Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Anarchie relationelle et monogamie "strict"

Engagement
#
Profil

jesauvage

le dimanche 07 avril 2019 à 11h37

Coucou.

Je viens rechercher l'expertise de vos expériences.

Depuis janvier 2018, je découvre le concept de poly amour, et oui, évidemment que ça me parle, j'ai déjà aimé plusieurs personnes en même temps sans pour autant avoir des relations multiples de type couple. Je suis plutôt anarchiste relationnelle en fait dans ma pratique et dans mon identité genre asexuelle du poly amour, romanticosexuelle dans la monogamie, pan sexuelle et pan romantique à la fois. Autant vous dire qu'il y a une vaste plaine d'inconnu dans mes comportements relationnels et j'aimerai un couple ouvert pour couvrir ces variations de vie tout en investissant une relation durable quotidienne.

J'ai besoin d'énormément de sincérité, d'entièreté et de transparence dans mon couple alors je lui en ai parlé, dès que j'ai mieux compris comment je fonctionnais après des mois de réflexion, tout en sachant que c'est à 10.000km de sa façon de penser..

On s'aime, se sépare, on se revoit, on s'aime, on ne se remet pas en couple et je trouve une bonne distance. Assez d'espace pour qu'il ne soit pas jaloux, assez de proximité pour s'aimer.

Sauf que j'avais envie de faire des rencontres. Même si je ne veux pas plusieurs relations de couple, j'aime être amoureuse, j'aime la possibilité à, j'aime être platonique, j'aime séduire, j'aime l'ambiguïté, j'aime plein de chose mais pas forcément plusieurs contacts physiques ou engagements relationnesl.

Après avoir fait l'amour, je lui demande s'il peut m'accepter comme ça après tout, vu que ça se passe bien en étant séparé. Oui oui puis non, je suis retournée un site de rencontre et c'est déjà trop. J'ai aussi rencontré un espèce de collègue virtuel avec lequel il y a attirance dont je lui ai déjà parlé clairement. Et sans vouloir plus dans le contact physique, j'aimerai vraiment le rencontrer pcq on a un super match de "sur la même fréquence", une amitié étrange en somme. C'est encore trop.

Il repart blessé et trahi ce matin. Je le regarde partir meurtrie et entière. je l'aime toujours autant, je me projette toujours autant avec lui. Il m'aime, veut simplement arrêté de souffrir, la jalousie et possessivité qui découlent de ses peurs sont très fortes depuis son enfance, et il y tiens pour se protéger. Je compatis, je l'aime et je ne veut pas perdre les moments qu'on passe ensemble pour autant. Je suis désolée sans m'effacée.

Qu'en pensez vous?

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

pkd

le dimanche 07 avril 2019 à 14h36

Bonjour, j'en pense que c'est un beau témoignage de la complexité à vivre ce que l'on est tout en étant en relation avec d'autres personnes qui n'ont pas les mêmes aspirations. Merci de ce partage.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 07 avril 2019 à 17h45

Merci pour le témoignage.
J'avoue que la différence entre vos approches et le fait que ça vous a déjà valu une rupture me laisse pas un sentiment de marge de manœuvre énorme.

Et ton côté exploratrice mais pas en recherche d'une relation aussi complète qu'avec ton partenaire peut ne pas rassurer ce dernier : s'il te voit comme quelqu'un qui tente des expériences, et s'il est exclusif, il aura du mal à pas imaginer que tu auras toujours les même limites, quand bien même il s'adapterait à celles que tu peux proposer aujourd'hui.

Tu dis que tu te vois faire ta vie avec lui mais est-ce que tu te vois sans, pour garantir la liberté de mouvement dont tu as besoin ?

- Si c'est non, est-ce que tu sens que tu peux aimer quelqu'un qui n'aime pas "inconditionnellement" ta capacité d'explorer ?
- Si c'est oui, je crains que pour être juste, ce soit à toi de renoncer à cette relation, parce que tes coûts et bénéfices dans une rupture s'équilibreraient mieux que ses coûts et bénéfices dans votre relation (ça a l'air un peu épicier comme ça, mais c'est une façon d'être honnête avec soi).

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

bonheur

le lundi 08 avril 2019 à 11h10

Ce que j'en pense ?

Tu as fait un travail personnel qui t'amène à vouloir vivre suivant tes aspirations et ta nature.

L'amour ne choisi pas si autrui est mono ou poly. Il y a des possibilités d'acceptation ou pas. Mono et poly peuvent s'entendre et s'acheter communément la rue de la paix. Je suppose que ce n'est pas dans les possibilités de tout le monde. Si tu es sensible ou hypersensible, je comprend que cela t'affecte. A part dire "je t'aime", être présent, on ne peut pas faire grand chose d'autre... enfin si, dire "adieu" en plus de "je t'aime". Moi je l'ai déjà fait, pour soulager tout le monde, moi compris. Redonner une liberté, malgré soi, malgré ce que l'on ressent, malgré ce que l'on voudrait. Vouloir l'impossible, ce n'est pas sain, pour personne. Une façon de faire un choix version "non choix". Je garde tout ce que l'on m'a offert. Il est là pour moi, le cadeau, à l'intérieur de moi. Parfois, il n'y a même pas relation, juste le cadeau en moi. De beaux cadeaux.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion