Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

"Les mecs lourds" de Natacha Henry

#

(compte clôturé)

le mercredi 12 août 2009 à 13h40

Et à force de développer des compétences particulières chez l'un et l'autre genre, il semble que la génétique s'en soit mêlée... Au scanner, on voit bien qu'à stimulus égal, les zones du cerveau qui s'activent respectivement chez un homme et une femme ne sont pas les mêmes, ou ne s'activent pas de la même manière.

Que les farouches opposant(e) s de l'essentialisme respirent un bon coup :on peut bien imaginer que ce qui s'apprend à chaque génération s'inscrive la moindre dans un bagage génétique courant sur des millions d'années d'évolution...

Considérer la validité de cette hypothèse, en attendant qu'elle puisse être infirmée ou affirmée, c'est juste de l'honnêteté intellectuelle.

#
Profil

Clown_Triste

le mercredi 12 août 2009 à 16h20

Clementine
Au scanner, on voit bien qu'à stimulus égal, les zones du cerveau qui s'activent respectivement chez un homme et une femme ne sont pas les mêmes, ou ne s'activent pas de la même manière.

Sur ce sujet, je recommande le petit livre de Catherine Vidal "Hommes, femmes, avons-nous le même cerveau" qui n'a pas l'air partisan et qui "remet à leur place" certaines idées et les résultats de certaines études tendant à distinguer fortement le cerveau des hommes et des femmes.

Reste que selon moi on ne peut nier nos différences biologiques (masse musculaire, hormones et organes différents) et leur influence sur nos comportements, souvent largement occultée par notre sentiment exagéré d'être des créatures pensantes et rationnelles, agissant par choix plus que par pulsion.
Je suis d'ailleurs curieux d'entendre les arguments de voyageur, quand il dit : "et encore, je pourrais argumenter" sur ce sujet...

C.T.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#

(compte clôturé)

le mercredi 12 août 2009 à 16h56

Clown_Triste
Sur ce sujet, je recommande le petit livre de Catherine Vidal "Hommes, femmes, avons-nous le même cerveau" qui n'a pas l'air partisan et qui "remet à leur place" certaines idées et les résultats de certaines études tendant à distinguer fortement le cerveau des hommes et des femmes. Reste que selon moi on ne peut nier nos différences biologiques (masse musculaire, hormones et organes différents) et leur influence sur nos comportements, souvent largement occultée par notre sentiment exagéré d'être des créatures pensantes et rationnelles, agissant par choix plus que par pulsion.
Je suis d'ailleurs curieux d'entendre les arguments de voyageur, quand il dit : "et encore, je pourrais argumenter" sur ce sujet... C.T. Message modifié par son auteur il y a une heure.

Il dit quoi par exemple, ce livre?

#
Profil

Clown_Triste

le mercredi 12 août 2009 à 17h53

En substance, ce livre laisse entendre que beaucoup d'études faisant état de différences fortes dans la taille et le fonctionnement des cerveaux de sexe masculin et féminins sont biaisées, soit par manque de moyen, soit par sexisme, soit par la subjectivité de l'interprétation de ceux charger de noter les résultat (si on dit à l'observateur qu'un enfant est une fille, il le trouvera plus facilement "doux et sensible" alors que si on lui affirme que le même bébé est un garçon, il le jugera plus "agité et tourné vers l'action" - je paraphrase, mais c'est l'idée).

Bref, les différences "connues" telles que la meilleure faculté de spatialisation ou de maniement des chiffres chez les hommes, tiennent plus de l'idée reçue que de l'étude scientifique rigoureuse.
Le livre a certes été écrit par une femme, mais il ne semble ni revendicatif ni exagérément féministe. Je le trouve plutôt convaincant (et depuis sa lecture, je suis un peu plus prudent sur mes déclarations sur ces sujets sensibles).

Reste que les différences biologiques entre hommes et femmes existent et que vouloir à toute force les ignorer est aussi idiot selon moi que de s'en servir pour promouvoir tel ou tel sexe.

C.T.

#
Profil

Leonidas

le mercredi 12 août 2009 à 18h43

öh bé ... ça fuse ici mais c'est rudement intéressant (j'ai allumé un petite mèche ou biennnnnn ? :D )

Clementine
Pour apprendre à Titus à faire la lessive, Bérénice doit contenir cet espèce de réflexe de penser qu'elle le fera mieux que lui...

Je crois que tu as mis le doigt sur le furoncle, ma Clem, le fameux "je fait mieux que l'autre" est cruellement ancré et codifié dans notre système de société ... et dans nos cerveaux. Chaque jour j'essaie de lui demander d'aller voir ailleurs mais je suis toujours impressionné par la force des "réflexes" inculqués "en sourdine" depuis notre naissance ...

Pour paraphraser Clown Triste (je crois) je dirais "je ne vois que des humains, tous différents" ;)

#
Profil

Maude

le mercredi 12 août 2009 à 19h13

"Et à force de développer des compétences particulières chez l'un et l'autre genre, il semble que la génétique s'en soit mêlée... Au scanner, on voit bien qu'à stimulus égal, les zones du cerveau qui s'activent respectivement chez un homme et une femme ne sont pas les mêmes, ou ne s'activent pas de la même manière. "
Pour rebondir sur ces expériences de scanner, sans renier nos différences physiologiques, il faut garder à l'esprit que les personnes étudiées ne sont vierges de contexte et ont eu une éducation, font partie d'une culture pour reprendre vos propos précédents dans cette discussion.
Il doit bien exister des études comparatives inter-culturelles des compétences relatives des genres, ce en quoi j'aurai un peu plus confiance.

#

(compte clôturé)

le mercredi 12 août 2009 à 23h58

Ah, tu veux dire comment les connexions se font pendant l'éducation... ce serait assez pour moi ce genre de recherche, mais je manque un peu de temps.

Si quelqu'un a une idée?

#
Profil

lam

le samedi 26 septembre 2009 à 13h53

Je ne sais pas si c'est gravé quelque part dans nos neurones cette affaire, ce qui est sur c'est que les différences 'entre femmes et hommes' sont pour moi fortement liées à l'idée qu'on se fait de l'essence des femmes ou des hommes. Idée qui se transmet via la culture à travers les générations, en évoluant un peu, heureusement.
En plus du bagage de valeurs héritées de plusieurs siècles, il faut aujourd'hui faire face aux nouveaux prêcheurs de psychologie bon marché (magazines émissions articles et autres) qui nous expliquent comment nous comporter en fonction de notre sexe biologique.
J'espère pourtant qu'un jour on arrivera à vivre avec l'idée les femmes et les hommes, les "gens" (j'trouve ca + beau qu'individus) ne viennent ni de mars ni de venus... juste des êtres tous différents.

Si ca vous intéresse je viens de lire un article intéressant sur les mécanismes de domination liés au genre dans la conversation. (je pense que ce qu'elle raconte est représentatif d'une majorité de situations de conversation aujourd'hui (merci bagage culturel et nouveaux chien-ne-s de garde) mais aussi que les mecanismes décrits sont dans l'absolu indépendants du sexe et du genre des individus).
"La répartition des tâches entre les femmes et les hommes dans la conversation"
Bref, édifiant!
www.les-renseignements-genereux.org/textes/8931

#

(compte clôturé)

le dimanche 27 septembre 2009 à 12h04

Sutout édifiants pour moi le vocabulaire choisi, les tournures de phrases revanchardes, et les têtes de chapitre stigmatisantes pour ce qui est de la partie sur les habitudes de conversation des hommes. Et merde, comme si se taire, bouder et faire dans l'agression passive après coup, c'était tellement mieux...

J'attends plus de rigueur scientifique, des chiffres, des statistiques. Une compilation comme celles-ci, faite de diverses conclusions de chercheurs, est moins fiable qu'une réelle étude de conversations de terrain, et qui serait menée de nos jours: le plus récent ouvrage ayant servi à cette étude date de 15 ans en arrière... et pour ma part je ne peux pas croire que je suis chanceuse au point de côtoyer les seuls hommes au monde capables d'écouter et de considérer ce que dit la femme que je suis... Ce texte devrait rester pour moi l'introduction à un travail plus sérieux ,mais combien plus impliquant... et dans un esprit de contribution à sortir d'un truc qui nous a assez fait chier comme ça. Bientôt 2010 et on en est encore à la guerre des sexes? Rhôôô, alllleeeez....

Gilligan, citée en bibliographie entre autres, est passée plus loin depuis longtemps. Il y a un moment pour piorner que "les gens sont méchants", et un autre pour s'interroger de manière constructive: "bon, comment avancer?"

Et puis ce document se trouve dans les ressources d'un site dont le collectif est anonyme, je n'aime pas ça.

L'auteure du texte l'a écrit dans le cadre des études de genres de Genève, publié dans un opuscule féministe... C'est quoi? C'est qui Corinne Monnet? C'est comme pour tout...: c'est pas parce que c'est écrit que c'est vrai... et je suis effarée de voir qu'une fois de plus, on glisse tout-à-fait hors-de-propos vers le thème du viol, non mais stoooooop...

Bref, origine orientée, auteure inconnue sauf pour son activisme féministe, absence de neutralité...

Ras-le-bol, moi, des chiennes de garde et des textes plaintifs et pseudo-scientifiques sur l'éternelle prise de pouvoir des hommes!

Est-ce qu'on pourrait enfin dépasser ça??? Le pouvoir, ça se prend, ça s'échange... l'art de se faire écouter, ça se développe.
Ca s'appelle de l'assertivité, et ce n'est pas génétique, ni genré, juste à la portée de tous; il suffit juste de décider que l'on va aller plus loin que le bout de son slip.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

wotan

le dimanche 27 septembre 2009 à 15h23

Tu as certainement appréciée l'homme de mars et la femme de vénus ;-) mdr

#

(compte clôturé)

le dimanche 27 septembre 2009 à 15h33

Ben moi je me sens autant des deux planètes, alors... boaf.

Et le misérabilisme relationnel me fait suer. C'est si facile de faire comme si c'était toujours la faute des autres... et aussi de tendre des pièges, de provoquer des situations où le con c'est pas moi... à l'image de cette boutade :

"Un égoïste, c'est quelqu'un qui ne pense pas à moi".

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

wotan

le dimanche 27 septembre 2009 à 16h41

Je te suis complètement. Il est important que chacun mesure ses responsabilités et quoi qu'il en soit dans une relation à l'autres elles sont toujours partagées alors inutile de culpabiliser l'autre. Suis-je clair ?

#
Profil

K-roll

le dimanche 27 septembre 2009 à 16h43

Ben pas assez pour moi ...

#

(compte clôturé)

le dimanche 27 septembre 2009 à 16h53

Pour moi si, mais Tony à toi l'honneur.

#
Profil

wotan

le dimanche 27 septembre 2009 à 19h31

ben c'est pourtant simple, dans une relation à une autre personne, c'est le couple qui génère telle ou telle situation. Seul, les effets seraient bien différents. Alors naturellement, c'est toujours à 2 que les responsabilités de l'évolution d'une situation incombent. très abstrait tout cela mais je ne veux pas me donner à une explication au cas particulier.

#
Profil

K-roll

le dimanche 27 septembre 2009 à 19h35

Si j'ai bien compris, personne n'est tout noir, personne n'est tout blanc.
C'est ce que j'essaye de faire comprendre à mon ex depuis 2 ans, lui le malheureux abandonné, moi la méchante qui part ...

#

(compte clôturé)

le dimanche 27 septembre 2009 à 19h37

S'il a besoin de le croire pour survivre, qu'est-ce que tu y peux?

#
Profil

K-roll

le dimanche 27 septembre 2009 à 19h40

Rien, mais c'est pas facile à gérer tous les jours, surtout quand il y a un schtroumpf entre les 2 sur lequel il déverse son fiel à mon encontre et qui se sent responsable de son papa malheureux... Alors que le schtroumpf ne mérite qu'une chose, grandir en paix ...

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le dimanche 27 septembre 2009 à 19h50

Il engrange du matos humain précieux, ton loupiot, même si c'est dur.
Tout ce qui ne te tue pas te rend plus fort...

#
Profil

wotan

le dimanche 27 septembre 2009 à 20h40

Merci Nietzsche ;-)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion