Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Je me sens perdu, besoin de parler

Besoin d'aide
#
Profil

Marisati

le dimanche 06 décembre 2020 à 14h49

Bonjour,
J'écris ici car je commence à me sentir perdue, je pensais pouvoir gérer seule ma transition vers le polyamour, mais les doutes se multiplient.
Depuis que je suis ado, j'ai toujours eu une manière d'aborder les relations amoureuses où autres qui semblait décalée. Des crush simultanés, une façon de réfléchir à mes relations et de percevoir la jalousie ou la notion de fidélité qui ne rentrait pas tout à fait dans le cadre. J'ai longtemps trouvé des excuses pour l'expliquer. Je me pensais trop immature ou indisciplinée pour avoir une relation stable. Ça m'a aussi coûté plusieurs partenaires car si j'avais un crush externe qui prenait trop de place, je préférais rompre plutôt que d'être infidèle. Je n'ai jamais non plus été trop dérangée par l'idée qu'un de mes partenaires puisse avoir une relation avec quelqu'un d'autre que moi.
Il y a quelque mois j'ai commencé à réfléchir plus sérieusement à tout ça, à mettre des mots dessus et à accepter que le polyamour fait partie de qui je suis. J'ai lu quelque livres et la théorie m'a semblé être exactement ce que je recherche dans mes relations.
Hier j'ai eu mon premier rencard depuis que j'ai accepté que je suis polyamoureuse, avec quelqu'un qui me plaît beaucoup depuis un moment. On s'est embrassé et je lui ait dit que je ne pourrais pas envisager l'exclusivité quelque soit notre relation. Il a été incroyablement compréhensif et ouvert d'esprit, bien que plutôt sonné par la nouvelle. Il m'a posé quelques questions puis m'a dit qu'il n'avait jamais pensé à ça auparavant et qu'il avait besoin de temps pour y réfléchir.
Ce matin il m'a envoyé un message pour me remercier d'avoir été aussi honnête et pour convenir d'un moment pour en reparler.
Alors voilà, hier j'ai eu un rendez-vous qui s'est objectivement très bien passé, pourtant je ne me suis jamais sentie plus seule et perdue. Quelques personnes dans mon entourage sont au courant mais ne savent pas vraiment comment me conseiller car elle ne connaissent pas d'autres poly. La seule personne à qui j'ai parlé de ce date a été plus ou moins horrifiée (même si assez impressionnée) d'apprendre que j'avais été honnête des le debut. Elle avait l'air de penser que je devrais prétendre être monogame autrement je n'ai pas beaucoup de chance d'avoir une vie sentimentale.
Et je doit avouer que ça me fait peur aussi. Je ne connais personne qui soit polyamoureux et je commence à douter du bien fondé de ma démarche. La théorie a l'air fantastique et c'est tout ce dont j'ai envie mais est ce que ça peut vraiment marcher en pratique ? Est ce que ça marche pour vous ? Est ce que je ne suis pas en train de me mettre moi même sur le banc de touche en voulant embrasser ce style de vie ?

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

bonheur

le dimanche 06 décembre 2020 à 16h06

Bonjour Marisati,

Puis-je te demander quels sont les livres que tu as lu, sur le polyamour ? Il en existe tellement de différents car le polyamour n'est justement pas un moule différent, mais la suppression de stéréotypes pour laisser place à soi et aux autres. Donc, ce n'est pas un style de vie, mais des vies où en effet, l'honnêteté, est un critère. Les tabous sont exprimés, envisagés... Toutefois, placer des barrières est possible, pour soi, sans qu'elles soient imposées. Ce n'est pas liberté totale, puisque les autres sont une préoccupation.

Sache que du moment que tu sors de ce qui est "convenable", évidemment que tu peux te mettre sur le banc de la touche. Moi je trouve beau que tu fasses preuve de franchise dès le départ. Je ne parle que pour moi, mais une personne atypique, qui me laisserait croire qu'elle est "normale" implicitement (tout en sachant qu'elle ne l'est pas) et qui attendrait que je m'attache à elle, pour m'annoncer après coup son atypicité... Violent, pour moi, comme nouvelle. Déjà parce que l'on me considérerait comme immature et incapable de faire face, et décider par moi-même. Ensuite, parce que je serai de toute façon mise au pied du mur un jour ou l'autre, alors autant construire sur du solide et non sur du non-dit et de la fourberie, ce que je déteste.

Le polyamour est plus qu'une façon d'aimer individuelle. Il arrive que se découvrir poly incite à aller beaucoup plus loin dans la démarche de la compréhension de l'humain et des relations humaines, quelque soit sa forme. L'étude entre autres, du développement personnel, de la CNV... Laisse-toi, offre-toi le luxe du temps. Aucune transition ne se fait en claquement de doigts, faute de ne pas se faire en profondeur. Surtout si tu te sens poly, que ça fait partie de "qui je suis".

Ce qu'il te manque ? Du vocabulaire peut-être ? Et ce que la vie va t'apporter, du vécu. Ton amie a raison d'avoir peur pour toi. Les amours finissent parfois mal. Ce n'est en revanche pas en lien direct avec le "mode" mono ou poly. Il suffit de regarder autour de soi pour constater que le moule n'est pas porteur de "réussites" amoureuses.

Voilà ce que ton post m'a inspirée comme réflexions et remarques. Un regard comme un autre.

Concernant les livres sur le polyamour, voici un lien intéressant :
/discussion/-bRf-/-Livre-elaboration-d-une-Bibliog...

#
Profil

alinea7

le dimanche 06 décembre 2020 à 18h54

J'admire ton courage, être soi-même est bien plus déstabilisant que suivre des chemins tout tracés. Et pour moi, cacher qui tu es et ce que tu souhaites ne fait que retarder la confrontation et la rendre plus délicate. Si tu sais ce qui est bon pour toi, l'assumer te fermera des portes c'est sûr, mais celles qui s'ouvriront te correspondront vraiment.

Et porter ce projet c'est aller vers du positif pour toi de toute façon. :-)

#
Profil

Marisati

le mardi 08 décembre 2020 à 13h01

Bonjour
Merci, merci pour vos réponses !

Le passage à la réalité est bien plus déstabilisant que ce que j'imaginait et étant d'une nature anxieuse je n'ai peut être pas choisi le démarrage le plus doux pour moi même.

Pour les livres que j'ai lu, il s'agit de "la salope éthique" et "more than two" (en anglais). J'ai trouvé leurs vision assez similaires même si les thèmes abordés ne sont pas les même, et une ouverture sur beaucoup de sujets tels que la communication ou la compréhension de soi/développement personnel. Je pense d'ailleurs que le prochain livre que j'ouvrirai parlera plus de développement personnel, histoire de commencer à travailler sur mon anxiété.
Merci pour le lien vers la bibliographie, beaucoup de chose très intéressante la dedans !

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

Marisati

le mardi 08 décembre 2020 à 13h01

Quant au vocabulaire, c'est certain qu'il m'en manque et qu'il faut que je l'apprivoise. "Atypique" pour commencer, est probablement le mot que je cherche depuis plusieurs semaines et qui sera sans doute bien mieux que "pas tout à fait normale".
Et je pense qu'effectivement, seule l'expérience pourra me dire si je peux trouver des partenaires prêts à accepter mon atypicité.
Être honnête était pour moi le bon choix. Je pense qu'il faut simplement que je garde en tête que de me "cacher" ne m'apportera pas ce dont j'ai besoin, être ouverte n'est peut être pas la solution miracle mais c'est un début.

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

bonheur

le mardi 08 décembre 2020 à 15h45

Il faut choisir suivant ce qui te correspond @Marisati

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion