Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyamour, adultère, et pardon

Engagement
#
Profil

Menthe

le mardi 23 juillet 2019 à 19h54

Bonjour à tous.

Je suis en relation poly avec ma copine depuis maintenant plus d'un an. On s'aime, on part(ait) du principe que le poly c'était avant tout la discussion, l'écoute de l'autre. Lorsqu'on a envie de quelque chose, on en discute au préalable, on voit si l'autre est ok.

Jusqu'à cette semaine, ou ma copine continue une soirée de laquelle je pars pour m'occuper d'une personne malade (à sa demande), ne revient que le lendemain en me disant qu'elle a couché avec quelqu'un. Une personne dont je lui avais déjà exprimé mon léger malaise, et sur laquelle elle m'avait rassuré il y a 10 jours en me disant qu'elle n'avait absolument rien envie de faire avec. On avait également définit qu'étant une période compliquée actuellement pour nous, on allait se concentrer exclusivement l'un sur l'autre pour quelques temps, même juste quelques semaines.

Elle m'explique qu'elle a voulu s'oublier un moment (car elle a beaucoup de soucis familiaux ces derniers temps), qu'elle était en partie jalouse d'une connaissance (sans m'en parler et avec laquelle je n'aurais évidemment rien fait). Elle ne me dit pas qu'elle se sent coupable de ce qu'elle a pu faire, ou ne pas faire. J'ai même eu droit à un "oh et puis, on est pas un couple exclusif, merde". Venant de sa part, je trouve ça assez fou : moi je me sens trahi et trompé, je suis honnêtement en vrac et je peux pas m'empêcher de remettre la solidité de notre couple en question. Le poly c'était justement pas du tout ça, c'était de se respecter, de parler des choses... A quoi bon sinon ?

Elle me disait il y a quelques mois "mon amour n'est pas inconditionnel", puis me dit maintenant "au fond je savais que notre amour était plus fort que ça, c'est un vice de procédure". Qu'est-ce que ça veut dire ? Que je dois tout accepter ? Que mon amour à moi doit être inconditionnel ?

Je l'aime et c'est pour ça que je souffre autant. Je suis dégoûté, je souffre, alors que ça aurait pu être super simple. J'essaie de ruminer le moins possible, mais je peux pas m'empêcher d'être très triste et de me sentir très seul. Et en plus de ça, en ce moment il se passe des choses compliquées pour elle et j'ai envie de continuer à pouvoir être là et la supporter, mais en même temps, une partie de moi à juste envie de s'enfuir et de souffler quelque part car c'est trop.

Donc voilà je vous passe les détails, mais j'aimerais savoir votre point de vue vis-à-vis du concept d'infidélité dans le cadre d'un couple poly, et si vous avez des expériences, comment avez-vous réussi à pardonner et à passer à autre chose ?

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#

(compte clôturé)

le mercredi 24 juillet 2019 à 07h10

Bonjour, bienvenue
Tu cherches à régler plusieurs problèmes de front et différents.
Plusieurs fois il ressort de ton post qu'il y a beaucoup de soucis et de lourdeur dans votre vie.
Il ne faut pas tous les rassembler au risque de les confondre.
Ne fais aucun amalgame. Tu dois résoudre les tiens, elle les siens, vous les votres et ensemble ceux en communs. Peu à peu la situation va se décanter.
Elle a agit par fuite, évasion et non par desamour. Elle semble perdu, soutiens là et donne lui du temps sans l'accabler. Ainsi elle se sentira en confiance et non coupable.
C'est long et pas facile, courage

#

Nowone (invité)

le mercredi 24 juillet 2019 à 09h31

Faut arrêter avec les discours genre iel est polyamoureux.se iel est perdu.e etc... Non, ;à c'est pas le cas, les règles avaient définies bien avant, tout le monde était en connaissance de cause.

Il y a un malaise qui a été exprimé envers cette personne, peut-être pas justifié, soit. Dans tous les cas, il y a un mensonge très grave, et une promesse bafouée : elle a dit que cette personne ne l'intéressait pas et qu'elle ne ferait rien avec. 10 jours après quand tu n'es pas là, elle en profite ?

Polyamour ou pas, il faut arrêter d'accepter tout et n'importe quoi par "amour", tu as un minimum d'amour propre, tout laisser passer ne vas pas "arranger les choses", bien au contraire.

#

(compte clôturé)

le mercredi 24 juillet 2019 à 11h00

Nowone
Faut arrêter avec les discours genre iel est polyamoureux.se iel est perdu.e etc... Non, ;à c'est pas le cas, les règles avaient définies bien avant, tout le monde était en connaissance de cause.
...elle a dit que cette personne ne l'intéressait pas et qu'elle ne ferait rien avec. 10 jours après quand tu n'es pas là, elle en profite ?


Ça ne t'es jamais arrivé de changer d'avis sur quelqu'un ? Wahou, très fort, ou alors particulièrement fier !
D'un prima abord, il m'est arrivé de ne pas avoir d'attirance pour quelqu'un, mais à la fréquenter j'ai découvert de la beauté et ai eu de l'attirance.
Une phrase est dite dans un contexte, avec un certain état d'esprit, l'action dans un autre contexte avec un autre état d'esprit.
Il faut comprendre et avoir de la tolérance et de l'écoute.
Tu ne peux pas être aussi vindicatif, de plus ça n'aide nullement celui qui cherche de l'aide.

#
Profil

bonheur

le mercredi 24 juillet 2019 à 11h31

Nous n'avons pas tous le même attachement aux "règles". Pour certaines personnes en établir et que celles-ci soient respectées est essentiel à la confiance. Pour d'autres, non.

Par contre, le fait de changer d'avis aurait impliquer justement une communication. Même un sms façon : " je suis avec X que je découvre sous un jour nouveau. Je pense que l'amour s'invite et je ne suis plus certain-e de l'avenir que je vais porter à cette relation. Nous discuterons à mon retour "

Prévenir fait partie du "prendre soin de l'autre".

Après, je ne me mêle pas de l'histoire en elle-même. J'interviens pour indiquer que quand une situation change, il faut l'exprimer. C'est difficile d'être poly et avoir les "bons réflexes". Pour les personnes qui n'aiment pas le sms pour les choses importantes, je le comprend, mais il vaut mieux un sms car ça n'interfèrera pas autant sur l'instant présent et surtout, la discussion étant entamée à deux (couple d'origine), elle n'a pas à indisposer l'instant présent et son vécu.

Dire que l'on prend le temps, le peu de temps, pour donner des nouvelles à la nouvelle relation, personnellement, je ne vois pas où est le problème. Je trouve cela sain.

#
Profil

Menthe

le mercredi 24 juillet 2019 à 14h17

Merci pour vos réponses.

Oui voilà; elle est actuellement en train de vivre quelque chose de douloureux, et elle est en souffrance vis-à-vis de ça. Je comprends donc le besoin de s'échapper et de s'évader. Je ne comprends juste sincèrement pas qu'elle se soit extrait de nous et de ce qu'on représente pour le faire. Elle a décidé de m'exclure de ses envies et de ses émotions. Elle ne m'a parlé de rien, est a agi à l'encontre même de ce que je ressentais et de ce qu'on s'était dit.

C'est avec ça que j'ai beaucoup de mal: je me faisais peut-être une vison naïve de la force de notre couple, et de ce qu'il représentait pour nous. Elle me dit que pour elle, "ça ne change rien à nous". Mais j'ai du mal à l'entendre; pourquoi m'avoir dit toutes ces choses il y a une semaine ? Est-ce que c'est quelque chose qu'elle pensait réellement mais dont elle est incapable de mettre en pratique ?

Je suis assez perdu, j'essaie de me mettre dans ses bottes le plus possible. J'ai envie d'être là pour elle en cette période pénible pour elle, mais j'ai également envie de prendre de la distance et faire le point sur tout ça la tête au frais, prendre un peu soin de moi.

J'ai du mal à comprendre l'étape de l'exclusion. Elle parlait de notre complicité à toutes épreuves, etc. Mais je comprends pas pourquoi elle m'a dit ces choses-là, pourquoi elle ne m'a pas exprimé son besoin. Elle m'a exclu, elle n'a pas eu confiance en moi, elle n'a pas eu confiance en nous, et elle a rejeté notre so-called complicité. C'est tout ça qui me touche le plus.

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

alinea7

le mercredi 24 juillet 2019 à 15h00

Déjà, c'est tout à fait possible que pour elle ça ne change rien pour vous, et que pour toi oui.

Qu'elle ait eu des motifs qui justifient son comportement c'est certain. Qu'elle n'entende pas que c'était un écart par rapport à votre accord et ne veuille pas admettre que tu puisses te sentir trahi, ça rend la digestion plus difficile.

Faire différemment, ça passe par reconnaître qu'on pourrait faire mieux donc par s'intéresser au ressenti de toutes les parties.

Je me pose la question du contexte dans lequel elle a agi. Avez vous été longtemps en couple avant de l'ouvrir ? Avez vous déjà eu des partenaires en vous avertissant à l'avance comme prévu ? Qui est à l'initiative de l'ouverture ?

#
Profil

bonheur

le mercredi 24 juillet 2019 à 15h06

Ce n'est pas pour atténuer mais il est vrai que parfois on est soi-même dépassé par les évènements et dépasser. Et c'est justement parce qu'elle avait tenu ce discours peu de temps avant qu'elle l'a été. Après, il faut faire la lucidité avec soi avant des actes. Je ne dis pas que l'on ne doit pas se laisser porter, au contraire. Toutefois, avoir été aveugle n'implique pas se jeter dans la situation quand elle se déclenche. Je sais qu'aujourd'hui, pour moi, la notion d'apprivoisement est importante dans toute nouvelle relation.

Après, la chanson de Daniel Balavoine -ouin !- disait "contre le passé y a rien à faire". C'est assez juste.

Ce qui est fait est fait. Ton incompréhension est légitime Menthe. Si mon mari me trompait alors qu'il sait que notre couple repose justement sur l'acceptation des situations, je lui en voudrais je crois. Elle pouvait te parler ? Expliquer l'évolution de la situation ? Et puis, je sais mon chéri a parfois compris plus clairement que moi certains de mes liens, juste en m'observant. Quand moi je suis en cheminement, lui a déjà fait la lumière. C'est peut-être ce qui s'est passé pour vous ? Tu as été plus lucide qu'elle, qui étant impliquée, n'a rien vu venir.

Après, le coup du "vice de procédure"... je crois que je n'aurai pas bien digéré d'entendre cela. Je te comprend et je crois aussi qu'elle est pas mal paumée, d'où les incohérences. Après vouloir s'échapper de sa vie ainsi, je pense qu'il y a d'autres moyens, mais je ne suis pas elle.

Il va vraiment falloir que vous communiquiez mais attention, la rancune est l'ennemi des discussions. J'aurai tendance à conseiller une digestion avant d'entamer cette démarche d'éclaircissement.

C'est mon ressenti et il n'est que mien.

#

(compte clôturé)

le mercredi 24 juillet 2019 à 15h19

Je pense aussi qu'elle est perdue, tu dois prendre sur toi et laisser du temps passer. Ne cherche pas à comprendre quelqu'un qui ne se comprends pas . T u dois être patient. Si tu brusque les choses, c'est certain, tu vas tout perdre.

#

Nowone (invité)

le mercredi 24 juillet 2019 à 15h32

Autant je veuxbien qu'on dise que je prête des attentions trop rapidement, mais dans ce cas faîtes de même. Dans ce récit, elle n'est pas perdue, désolé, elle le dit elle-même :

" Elle explique qu'elle a voulu s'oublier un moment "
" Elle ne me dit pas qu'elle se sent coupable de ce qu'elle a pu faire"
J'ai même eu droit à un "oh et puis, on est pas un couple exclusif, merde".

Elle l'a fait parce qu'elle avait envie. Elle a menti en disant qu'elle n'était pas attirée par cette personne et elle a attendu qu'il parte de la soirée pour en profiter et sans évoquer le sujet au préalable.
Par la suite, elle n'est pas désolé et le dit clairement. Elle se permet même de le faire culpabiliser en lui disant qu'ils ne sont pas exclusifs donce que le problème vient de lui.

Il y a clairement un gros manque de communication et de considération envers ta personne. Acceptez tout sans rien dire c'est la porte ouverte pour que ce genre de situations qui te fait souffrir surviennent à nouveau à l'avenir.

Je ne dis pas de lui sauter à la gorge et la quitter, mais il faut clairement discuter des besoins et attentes de chacun. Peut-être qu'elle ne peut pas répondre aux tiennes et qu'elles ne les trouvent pas légitimes mais dans ce cas c'est important que tu le saches pour décider en connaissance de cause de la suite à donner.

#

(compte clôturé)

le mercredi 24 juillet 2019 à 15h46

Nowone
Autant je veuxbien qu'on dise que je prête des attentions trop rapidement, mais dans ce cas faîtes de même. Dans ce récit, elle n'est pas perdue, désolé, elle le dit elle-même :

" Elle explique qu'elle a voulu s'oublier un moment "
" Elle ne me dit pas qu'elle se sent coupable de ce qu'elle a pu faire"
J'ai même eu droit à un "oh et puis, on est pas un couple exclusif, merde".

Elle l'a fait parce qu'elle avait envie. Elle a menti en disant qu'elle n'était pas attirée par cette personne et elle a attendu qu'il parte de la soirée pour en profiter et sans évoquer le sujet au préalable.
Par la suite, elle n'est pas désolé et le dit clairement. Elle se permet même de le faire culpabiliser en lui disant qu'ils ne sont pas exclusifs donce que le problème vient de lui.

Il y a clairement un gros manque de communication et de considération envers ta personne. Acceptez tout sans rien dire c'est la porte ouverte pour que ce genre de situations qui te fait souffrir surviennent à nouveau à l'avenir.

Je ne dis pas de lui sauter à la gorge et la quitter, mais il faut clairement discuter des besoins et attentes de chacun. Peut-être qu'elle ne peut pas répondre aux tiennes et qu'elles ne les trouvent pas légitimes mais dans ce cas c'est important que tu le saches pour décider en connaissance de cause de la suite à donner.

Avoir un tel discours ici en inconnu, démontre un manque total de tolérance. Trop facile de se cacher derrière un pseudo, de plus en invité. J'en appelle à la modération pour agir.

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

bonheur

le mercredi 24 juillet 2019 à 18h49

J'ai aussi cette impression extrêmement désagréable, comme Ourscalin. Ne pas utiliser un pseudo connu mais un compte invité.

J'ai également cette sensation que cette histoire touche Nowone (ou qui que ce soit) d'une façon directe. Presque comme si tu étais impliqué.

Parfois on se reconnais dans des histoires, mais elles ne sont pas nôtres. Ca m'est déjà arrivé et difficile de ne pas réagir avec son émotionnel.

C'est à Menthe de savoir comment il prend tout ça.

Par contre, être poly n'indique pas faire tout ce que l'on veut. Même si souvent on fait plutôt ce que l'on peut. Ne pas être un couple exclusif n'implique pas de ne pas tenir compte de l'autre. En cela, je suis d'accord avec ta remarque Nowone. Aussi, le manque de préoccupation des répercussions des actes. Quant à "s'oublier" alors que l'on est en permanence en plein chaos, et cela Menthe l'exprime également (il faut en tenir compte), je ne vois pas où est le mal. Je trouve cela sain. La façon de s'oublier est par contre en effet particulière.

Tout cela relève de Menthe et de sa compagne. Ils sont grands et trouveront la suite à cette histoire, tous les deux. J'espère que communication il y aura.

Menthe
j'aimerais savoir votre point de vue vis-à-vis du concept d'infidélité dans le cadre d'un couple poly, et si vous avez des expériences, comment avez-vous réussi à pardonner et à passer à autre chose ?

Pour répondre, il faut reprendre la question d'origine.

Menthe considère qu'il y a infidélité et sa compagne ne semble pas se sentir comme infidèle puisqu'en couple poly. Pour ma part, je dirais que c'est oublier que dans le polyamour, la transparence est de mise. Avertir qu'une situation change en direct, c'est mieux qu'après coup. Le consensus aussi compte, je crois.

Le pardon. Personnellement si c'est version "confession obligatoire" pour obtenir le soulagement et reprendre sa vie sans tenir compte, c'est à dire ce que je nomme "manger du chocolat en douce", ben je dirais alors que c'est de la connerie. Quand j'étais gosse, fallait que j'aille me confesser. Comme je partais du principe que je n'avais pas besoin de Mr le curé pour avoir une conscience, ben je balançais tout le temps la même chose et basta. Ca ne choquait pas le curé de pardonner pour le même "péché". Autrement dit, tout le monde s'en fout, sauf l'individu lui-même et sa conscience. C'est mon expérience, et sans doute pas le meilleur exemple. D'ailleurs aujourd'hui, le chocolat m'est interdit, ironie du sort :-D sauf une sorte avec modération. Par contre, une fois sorti du giron de mes parents, fini les interdictions et je n'avais plus besoin de cacher, car plus de reproches.

J'en arrive à cela : on cache par peur des reproches. Le pardon, en dehors de celui que l'on peut éventuellement s'octroyer pour comprendre à quel point on a été con et aller de l'avant… Une prise de conscience de notre défaillance individuelle. Et je pense que le cœur du problème pour Menthe, il est là. Pour l'un il y a eu défaillance et pour l'autre non. Est-ce que ça peut mettre en colère ? Oui.

Désormais Menthe, tu sais que ta compagne ne considère pas comme défaillant de ne pas exprimer les évolutions et qu'elle se considère comme libre. Toi seul peut savoir ce que va faire de cette nouveauté.

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 25 juillet 2019 à 10h19

ourscalin
Avoir un tel discours ici en inconnu, démontre un manque total de tolérance. Trop facile de se cacher derrière un pseudo, de plus en invité. J'en appelle à la modération pour agir.

Nowone reste cordial, et il n'est pas interdit d'avoir un avis divergent. Je pense qu'en appeler à la modération pour si peu manque, pour le coup, de modération.

#

intermittent (invité)

le jeudi 25 juillet 2019 à 15h51

"Avoir un tel discours ici en inconnu, démontre un manque total de tolérance. Trop facile de se cacher derrière un pseudo, de plus en invité. J'en appelle à la modération pour agir. "

Le discours reste poli, par rapport à ce qu'on peut lire sur les forums.
Y compris ici parfois ....

Le fait que manifestement, ce ne soit pas le discours d'un adepte du polyamour ne justifie nullement un appel à la modération.

A moins bien entendu, qu'on considère que ce forum ne doit refléter que des avis favorables au polyamour ....

#

Nowone (invité)

le jeudi 25 juillet 2019 à 17h16

Alors, je suis en relation polyamoureuse en fait. Et tout se passe bien justement parce qu'il ya de la communication, de la sincérité et du respect pour les sentiments de chacun.

Le problème ici n'est absolument pas lié au polyamour. Il y a un problème de communication, d'honnêteté, d'empathie.
Vous semblez à tout prix vouloir justifier le mauvais comportement de la compagne de menthe par le fait qu'elle soit polyamoureuse.

Mais être polaymoureux ça ne dédouane personne quant aux responsabilités que l'on a prise avec les personnes avec qui l'on relationne. Ca n'excuse pas le fait de manquer d'honnêteté et encore moins de rabaisser le ressenti de l'autre après avoir transgressé les règles qu'on avait accepté (faussement de bon coeur ici).

#

(compte clôturé)

le jeudi 25 juillet 2019 à 22h04

Je vois de la psychorigidite avec absence totale d'acceptation d'erreur chez l'autre. Je me retire du débat, je hais les extrêmes et si je continue, je vais devenir virulent. Si quelqu'un doit me rire quelque chose qu'il le fasse en MP.

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

HeavenlyCreature

le jeudi 25 juillet 2019 à 22h38

Je crois que la chaleur échauffe les esprits ^^'

#
Profil

Mark

le jeudi 25 juillet 2019 à 22h44

HeavenlyCreature
Je crois que la chaleur échauffe les esprits ^^'

ça tombe bien, on perd environ 15° d'ici demain :D (ouf)

#
Profil

bonheur

le vendredi 26 juillet 2019 à 07h49

@Menthe : je suis ouverte, et même favorable aux discussions en mp. Le climat y est nettement plus tempéré et supportable et surtout les variations plus douces. Il te suffira de cliquer sur mon pseudo pour mon profil puis l'option pour laisser un message. Attention, ma réponse arrivera directement sur ton mail mais peut se loger dans les spams ou autres.

#
Profil

cactus

le vendredi 26 juillet 2019 à 20h47

En intervenant ici, je n'ai l'intention ni de juger le bien ou le mal d'aucun comportement, ni de donner des conseils, ou même de faire des analyses.
Juste de livrer mon/notre propre fonctionnement, car pour avoir beaucoup écumé ce forum, c'est, moi, ce qui m'a aidée : les récits et expériences, qui m'ont permis de réfléchir sur moi.

Mon compagnon est plutôt "mono" dans l'âme. Moi "poly" (toujours du mal avec les petites cases :/). Lorsque j'ai commencé à prendre cette voie - assez récemment dans les faits mais il y a longtemps que j'éprouve de l'amour pour d'autres et il est au courant à chaque fois - et à faire des rencontres, nous sommes tombés d'accord sur le fait que, lors d'un rdv, il pouvait arriver n'importe quoi (de rien à du sexe) : j'ai toujours du mal à savoir ce qu'il va se passer exactement car je me laisse beaucoup porter par l'instant, et je le vis mal si je me retrouve avec des règles du style "je veux bien que tu fasses ceci mais pas cela". De plus, j'aurais aussi du mal à casser l'alchimie du moment - qui chez moi se met en place de façon délicate pour plein de raison perso - en informant en live mon compagnon de ce qu'il se passe. D'autant que lui ne le veut pas non plus.

Ce n'est d'ailleurs pas non plus sa philosophie de poser des règles strictes, lui même a du mal avec le cadre. De la même façon, lorsqu'il sort pour ses activités, il ne me viendrait pas à l'idée de lui dire que je veux bien qu'il fasse ceci et pas cela, il est libre et fait ce dont il a envie, et c'est vrai pour mon amoureux aussi.
Enfin, ce n'est pas parce que je ne ressens pas de désir ou d'attirance à un instant T pour une personne que ça ne sera pas le cas la ou les fois d'après.

En revanche, si je commence à éprouver des sentiments intenses pour une personne, je ressens le besoin d'en parler rapidement à mon compagnon, c'est pour moi important qu'il le sache car ça nous a toujours permis d'en discuter, et pour lui de comprendre mes variations de comportement.

Comme les témoignages des participant-e-s de ce forum m'ont beaucoup aidée et m'aident encore, je préfère personnellement rendre ma toute petite expérience accessible à tous, tant pis si c'est en vain ;)
Pas sûre que ça t'aide vraiment @Menthe, m'enfin, on ne sait jamais... parfois une phrase suffit à faire tilt pour que ça débloque qqch dans notre cerveau, et que ça nous aide à comprendre....

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion