Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyamour et Solitude

Coming out
#
Profil

GeorgyPorgy

le lundi 23 août 2021 à 17h08

Bonjour à tous,

Après pas mal de temps à consulter le forum, je me décide enfin à prendre la plume pour essayer de raconter mon histoire. Comme beaucoup ici, il s'agit peut être plus de verbaliser (via l'écriture) mes difficultés pour vider mon sac que d'une recherche de soutien / conseils à proprement parler.

Je suis un homme, cis, hétéro, la quarantaine. Je suis papa depuis quelques années, et en couple avec ma compagne depuis le début près de 20 ans. Pendant toutes ces années, je pense que notre couple a été relativement harmonieux & heureux, fait de projets communs, de complicité, de confiance mutuelle...Mais tout cela s'est fait de manière relativement intuitive, sans beaucoup de questionnements sur nos valeurs...

Il y a quelques temps, il m'est arrivé ce qui semble arriver à de nombreuses personnes à un moment ou à un autre : j'ai rencontré quelqu'un. Cette relation, au départ strictement professionnelle, s'est au fil du temps transformée en attirance mutuelle jusqu'à basculer dans un court adultère. Cette relation s'est rapidement dévoilée, et a pris fin afin de limiter les souffrances respectives des un(e)s et des autres. Cependant, j'ai "conscientisé" récemment que je conservais des sentiments forts pour cette relation, tout en restant amoureux de ma compagne. Je "découvre" en quelque sorte mon polyamour, et ce, dans la douleur (ne pouvant pas "vivre" la relation & également confronté à toutes les difficultés que cela apporte dans mon couple).

Je précise également que ma compagne semble avoir eu une histoire au même moment, même si j'ai peu d'information à ce sujet.

Ces évènements ont eu l'effet d'une bombe intèrieure pour moi, dans la mesure où ils ont déclenché un cheminement émotionnel, intellectuel & psychologique qui m'a amené à déconstruire beaucoup de choses que je n'avais jamais questionnées jusqu'ici. Comme beaucoup ici j'imagine, j'ai l'impression de m'être découvert un troisième oeil qui me donne une toute nouvelle vision du monde, et pas seulement des relations amoureuses (au hasard : valeurs éducatives, remises en cause des injonctions sociales, communication, privilèges de genre / classe, féminisme...).

Seulement, après des heures de conversations nocturnes, je mesure aujourd'hui ma solitude dans cette situation car ma compagne ne partage pas du tout ma vision des choses - pour tout un tas de raisons qui me semblent valides & que j'ai décidé de ne pas contester.

Je me trouve aujourd'hui dans une situation très lourde à vivre.

- Ma vision de l'amour a totalement changée (je prends conscience & accepte le fait que je puisse aimer plusieurs personnes à la fois). Avec tout ce que cela engendre au niveau individuel & du couple...

- Mon couple semble être incapable de faire face & d'accueillir cette situation, à savoir faire évoluer sa structure pour s'adapter au mieux à ces changements - malgré la permanence de mon amour pour ma compagne, de mes sentiments à son égard, de ma volonté de poursuivre un projet "commun".

- L'impossibilité de vivre l'autre relation sans être dans la dissimulation est enfin une source de souffrance.

Au final, j'ai l'impression de "perdre" sur tous les tableaux. Même si j'estime avoir grandi & progressé en tant qu'individu, le prix est cher à payer et la fatigue "mentale" que cela génère est de plus en plus difficle à porter.

J'imagine que certain(e)s d'entre vous sont déjà été confronté(e)s à des expériences similaires. Cela me ferait probablement du bien d'échanger avec vous si c'est le cas...

#
Profil

bonheur

le lundi 23 août 2021 à 17h53

C'est vraiment délicat de vouloir être dans la transparence alors que la relation principale désire l'exclusivité ou rien (je dramatise ?)

La situation peut perdurer le temps de faire la lumière et chacun-e trouve un équilibre individuel satisfaisant, mais tout dépend de la possibilité de chacun-e à signifier des certitudes. Y-a-t-il des certitudes d'exprimer ?

C'est lourd de prendre des décisions de ce type.

#
Profil

Aki

le lundi 23 août 2021 à 20h13

On est (très) nombreux et nombreuses à être passé par là, me semble-t-il. Il existe des guides sur ce site pour t'aider à ouvrir votre couple et à faire évoluer votre relation, mais si c'est impossible pour ta compagne, il va falloir accepter ce blocage et faire des choix (rupture, résignation à la fidélité ou infidélité). Aucun n'est vraiment confortable et chacun a des conséquences plus ou moins fâcheuses.

Courage.

#
Profil

GeorgyPorgy

le mardi 24 août 2021 à 11h48

bonheur
C'est vraiment délicat de vouloir être dans la transparence alors que la relation principale désire l'exclusivité ou rien (je dramatise ?)

La situation peut perdurer le temps de faire la lumière et chacun-e trouve un équilibre individuel satisfaisant, mais tout dépend de la possibilité de chacun-e à signifier des certitudes. Y-a-t-il des certitudes d'exprimer ?

C'est lourd de prendre des décisions de ce type.

Merci pour ta réponse @bonheur... En fait, je ne cherche pas forcément à être dans la transparence totale, mais plutôt dans une certaine authenticité... Trouver une entente, une harmonie sur les valeurs & les limites respectives, tout en conservant la possibilité d'un "jardin" personnel pour chacun...

Je ne suis pas sur de visualiser ce que tu places derrière le mot de "Certitudes" cependant

#
Profil

GeorgyPorgy

le mardi 24 août 2021 à 11h52

Aki
On est (très) nombreux et nombreuses à être passé par là, me semble-t-il. Il existe des guides sur ce site pour t'aider à ouvrir votre couple et à faire évoluer votre relation, mais si c'est impossible pour ta compagne, il va falloir accepter ce blocage et faire des choix (rupture, résignation à la fidélité ou infidélité). Aucun n'est vraiment confortable et chacun a des conséquences plus ou moins fâcheuses.

Courage.

Merci @Aki pour ta réponse. Je suis exactement dans cette situation & j'ai bien les scénarios de choix en tête depuis longtemps :)

Pour le moment, je fais preuve de patience en acceptant un certain status quo (qui correspond finalement à la résignation que tu cites). L'infidélité ne fait plus partie des possibles à ce stade pour moi... Et la rupture, pour l'instant ne semble pas être une donnée de l'équation pour moi mais ma crainte profonde est que ça soit la seule issue au final si je rogne trop sur mes besoins & aspirations...

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

Aki

le mardi 24 août 2021 à 15h49

C'est une bonne chose si tu as déjà une vision claire des options (qui sont restreintes, soyons honnêtes).

Tu dis être patient et accepter un certain statu quo. Sur quoi est-ce que cette attente pourrait-elle déboucher ?
As-tu affirmé ton "changement" à ta compagne, les difficultés que cela te/vous pose et surtout, la nécessité d'une solution, ou en tout cas d'une évolution dans vos rapports ?

Tu ne vas pas pouvoir te faire du mal et encaisser indéfiniment. Le meilleur moment pour gérer cette situation c'est maintenant, en fait. Ca sera douloureux mais moins que si vous faîtes trainer plusieurs mois. Qu'en penses-tu ?

#
Profil

lau93

le mardi 24 août 2021 à 19h21

Salut @GeorgyPorgy
j'ai été interpellé par ton analyse " Comme beaucoup ici j'imagine, j'ai l'impression de m'être découvert un troisième œil qui me donne une toute nouvelle vision du monde, et pas seulement des relations amoureuses (au hasard : valeurs éducatives, remises en cause des injonctions sociales, communication, privilèges de genre / classe, féminisme...). "
C'est en effet comme cela que j'ai qualifié la capacité de mon amoureux à aimer une autre femme en continuant de m'aimer aussi: comme si j'avais affaire à des mutants avec un 3e œil qui avait transformé leur vision du monde , et qui renvoie ensuite a une éthique relationnelle qui s'étend à plein de domaine. Je lui dit parfois quand je ne comprends pas tout de son fonctionnement qu'il me manque le 3e oeil :-)
Si c'est récemment que cette bombe a éclaté ça peut être normal de pas trop savoir comment t'en dépatouiller: pour ma part je rame depuis quelques mois et de plus en plus je sens s'ouvrir ce 3e oeil par moment de moins en moins fugaces et j'apprends à tolérer les moments où il n'est pas ouvert: le temps peut apporter des solutions?
Bon courage pour la suite de l'aventure (+)
L

#
Profil

GeorgyPorgy

le mercredi 25 août 2021 à 09h10

Bonjour à tous, et merci pour vos échanges!

@Aki
Pour répondre à ta question, je n'ai aucune réponse précise à y apporter - je pense que j'ai du mal à en formuler les contours précis. Cependant, une chose est sure, c'est que j'aimerais que la relation avec ma compagne évolue vers plus d'intelligence émotionnelle, vers plus d'acceptation de nos vulnérabilités communes & de ce que cela peut induire sur le plan sentimental & romantique.
Aujourd'hui, même si on arrive à "parler" de ce sujet, on se rend compte qu'on n'arrive pas à se rencontrer sur un certain nombre de points... J'ai l'intuition que cela est beaucoup lié à toutes les insécurités potentielles qui en découlent, la remise en jeu d'une certaine tranquilité d'esprit / sécurité apportée par le "comme tout le monde monogame" & le refus du lacher-prise.

Oui, mon "changement" est clairement affirmé, les échanges sont nombreux & réguliers sur le sujet - même si je m'efforce aussi en parallèle de préserver une certaine tranquilité nécessaire à notre équilibre mutuel. Je ne veux pas que cela prenne "toute la place", en vienne à devenir l'unique dénominateur commun de notre relation. Je m'efforce ainsi de prendre soin de la relation, et c'est aussi le sens de ce que m'apporte ma compréhension de l'éthique poly. Il en résulte une situation complexe, faite de moments de complicité & d'échanges constructifs mais également de fortes crises, qui sont de plus en plus difficiles à gérer de mon côté.

Je suis loin de souscrire aux thèses qu'on retrouve dans la litterature anglo-saxonne, type La Salope Ethique (qui a plein de qualités par ailleurs), selon laquelle chaque individu est entièrement responsable de ses émotions et doit les gérer seul. Ce que je fais, dis, ne dis pas à des conséquences sur mes relations & leurs émotions - et vice versa.

Simplement, le "care" de la relation doit aller dans les 2 sens. Parfois, j'ai le sentiment que certains aspects de mes émotions sont "en trop", devraient disparaitre pour que ça fonctionne et c'est très dur à accepter. J'ai le sentiment que je dois renier une partie de ces émotions si je veux favoriser l'équilibre, ce qui sonne faux & absurde à mes "nouvelles" oreilles...

Je pense que j'ai accordé beaucoup de confiance dans la capacité de notre couple à accueillir cette situation nouvelle, mais parfois, certaines crises me font redescendre bien bas & j'en viens à penser que je serais mieux "tout seul". Soit dit en passant, je ne me fais pas d'illusion sur un scénario où je me (dé)tournerais vers mon "autre" relation : je suis assez lucide là dessus & ne souhaite pas appliquer un schéma de monogamie successive comme solution miracle à mes problèmes.

L'équation complexe, et probablement insoluble, c'est la possibilité de l'existence de ces deux relations.

Je pense effectivement, je le sens même intérieurement, que le travail & la recherche de solution doit se faire dès à présent. Le choix d'une politique de l'autruche ne me semble pas viable, et potentiellement encore plus dangereux. Simplement, je me heurte de plus en plus à un sentiment d'impossibilité d'expression, comme si tout ce que je pouvais dire autour de ces problématiques étaient dans une langue étrangère, qu'on arrivait pas à se comprendre du tout. J'en viens à adopter un certain fatalisme, un découragement que je trouve triste au final.

#
Profil

GeorgyPorgy

le mercredi 25 août 2021 à 09h24

Hello @laurence93

Merci pour ta réaction, j'apprécie de pouvoir échanger avec des personnes qui se trouvent "de l'autre côté", qui vivent la situation en miroir de ce que je traverse.

Oui le 3eme oeil, je n'ai pas trouvé d'expression plus parlante. A la fois, je trouve que c'est assez parlant sur la dimension où cette situation "ajoute" à la perception du monde telle qu'elle est communément acquise, intuite. Avoir un organe additionnel rend les choses moins floues ou incohérentes en quelque sorte. Et puis, il y a la dimension "monstre" ou "créature atypique" qui colle pas mal à ce que j'ai le sentiment de vivre : je me sens différent, et, je ne sais pas si c'est une projection de ma part, mais je sens aussi que c'est ce que me renvoie les réactions de ma compagne parfois. Ca génère un grand sentiment de culpabilité pour la souffrance occasionnée, mélangé à une impossibilité intellectuelle de "pouvoir faire autrement".

Cette situation a éclaté il y a plusieurs mois (on peut même parler d'années maintenant). Le chemin est long probablement, je ne sais pas où il m'emmenera mais j'ai le sentiment d'y voir plus clair malgré le bordel que cela génère...

#
Profil

bonheur

le mercredi 25 août 2021 à 09h34

@GeorgyPorgy,

La transparence n'est pas obligatoirement dans le "je raconte tout". Ce que l'on juge relevé de l'intime et de propre à une relation, il faut en effet savoir le préserver. Et là, notre sens de l'intime varie d'une personne à l'autre. Donc, avoir une part de "ça ne regarde personne" est bien.

Les certitudes. Soient elles existent dès le départ et ce sont elles qui nous amènent à la situation de polyamour. Soient on est dans le flou le plus total et pour exprimer... c'est flou. Il est toujours intéressant de faire la part de certitudes dans ce que l'on ressent.

Par exemple, c'est la certitude de ce que je ressentais pour un homme, alors que j'aimais déjà d'une façon conventionnelle (mariage, enfants...) qui m'a menée là où j'en suis aujourd'hui. En revanche, tout le reste était flou. Limite, mon chéri de toujours y voyait plus claire que moi dans ce que je vivais. Pour moi, rien n'avait de sens, sauf cette certitude. Elle fut mon moteur et aussi mon carburant. Sans elle, pas d'évolution possible.

Donc les certitudes sont importantes. Je t'invite à relire ton message à @Aki. Tu y affiches des certitudes, me semble-t-il. Tu as déjà bien fait la part des zones de lumières et des zones d'ombres. Je crois que c'est Julien Doré qui indique dans l'une de ses chansons que les ombres, y-a juste à les éclairer.

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

GeorgyPorgy

le mercredi 25 août 2021 à 09h55

Bonjour @bonheur
Je comprends mieux maintenant que tu précises, et je pense que je me retrouve dans la situation que tu décris. J'ai mis du temps à comprendre (et accepter) ce qui m'arrive, probablement ce temps était nécessaire & salutaire, mais aujourd'hui je suis arrivé à me l'avouer & à le verbaliser à l'extérieur. Donc ça, le fait d'avoir développé des sentiments amoureux (mais différents) pour deux personnes, est devenu une certitude que j'ai communiquée.

#
Profil

bonheur

le mercredi 25 août 2021 à 11h20

Et c'est beau d'aimer ! :-D

#
Profil

GeorgyPorgy

le mercredi 25 août 2021 à 17h00

bonheur
Et c'est beau d'aimer ! :-D

Oui c'est ce que je pense également (et c'est le plus important). Mais c'est aussi ce qui génère toute cette incompréhension, ce sentiment d'absurdité face à la souffrance que ça occasionne.

Le poids des représentations autour de l'amour est tellement néfaste au final pour chacun.e.

#
Profil

bonheur

le mercredi 25 août 2021 à 21h03

Avec mon chéri, nous avons eu une discussion, dans les "débuts" sur la beauté et aussi la légitimité (la non-honte) d'aimer. Ce fut un déclencheur, car la conclusion commune est que la beauté d'un amour n'entrave la beauté d'un amour différent (au contraire, effet boule de neige). Aussi, est-ce honteux d'aimer ? Est-ce non légitime ? Qu'est-ce qui rend l'amour "mauvais" ? Ben la réponse est rien. L'amour est beau, quelque soit la forme d'amour ou sa place...

#
Profil

Aki

le jeudi 26 août 2021 à 08h10

@GeorgyPorgy :
J'aime beaucoup ton analyse et ta clairvoyance face à la situation que tu traverses. Je te souhaite tout le courage nécessaire pour en sortir grandi et heureux, dans cette nouvelle vision des relations.

@bonheur : L'amour est beau, en effet. Et tellement puissant parfois qu'il peut faire voler en éclat nos certitudes les plus intimes, voire notre vision du monde.

#
Profil

bonheur

le jeudi 26 août 2021 à 09h12

@Aki : c'est vrai. C'est valable également pour toutes ses personnes qui quittent (mariées ou non) malgré les conséquences pour le foyer qu'elles avaient construits. C'est valable car l'humain est capable de ressentir de l'amour, et parfois du désamour.

Il existe les certitudes intérieures et les certitudes en lien avec des facteurs extérieurs. Lorsqu'il y a conflit "d'intérêts", il est essentiel de savoir ce qui relève de la construction et ce qui relève de l'intérieur. Ainsi, on sait sur quel chemin on avance et on peut l'exprimer.

Le destruction au nom de l'amour est salutaire lorsque finalement tout le monde est bien dans sa nouvelle peau après le bouleversement. Si on peut un parallèle : ma maison a brulé, je laisse le terrain avec sa destruction OU je reconstruis au même endroit et finalement en plus adapté à l'après catastrophe (après prise de conscience) OU je fais reconstruire exactement à l'identique. Aucune des solutions n'est meilleure qu'une autre. La seule question finalement serait : qu'est-ce que je fais de ce bouleversement ?

Si je suis encore là à en parler, des années après, c'est justement parce que la vision du monde est évolutive. Nos certitudes aussi. Je ne vois pas vraiment le vol en éclat comme étant négatif, plus comme étant brutal. Autant j'ai des difficultés avec le brutal, autant les "changements" ne m'effraient pas. L'après est l'avenir, l'avenir sera... une nouvelle aventure.

Nous sommes tous différents.

#

Akho (invité)

le vendredi 27 août 2021 à 19h36

Bonsoir GeorgyPorgy,
J ecris pour la 1ère fois sur ce site car je me retrouve dans ce que tu décris... sauf que je me retrouve à occuper la place de ta compagne... la mienne semblant vivre ce que toi tu traverses... un "coup de coeur" sur le lieu de travail et nos pres de 20 ans de vie commune remis en question, malgré l amour qu elle me porte... qu elle dit ne pas être remis en question par cette autre relation... la ou cela se complexifie dans ma propre histoire, c edt que le "coup de coeur" de ma compagne est aussi en couple (marié, des enfants)... c est donc une équation à 4 qu il nous fait résoudre... il me semble que l epouse du "coup de coeur" ressent toutefois les choses plus "facilement" que moi... et que la bombe est plutôt dans mon couple... ce qui ne m aide pas (confiance en moi malmenée,... ) qu en est il pour toi ? Ta relation "professionnelle" est elle aussi en couple ? Merci pour le partage de tes ressentis qui m aident à mieux appréhender ce que ma femme peut vivre de son côté...

#
Profil

GeorgyPorgy

le mardi 07 septembre 2021 à 11h03

Akho
Bonsoir GeorgyPorgy,
J ecris pour la 1ère fois sur ce site car je me retrouve dans ce que tu décris... sauf que je me retrouve à occuper la place de ta compagne... la mienne semblant vivre ce que toi tu traverses... un "coup de coeur" sur le lieu de travail et nos pres de 20 ans de vie commune remis en question, malgré l amour qu elle me porte... qu elle dit ne pas être remis en question par cette autre relation... la ou cela se complexifie dans ma propre histoire, c edt que le "coup de coeur" de ma compagne est aussi en couple (marié, des enfants)... c est donc une équation à 4 qu il nous fait résoudre... il me semble que l epouse du "coup de coeur" ressent toutefois les choses plus "facilement" que moi... et que la bombe est plutôt dans mon couple... ce qui ne m aide pas (confiance en moi malmenée,... ) qu en est il pour toi ? Ta relation "professionnelle" est elle aussi en couple ? Merci pour le partage de tes ressentis qui m aident à mieux appréhender ce que ma femme peut vivre de son côté...

Bonjour Akho, et désolé pour le retard de ma réponse. Pour répondre à ta question, non la personne avec qui je me suis liée n'est pas en couple...

J'ai beaucoup réfléchi à ce point, car une certaine vision de choses pourrait consister à considérer que sa présence créérait "moins" de danger pour mon couple si elle était elle-même en couple.

Mais j'en suis arrivé à la conclusion que ce point est en fait peu pertinent, même s'il joue forcément sur la tournure que prennent les évènements.

Mon opinion est que tenir compte de ce paramètre revient à valider une logique de "compétition" entre ces deux relations, alors que mon ressenti est tout autre. Lui accorder de l'importance, ça valide en quelques sortes les peurs & craintes qui peuvent se manifester au travers de la jalousie qui eclot de part et d'autres. Et ça voudrait aussi dire que le "modèle" monogame de la famille nucléaire a forcément raison : à la fin, l'une des relations va forcément prendre le dessus sur l'autre : soit le couple originel survit, soit la nouvelle relation "tue" le couple originel.

C'est la logique de la rareté, par opposition à la logique de l'abondance. Dans la logique de la rareté, je veux forcément m'accaparer quelque chose car cette chose est rare & ne doit appartenir qu'à moi. Dans la logique de l'abondance, je reconnais que l'amour n'est pas quantité limitée, que je peux en bénéficier sans me sentir lésé(e) par d'autres, et que je n'ai donc pas besoin de m'en "emparer" en totalité, au risque d'étouffer l'autonomie émotionnelle de ma/mon partenaire.

C'est aussi prêter forcément des intentions non bienveillantes à chacune des relations, alors qu'il pourrait en être tout autrement - malgré les difficultés émotionnelles engendrées & pour peu qu'on veuille bien accueillir au fond le véritable aspect positif du sentiment amoureux.

Cela invalide totalement le dépassement possible de cette binarité, qui induit qu'il est possible d'accueillir, de reconnaitre la co-existence de sentiments forts pour deux personnes différentes en toute bonne foi.

Bon courage en tout cas dans cette période qui est, je le sais, o combien difficile à traverser sans se déchirer.

#
Profil

bonheur

le mardi 07 septembre 2021 à 12h18

En amour, il n'y a pas de "loi du marché". L'amour n'est pas à consommer.

#
Profil

GeorgyPorgy

le mardi 07 septembre 2021 à 12h37

@bonheur Je suis tout à fait d'accord, mais force est de constater que certains aspects se retrouvent dans les comportements, représentations, reflexes de tout un chacun

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion