Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Et le monopolypoly ?

Monogamie
#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le mardi 22 septembre 2015 à 11h49

Bon, nous connaissons tous-tes la problématique épineuse du monopoly. (pour les nouveaux : c'est quand on est poly, mais qu'on a une relation avec un/e mono, avec toutes les tensions qui peuvent s'en suivre)
Mais je me demande s'il n'y a pas une catégorie sous-explorée : le monopolypoly. Quand on est poly, en relation avec un/e autre poly (jusque là tout va bien).... qui elle-même est en relation avec un mono. Et qu'on reçoit/observe donc les tensions en cours dans cette relation-là, qui fatalement éclaboussent notre relation à nous, qui peuvent la restreindre ou la remettre totalement en question.
Comment gérer ça ? Faire totalement abstraction de la relation monopoly, et considérer qu'on ne traite qu'avec notre relation poly, dont le comportement hésitant a des causes qui ne nous concernent pas ?
Ou bien peser, au risque de critiquer la personne mono (forcément chère pour la personne qu'on aime) dans tout ce qu'elle a de mono (reproches, pressions pour rendre notre chéri-e mono, etc.) ?
Quelle peut être la troisième voie ?

Evidemment, on risque de me dire que.... ça dépend. Avec raison. Mais si vous avez des principes de base et des expériences spécifiques, ça m'intéresse.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

LuLutine

le mardi 22 septembre 2015 à 15h12

Ca m'intéresse aussi.

S'il m'arrive d'être en relation avec une personne mono (quoique pas actuellement, et peut-être que cela n'arrivera plus ?), je considère qu'elle n'a pas à interférer dans mes relations avec des tiers.

Alors, quand je fréquente quelqu'un qui me dit "je ferais bien tel truc avec toi mais....telle relation mono ne sera pas d'accord", c'est blessant, douloureux, même révoltant pour moi parfois.

Je ne sais pas non plus quoi faire.

A part couper les ponts le temps que l'autre relation se termine ou évolue en relation poly (ce que j'ai déjà fait).

C'est trop blessant pour moi de voir quelqu'un d'autre (que parfois je ne connais même pas, ou à peine !) mettre son nez dans une relation qui ne le/la regarde pas !

Je ne parle pas, évidemment, du fait que le/la poly qui est "entre nous deux" tienne compte des sentiments de la personne mono.
C'est normal, tout comme il est normal de tenir compte aussi des miens, de sentiments (ce que la personne mono "à l'autre bout" oublie parfois...voire trop souvent !).

Je parle des situations où vraiment il y a un (pseudo-)"choix" de la personne poly qui est en fait entièrement dicté par la personne mono, sans réelle possibilité de discussion.

#
Profil

Nurja

le mardi 22 septembre 2015 à 16h23

Je suis plus radicale que vous : je ne rentre plus en relation qu'avec des polys eux-mêmes en relation avec uniquement des polys. Parce que sinon, c'est trop compliqué. (cela dit, ainsi, c'est assez peu peuplé. Pas grave vu que je me sens bien avec moi-même).

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le mardi 22 septembre 2015 à 16h49

LuLutine
C'est trop blessant pour moi de voir quelqu'un d'autre (que parfois je ne connais même pas, ou à peine !) mettre son nez dans une relation qui ne le/la regarde pas !

C'est aussi ce que je trouve de plus frustrant. Les situations les plus complexes, je suis prêt à m'y confronter si je peux communiquer avec la personne avec qui ça se passe, mais là c'est impossible !
Du coup je suis amené, soit à inciter mon amoureuse à être plus dure avec son amoureux mono (mais c'est une position délicate), soit à lâcher prise complètement, enfin.... aussi complètement qu'il m'est possible quand j'aime quelqu'un qui m'aime...

Il y a aussi souvent l'idée que le partenaire poly peut passer après : nous sommes censés être plus résistants, et puis si on a d'autres relations c'est plus cool pour nous, alors que les pauvres monos sont entièrement dépendants de cette unique relation...

Parfois je me dis qu'il n'y a guère que les exercices de respiration pour rester zen pendant que les choses se décantent de leur côté....

Sur le principe je suis d'accord que la solution de Nurja est la meilleure, mais la vie ne se passe pas comme ça....

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Nurja

le mardi 22 septembre 2015 à 19h47

Sur le principe je suis d'accord que la solution de Nurja est la meilleure, mais la vie ne se passe pas comme ça....
Je ne crois pas que ce soit la meilleure. Par contre, c'est la seule dans laquelle je me sens bien pour le moment, la seule que je sois capable de vivre.

#
Profil

Plusssdamour

le mercredi 23 septembre 2015 à 05h25

LuLutine
Je parle des situations où vraiment il y a un (pseudo-)"choix" de la personne poly qui est en fait entièrement dicté par la personne mono, sans réelle possibilité de discussion.

(+) :-)

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

RatonReveur

le mercredi 23 septembre 2015 à 12h34

Ooooh que ça fait du bien de tomber sur ce post ! Je me sens bien moins seule tout à coup.
Poly moi même, mon amoureux aussi, mais son amoureuse ... Outch.
Il lui a expliqué la situation dès le départ, mais elle ne veut absolument pas entendre parler de moi. Inévitablement, c'est douloureux pour lui.
Je souffrance la douleur qu'ils peuvent éprouver l'un et l'autre, mais ça ne fait pas moins mal de le voir se comporter avec moi comme si il avait l'impression de la trahir en m'aimant. Je n'en veux à personne, mais c'est quand même très frustrant qu'une personne extérieur puisse avoir tant d'impact sur une relation qui ne la concerne pas ...
Je ne me vois pas l'inciter à être plus ferme avec elle, je sais qu'il tient beaucoup à elle, et au final, je suis en train de passer après. Pas vraiment moyen d'en discuter, et en soi rien n'est clair. J'aimerais pouvoir l'aider, mais je ne vois vraiment pas ce que je pourrais faire. J'essaye de me mettre un peu en retrait, mais c'est vrai que c'est dur connaissant la réciprocité de nos sentiments. :-/

#
Profil

sharlin

le mercredi 23 septembre 2015 à 14h28

Alors moi si ça m'arrivait, ça dépendrait. Si la personne mono était là avant moi je m'adapterais parce que si j'accepte de rentrer dans une configuration préexistante c'est quand même d'abord à moi (qui ai choisi) de m'adapter et pas aux gens déjà présents qui ont rien demandé de supporter mes caprices.

Si c'est elle qui arrive après et commence à refuser de s'adapter et faire des histoires et m'emmerder (même -surtout- à distance), alors qu'elle savait tout depuis le départ, là je demanderais une rencontre avec la nouvelle personne histoire de mettre les choses au point, et si elle continue à dépasser les bornes, j'hésiterais pas à demander au partenaire commun d'être ferme avec elle.

(en même temps j'ai zéro patience pour les chichis monoégoïstes en général).

(mais je sais bien que mon avis est ni représentatif ni majoritaire ^^).

#
Profil

bonheur

le mercredi 23 septembre 2015 à 19h23

Personnellement, je me suis sentie une fois en déséquilibre dans l'une de mes relation secondaire à cause d'une co-affective... aussi, comme elle était plus importante que moi dans sa vie, j'ai préféré déclaré forfait et laisser la place intégralement. J'ai réellement essayé d'apprécier cette personne, mais je n'ai pas pu encaisser l'intégralité de sa personnalité (bien qu'elle est de beaux côtés, qui ne suffirent pas). Je dirai que le plus pénible fut d'être la confidente de ce qui ne collait pas entre eux, et que cet état de fait devenait de plus en plus envahissant (donc réel et pertinent). Voir deux personnes s'accrocher l'une à l'autre et savoir que la relation elle-même offrait déjà tellement de désagréments et que ceux-ci étaient destinés à perdurer... Ce fut trop pour moi. Et pourtant la personne commune aimée se revendiquait poly. Donc, contrairement à Sharlin (dont je comprends parfaitement l'explicatif sur la relation préexistante...), je ne m'impose pas, surtout si je suis loin et que je n'ai pas de projet commun. Je n'ai demandé aucune fermeté, j'ai décroché le wagon avant que celui-ci me fasse déraillé.

Parallèlement, mes relations qui perdurent sont avec des monos (mon mari en relation principale et un affectif en relation secondaire). L'un et l'autre ont une grande liberté par rapport à moi, sauf qu'ils ne désirent pas en bénéficier (un jour peut être).

Mon constat, pour ma part, est que le fait d'aimer des polys n'a pas pour effet que ce soit ni plus facile ni plus valorisant.

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le mercredi 23 septembre 2015 à 19h51

J'ai noté autour de moi un phénomène relativement fréquent j'ai l'impression, mais j'hésite à en faire un théorème (alors que j'aimerais bien en ce moment...) : quand un-e poly finit par choisir la relation avec un-e mono et de rompre avec sa (ses) relation poly, ça ne dure pas longtemps... équilibre rompu tout ça. Le sacrifice consenti suscite du ressentiment, et la seule personne mono doit à présent remplir tout l'espace auquel les autres relations contribuaient.

#
Profil

Moon

le mercredi 23 septembre 2015 à 20h52

Bonsoir,
Je me permets de réagir sur le "dans tout ce qu'elle a de mono (reproches, pressions pour rendre notre chéri-e mono, etc.)" du post initial. Je suis poly, en couple avec un mono depuis plus de 10 ans et je vis depuis quelques mois une autre très belle histoire d'amour avec un "poly débutant", en couple avec une "poly débutante". Si mon compagnon n'est absolument pas intéressé par le polyamour pour lui-même et n'a même pas spécialement envie de se documenter sur le sujet, il n'a absolument jamais exercé de pressions sur moi pour que je mette fin à ma nouvelle relation, ni ne m'a fait le moindre reproche, alors que mon "coming-out" poly lui est tombé dessus un peu brutalement il y a à peu près un an... Aujourd'hui, nous pouvons faire des skype tous les 4 (ma 2ème relation est une relation à distance) dans une ambiance détendue, et je m'apprête à prendre une semaine de vacances avec mon nouvel amoureux sans mon compagnon ne grince des dents. Voilà... juste un petit retour d'expériences, forcément très personnel, pour dire que tous les monos ne sont pas des tyrans ;-)

#
Profil

bonheur

le jeudi 24 septembre 2015 à 08h23

Merci Moon pour ce post. Je vis à peu près la même situation que toi (et ceci depuis 2007). Bon perso, mon mari vient avec moi lorsque je me déplace chez mes affectifs. Je préfère l'intégré plutôt que de lui imposer une absence car nous avons compris qu'il le vivrait mal. Il préfère avoir la réalité sous les yeux plutôt que faire travailler un imaginaire qui sera obligatoirement débordant.

Donc, je confirme, les monos ne sont pas des tyrans... et ceux que j'ai dans le coeur, tout comme les deux qui partagent (bien que différemment) ma vie, mon quotidien, mon évolution, mes états d'âmes, sont merveilleux.

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le jeudi 24 septembre 2015 à 13h01

Question de définition... Mais à mon sens, et en tous cas dans le cadre de ce sujet un mono qui accepté le poly est... Poly.

#
Profil

sharlin

le jeudi 24 septembre 2015 à 13h13

Oui je pense aussi qu'accepter que l'autre soit poly c'est être poly. C'est plus (selon moi) une philosophie où chacun.e peut avoir les relations qu'il veut avec qui iel veut, mais si on ne veut qu'une relation, ou si on n'en veut aucune d'ailleurs, on ne cesse pas d'être poly.

Après c'est une question de définitions, l'important étant que en effet il y a des compagnons et compagnes qui acceptent les relations multiples de l'autre même si ils n'en ont pas elleux-mêmes.

Et autre chose, je reviens sur mon post. Où je disais que si la personne mono est là avant moi je m'adapterais avant de m'imposer à elle (qui n'a rien demandé) et que si elle arrive après j'en attends autant d'elle (ce qui empêche pas que je tiendrais compte d'elle, mais je tolèrerais pas qu'elle cherche à s'imposer et à interférer).
Mais en fait c'est pareil pour un métamour même poly, si une personne poly entre en relation avec un de mes copains, j'accepterais pas plus le manque de respect de sa part que si c'était un mono. (Et inversement si je suis le nouvel arrivé dans une polystructure je tendrais à m' adapter).

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le jeudi 24 septembre 2015 à 13h21

Merci Sharlin. Comme principe de base ça me semble effectivement pertinent... Mais la vie est souvent plus complexe : mono qui s'était éloigné quand la relation poly commence puis qui revient, NRE qui fait pencher la balance temporairement (ou pas) du côté mono.
La difficulté est d'à la fois soutenir sa relation poly dans sa polytude... Sans le faire de façon égoïste, sans exclure a priori le choix de la monogamie, si c'est là son bonheur...

#
Profil

LuLutine

le vendredi 25 septembre 2015 à 02h13

Tcheloviekskinoapparatom
Il y a aussi souvent l'idée que le partenaire poly peut passer après : nous sommes censés être plus résistants, et puis si on a d'autres relations c'est plus cool pour nous, alors que les pauvres monos sont entièrement dépendants de cette unique relation...

Tssss...

Apsophos, t'es là ?

Tu nous files la clef de ton goulag ?!

RatonReveur
Je n'en veux à personne, mais c'est quand même très frustrant qu'une personne extérieur puisse avoir tant d'impact sur une relation qui ne la concerne pas ...

Ben oui. Jusqu'à détruire la relation, même.
Ce qui n'est pas "juste" frustrant à mon sens.

sharlin
Si la personne mono était là avant moi je m'adapterais parce que si j'accepte de rentrer dans une configuration préexistante c'est quand même d'abord à moi (qui ai choisi) de m'adapter et pas aux gens déjà présents qui ont rien demandé de supporter mes caprices.


Moi dans ce cas je n'entame même pas de relation tant que ça ne me paraît pas clair.
D'ailleurs (comme je le disais plus haut je crois ?) j'ai déjà mis une relation en stand by à cause d'une situation qui était censée être claire au départ mais qui avait viré vraiment pas terrible, avec un excès de contrôle de la personne (mono je ne sais pas, mais trop possessive pour que ça fonctionne avec moi, c'est sûr).

sharlin
Si c'est elle qui arrive après [...] j'hésiterais pas à demander au partenaire commun d'être ferme avec elle.

Ouaip. Après, t'as pas de contrôle sur ce que fera le partenaire en question.

Moon
Si mon compagnon n'est absolument pas intéressé par le polyamour pour lui-même et n'a même pas spécialement envie de se documenter sur le sujet, il n'a absolument jamais exercé de pressions sur moi pour que je mette fin à ma nouvelle relation, ni ne m'a fait le moindre reproche[...] je m'apprête à prendre une semaine de vacances avec mon nouvel amoureux sans mon compagnon ne grince des dents.

Ce genre de personne ne répond pas à la définition que je donne de "mono" ;)
Oui je sais j'aime bien dire ça...tout comme Tchelo :

Tcheloviekskinoapparatom
Question de définition... Mais à mon sens, et en tous cas dans le cadre de ce sujet un mono qui accepté le poly est... Poly.

#
Profil

RatonReveur

le vendredi 25 septembre 2015 à 17h28

Bon et bien ... Conclusion, mon amoureux a décidé d'en retourner à la vie monogame, au moins pour l'instant. Ca fait franchement mal. :-(
Je trouve que ça pue un peu de démarrer une relation comme ça mais bon, j'ai pas mon mot à dire là dessus.
Je sais pas vraiment ce qui a fait pencher son choix précisément, on verra si on parvient à en discuter. L'un comme l'autre nous ne souhaitons pas réellement que notre relation s'arrête, même si ça implique qu'elle doive se conformer à autre chose ... A voir, mais ça me parait quand même assez bancale. J'ai quand même quelques ressentiments.
Heureusement, ça va passer. ^^'

#
Profil

bonheur

le vendredi 25 septembre 2015 à 19h19

Oui, tout est question de définition, sauf qu'opposer mono et poly, je n'en vois pas l'intérêt. Il n'y a pas les "méchants" et les "gentils". Il y a simplement des êtres humains, à un instant T.
Après, je laisse chacun-e à ses définitions... mon mari n'est pas poly et je doute que celui de Moon s'identifie d'une quelconque manière à ce terme (elle le confirmera éventuellement, c'est en tout l'idée que je me suis faite).

D'autre part, mon second amour est également mono, ou du moins ne s'identifie pas du tout comme poly, alors qu'il ne m'a jamais fait de caca nerveux, qu'il a fait la connaissance d'autres hommes de mon coeur avec toujours un immense respect. Sans doute qu'il pourrait être poly, mais ça ne l'emballe pas.

#
Profil

Evavita

le vendredi 25 septembre 2015 à 19h51

bonheur
Oui, tout est question de définition, sauf qu'opposer mono et poly, je n'en vois pas l'intérêt. Il n'y a pas les "méchants" et les "gentils". Il y a simplement des êtres humains, à un instant T.

Laissons bonheur enfoncer des portes ouvertes et passons au coeur de cette conversation que je trouve passionnante.

Ce que tu décrit Tchératom, c'est le truc qui pourrait vraiment faire de moi un être guidé par la peur et la jalousie. Tout mes amoureux savent d'ailleurs que ça serait vraiment me mettre dans une situation d'insécurité profonde qu'ils se mettent à sortir avec un/une mono. Je ne sais pas du coups si ça a joué mais résultat c'est pour l'instant pas arrivé de manière effective (ou presque, une fois on est passé pas loin mais mon amoureux a réagi).

Du coups c'est peut-être une des options : demander à nos amoureux/amoureuse de ne pas aller se coincer dans ce genre de situation. Ca peut faire parti des choses discutés en amont avant que ça n'arrive. On ne choisi pas par qui on est attiré mais on choisi vers qui on se dirige.

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le vendredi 25 septembre 2015 à 20h51

Se mettre d'accord pour ne pas sortir avec des gens qui voudraient l'exclusivité, je l'avais fait avec une amoureuse... Et puis quand elle est tombé amoureuse d'un mono marié.... Il a fallu faire de la place aux paradoxes. En l'occurrence, avec moult épisodes ça ne s'est d'ailleurs pas trop mal passé, en tous cas pour notre relation à nous, et je m'en suis senti plus fort. On a parfois raison de faire des entorses aux principes !

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion