Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

[BD] A polyamorous person’s guide to coming out to your monogamous partner

Coming out
#
Profil

MaiaDesbois

le mercredi 22 juillet 2015 à 13h33

Bonjour,

J'ai trouvé cette BD, en anglais, qui explique comment en parler à son partenaire quand on se rend compte qu'on est polyamoureux alors qu'on est en couple monogame : everydayfeminism.com/2015/03/coming-out-as-polyamo...

#
Profil

ScottBuckley

le jeudi 30 juillet 2015 à 17h11

Sympa cette BD, pour le peu que j'en ai vu et traduit lors de mon premier passage sur ce lien, merci MaiaDesbois, merci pour ce lien graphique, surtout quand on aime déjà la BD à la base !! (+)

#
Profil

artichaut

le lundi 29 avril 2019 à 21h37

le texte (si qq veut le traduire) :

Along Came Poly: A Polyamorous Person’s Guide to Coming Out to Your Monogamous Partner
March 9, 2015 by Anna Bongiovanni

So, you've been thinking a lot and have discovered you are POLYAMOROUS.
It took a bit of soul searching, but YES, I AM !
I've got a BIG heart !
Polyamory and non-monogamy are relationship structures that include multiple partners.
However, you are already in a monogamous relationship.
And I love him SO MUCH !
Coming out to your partner as poly, especially if you've been monogamous can be difficult but not impossible. Sigh.
ans transitioning into polyamory DOES NOT HAVE to symbolize the end of a relationship ! WHEW !
Being Polyamorous can be done ethically ! After you figured out what it is you do and don't want for yourself and your relationship, the next step is to vulnerably and compassionately communicate your desires.
DONT Just make out with people without talking about it first.
So now that we talked about it, I've got a date on saturday !
DONT Expect things to progress quickly, without time to Process and without complete consent.
DONT Lie about what you're doing if your partner is uncomfortable.
I'm going somewhere with… someone…
DONT put off discussing it !
Waiting causes anxiety and adds stress to your relationship.
DO : Pick a good time and place to approach the subject
So, I've been thinking…
I love you bit this is something I need to eplore.
Reassure them but stand by your needs.
Most importantly, allow time for processing, healing, reflections, and learning.
Remenver, our society is compulsively monogamus, we see and hear a lot about monogamous relationships.
While non-monogamy remains invisible or displayed poorly.
Ther's a lot of negative things people assume-like it's slutty or bound to fail.
However, with vulnerability, communication, and clear boundries, they can be successful, exciting, and mutually rewarding.
That's what makes this SO FUN !
WE make the rules !
We can do this in a way that fits us BEST !
Be Patient with each other.
Like most new things, there will be hiccups and mistakes.
I'm sorry tai !
I didn't realize talking about my new date with my friends would bother you !
It's okay…
I didnt know I was poing to be upset…
Rules can be changed anytime !
Make sure you and your partner are educating yourselves as well.
Becoming Poly from a prevouisly monogamous relationship is a lot of emotional work for both partners…
But can be so woth it and lead to a stronger, healthier, and more fulfiling relationship !

#
Profil

Aki

le dimanche 20 février 2022 à 14h02

Allez, c'est parti pour la traduction ! ;)
Je pensais intégrer la traduction dans la BD (après relecture par celleux qui veulent y jeter un oeil) mais comment contacter l'autrice et où stocker la BD en français ?

#
Profil

Aki

le mercredi 11 mai 2022 à 10h39

Pouvez-vous me faire un retour sur la traduction, svp ?

Donc, tu y as bien réfléchi et tu as découvert que tu es POLYAMOUREUSE. Ca a été un peu laborieux mais OUI, JE LE SUIS ! J'ai un coeur IMMENSE ! Le polyamour et la non-monogamie sont des structures relationnelles qui impliquent de multiples partenaires. Cependant, tu es déjà dans une relation monogame. Et je l'aime TELLEMENT ! Annoncer à ton partenaire que tu es poly, en particulier si vous avez été monogames, peut être difficile mais pas impossible. Snif. Et transitionner vers le polyamour N'A PAS à symboliser la fin de votre relation ! WHAW ! Etre polyamoureuse peut être vécu de manière éthique ! Après avoir défini ce que tu veux et ne veux pas pour toi-même et votre relation, la prochaine étape est de communiquer tes désirs avec compassion et vulnérabilité. NE PAS juste sortir avec des gens sans en discuter dabord. NE PAS espérer que les choses progressent rapidement, sans un temps de réflexion et sans consentement. Maintenant qu'on en parle, j'ai un rencard samedi ! NE PAS mentir à propos de ce que tu es en train de faire si ton partenaire n'est pas à l'aise. Je vais quelque part avec ... quelqu'un ... NE PAS repousser le moment d'en parler. L'attente cause de l'anxiété et ajoute du stress à votre relation. Choisir le bon moment et un bon endroit pour aborder le sujet Donc, je me disais ... Je t'aime et en même temps c'est quelque chose que j'ai envie d'explorer. Rassure-le mais affirme tes envies. Plus important encore, accorde-lui du temps pour intégrer, soigner, réflechir et apprendre. Souviens-toi que notre société est radicalement monogame, nous entendons et voyons beaucoup de choses sur les relations monogames. Tandis que la non-monogamie reste invisible ou mal représentée. Il y a beaucoup de croyances négatives que les gens propagent, comme "c'est malsain" ou "voué à l'échec". Cependant, avec de la vulnérabilité, de la communication et des limites claires, elles peuvent réussir, être stimulantes et mutuellement gratifiantes. C'est ce qui rend le polyamour SI AMUSANT ! NOUS créons les règles ! Nous pouvons le faire de la façon qui nous correspond le MIEUX ! Soyez patients l'un avec l'autre. Comme la plupart des choses nouvelles, il y aura des incompréhensions et des blocages. Je suis désolé Tai ! Je n'ai pas réalisé que te parler de mon rendez-vous avec mes amis pourrait te gêner ! Ca va aller ... Je ne savais pas que je me sentirais mal. Les règles peuvent changer à tout moment ! Assure-toi aussi que ton partenaire et toi vous informiez vous-mêmes. Devenir poly à partir d'une relation à la base monogame demande beaucoup d'effort émotionnel pour les deux partenaires ... Mais ça peut valoir le coup et mener à une relation plus solide, plus saine et plus enrichissante !

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#
Profil

lau93

le mercredi 11 mai 2022 à 13h26

" Plus important encore, accorde-lui du temps pour intégrer, soigner, réflechir et apprendre. Souviens-toi que notre société est radicalement monogame, nous entendons et voyons beaucoup de choses sur les relations monogames. Tandis que la non-monogamie reste invisible ou mal représentée. Il y a beaucoup de croyances négatives que les gens propagent, comme "c'est malsain" ou "voué à l'échec"."

ben oui.... et ça c'est VRAIMENT compliqué :-(

#
Profil

lau93

le mercredi 11 mai 2022 à 13h32

sinon @Aki merci pour cette traduction qui me semble très fidèle!

#
Profil

Aki

le mercredi 11 mai 2022 à 18h57

Merci, j'ai intégré le texte dans la BD mais je ne sais pas où la stocker en ligne. Une idée ?

#
Profil

artichaut

le mercredi 11 mai 2022 à 22h18

Aki
Merci, j'ai intégré le texte dans la BD mais je ne sais pas où la stocker en ligne. Une idée ?

https://archive.org/
(c'est là que j'ai archivé mes traductions)

#
Profil

Aki

le vendredi 13 mai 2022 à 09h29

Merci artichaut pour le lien. J'ai créé un compte mais le téléchargement ne fonctionne pas (=> "problème de connexion"), j'ai réessayé plusieurs fois depuis hier. L'uploader date de 2013, peut-être ne fonctionne-t-il plus ... aurais-tu une autre idée ?

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 13 mai 2022 à 11h15

En relisant ici, j'en remet une couche sur le propos de l'avant dernière case de la bd.

Non seulement "cultivez-vous sur le sujet", mais j'ajouterais " vous qui avez eu besoin de l'ouverture de votre relations ne savez a priori rien de plus que votre partenaire sur les relations non-monogames .Vous avez tout autant si ce n'est plus besoin que lui ou elle de reprendre votre éducation sentimentale et de rechercher des références sur le thème. Ses efforts pour intégrer la situation ne suffiront pas si vous-même n'avez participé qu'en l'ayant amenée".

Oui, je deviens (encore plus) culpabilisant à force de lire les témoignages de gens qui se retrouvent avec un partenaire non-exclusif, bossent, viennent bravement ici lire se confier et poser des questions, alors que leur partenaire semble avoir juste dit "abracadabra, je suis comme ça, j'ai pas à m'interroger sur plus de tenants et aboutissants".

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#

Jack Haddy (invité)

le vendredi 13 mai 2022 à 19h39

Rien à voir avec la BD, mais trop envie d'en remettre une couche par dessus la couche de @Siestacorta .

J'ai eu quelques réactions de dégoût, parfois des larmes, en lisant certains témoignages de monos poly-aspirés, et en échangeant avec certain-e-s par d'autres canaux. Dans un contexte où le mot "amour" revient si souvent.

Je me questionne parfois sur la manière dont ce mot est perçu par le quidam lambda. Dans la mono-cyclopédie intégrée à mon cerveau, l'amour est avant tout une chose altruiste, l'élan irrépressible et sincère de faire fleurir l'autre, sans se soucier de soi. Et la joie de cet accomplissement et de ce don. Comment l'application de ceci peut-il générer tant de souffrance?

Comment le/la polyamoureu-x-se peut-il prétendre aimer plusieur-e-s alors qu'il échoue si souvent, au vu des témoignages ici, à aimer et prendre soin de sa relation historique? C'est quoi, "prendre soin", d'ailleurs? J'entends ces mots 46 fois par jour, je n'arrive pas à y mettre une once de sens.

(l'inclusif est en train de me saouler, nda)

Ma définition de l'amour est-elle trop élitiste, trop pure, trop idéale? Je n'en sais rien, mais c'est la mienne, et elle fait partie intégrante de moi.

Polyamoureux, soyez reconnaissants du travail et des souffrances de vos mono-suivants. Sentez-vous honorés de recevoir ces dons. Ils sont bien plus importants que ce que vous percevez.

J.

#
Profil

GeorgyPorgy

le lundi 16 mai 2022 à 12h22

Jack Haddy
Rien à voir avec la BD, mais trop envie d'en remettre une couche par dessus la couche de @Siestacorta .

J'ai eu quelques réactions de dégoût, parfois des larmes, en lisant certains témoignages de monos poly-aspirés, et en échangeant avec certain-e-s par d'autres canaux. Dans un contexte où le mot "amour" revient si souvent.

Je me questionne parfois sur la manière dont ce mot est perçu par le quidam lambda. Dans la mono-cyclopédie intégrée à mon cerveau, l'amour est avant tout une chose altruiste, l'élan irrépressible et sincère de faire fleurir l'autre, sans se soucier de soi. Et la joie de cet accomplissement et de ce don. Comment l'application de ceci peut-il générer tant de souffrance?

Comment le/la polyamoureu-x-se peut-il prétendre aimer plusieur-e-s alors qu'il échoue si souvent, au vu des témoignages ici, à aimer et prendre soin de sa relation historique? C'est quoi, "prendre soin", d'ailleurs? J'entends ces mots 46 fois par jour, je n'arrive pas à y mettre une once de sens.

(l'inclusif est en train de me saouler, nda)

Ma définition de l'amour est-elle trop élitiste, trop pure, trop idéale? Je n'en sais rien, mais c'est la mienne, et elle fait partie intégrante de moi.

Polyamoureux, soyez reconnaissants du travail et des souffrances de vos mono-suivants. Sentez-vous honorés de recevoir ces dons. Ils sont bien plus importants que ce que vous percevez.

J.

@jack Haddy,

C'est la première fois que je décide d'interragir avec toi, mais j'ai suivi ici la plupart de tes interventions avec attention & souvent presque avec "plaisir" (malgré la complexité des sujets abordés) du fait de la qualité de ta prose, de la manière éclairante dont tu tournes tes idées & ce sens de l'humour ô combien important....

Ta dernière intervention ci-dessus me parle beaucoup & me pousse ce matin à y réagir.

Je me sens, intellectuellement, en accord avec la définition de l'amour que tu nous donnes. Mon expérience relativement récente d'acceptation de mon inclination poly, sur laquelle je ne reviens pas ici, m'a cependant amené à percevoir nombre de difficultés m'empêchant d'appliquer cette définition dans la pratique.

La difficulté pour moi a été de faire le tri entre ce qui relève du sentiment amoureux (dans cette fameuse définition "idéale", altruiste, désintéressée) et ce qui relève de passions / émotions plus "égotiques" (ce dont j'ai profondément envie, ce que j'aspire à voir se réaliser dans mon existence, ce que je n'accepte pas que les circonstances me refusent). Je pense que c'est un des aspects avec lesquels je me suis le plus débattu mentalement au cours des 2/3 dernières années, qui coincident avec mon entrée & mon cheminement dans ces questions. Arriver à différencier tout cela, y voir plus clair, détecter & neutraliser ces "débordements" qui ne participent pas de l'amour, mais en sont peut être les parasites au final - quel combat.

Tu poses la question du sens du "prendre soin". Chacun peut en avoir sa propre définition, mais pour moi, le fondamental en ce domaine a vraiment été de faire l'apprentissage de l'altérité en mon for intérieur (expérience que je ne pensais pas avoir faite jusque là). Non que je sois dépourvu naturellement de sensibilité à la base (bien au contraire), mais je pense que cette expérience de l'autre me passait probablement au dessus... J'avais l'impression d'écouter ce qu'on me disait, de voir ce qu'on me montrait, mais avec mon regard d'aujourd'hui, je sais que ça n'était pas ENTIEREMENT le cas. Parvenir à se débarrasser du biais, du prisme de son propre regard sur les choses, surtout en cette époque qui exacerbe l'individualisme, doit rester, en plus, un souci permanent pour réellement parvenir à prendre soin. Quand à savoir si les autres (notamment ces relations intimes qui comptent, ont compté pour moi) font l'expérience de l'altérité en elles à mon égard, cela reste une grande question qui continue de me tourmenter, mais j'arrive à vivre avec en m'efforçant de ne pas leur en faire porter quelque responsabilité...

Je me dis souvent, aujourd'hui, que je m'épuisais mentalement & physiquement à essayer de faire advenir des choses qui relevaient fondamentalement de mes envies, aspirations, fantasmes (je ne parle pas ici de sexualité) personnel.les. Tout cela renforcé par des projections sur l'apparente validité, solidité, cohérence de l'éthique poly.

Mes relations (la personne dont je suis tombé amoureux, ainsi que ma compagne) aspiraient toutes deux à autre chose.

L'amour ne fait pas tout. Il peut y avoir de l'amour. Mais il est aussi possible, qu'au delà, TOUT le reste s'avère impossible. L'amour peut continuer à exister, en nous, tout en acceptant qu'il n'advienne pas dans les circonstances escomptées.

Je ne m'interdis pas de penser que les choses puissent évoluer, mais cela ne m'appartient pas (ou pas complétement) et mes aspirations n'ont pas plus de légitimités que celles des autres parties impliquées.

#
Profil

lau93

le mardi 17 mai 2022 à 00h49

@GeorgyPorgy et @JackHaddy
Prendre soin ... toute une philosophie? J'avais beaucoup aimé ce qu'avait développé dans son post du jeudi 04 avril 2019

Artichaud
c'est à dire qu'un.e metamour doit prendre soin de chacun.e de ses metamour vis à vis de ses autres metamours

artichaud
Là est le vrai sens politique, pour moi, du polyamour.
Non pas capitaliser +de partenaires, mais augmenter le bien être d'un maximum de personnes, bref faire de ce monde un monde avec plus d'amour partagé, un monde plus aimant.

donc prendre soin serait faire en sorte que chacun se sente le mieux possible dans les relations mises en place. Chacun y compris nous même. Donc être en empathie avec nous même et avec nos partenaires et leur.s partenaires: grosse charge mentale a prévoir mais sans doute plus d'amour qui circule?
Telle est mon utopie...
Bonne nuit à tous

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion