Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

J'ai un coming-out poly à faire et j'ai besoin de conseils because c'est pas simple. Bisous <3

Engagement
#
Profil

Shamoureuz

le samedi 09 juillet 2016 à 02h47

Bonjour les polyamoureux !

J'ai 25 ans, et je crois que je viens d'avoir une révélation. Je suis en couple tout ce qu'il y a de plus traditionnel avec un homme cis de 33 ans. Je suis bien avec lui, c'est peut-être la relation la plus mature que j'ai eu pour l'instant. les précédentes ont toutes été chaotiques. D'habitude je répète un peu le schéma monogamie-ennui-infidélité-mensonge-larmes. J'ai aussi été pendant un peu plus de 2 ans avec un pervers narcissique qui a complétement sappé ma confiance en moi. J'ai été persuadée d'être déviante avant de m'interroger sur ce que j'étais vraiment. Libertine ? Non, trop impersonnel, le sexe pour le sexe c'est marrant mais pas suffisant, je veux vibrer.. "Pas faite pour le couple" ? Faite pour vivre dans une communauté hippie. Pourquoi pas !

Blague à part, j'ai découvert le terme de "polyamour" en causant avec des féministes il y a quelques mois. Je ne me suis pas trop arrêté dessus, je ne sais pas, ça devait être le mot en lui-même qui sonnait bizarre, je n'ai donc pas cherché à en savoir plus sur ce mode de relation. Cela fait un peu plus de deux ans que je suis en couple avec un homme, j'aime vivre avec lui, nous venons de nous installer dans une maison un peu plus grande. Pour nos animaux ! ^^ Car je suis childfree, je ne veux pas d'enfants pour diverses raisons. Je ne me considère pas comme un être fini, sage, je pense être en perpétuelle évolution et mes désirs suivent. Mais il y avait toujours ce schéma dans ma vie. On m'a parlé traumatismes d'enfance. Sûrement, mais et alors, je dois bien faire avec. Je suis à un tournant dans ma vie, j'ai récemment repris contact avec un homme qui me plait depuis des années. Nous n'avons jamais eu l'occasion de nous fréquenter plus que ça mais nous nous surveillons du coin de l'oeil.. Jamais célibataires en même temps en 10 ans. Et alors que je ne suis toujours pas célibataire, il m'avoue que ce que je ressens est réciproque. Pourquoi à ce moment là ! Il y a un "truc" indéniable entre nous, si j'ai eu deux coups de foudre dans ma vie, il est le deuxième. Je l'ai revu pour m'assurer que ce n'était pas qu'un sentiment nostalgique d'adolescente, et.. ce que je ressens est encore plus fort et nous sommes d'accord pour dire que cette relation est un peu mystique ^^
Pour autant je ne me vois pas quitter chéri actuel pour lui faire plaisir. Et en même temps je ne sais pas si le polyamour soit un truc qui leur convienne à tous les deux. Je pense que dans leurs têtes, c'est vu comme du libertinage et je peux comprendre, parce que jusqu'à il y a quelques temps, je ne faisais pas moi-même la différence. Je ne suis pas très jalouse de nature, je n'aime pas qu'on me cache les choses mais j'ai moi-même caché des choses à des personnes avec qui j'étais. Par peur de faire souffrir, par manque de communication, par lâcheté, etc. ça s'est toujours soldé par la découverte du pot-aux-roses. Aujourd'hui je suis bien dans ma relation, mais j'ai envie de vivre cet espèce de "truc" qu'il y a avec cet "autre", j'ai toujours aimé beaucoup. inconditionnellement, parfois "trop".. Jusqu'à il y a quelques semaines je ne croyais pas à l'amour "complet", qui comble entièrement. J'étais persuadée que c'était un truc dans les films. Et plus j'y réflechit plus je me dis que l'amour est le sentiment le plus puissant du monde et que les humains ont toujours beaucoup aimé mettre les trucs dans des cases, se l'approprier, coloniser, dénaturer, etc. Je me dis depuis quelques années déjà que le couple n'est pas un mode de relation viable. Aujourd'hui je ressens cet espèce d'euphorie d'avoir tout, tout ce qu'il me faut, d'un côté une relation stable, avec un homme qui a les mêmes projets de vie, avec qui j'ai un équilibre, et de l'autre côté, un homme avec qui je me sens sur la même longueur d'ondes, intellectuellement et physiquement mais avec qui je ne me vois pas forcément vivre. Lui est actuellement célibataire et même dans le cas où il s'engageait dans une relation avec quelqu'un, il ne voudrait pas forcément d'une vie commune. En ce qui concerne chéri, nous nous sommes dit au début de notre relation que nous devions nous le dire si nous allions voir ailleurs, plutôt que de nous mentir, nous n'avons jamais vraiment exclu de voir d'autres personnes si l'envie s'en faisait sentir du moment que nous en parlions. Mais je le sens très attaché à moi, j'ai l'impression de beaucoup compter pour lui et j'ai peur de casser quelque chose si je lui exprime mon souhait. Pour l'instant je n'ai pas pas passé le cap "physique" avec l'autre personne mais je ne veux retomber dans les mêmes schémas, et émotionellement, je suis déjà bien engagée.. :S je n'y peux rien. Si ça ne se fait pas avec ces personnes là, tant pis, ça serait très dommage mais je pourrais comprendre que ça soit difficile à intégrer pour chacun..
Pour autant j'ai le sentiment que c'est le bon moment pour moi de faire cet espèce de "coming-out", certains vieux modes de pensées me quittent, je revois mes positions. J'ai aussi découvert les espaces de discussion dits "safe" et c'est devenu pour moi un véritable exercice intellectuel étant donné que j'ai un vocabulaire plutôt fleuri à la base. Je prends conscience un peu plus de certaines pressions. Si j'ai toujours rejeté la famille nucléaire, je rejette aujourd'hui le couple tel qu'on l'entends partout, je pense que l'ennui, le mensonge tuent le couple. Avec mes infidélités, j'ai récolté beaucoup de tristesse, de dégout de moi, et j'ai été allégrement taxée de salope. Si bien que j'en suis venue à me dire que c'est vrai, je suis une salope ! Je suis tombée sur "La Salope Ethique" en lisant des trucs depuis 4 jours sur le polyamour. C'est tout à fait ça ! J'ai le droit d'être ce que je veux, après tout les autres, s'ils sont pas contents.. Bin oui mais ça ça marche qu'en théorie pour l'instant. Parce que je sais pas comment amener la chose. Si j'ai déjà commencé à en parler avec la deuxième personne, pour l'instant mon chéri actuel n'est pas au courant, si bien que j'ai l'impression d'avoir déjà basculé dans l'infidélité !! C'est juste super perturbant. Donc j'aimerais pouvoir lui en parler dans peu de temps, mais il y a quand même beaucoup à déconditionner je crois.. entre se dire ce qu'on ferait et le faire vraiment, ce n'est pas les mêmes ressentis. J'aimerais lui faire comprendre que mon "crush" avec cette autre personne changera juste un peu mon emploi du temps mais pas mon amour pour lui ni les projets que nous avons. J'aimerais lui faire comprendre aussi que je veux pouvoir me sentir libre d'aimer quelqu'un d'autre sans culpabiliser. Je ne serais pas dérangée qu'il aime quelqu'un d'autre. Ni qu'on ait une grande table pour manger le matin. Ni qu'on ne se raconte pas ce qu'on fait avec les autres. Je veux bien tout, mais alors je veux vraiment tout, les deux. Help :/

#
Profil

Shamoureuz

le samedi 09 juillet 2016 à 02h48

Désolée pour le pavé les gars et les filles, y avait gros à raconter :S

#
Profil

LuLutine

le samedi 09 juillet 2016 à 08h32

Ces discussions peuvent peut-être t'intéresser :
/discussion/-ci-/Quels-mots-pour-se-declarer-poly/
/discussion/-Gn-/Quand-et-comment-dire-que-lon-est...

Ou peut-être encore celle-ci éventuellement :
/discussion/-Zq-/Aborder-le-sujet-Couple-Libre/

Tu peux lui dire que tu es tombée sur cet article de blog (par exemple via des lectures féministes) :
lesquestionscomposent.fr/contre-le-couple/

Ou bien ce reportage (ou un autre, tu en trouveras plein avec une petite recherche) :
https://m.youtube.com/watch?v=PrG4kqVPtoY

#
Profil

RobotEtourdi

le dimanche 10 juillet 2016 à 10h32

Hello Shamoureuz :)

Concernant, la "manière d'amener la chose", je me dis que les occasions d'en parler peuvent vite venir d'elles-mêmes. A moi, ça me paraîtrait d'ailleurs plus confortable de saisir la première occasion pour tourner autour du sujet que de créer une discussion en mode "Il faut qu'on parle". Bien sûr si les occasions n'arrivent pas, il faudra penser à mettre les pieds dans le plat.

L'occasion parfaite ce serait que vous entendiez ensemble parler du terme "polyamour". Après cela il est facile d'enchaîner avec une réponse du genre :
"Le polyamour ? Ah mais oui je me suis renseignée là-dessus. Je trouve le concept super cool !"
L'idée est de communiquer ton enthousiasme sur le sujet, plutôt que d'avoir l'air de t'en excuser. En fonction de sa réaction, ça peut permettre aussi d'ouvrir une conversation plus légère sur la suite :
"Si tu avais la possibilité de vivre une relation avec une autre fille (ou un gars), ce serait qui ? Moi, j'ai déjà une idée assez claire sur le sujet :P"

Après il peut y avoir des occasions un peu moins évidente. Comme entendre parler du libertinage :
"Ah non, ce serait pas trop mon truc. Pour moi ce serait plutôt le polyamour. Tu connais ?"
Ou de la polygamie :
"Je n'ai pas de problème avec la non exclusivité si c'est dans les deux sens, comme dans le polyamour. Tu connais ?"
Etc.

Au fond, les occasions d'en parler sont assez nombreuses. En fait, il suffit de parler d'amour, de couple, et de la norme amoureuse. Assez vite, en privé ou devant des amis, ou devant la télé, vous allez entendre une banalité normative avec laquelle tu seras en désaccord et sur laquelle tu pourras rebondir et commencer à introduire le fait que tu es en réflexion sur la notion de relation.

L'important, c'est de ne pas transiger sur ce que tu penses. Ne pas lâcher un "Oui, t'as sûrement raison" si tu es convaincue du contraire. Avec cette posture, je trouve que les occasions d'aborder la notion de non-exclusivité sont pléthoriques.

Et puis, bien sûr, il ne faut pas oublier de lui demander comment il reçoit le message en mode "Ça te fais pas trop flipper que je parle de ça ?", parce que même si tu ne transiges pas sur le fait que tu veux pouvoir en parler, et même si tu parles de tout ça d'un ton léger et bon enfant, lui sera peut-être affolé intérieurement en voulant refermer à jamais ce sujet-là...

... ou pas. En fait il est possible que ce soit l'occasion pour lui de parler de ses propres crushs / fantasmes / interrogations. Qui sait ? Peut-être même qu'il brûle de te parler de polyamour depuis un moment et qu'il cherche désespérément une occasion ! Bon c'est statistiquement assez improbable mais si c'était le cas, ce serait dommage de s'être tus.

J'espère que ces idées t'aideront. Tiens-nous au courant !
Bises.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion