Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Améliorer ses relations par l'usage de la raison ?

Bases
#
Profil

Indi

le samedi 01 juillet 2017 à 12h22

Le témoignage de brigant01 et la réponse que j'y ai apporté m'ont motivé à mentionner un ouvrage qui pourrait, me semble-t-il, intéresser les personnes consultant ce forum.

Le livre en question est intitulé "Feeling Good Together" dans sa version originale. Il est traduit en Français sous le titre "Bien Ensemble" avec pour sous-titre "Comment résoudre les problèmes relationnels". Son auteur, David Burns, jouit d'une certaine notoriété dans le monde anglophone pour avoir popularisé la TCC (Thérapie Comportementale et Cognitive). Paradoxalement, alors que notre pays se vante d'être la patrie du cartésianisme, lorsqu'il s'agit de psychologie, de développement personnel ou de relations sociales, les approches rationnelles ne jouissent pas en France de beaucoup de popularité. (J'ai l'impression que c'est moins vrai au Québec. Les natifs de la contrée pourront ou non confirmer.)

La thèse soutenue dans David Burns est qu'il y a deux principales raisons qui font que nos relations vont mal. La première est que nous sommes sujets à des distorsions cognitives, c'est à dire à des modes de pensée irrationnels. Des exemples sont notre tendance à croire savoir ce que pense l'autre, la pensé binaire (tout blanc ou tout noir) ou encore la manie de coller des étiquettes sur les autres ou sur soi-même. La seconde raison est la motivation : bien souvent si nos relations vont mal, c'est que nous ne voulons pas qu'elles aillent bien. Ou ne voulons pas faire l'effort nécessaire à une amélioration.

A propos d'effort, ce livre n'est pas qu'une dissertation sur le sujet des relations entre être humains. Pour qu'il produise son effet, il est nécessaire de se livrer avec assiduité à différents exercices qui sont détaillés tout au long de l'ouvrage.

Je recommande ce livre à toute personne prête à faire des efforts réels pour entretenir des relations plus harmonieuses.

#
Profil

bonheur

le samedi 01 juillet 2017 à 14h28

La découverte de soi fait du bien, mais oui, il faut s'en donner la peine et ne pas partir du principe qu'il est inutile de travailler sur soi car on se connait déjà. "je n'ai pas besoin de ça" est ce que l'on me répond souvent, même si par derrière on va chez des psy qui coûte et n'offre pas toujours la démarche d'aller dans le sens de la découverte de soi. Je pense en particulier aux professionnels qui ramènent toujours tout à l'enfance et considère que l'on est potentiellement tous des martyres de notre enfance. C'est ignoré la capacité de résilience et ces bienfaits.

Bref, je constate beaucoup autour de moi une certaine hypocrisie concernant le bien être. C'est peut être parce que j'y suis attentive en tant qu'observatrice. De toute façon, aller pas bien, il faut déjà en avoir conscience pour s'offrir d'y réfléchir. On n'a pas le droit d'aller mal. On n'a pas le droit d'être dans l'émotionnel. On n'a pas le droit d'être dans le spontané. On n'a pas le droit d'être grand chose. Sauf que les personnes qui arrivent à être bien dans leur peau, ça se remarque et là on passe pour des êtres à part. Ce qui n'est évidemment pas le cas, sauf que l'on s'est pris en main.

Merci Indi pour cette référence. YA Thalmann avait indiqué avoir vécu au Québec et qu'en effet, c'était différent de l'Europe (France notamment). D'ailleurs, des amis à mes parents ont vécu là-bas des années et l'amie de ma mère fut la seule dans mon entourage "d'avant" à avoir émis aucune négativité et juste elle était heureuse que je partage mon évolution avec elle. Elle est décédée aujourd'hui. Elle m'avait fait ce bien fou de ne pas m'avoir dénigrée :-D :-D :-D

#
Profil

Indi

le dimanche 02 juillet 2017 à 21h02

Merci, bonheur, pour ta réponse.

L'obsession du passé et de l'enfance en particulier... ne m'en parle pas ! J'ai fait l'erreur de fréquenter un psychanalyste pendant des années : c'est un excellent moyen d'arriver à la conclusion que tous nos problèmes sont de la faute de Papa et de Maman et de ne rien faire de concret pour les résoudre.

#
Profil

bonheur

le dimanche 02 juillet 2017 à 22h53

Nous sommes tous l'enfant de..., et nous avons tous été élevé par des adultes plus ou moins...

Je suis mère, 3 fois, et je ne me prétend pas une bonne mère. Comme chacune, j'ai fait au mieux. J'aurai pu mieux faire mais aussi moins bien.

Par contre, mes enfants, aujourd'hui adultes, la seule chose que je peux leur dire c'est de devenir eux-mêmes, y compris, sans moi.

Je considère que l'on est mère jusqu'à un certain point, celui de l'autonomie des "enfants", devenus grands.

Le parfait n'est pas humain, mais de là à tout mettre sur le dos des parents. Et puis, qui oblige à rester dans le jupon parental ? Personne. On peut s'en défaire si nécessaire. A part l'ADN, les membres de notre famille sont des personnes comme les autres. Si elles sont toxiques, il faut agir en conséquence. Si l'on est toxique pour elles, elles doivent agir en conséquence. Comme dans toute relations humaines, la distance qui s'impose doit se trouver et se respecter. Par contre, oui, les autres de sont pas responsables, surtout lorsque l'on devient adultes, de notre mal être. C'est à chacun-e de prendre soin de soi et ça demande que l'on s'y consacre.

Même les secrets de famille, on peut les déceler, les faire exprimer et surtout ne pas en porter le fardeau, surtout pas. Laissons aux personnes concernées ce qui leur appartient. On a déjà assez à faire avec soi-même et nos proches de choix.

Encore une fois, c'est mon avis. On peut avoir un avis contraire.

#
Profil

kill-your-idols

le lundi 03 juillet 2017 à 13h15

Indi
Merci, bonheur, pour ta réponse.

L'obsession du passé et de l'enfance en particulier... ne m'en parle pas ! J'ai fait l'erreur de fréquenter un psychanalyste pendant des années : c'est un excellent moyen d'arriver à la conclusion que tous nos problèmes sont de la faute de Papa et de Maman et de ne rien faire de concret pour les résoudre.

Oui, j'ai plus ou moins la même opinion des psychologues. Finalement je les considère plus ou moins au même niveau que les astrologues (et peut-être les astrologues sont même plus fiables).

Pour le livre, je vais bientôt le chercher!

Sur l'approche, je suis pour! Je me rends de plus en plus compte que tout le monde trouve que l'amour est compliqué parce que personne ne veut pas voir comment il fonctionne en réalité.

Une fois qu'on a compris comment l'amour fonctionne (et il ne faut pas un diplôme en physique quantique pour le découvrir, juste un peu de capacité d'observation), l'amour devient quelque chose de très simple!

#
Profil

bonheur

le lundi 03 juillet 2017 à 13h25

heureuse Kill que tu es trouvé un équilibre et que ta vis soit simple aujourd'hui.

#
Profil

kill-your-idols

le lundi 03 juillet 2017 à 15h34

@bonheur

Si j'avais su que c'était si simple, je me serai moins pris la tête les années passées! :-)

#
Profil

bonheur

le lundi 03 juillet 2017 à 16h44

Le hic, c'est qu'aimer n'a pas le même sens pour moi.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion