Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

J’ai mis ma monogame devant le fait accompli....

Coming out
#
Profil

Pfffsexy

le dimanche 03 octobre 2021 à 20h54

Bonjour,
Nouveau sur ce forum, je suis impressionné par la qualité des échanges, la diversité et l’ouverture des intervenants.

Je suis un homme, la trentaine, en couple exclusif/mono, avec une femme de 12 ans de plus que moi. En fait, j’ai aujourd’hui, à peu près, l’âge qu’elle avait à nos débuts. Oui elle m’a pris jeune !

Nous évoluons ensemble et nous formons la meilleure équipe du monde, malgré des hauts et des bas.

Il y a un an, suite à une mini-crise nous faisons le point sur nos attentes respectives. Je l’interroge sur les siennes, et partage les miennes ; elle consciente de ne pas pouvoir intégralement répondre aux miennes, ma question suivante porte sur la fidélité ; attends-tu de moi que je reste fidèle ? Sa réponse « fais ce que tu veux, je ne veux pas savoir ». A quoi je réponds : « fais ce que tu veux également -moi je veux savoir » ;-)

Ce moment précis aurait été le moment parfait pour aborder le polyamour, si seulement j’avais connu le concept. Mais je l’ignorais complètement. On ne refait pas l’histoire.
Suite à ça notre thermomètre est resté froid, de longs mois… j’ai eu quelques brèves histoires, dans son dos donc, je l’ai « trompé » plus ou moins avec son consentement.

Cet été 2021 nous l’avons passé chacun de son côté pour raisons santé/famille, mais nous étions toujours dans cette situation officiellement mono, contacts tél très réguliers etc. Mais moi, conformément au cadre, je me suis trouvé une amie/amante un peu moins éphémère que les autres, appelons-la « Alice ».

Alice a mon âge, ne connaît rien au polyamour (comme moi). Je suis clair avec elle : je suis pris, je ne cherche rien de sérieux, juste profiter de l’été, ça me va très bien. Alice est OK ; elle est encore amoureuse d’un ex, donc... Ce que je lui propose lui convient, et nous passons de bons moments. On n’a aucun engagement mais on s’apprécie, on se revoit etc. On se dit « amis ». Je ne le savais pas encore mais cette relation est probablement ce que peuvent vivre des polyamoureux en relation secondaire (bien sûr si on fait abstraction de la « principale » qui est censée être au courant).

Ma principale, je l’ai mise au courant, une semaine après nos retrouvailles physiques (fin août). Ce faisant je désobéis à « je ne veux rien savoir », parce que ce cadre commence à peser, et surtout, des amis communs m’ont vu dans l’espace public avec Alice (sans manifestation intime toutefois mais Alice est très jolie), donc je ne veux pas aller plus loin dans le mensonge en les mettant dans la confidence, ni qu’elle apprenne quelque chose par eux (lors d’une soirée alcoolisée on se sait jamais s’ils font une allusion, bref tout ça m’est insupportable).

J’ai vu son monde s’effondrer. Je l’ai rassurée. Si vous avez été, ou connu, cette « mono » mise devant le fait accompli, vous comprenez.

Des questions de son côté, je déroule, je lâche tout.

Elle parle de se séparer, je lui dis que si c’est ce qu’elle veut, je m’engage à l’y aider (concernant nos intérêts communs et la mettre sur de nouveaux rails, car nous dépendons pas mal l’un de l’autre). Mais que je veux rester avec elle, toujours, et que je ne veux plus jamais lui mentir, mais que je voudrais qu’on puisse faire chacun ce qu’on juge bon pour soi à condition d’en parler à l’autre et de respecter ses limites. (Je ne connais toujours pas le concept de poly mais je crois que je chauffe !)

Mais tout ça est nouveau pour moi, pour elle surtout, on se dispute sur les mots, je ne crois pas pouvoir qualifier ma relation avec Alice « amoureuse », à mon sens (il n’y a aucun projet), mais je suis accusé d’avoir cherché et trouvé une « petite amie » à son sens, qui est encore plus grave qu’une p*te ou un coup d’un soir…

Bref, mais s’ensuit un nouveau départ, elle cherche à digérer ce qui s’est passé, surmonter ce qu’elle a vécu comme une trahison, malgré une souffrance diffuse, elle veut mettre des mots sur ce dont je lui parle, faire des recherches, tout en m’expliquant à quel point ça clash avec sa conception. Nous lisons le livre de F. Simpere (les amours plurielles). Je lui demande de prendre des notes pour pouvoir rebondir sur tel ou tel point qui lui parle ; mais on n’avance pas, chaque annotation est pleine de ressentiment. Je crois que je mets la pression. Elle se braque.
Pendant cette période il faut dire que j’enchaîne les gaffes, notamment la pire, aller dans un endroit (avec elle) où je suis allé avec l’autre… A vous lire dans d’autres fils, il semble que c’est ultra-déplacé même chez les plus assumés… oups !

Pour Alice : on s’est vu « en cachette » 1 fois ou 2, la semaine après le retour de la principale, avant que je ne déballe tout à cette dernière.
2-3 semaines plus tard je l’ai revue en personne car je trouvais plus correct et moins brutal qu’une fin par texte. Je lui ai redit que la principale savait, n’était pas OK, que je ne voulais pas faire jeu double. Mais que je ne la bloque pas, je reste son ami. Je voudrais bien évidemment continuer à la voir de temps en temps, comme elle, mais nous sommes bloqués avec la principale, à qui cette femme plus jeune pose de gros problèmes.

Je ne veux pas devoir choisir entre la femme de ma vie et la nouvelle (ou d’autres) qui m’apportent du divertissement, des choses complémentaires que je n’ai pas avec la première. Mais avant de penser à ma gueule, je ne veux pas la faire souffrir et lui imposer un mode de vie. Je reste convaincu que tout ça serait conciliable avec le bon cadre, mais, j’ai l’impression de me heurter à quelque chose de viscéral, d’irrationnel, et je ne trouve pas d’issue. J’essaye d’amener la discussion sur un plan plus logique, que sa peur de l’abandon est infondée. Qu’elle a bien sûr son mot à dire sur le cadre, en posant ses limites etc, mais que tout ça demande en premier lieu, de l’amour (souhaiter le bonheur de l’autre) et de la confiance (tout se dire), mais mon amour est douté, et tout lui dire créé davantage de souffrance que de confiance. Nous n’avançons pas.

Je suis preneur de vos conseils avisés.
Merci de m’avoir lu.
Prenez soin de vous :-)

Message modifié par son auteur il y a 12 jours.

#
Profil

lau93

le dimanche 03 octobre 2021 à 23h44

Bonsoir @Pfffsexy
J'ai été cette mono comprenant que le potentiel polyamour de son chéri était devenu réel et je comprends bien la réaction de ta femme. Ça ne fait que 2 mois qu'elle sait et que vous cherchez ensemble (lecture etc.) à vous accorder : c’est peu. J'en suis à 6 mois environ et je ne suis pas encore stable dans les émotions alors que j'aime beaucoup la fille qu'il aime et que je construis une amitié avec elle grâce ou malgré leur relation. J’ai lu une dizaine de livre, vu et revu tout plein de vidéo, lu et relu des témoignages, échangé avec de précieuses personnes sur ce site : je n’ai pas encore fini d’apprivoiser mes peurs mais j’avance. Je ne sais pas si ta compagne auras envie de suivre ce chemin. Je suis convaincue des bienfaits de l’éthique relationnelle que propose la polyamorie, que j’ai découverts dans les ressources que j’ai consultées. Pour autant ce n’est pas tous les jours simple. Donc peut-être accepte de lui laisser du temps, de lui dire encore et encore combien elle compte pour toi et en quoi ces autres amours ne lui retirent rien voire augmente tes capacités d’aimer mieux et peut-être aura-t-elle envie de te rejoindre ?
Plein de courage à vous 2
L

#
Profil

Pfffsexy

le mardi 05 octobre 2021 à 03h10

Salut & merci @lau93 pour ce retour.
Comment as-tu accepté cette situation, la communication & être rassurée OK mais après ? Des lectures, des vidéos, de la réflexion (une source en particulier à partager ?) mais pour quelqu'un qui n'est pas aussi curieux, juste plus confortable de rejeter tout ça ? Et ultimement, en quoi est-ce différent d'une "adultère autorisée" de ton point de vue ? J'ai mon idée bien sûr mais j'ai besoin de tes mots et de ton expérience.

Message modifié par son auteur il y a 11 jours.

#
Profil

bonheur

le mardi 05 octobre 2021 à 15h47

Bonjour @Pfffsexy,

Ne m'en veux pas de t'indiquer cela, sauf que présenter comme ça, je ne serai pas encourager à entrer dans ta dynamique. Je suppose que nous avons une grande divergence de perception. Personnellement, de ton discours j'ai énormément de difficultés à me projeter et donc à comprendre.

Je ne crois pas que si on m'amenait le polyamour sous cet angle, je perçoive une quelconque rassurance de ton amour. Tu sembles, et bien entendu je peux me tromper, vouloir une adhésion à ta volonté (impérieuse ?) vitesse grand V. Déjà, votre discussion initiale avait paru relevé du concret et d'une autorisation acquise pour toi. Pour ta compagne de vie, était-ce le cas ou votre discussion revêtait plus un caractère généraliste et informel. C'est le hic lorsque l'on aborde avec légèreté juste pour "sonder" et que l'on en retire une conclusion explicite.

Personnellement, si l'on me répond comme ça en passant "tu fais ce que tu veux, je ne veux pas le savoir", je ne m'y fierai pas. D'autant que "fidèle" ça veut dire quoi ? Parfois, la fidélité n'est pas importante, tant qu'il n'y a que de la sexualité en dehors du couple, et pas d'amour. Version, il va au c*l comme il va à la salle de sport pour se défouler, transpirer un peu et revenir bien dans ses baskets, libéré du poids du stress de sa journée.

Le polyamour demande une discussion formelle et explicite. Ce n'est pas un concept à mon avis. Plus une possibilité de vie qui s'impose lorsque l'amour survient et s'impose. Quand je dis s'impose, c'est plus dans une façon naturelle, au fil de la vie et des rencontres. Ma vision du polyamour étant de ne pas fermer son coeur, car le coeur a une place infinie. Vivre, rencontrer, ressentir une émotion, ressentir encore de l'émotion, développer des sentiments et l'amour s'est ancré dans notre for intérieur comme ça. Le polyamour revient à ne pas rejeter. Concilier et intégrer ce nouvel amour sans jeter l'existant, ni le renier. J'y vois une grande différence avec un adultère autorisé, surtout s'il revient à nier une partie de sa vie. Le polyamour chamboule, à chaque nouvel amour, l'interaction ou les interactions existantes. Les polyamoureux accueillent la nouveauté (inclusion) comme l'enrichissement des personnes qui s'aiment et par ricochet l'enrichissement des métamours. Le polyamour signifie consensus et acceptance.

L'acceptance est cette partie qui t'interpelle actuellement. Certes, les polys sont dans cette volonté de ne pas nuire, de ne pas faire souffrir. Sauf que voilà, lorsqu'une situation existe et que l'on a ce désir de transformation, on y laisse obligatoirement de soi. Il faut savoir à la fois se définir suivant sa découverte (pour le poly) sans penser avoir la solution et détenir la vérité absolue. Le tout étant de s'exprimer sur soi tout en respectant comme vrai les autres discours, les autres idéaux.

Pour moi, cela rejoint une forme d'individualisme. J'entends par là que les autres ne sont pas moi et que personne mieux que moi sait ce qui me rend heureuse. Je désire être perçue et aimée tel que je suis, sachant que j'évolue. La transparence n'est pas une possibilité pour moi, mais je suis ainsi. Je n'exprime contre mon chéri de vie (amoureux historique) lorsque j'annonce aimer. J'annonce une évolution de moi et de mon état affectif nouveau.

Je me trompe peut-être. J'ai cette impression désagréable que, ayant découvert ce qui te rendrais heureux, tu penses avoir trouver un graal et que ta compagne ne peut qu'être admirative. Ton graal, n'est pas son graal. Et oui, une personne acceptante peut partager la vie et aimer une personne poly (affective et parfois aussi sexuelle).

Les personnes acceptantes sont justement dans une certaine curiosité, car elles se sentent concernées et impliquées. C'est ce qu'exprime, sans vouloir parler pour elle, @lau93. Elle est désormais dans l'action de la recherche d'elle-même afin de redéfinir son espace à la fois personnel (individuel envers elle-même) et se sentir intégrée sans ambiguïté dans l'amour de son chéri, tout en se rapprochant de sa métamour (l'amoureuse de son amoureux). Au fond, elle gagne en devenant suffisamment proche de cette personne, sans se sentir en difficulté ou en rivalité. Tout amour est beau et légitime. Ce serait ma philosophie. Ainsi, toutes les ouvertures sont possibles, y compris celles qui vont le plus à l'encontre des diktats sociétaux.

Le polyamour demande de sortir de tous moules, toutes cases. Attention, ce n'est pas "totale liberté" puisque l'avis d'autrui est pertinent et qu'il faut en tenir compte. Le consensus perturbera toujours les aboutissements. Si parfois, quelques "règles" viennent régir, celles-ci sont rarement salvatrices. L'écoute, la reformulation, la volonté que l'autre trouve l'équilibre de soi. En cela, avec mon chéri de vie, nous formons un couple mono-poly. Lui par choix. Il considère l'amour comme compliqué et si le coeur le met devant l'amour, il décline l'invitation, sciemment, volontairement. Moi, l'amour me transporte et me rend vivante, alors j'apprivoise cette nouvelle personne et à de rares occasions, l'alchimie et les équilibres permettent qu'il en découle du merveilleux, pour le bien de tous. L'essentiel fut d'acheter un bien commun et aussi précieux que notre maison, nos enfants (enfin adultes désormais)... La rue de la Paix a été acquise à force de communication, de réassurance, d'amour, d'échanges, et une fois qu'elle est achetée, il faut entretenir, donc communiquer, réassurer, aimer, échanger...

#
Profil

Pfffsexy

le lundi 11 octobre 2021 à 23h46

d'autres avis ?

#
Profil

lau93

le mercredi 13 octobre 2021 à 22h46

SI tu cherches des recettes tu risques d'etre déçu. Il ne s'agit pas seulement de curiosité mais d'un besoin impérieux de comprendre et de m'approprier les choses en ce qui me concerne. Rien ne pourra forcre ta femme a avoir envie de prendre ce chemin. Mais il me semble qu'en parler, chercher a vous ajuster sur vos représentations, chercher a comprendre vos motivations etc c'est un premier pas
Bonne soirée
L

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion