Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Distance, et manque multiplié par trois. Need your help, please.

#
Profil

sharlin

le lundi 01 juin 2015 à 23h08

Bon. Petit update (parce qu'honnêtement j'ai besoin de parler). Doux-amer.

Copain est rentré de son voyage trimensuel. J'ai été à l'airport pour l'accueillir (avec ses parents). J'aurais dû être rempli de joie. Et je me suis repris dans la face la réalité qu'il va probablement repartir dès l'année scolaire prochaine et pas dans un an comme je le pensais. Même si je le savais, l'entendre de sa bouche juste en le retrouvant (suite aux questions des parents)... claque n°1.

Et puis je pensais naïvement qu'on aurait le temps de se voir mais maintenant il doit finir son mémoire en urgence et donc encore un mois de perdu alors que si ça se trouve il repart d'ici septembre (je sais c'est totalement égoïste dit comme ça mais j'ai un peu envie de pleurer là), claque n°2.

Et puis lui il était tout content de retrouver ses amis, et ils sont partis dans leurs délires et moi, comme souvent, j'ai presque fait plante verte (je suis autiste et dans les groupes NT -à part au café poly et sur mon forum LGBT, ie. avec mes cousins, en fait- laisse tomber quoi). Claque n°3.

Et en plus de ses amis il avait encore l'esprit accaparé par le mémoire, le jet lag et les bagages. Bref, sauf sur la fin il était pas vraiment là d'esprit. Et moi j'essayais tant bien que mal de cacher tristesse et malaise car il avait déjà assez de soucis (en vain, il a fini par les voir, et du coup j'ai l'impression d'avoir terni sa bonne humeur du retour). Claque n°4.

Ah oui j'oubliais, quand ses amis et lui sont partis sur leurs mémoires etc, je me suis retrouvé entouré d'étudiants qui réussissent leurs études ET passionnés. Moi qui vient d'abandonner mon M1 à mi-année, ai changé d'orientation pour tenter de revenir ensuite dans mon ancienne filière (par pragmatisme pas par goût), et se demande ce qu'il va faire depuis 2011 en changeant d'avis tous les 2 mois, et a validé années et licences à 10,00 aux rattrapages, je me suis UN PEU senti comme une merde. Claque n°5.

En plus je peux pas m'empêcher de me déprécier. Il a fait un voyage riche en événements (même négatifs mais quand même), exploré des endroits naturels magnifiques, parlé à un congrès scientifique... Et quand il m'a demandé des news de moi j'avais l'impression à la fois d'être totalement fade à côté. Et d'être un bras-cassé à côté. C'est pas de l'envie, non, mais de la peur de paraître inintéressant en comparaison.

Bref, je lui reproche rien évidemment, c'est normal le mémoire le jetlag etc. Mais là j'ai besoin de hugs. Et puis de picoler un bon coup -c'est pas du tout mon habitude mais dans les cas d'urgence...
(et je sais c'est plutôt égoïste, moi-même je suis pas fier de ce post, mais faut que ça sorte).

Et puis faudra qu'on discute sérieusement, lui et moi, de comment on s'organise quand il repartira, pour Skype, lettres, etc. Parce que la petite discussion en coup de vent sur Skype, et puis son côté télégraphique (ne raconter que des infos assez générales et peu de détails) ça va pas aller, ça, next time.
Je veux pas en parler 110 ans mais juste une vraie discussion. Mais faudra encore attendre le "bon moment" (quand il aura pas des plus gros soucis etc).

Accessoirement, si vous connaissez un moyen accessible financièrement aux étudiants fauchés pour un AR transocéanique (j'ai regardé le co-bateau-age, mais c'est que trans-mer et pas océan, et c'est pour les gens expérimentés en voile; l'avion c'est trop cher -du moins j'ai rien trouvé d'abordable là; le cargo c'est pire). Celle ou celui qui m'aide sur ce problème a droit à un gâteau (ou cookie). Quant à carrément le suivre, pas envisageable pour plein de raisons (la langue, les difficultés pratiques, mes autres peluches, mes cousins -de coeur- et amis, mes parents, etc).

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

malikalakingg

le jeudi 23 janvier 2020 à 15h52

etoiledesneiges
Pour ma part, je communique tous les jours avec mon amoureux, on se raconte beaucoup de choses du quotidien, j'adore ça. J'aime bien avoir ce lien particulier avec lui. Entendre sa voix au téléphone me fait vibrer...

Mais je trouve aussi que ça créé une dépendance et que quelque part ça entretien une forme d'illusion et au final j'ai l'impression de vivre une histoire d'amour avec mon IPhone...

Et s'écrire au quotidien, créer ce lien ça n'aide pas forcément à rester "léger" car parfois on se dit des choses et on aimerait tellement être dans les bras l'un de l'autre.

Bon ce que je dis n'est pas tout noir hein ! J'adore lui écrire tous les jours mais par moment j'ai aussi besoin de prendre de la distance pour me dire que je ne suis pas dépendante de lui, que ma vie ne tourne pas autour de lui (je n'ai pas d'autres relations proches de moi :-/ ).

Voilà, voilà

Ah le problème de la dépendance. C'est en toile de fond dans toutes les histoires. J'aime bien l'idée de faire des breaks, ça a changé ma vie. Cela fait 3 ans que tout va mieux grace à cela, le plus dur à gérer c'est à chaque fois les premiers jours mais ensuite se dire qu'on va pas se contacter et se revoir dans 6 mois, c'est sympa aussi.

J'ai fait un peu la meme chose pour arréter de fumer. Je ne m'interdis pas d'en prendre une ou deux à l'occasion mais je n'en achete jamais et me force à ne pas fumer après. Du coup on s'habitue à ces périodes difficiles qui sont le sevrage, fatal à plein de gens.

Message modifié par son auteur il y a un an.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion