Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Mentir ou rompre ? Comment amener le polyamour dans le couple ?

Poly/Mono
#
Profil

Pluie

le jeudi 06 août 2020 à 16h13

Bonjour à tous,

Je suis infidèle à défaut d’être poly. Mon envie d’ouverture à d’autres amour s’est révélée à moi il y a moins d’un an. Je suis engagée dans une relation exclusive depuis 2008 avec B, nous avons 2 enfants en bas âge (1 an et demi, et 5 ans).
Je vis une histoire avec une femme depuis deux mois, et une autre avec un polyamoureux, depuis presque 8 mois. Je les cache à B., ce qui donne lieu à bien des mensonges, et ça me rend malade.
J’ai donc essayé de lui en parler... en restant vague, juste pour connaître sa position. Sa potentielle ouverture. Je lui ai dit :

«  quand je t’ai rencontré, j’aurais très bien pu avoir déjà eu une expérience polyamoureuse avant, et te dire que moi, j’étais comme ça... qu’est-ce que tu aurais fait ? »
il m’a dit «  je serais parti, c’est impossible de vivre comme ça, dans le doute permanent. Je partirais encore si tu me disais ça aujourd’hui. Ça remettrait trop de choses en question. Tu imagines ? Tu pars à la piscine mais je ne sais pas si tu es à la piscine ou avec quelqu’un d’autre... c’est un petit enfer. »
La conversation s’est poursuivie sur l’aspect sexuel, car je pense que l’aspect sentimental est encore plus hors de sa portée.

Il trouve l’idée de la liberté amoureuse et sexuelle rédhibitoire. Il voit le sexe comme l’assouvissement d’une pulsion, plus que comme un mouvement de découverte de corps, d’intensité, de sensations, de partage d’intimité. Pour lui, le corps est un support qui nous permet de vivre, il ne passe pas au premier plan. Il a un rapport à l’intellect qui retrograde les plaisirs charnels au rang animal. Comme beaucoup de philosophes qui méprisent le désir sexuel, voire l’occultent complément, il se sent proche des musiciens du XVIIIe, qui ne désirent ni les femmes, ni les hommes. Il me désire moi, et il n’a pas envie que ça change. Il ressent de l’aversion pour les corps sexualisés, comme s’il considérait le désir sexuel comme la manifestation de notre instinct primitif (et dans ce scénario, lui serait tout bonnement au-dessus de ça). C’est comme ça qu’il se positionne. Je n’ai pas d’avis là-dessus, c’est juste différent de la façon dont je le ressens. Je n’ai pas envie de lui exposer ma position, car je réalise que je buterais sur des frontières ancrées dans son esprit, contre lesquelles il s’est appuyé pour grandir.

Je l’aime, comme il est, avec son caractère doux et ses accès de doute. Il n’est pas que ça, que droit, il est aussi plein d’autres choses, et parfois j’en viens à vouloir renier cette envie de polyamour, par amour pour lui, parce qu’il me croit d’une certaine façon, et qu’en réalité, je suis autre chose. Nos enfants sont si petits, je n’ai pas envie de tout déséquilibrer pour pouvoir vivre pleinement et honnêtement, mes autres relations, mais peut être qu’un jour, ça n’aura plus beaucoup de sens pour moi de lui mentir pour rester avec lui.

Vous condamneriez ma tromperie ?

#

Polyarthrite (invité)

le vendredi 07 août 2020 à 18h36

Nous n'avons pas à condamner tes infidélités, c'est entre toi et ta conscience.

Seulement tu connaissais la position de B et au lieu d'essayer d arriver à un consensus, tu as choisi la facilité et la fuite en le trompant. A cela s ajouté les mensonges que tu dis détester mais tu continue tout de même.

2 amants en même temps donc 2 fois plus de mensonge, il finira par le découvrir, à toi d'assumer le moment venu

#
Profil

Intermittent

le vendredi 07 août 2020 à 23h26

Nos enfants sont si petits, je n’ai pas envie de tout déséquilibrer pour pouvoir vivre pleinement et honnêtement, mes autres relations, mais peut être qu’un jour, ça n’aura plus beaucoup de sens pour moi de lui mentir pour rester avec lui.
Côté honnêteté, c'est quand même pas le top ....
Il a une épée de Damoclès au dessus de la tête sans le savoir ce futur gentil mari ....

Si je résume bien, tu restes avec lui pour le moment, en le trompant, pour conserver un certain confort de vie familiale, mais une fois ce stade passé, c'est toi qui passera à autre chose ?

C'est résumé de façon un peu brutale mais ça ressemble quand même beaucoup à çà ...

#
Profil

Lili-Lutine

le samedi 08 août 2020 à 11h55

Pluie
Bonjour à tous,

Je suis infidèle à défaut d’être poly. Mon envie d’ouverture à d’autres amour s’est révélée à moi il y a moins d’un an. Je suis engagée dans une relation exclusive depuis 2008 avec B, nous avons 2 enfants en bas âge (1 an et demi, et 5 ans).

Je vis une histoire avec une femme depuis deux mois, et une autre avec un polyamoureux, depuis presque 8 mois. Je les cache à B., ce qui donne lieu à bien des mensonges, et ça me rend malade.


Vous condamneriez ma tromperie ?

Non, je pense que personne ne peut te condamner ! Et au nom de quoi ? Si des gens le font ça les regarde... même quand t’es poly on est condamnée !
C’est un choix pas facile que tu as fait et c’est le tiens . Y a pas grand choix hors normes qui sont faciles à assumer... y a toujours quelqu’un.e pour te rappeler la morale d’une société qui marche sur la tête depuis longtemps !
Marcher et vivre à contre courant il en faut du courage , alors courage à toi <3

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#

Polyarthrite (invité)

le dimanche 09 août 2020 à 20h25

C'est toujours marrant de voir les gens prôner la pression de la morale de la société pour justifier leurs actions.

Donc la fidélité et l honnêteté sont des valeurs sociétales ? Ce serait triste si c'était le cas.

Et maintenant c'est courageux de tromper, mentir et de ne pas respecter son compagnon...

#
Profil

bidibidibidi

le lundi 10 août 2020 à 14h24

Pluie
Vous condamneriez ma tromperie ?

Ta question est amusante. Ce qui t'importe le plus c'est notre regard à nous, sombres inconnus, sur ta situation. Notre statut de polyamoureux nous donne une certaine caution morale ?

Non, le vrai problème que tu as c'est qu'il va le découvrir. Soyons honnêtes, tu en es à deux relations simultanées, ça ne va pas rester invisible encore longtemps. Donc, plus qu'une caution morale, il te faudrait plutôt une échappatoire, une manière de gérer tout ça.

A tes mots, la séparation est inéluctable. Donc gère ça proprement.
Ou alors, tu as un tant soit peu confiance en lui et tu réalises que lui faire accepter tes pulsions est une question de survie de votre couple.
Vous avez des enfants, il va bien falloir que vous commenciez à parler.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion