Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Rupture trop précoce ?

Poly/Mono
#
Profil

Lunaire

le jeudi 11 juin 2020 à 12h20

Merci pour vos retours !

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

Sylvain_lotois

le jeudi 11 juin 2020 à 13h22

Bonjour, je suis souvent étonné par ce que j'entends beaucoup dans le monde poly : cette espèce de devoir, de besoin, d'avoir comme l'autre un "autre" partenaire. Comme si l'équilibre se jouait à cette égalité nécessaire. Pour moi le polyamour n'est pas une course ou une chasse perpétuelle mais simplement se donner la possibilité de vivre les relations qui se présentent à nous...
On peut être poly et n'avoir qu'un partenaire, ou même être célibataire. Il n'y a pas de "il faut". J'espère que tu trouveras ton équilibre, peut-être avant tout en toi même, je te souhaite une belle journée.

#
Profil

Louxe

le jeudi 11 juin 2020 à 14h11

Bonjour Lunaire,
Mes pensées pour toi en cette période difficile de rupture non désirée.
J'ai vécu une situation un peu similaire... dans l'autre sens. J'ai beaucoup d'affection pour mon amoureux et en même temps je considère qu'il n'y a pas que lui dans ma vie, qu'un peu de distance parfois ne fait pas de mal. Mais lui se consacre tout entier à notre couple, je suis sa priorité absolue, il serait prêt à tous les sacrifices pour moi. C'est mignon... mais je dois avouer que cela me dérange un peu. J'ai compris qu'il compte sur moi pour combler son manque d'affection. J'ai pensé à le quitter plusieurs fois, mais je ne voulais pas lui faire de mal, ni perdre cette relation qui sur plein d'autres aspects m'épanouit. Cela dit, ça aurait pu se terminer de la même façon que vous il y a un an.
Là où je veux en venir, c'est que lorsqu'un déséquilibre de ce genre existe, la relation se trouve déstabilisée car chacun n'attend pas la même chose de l'autre. Tu avais probablement des attentes qu'il n'était pas en mesure de combler. Ce n'est donc à mon avis pas une question de temps, ni d'existences d'autres amoureux de ton côté ; mais une question de personnalités, de vision du couple et de la relation amoureuse... et aussi de blessures intérieures. Ton "besoin" de lui, le sentiment de sécurité que tu recherches, cette sorte de dépendance que tu avais de lui, sans doute aussi ta peur de le perdre viennent peut-être d'un manque de confiance en toi, une peur d'être seule, de ne pas être aimée ? (mon amoureux est exactement comme ça) Lorsque l'on vit sa relation en étant ok avec le fait qu'elle se termine un jour, en étant ok avec le fait d'être seul(e), en ayant confiance en soi et en trouvant ailleurs d'autres sources d'affection (famille, amis...), alors les ruptures font moins mal, arrivent d'ailleurs moins souvent je crois, et en bonus, transforment souvent l'amour en amitié à la fin :)
Donc essaie peut-être de travailler sur ça, sans pour autant te dire que cela est arrivé par ta faute, sûrement pas, vous aviez juste des différences, point. Chacun a ses besoins, ses faiblesses... Et si au final c'était un couple exclusif qui te conviendrait le mieux ?
Prends soin de toi !

#
Profil

Lunaire

le jeudi 11 juin 2020 à 15h53

Merci pour vos réponses !
C'est intéressant d'avoir ton point de vue "de l'autre côté" Louxe. C'est douloureux de se dire que c'est une question de personnalité quand on a tellement aimé... Surtout que je travaille sur ma dépendance affective et mon estime de moi en thérapie, j'avais fait des progrès, de ce fait je vis cette rupture comme un échec personnel autant qu'amoureux.
Je m'interroge sur mon potentiel besoin d'exclusivité. En lisant le livre "Compersion" j'ai vraiment ressenti que c'était vers ce type de relation que j'aspirais. Mais je pense que je m'y suis mal prise et que je n'ai pas assez assuré mon besoin de sécurité :/
Merci <3

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion