
Il ne peut ni s'acheter, ni se prêter, ni se voler,
Car c'est une chose qui n'a de valeur qu'à partir du moment où il se donne.
Et si toutefois, vous rencontrez quelqu'un qui ne sait plus sourire,
soyez généreux donnez-lui le vôtre,
Car nul n'a autant besoin d'un sourire que celui qui ne peut en donner aux autres.

Raoul Follerau.

#
Profil

lam

le mardi 16 février 2010 à 12h52

insognare
Moi ça me gonfle de faire la bise tous les matins à la totalité de mes collègues à l'administration et aux enseignants que je croise toute la journée. Et j'ai rien contre la chaleur humaine pourtant...mais au boulot...pfff.

Ben pareil! Et j'ai du lutter pour faire accepter que je serre la main... Classiquement on me répond "mais on se connait" avec le sous-entendu "on se connait assez pour se faire la bise ", mais généralement quand tu soulèves le fait qu'il se connaissent bien entre collègues masculins et qu'ils ne se bisouillent pas la joue pour autant tu obtiens un "oui mais, c'est pas pareil"... Ah bon?

#
Profil

lam

le mardi 16 février 2010 à 12h54

@ Nounours: vive les sourires! :-) :-) :-)

et comme dit Drya, en serrant la main tu vois à qui tu l'adresses ce sourire...

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 13h11

Une bise perd de sa valeur si elle est faite par réflexe, à mes yeux. Un contact de visage à visage, c'est intime, impliquant; si ça ne signifie rien, je préfère ne pas en faire. Et puis les collègues ne sont pas forcément des amis... et puis on ne devrait même pas avoir à justifier de s'en tenir à la poignée de main.

Bientôt on va nous dire qu'on n'est pas libérées, mmmpppfff :-)

#
Profil

Junon

le mardi 16 février 2010 à 13h46

Ni bises ni serrage de main au bureau.
On se salue simplement!
(ceci dit, si je pouvais, je sauterais volontiers au cou de mon amoureux au bureau!)
Pour le reste, je ne note pas vraiment de désagrements liée à ma condition de femme (bosser dans une institution qui accorde des salaires égaux entre hommes et femmes y est-il pour qqose?), à part l'insistance de certaines à me voir faire des enfants ;)

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 14h27

Nounours
Une main tendue et un joli sourire :-) le matin pour vous mettre de bonne humeur et une bise pour les moments particuliers pour plus de convivialités ! Petit poeme: Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup,
Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne,
Il ne dure qu'un instant, mais son souvenir est parfois éternel,
Personne n'est assez riche pour s'en passer,
Personne n'est assez pauvre pour ne pas le mériter,
Il crée le bonheur au foyer, soutient les affaires,
Il est le signe sensible de l'amitié,
Un sourire donne du repos à l'être fatigué,
Donne du courage au plus découragé
Il ne peut ni s'acheter, ni se prêter, ni se voler,
Car c'est une chose qui n'a de valeur qu'à partir du moment où il se donne.
Et si toutefois, vous rencontrez quelqu'un qui ne sait plus sourire,
soyez généreux donnez-lui le vôtre,
Car nul n'a autant besoin d'un sourire que celui qui ne peut en donner aux autres. Raoul Follerau.

Génial ! Merci. Je vais le mettre sur mon Facebook.

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 14h29

Junon
Ni bises ni serrage de main au bureau.
On se salue simplement!
(ceci dit, si je pouvais, je sauterais volontiers au cou de mon amoureux au bureau!)
Pour le reste, je ne note pas vraiment de désagrements liée à ma condition de femme (bosser dans une institution qui accorde des salaires égaux entre hommes et femmes y est-il pour qqose?), à part l'insistance de certaines à me voir faire des enfants ;)

Pourquoi tu sautes pas à son cou alors ?
Moi aussi ça commence à être plus fréquent, les allusions aux "futurs enfants que je vais forcément mettre sur terre puisque j'attends ça avec impatience". Grrrr...

#

(compte clôturé)

le mardi 16 février 2010 à 14h30

lam
Ben pareil! Et j'ai du lutter pour faire accepter que je serre la main... Classiquement on me répond "mais on se connait" avec le sous-entendu "on se connait assez pour se faire la bise ", mais généralement quand tu soulèves le fait qu'il se connaissent bien entre collègues masculins et qu'ils ne se bisouillent pas la joue pour autant tu obtiens un "oui mais, c'est pas pareil"... Ah bon?

Tiens c'est vrai ça ! Le peu de collègues masculins que j'ai ne se font pas la bise.

#
Profil

Junon

le mardi 16 février 2010 à 15h14

insognare
Pourquoi tu sautes pas à son cou alors ?
Moi aussi ça commence à être plus fréquent, les allusions aux "futurs enfants que je vais forcément mettre sur terre puisque j'attends ça avec impatience". Grrrr...

Pourquoi?
Plein de raisons, mais pas de mon fait; souci de discrétion (en général et vis à vis de mon autre compagnon, connus de mes collègues), distance naturelle que lui rétablit au boulot et peu de démonstrativité de nature de sa part (il ne l'est pas tellement plus dans la rue ou même parfois en tête à tête)
Ceci dit, ce n'est pas plus mal, ça permet de cloisonner et de se retrouver plus sereinement le soir.
Bonne chance pour les allusions, il paraît que ça va en augmentant jusqu'à la quarantaine...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion