Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Difficultés sexuelles après des relations avec d'autres

Besoin d'aide
#

leoooo1 (invité)

le mercredi 23 mars 2022 à 18h35

Bonjours à toustes !

je m'adresse ici à la recherche de conseils ou de lectures sur le sujet.

je suis en couple depuis 7 ans avec mon amoureuses, on se définis pas vraiment poly mais plutôt "non exclusifs" dans la une dynamique de non appartenance à l'autre de reconnaissance du désir de l'autre etc.

bref on s'autorise à vivre nos coup de cœur qui arrivent sur la route. de mon côté quand ces histoires arrivent j'en ressort encore plus amoureux d'elle, conscient de la chance que j'ai de pouvoir vivre une relation libre et honnête comme ça. j'en sors avec d'autant plus de désir pour elle.

de son côté, c'est plus compliqué.
je pense qu'elle s'engage beaucoup plus émotionnellement que moi, qu'elle tombe "amoureuse" plus facilement .

bref j'écris ici parce que, régulièrement quand elle vit une histoire en dehors de notre relation de couple, sexuellement entre nous ça deviens très compliqué, généralement pendant quelques mois.. et j'ai pas trop d'idée pour améliorer cette situation.

merci à toustes,

#

leoooo1 (invité)

le mercredi 23 mars 2022 à 20h17

pour preciser le problème, après, elle n'a plus de désir pour moi.

#
Profil

Mark

le jeudi 24 mars 2022 à 22h00

Bonsoir,

Si j'interprète bien ton message, tu indique avoir un problème avec ce qui pourrait s'apparenter à de la NRE chez ta compagne et avoir du mal avec son manque de désir pour toi quand elle vit une nouvelle relation?

Tu dis "penser" qu'elle s'engage plus émotionnellement que toi et chercher comment améliorer cette situation.

ce qui m'interroge après relecture de tes messages.

- As tu évoqué tes ressentis avec ta compagne?
- Dans le principe de votre dynamique et de "la reconnaissance du désir de l'autre," ou est la place pour le non-désir?

#
Profil

bonheur

le vendredi 25 mars 2022 à 07h52

Bonjour @leo1,

Du fait de mon vécu, je formule une autre hypothèse : Elle ne peut pas avoir une sexualité multiple rapprochée.

C'est mon cas. Autant je passe aisément et facilement de bras tendre et affectueux, aux bras tendre et affectueux de mon chéri de vie ; autant je n'arrive pas à avoir des relations d'ordre sexuelles rapprochées avec plusieurs partenaires. Juste je ne le peux pas. Le pourquoi reste un mystère. Et d'ailleurs le pourquoi n'a pas à se justifier. Je suis ainsi, à considérer avec ceci.

Je me reconnais et je me présente d'ailleurs comme polyaffective, et non comme polyamoureuse. Pas parce que je ne tombe pas amoureuse, mais parce que mon entourage, la société en générale, qu'amour = sexualité. Ce n'est pas mon cas, donc affective pour amour affectif. Celui du coeur, celui de la tendresse, celui de l'affection, celui de l'attention portée... non une autre forme.

J'ai eu très peu d'écho de personne qui sont comme moi. Juste quelques-uns. Une "piste" à creuser, aussi, peut-être ?

#
Profil

PolyPasLeChoix

le vendredi 25 mars 2022 à 14h35

Bonjour Léo,

On dirait que ton amoureuse a du mal à vivre pleinement ses relations parallèles et que l'arrivée d'un nouvel amoureux te relègue au rang d'ami. Cette asymétrie du désir que tu évoques entre vous est un classique dans les couples, par période. Ce qui est compliqué, pour toi, c'est que ce n'est pas une simple baisse de libido puisque j'imagine qu'elle est sexuellement active avec son autre relation.
Pas trop d'idées pour améliorer la situation à part de la communication entre vous, lui exprimer ce que tu ressens, ton désir pour elle. Pour le vivre un peu de mon côté, je ne peux que te conseiller de ne pas attendre qu'elle vienne vers toi, proposer sans pour autant mettre la pression et accepter avec le sourire son refus.

#

leoooo1 (invité)

le vendredi 25 mars 2022 à 20h33

déjà, merci à tous et toutes de vos réponses et du care que vous employez, c'est touchant.

pour vous répondre:

oui on communique bien et donc on a parler de cette situation, sans pouvoir y trouver de solution ensemble.
elle comprend que ce soit difficile pour moi et je ne veux en aucun cas qu'elle se "force" ou qu'elle se sente obligée. on est donc un peu dans une impasse.

la place du non-désir ? je ne sais pas. on a peu évoqué le sujet. disons que si ça arrive c'est complètement OK, temporellement. j'ai besoin de sentir que ma partenaire a du désir pour moi. si pendant une phase ça n'arrive pas c'est ok, la c'est juste la multiplication de ces phases suite à des aventures amoureuses qui me pose soucis.

une forme de jalousie sûrement?
j'ai du mal a vivre la baisse de son désir pour moi alors quelle vie une sexualité en dehors.
cest d'ailleurs une des règles de nos règles de fonctionnement, de pouvoir tout vivre hors de notre noyau tant que nous sommes fortement connectés. intimement et emotionnellement.

alors bien sûr, je lui met pas la pression, j'accepte ses non envies avec le sourire et j'attends que ça revienne, mais au fond c'est une situation qui me convient pas..

et polypaslechoix qu'est-ce que tu veux dire par "ne pas attendre qu'elle vienne vers moi?"

merci,

#
Profil

Aki

le jeudi 31 mars 2022 à 16h49

Est-ce qu'elle a une baisse de désir uniquement quand elle-même a des relations extérieures à votre couple ou aussi quand toi tu en as ?

Comme ça dure plusieurs mois, qu'est-ce qui fait qu'elle retrouve du désir pour toi ?

#
Profil

Lonely_Jazzman

le lundi 23 mai 2022 à 07h47

Salut ! J'arrive longtemps après le début du post, j'espère pouvoir tout même apporter quelques éléments.

Je suis assez similaire à ce que décrit bonheur sur la sexualité.
Pour moi ça n'est ni un besoin ni nécessaire quelque soit les relations.

En revanche l'intimité physique l'est. J'ai besoin de contact, de douceur et ça me comble.

Ce qui me fait penser à un exercice que vous pourriez essayer durant ces "périodes" non sexuelles entre vous.

Détournons quelques mots: utilisons le verbe "sexer" pour décrire une intimité physique avec utilisation du sexe de l'un et de l'autre. Et le verbe "sensuer" (de sensuel) pour des relations intimes sans utilisation des ces petits joujoux.

L'idée est d'essayer de "sensuer" à la place de "sexer" durant ces phases et même en dehors.
Ça commence par des regards, des câlins, des discussions...

Le massage est un excellent support, prendre le temps d'explorer tout le corps du partenaire comme quand tu "sexe", avec des questions: "ici?, Plus haut? Plus fort?"

Je mets en place une "convention" avant le massage, simple et non immuable.

C'est une simple question : "qu'elles sont les parties de ton corps tu ne veux pas que je touche?". Et aussi exprimer celles que moi je ne veux pas toucher.

Je suis asexuel, avec des envies ponctuelles de sexer.
Elle est complètement sexuelle, intensément. Et cet exercice de "sensuer" est un juste milieu entre ses désirs et les miens.
Et des fois ça "dérape", et on sexe 😁

Si vous aimez danser, c'est aussi un super exercice pour ça.

Tout ça pour dire que la sexualité est vaaaaaste et ne résume pas qu'à l'acte en lui même.
Il y a toute sorte de moyens détournés d'avoir une intimité similaire qui peut même, parfois être bien plus jouissive !

Essayez tous les deux voir si ça peut vous apporter de belles choses ou non 😉

Que le swing soit avec toi!

#
Profil

Donald

le mardi 24 mai 2022 à 14h28

Mouais...je vais encore être à rebours, pour ne pas changer.

C'est à elle de se poser les bonnes questions. Pas à toi.

Asymétrie de la relation, oui, c'est évident.

Elle t'aime moins quand elle est dans d'autres bras.

Des fois, faut arrêter de trop intellectualiser les choses hein.

Ce que je veux dire, et je lis , parcours, dévore tout ce qui concerne le polyamour sur ce forum depuis des semaines. Plus ce que m'envoie bonheur, bien entendu.
Une chose est entendue par l'ensemble des polyamoureux. Symétrie des sentiments,voir hiérarchisation, activité sexuelle équilibré (ou pas d'activité aussi), honnêteté franchise, respect.
Pour ma part, ce qui sort de ces qualificatifs permet de discuter du concept de polyamour.
En gros, c'est 90% des témoignages. Largement.
Pardon, j'ai édité j'ai écrit le contraire de ce que je voulais dire.

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

bonheur

le mardi 24 mai 2022 à 16h07

:-D :-D :-D

#
Profil

lau93

le vendredi 27 mai 2022 à 20h24

@Lonely_Jazzman: décidément j'aime bien tes idées de vocabulaire et sensuer pourrait m'aller s'il ne m'évoquait pas sans suer :-))
@Donald: j'aimerais bien que tu développes sur la symétrie et l'asymétrie des sentiments: n'est il pas inévitable entre humains par définitions très différents qu'il y ait une asymétrie, qu'on de puisse pas mettre le même poids dans la balance; est ce que cette asymétrie ne pourrait pas être source de richesse?
Je sens qu'on pourrait avoir l'impression d'être rassurée par la symétrie ( dans le genre iel a autant de temps-d'amour-de sexe que moi,c'est chacun.e son tour etc.) mais pour moi elle ne peut être que virtuelle puisque chaque relation est unique: qu'en penses tu?

#
Profil

Donald

le vendredi 27 mai 2022 à 21h48

Pour le coup, quand dans un couple qui s'aime les relations sexuelles sont au beau fixe mais que celles-ci deviennent inexistantes (et là on est bien dans ce cas précis) dés lors que le conjoint ou la conjointe tombe amoureuse et a elle même des relations sexuelles avec son amoureux, oui, on peut se poser des questions sur leur relation amoureuse.

A part une petite minorité, la plupart des individus qui en aiment d'autres, (et sur ce forum les témoignages dans ce sens sont innombrables) l'envie de relations sexuelles est réciproque et souvent assez équilibrée entre les différents partenaires.
Encore une fois, dans ce cas spécifique il n'y a pas déséquilibre, il n'y a tout simplement plus de relation du tout dés lors que madame tombe amoureuse d'un autre.

Et d'une manière plus générale, les polyamoureux parlent souvent de relation principale et de relation secondaire. Ce que je comprends c'est que le couple original est prioritaire pour les deux partenaires dans un échange plutôt égalitaire. Là, ce n'est pas le cas il me semble, mais j'extrapole peut-être un peu pour le coup.

Je ne voudrais pas revenir sur mon cas particulier, mais, concernant les RS mon épouse a été très claire avec moi. Elle a une préférence amoureuse et donc sexuelle pour son ami. Les RS avec moi ne l’intéressent plus suffisamment (je résume une am de discussion sur le sujet).
Je précise, on ne se situe pas dans un cadre libertin mais bien polyamoureux, donc il y a, apriori de l'amour dans les relations sexuelles de ce couple. Si l'on admet que, toujours dans ce cadre il est difficile d'avoir des relations sexuelles avec son partenaire, c'est que les sentiments à ce moment là, ne sont peut-être plus aussi fort qu'ils le devraient.
L’asymétrie des relations sentimentales et sexuelles je l'admets totalement ( l'inverse serait étonnant puisque je le vis), sauf que dans ce cas particulier, et Mr le souligne bien, il n'y a pas moins de RS, ou moins intenses, ou que sais-je mais plus du tout. Et le forum pullule de témoignages du même ordre.
Et je ne voudrais pas que l'on croie que je fasse une fixation sur ce sujet, mais tout de même, une baisse de désir sexuel chez un partenaire, voir la disparition de celui-ci (sauf cas particuliers ) est quand même un sacré symptôme il me semble.:-)

Message modifié par son auteur il y a un mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion