Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

En parler à son conjoint

Engagement
#
Profil

Asta

le jeudi 04 juin 2009 à 14h14

Bonjour à tous,

Voilà je vous parles un peu de moi et de ma situation et j'attends vos conseils et avis.

Pour ce qui est de ma situation, j'arrive vers la moitier de la trentaine, je suis parié depuis 5 ans et j'ai deux adorables blondinettes de 1 et 3 ans. J'ai toujours eu des idées proche de l'idée du polyamour sans le savoir. En fait je m'étais jamais posé la question parce que la situation ne s'était pas présentée. Jusqu'à il y a peu de temps j'ai toujours connu qu'une personne dont j'était amoureux à la fois mais j'avais idée qu'on peut vivre plusieurs amours en même temps. Alors voilà depuis peu, j'ai rencontré un fille et je suis toujours amoureux de ma femme aussi. seulement voilà, la situation est plus aussi claire qu'avant. Mon nouvel amour est au courant de ma façon de voir les chose et trouve ça bien, mais ma femme n'est pas (encore) au courant.

Quand je me suis marié, pour moi la promesse que j'ai faite était: "C'est toi que j'ai choisie pour fonder une famille et c'est avec toi que je veux avoir des enfants, je te promets de faire tout ce qui est possible pour que nous formions une famille heureuse et que nous puissions élevé nos enfants pour le mieux possible". Le tort que j'ai eu c'est de ne pas avoir parler de ça à se moment là, mais l'idée de tomber de nouveau amoureux était a 100 lieues de moi.

Alors voilà, maintenant après 5 ans, je voudrais mettre les choses au clair. Je connaissait encore pas que le polyamour existait et que j'étais pas tout seul se matin. Alors mes questions tourne sur comment amener le sujet avec ma femme. Elle est très ouverte d'esprit, nous vivians sans aucune jalousie, nous nous accordons déjà mutuellement beaucoup de liberté mais sans avoir évoqué le sujet "d'utiliser" cette liberté avec un autre partenaire. Je pense que le sujet ne devrait pas la choqué et que c'est surement quelque chose qu'elle peut accepter si ce n'est même peut-être apprécier mais je garde au fond de moi une grosse, grosse crainte. Pour moi je suis prêt a en parler, mais j'ai peur vis à vis des enfants que si ça se passait mal, ça pourrait mener vers une séparation.

Alors avez vous des conseils, avis, histoires, etc. qui peuvent m'aider à trouver mon chemin dans tout ça.

Merci de m'avoir lu.

#

(compte clôturé)

le jeudi 04 juin 2009 à 14h45

Salut, bienvenue... En attendant que qqn de plus proche de ta problématique te réponde.

#

Noemi... (invité)

le jeudi 04 juin 2009 à 16h56

"j'ai rencontré un fille et je suis toujours amoureux de ma femme aussi. [...] Mon nouvel amour est au courant de ma façon de voir les chose et trouve ça bien, mais ma femme n'est pas (encore) au courant. "

Tu as une double tache: parler de polyamour à ta femme ET lui avouer que tu es amoureuse d'une autre femme (et peut-être que tu l'as trompée avec cette autre femme).

Ca rend la pillule assez amère à avaler.

Bonne chance alors!

#
Profil

Asta

le jeudi 04 juin 2009 à 17h09

Je sais bien que la situation est délicate.

Pour être clair, je ne l'ai pas trompée. Par contre bien sur la tâche est double. Ton analyse de la situation est bonne. Mais la première tâche, lui parler de polyamour, n'en serait pas une sans la seconde... Donc je prends ces deux tâches d'un bloc.

Merci pour vos réponses

#
Profil

LuLutine

le jeudi 04 juin 2009 à 17h43

Je pense que la lecture des livres de Françoise Simpère pourrait t'aider peut-être ?
Tu peux te procurer le dernier qui est sorti le 20 mai : "Guide des amours plurielles".
Il y a aussi "Aimer plusieurs hommes" (difficile de le trouver en librairie je crois mais d'occasion sur amazon ou priceminister, ça doit pouvoir se faire ; et si tu ne veux pas le recevoir chez toi à cause de ta femme, pourquoi ne pas le faire envoyer chez ton autre amie ?).

Et si ton autre amie et toi êtes prêts à attendre quelques semaines au moins, tu peux parler à ta femme de polyamour sans lui dire tout de suite que tu es tombé amoureux de quelqu'un (et donc, ne pas prendre les deux tâches d'un seul bloc).
Après tout tes sentiments t'appartiennent (et surtout tu ne les contrôles pas), et tu n'as rien fait de "mal" d'un point de vue monogame puisque tu n'as pas eu de relation adultère.

Après quelques temps, en fonction de la façon dont ta femme prend les choses, tu pourras lui dire que tu as rencontré quelqu'un, mais qu'il ne s'est encore "rien passé".
A sa place j'apprécierais beaucoup la délicatesse (le fait de m'en parler d'abord pour savoir ce que j'en pense plutôt que de me mettre devant le fait accompli).

#
Profil

LuLutine

le jeudi 04 juin 2009 à 17h54

Il y a aussi la solution qui consiste à inverser l'ordre : parler d'abord à ta femme de ton autre amie, et ensuite seulement lui dire que le polyamour existe et que c'est un choix de vie qui fonctionne pour beaucoup.

Pour parler à ta femme de ton amie, commence par la mentionner sans préciser ce qu'elle représente pour toi, juste en parlant d'elle de temps en temps ("Hier, j'ai bu un café avec une telle, on a rigolé sur tel sujet, qu'est-ce qu'on s'est marrés" etc).
Puis au fil des jours, ta façon de parler d'elle permettra à ta femme de comprendre (consciemment ou non) que cette autre femme te plaît.
Si elle te demande s'il y a quelque chose entre vous, tu peux lui dire que tu ne te permettrais pas de la tromper (ce qui est vrai), sans autre précision dans un premier temps.

Petit à petit, ta femme verra que même si tu es fasciné par cette autre femme, tu ne la délaisses pas pour autant (très important : rester attentif à ta femme et attentionné, pour qu'elle ne se sente pas abandonnée !).
Elle te trouvera peut-être même plus heureux, de meilleur humeur et ça sera tout bénéf' pour vous deux.

Au bout d'un moment, soit elle aura clairement compris que tu as probablement des sentiments pour ton autre amie, et elle abordera le sujet, soit tu sentiras que tu peux l'aborder avec elle, qu'elle est prête à entendre les choses, même si elle ne le dit pas clairement.
Ca, c'est dans le meilleur des cas.

Si elle se braque parce qu'elle voit ton intérêt pour une autre qu'elle, il faut la rassurer en étant attentif à elle au maximum, attentionné etc.
Et ça prendra plus de temps que le cas précédent, mais si elle t'aime vraiment, au bout d'un moment elle devrait être rassurée sur tes sentiments envers elle ! A ce que tu dis elle n'est pas possessive, donc elle se montrera peut-être relativement ouverte...

Une fois que le problème sera posé clairement ("Tu veux nous fréquenter toutes les deux ? Mais comment serait-ce possible ? Ca ne se fait pas, tu dois choisir." etc), tu pourras lui dire que c'est un choix de vie que d'autres ont fait et qui marche très bien, et lui présenter le polyamour.

#
Profil

oO0

le vendredi 05 juin 2009 à 03h09

...

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

titane

le vendredi 05 juin 2009 à 08h35

Je crois surtout que ta femme doit avant tout explorer sa "capacité" d'aimer..; de t'aimer.

Pour cela en effet il y a un double défi : le discours et le ressenti.

Sur le discours, les livres et les discussions ici peuvent t'aider en effet. Je crois que dans le discours, l'amour spontané, libre et gratuit est rarement rejeté. Ou alors sur u mode défensif: on le refuse car on a peur d'y entrer !! Si ta femme a cette réaction là, cela est un signe d'une peur ! et cette peur est probablement le signe d'un désir refoulé. Je m'explique: on a tous été exposé à une expérience plus ou moins aboutie d'amours multiples. On en a eu peur parfois, peur devant les contradictions éthiques et sociales, peur devant les conséquences, peur devant cet inconnu...

Le premier défi donc consisterait à installer le discours dans une zone la plus "confortable" possible... l'accompagner, car bien sur cela ne peut être que son propre cheminement. Donc à vous de construire ensemble le discours de l'amour multiple...

Le plus grand défi est d'accompagner le ressenti! qui parfios peut entrer en contradiction violente avec le discours!! et d'autant plus violent que s'ajoute cette "culpabilité" de la contradiction: "je n'y arrive pas !"...

Là aussi, il faut beaucoup de tendresse et de patience... le ressenti, je crois, s'installe dans la progression, le temps... s'imprime dans la glaise de notre être... Pour ma part je crois qu'il faut ici aller au delà du discours et aborder ton ressenti dans un contexte plus concret... lui parler de tes atttirances virtuelles ou réelles pour d'autres femmes... ou une en particulière... laisser ta femme "absorber" et régler les contradictions entre son ressenti et son discours... étape par étape...

A toi de lui laisser l'espace et le temps d'hésiter, de se questionner, de se "libérer" !... cela peut prendre des mois et des années !!

Elle peut également refuser... c'est certainement sa liberté, et le risque que tu dois accepter de prendre... elle peut accepter de s'arrêter en chemin : "fais, mais je ne veux rien savoir!"...

A toi de jouer !!

#

(compte clôturé)

le vendredi 05 juin 2009 à 11h57

Moi je crois surtout qu'il ne faut pas penser pour les autres, ne pas donner de solution, ne pas présumer que la femme de Dodoche doit faire ceci ou cela car ON NE PEUT PAS VOULOIR POUR AUTRUI. (Pardon des majuscules hurlantes, ya pas de gras ou d'italiques).

Tout ce qu'on peut faire, c'est aider Dodoche à trouver ses propres réponses.

Question: tu sais ce que tu voudrais faire, mais tu as peur de le faire. C'est juste?

#
Profil

LuLutine

le vendredi 05 juin 2009 à 17h28

Moi je voulais surtout insister sur le fait que ce n'est pas obligatoire de tout aborder d'un seul bloc, qu'on peut le faire en deux grosses étapes (qui elles-mêmes contiendront sans doute plusieurs étapes en fonction de la réaction de la femme de Dodoche, de l'évolution de chacun etc...).

En résumé, dans tous les cas ça prendra du temps, peut-être beaucoup, il faut le savoir et s'y préparer.

#

(compte clôturé)

le vendredi 05 juin 2009 à 18h14

Ca c'est clair. Sinon, ça devient une pelote inextricable...

J'espère surtout que ceux et celles qui se sont trouvés dans le même cas de figure que Dodoche témoignent, simplement, de ce qui s'est passé pour eux, en privé si nécessaire. Il n'y a aucun standard pour dire, faire, passer à travers... Mais le plus de témoignages Dodoche recueillera, le mieux il pourra se préparer à ce qui va être un séisme, probablement. J'aurais répondu illico si j'avais été en situation de le faire.

#
Profil

Asta

le vendredi 05 juin 2009 à 22h58

Bonsoir et merci à tous pour vos contributions,

Ca m'aide beaucoup à avancer dans mes réflexions... Je trouve que vous faite tous preuve de beaucoup de sagesse et chacun d'entre vous apporte des éléments intéressant.

#
Profil

Noemi

le vendredi 05 juin 2009 à 23h26

Clementine
J'espère surtout que ceux et celles qui se sont trouvés dans le même cas de figure que Dodoche témoignent, simplement, de ce qui s'est passé pour eux, en privé si nécessaire. Il n'y a aucun standard pour dire, faire, passer à travers... Mais le plus de témoignages Dodoche recueillera, le mieux il pourra se préparer à ce qui va être un séisme, probablement.

Témoignages? Ouais, j'en ai. Assez différent du cas de Dodoche car il y avait ni marriage ni enfants ni vie commune.

Deux jours, deux hommes, deux "revelations" en deux versions (d'abord parler du polyamour et ensuite avouer qu'il y a déjà quelqu'un dans mon coeur - et inversement).

Je pourrais détailler ça un peu lundi, si ça t"intéresse, Dodoche,

#
Profil

oO0

le vendredi 05 juin 2009 à 23h44

...

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

oO0

le samedi 06 juin 2009 à 07h03

...

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Asta

le samedi 06 juin 2009 à 09h39

Merci encore pour les nouvelles réponses.

Noémie: oui, même si elles ne sont pas identiques, tes expériences peuvent certainement m'apporter des éléments de réflexion intéressant. Alors si tu as l'envie et le temps de m'en parler c'est avec plaisir que je te lirais.

#

(compte clôturé)

le samedi 06 juin 2009 à 11h24

Si tu as un peu de temps devant toi, Dodoche, explore les fils déjà écrits, je crois que les en-tête sont assez évocateurs, tu pourras faire un tri. Ceci dit, d'autres discussions rejoignent parfois le thème, tout en partant de trucs tout-à-faits différents. Bonne exploration:-)) .

Je pose juste un truc qui me vient avec force ce matin: on est dans la rubrique "Engagement". Si je devais construire un projet de vie avec un compagnon à présent, je mettrais bien les choses au clair: je ne m'engagerais pas à ce qu'on nous oblige à écouter comme texte absurde lors du mariage, mais à faire mon maximum.

En résumé: jamais de promesse, sinon celle d'un dialogue sincère - j'entends par là, accepter que la vision de l'autre nous déstabilise un peu, pour nous faire grandir. Y a basta.

#
Profil

Ran

le lundi 08 juin 2009 à 00h52

Bonjour à tous,
Si j'ai un conseil à donner : surtout ne pas précipiter les choses. l'annonce du polyamour n'est pas une chose aisée à encaisser pour un monogame même ouvert d'esprit. (voir "un non polyamoureux appel l'aide ou un truc du genre).
En tant que polyamoureuse abstinente, je sais à quel point il est difficile de vivre cette abstinence car on a réellement besoin de l'amour multiple pour vivre de manière épanouie. Or le monogame vivra cette situation comme l'échec de son couple, voire le désavoeux de l'amour qui doit le souder.
Il est donc important que le conjoint(e) comprenne que le polyamour ne remet pas les liens qui vous unissent en cause. Lui imposer votre polyamour (c'est comme ça et pas autrement) pourrait vous ammener dans une impasse. Soit elle ne l'accepterait pas, soit elle l'accepterait par amour pour vous sans se soucier des conséquences que cela aurait sur elle. En tout état de cause le polyamour est une idée qui se construit et qui s'accepte -ou pas - dans la durée.
L'abstinence du polyamoureux est réellement difficile à vivre. Elle est source de bien des tourments, qui ne vous ont pas échappés.
Personnellement je suis abstinente et il m'en coûte terriblement. Les difficultés que j'aie à les vivre je les partage avec mon compagnon. Cela m'aide à les surmonter et lui peu à peu peut-être à apprivoiser le concept car personne n'apprécie d'être le cocu du village mais personne non plus n'arrive à supporter la souffrance des êtres qu'on aime.
Aussi le mieux est de parler à votre conjointe de votre état de polyamoureux et de la souffrance qui en découle, indépendamment de votre désir pour la tierce personne, mais uniquement de vous et de votre difficulté à le vivre.
Je ne sais pas si je vous ai été utile, mais sachez que le polyamour c'est un peu comme la vision nocturne, il faut un temps d'adaptation.

#
Profil

Asta

le lundi 08 juin 2009 à 21h07

Merci Ran, votre témoignage me parle beaucoup.

#
Profil

Mhandra

le lundi 08 juin 2009 à 23h00

Pour ça j'ai eu de la chance.
On est tombé sur un reportage là dessus sur téva, je lui ai dis de pas zapper parce que ça m'interessait. Et à la fin du reportage, il m'a regardée et m'a dit "mais en fait je trouve ça vachement plus sain de vivre comme ça!" au départ j'étais un peu génée, et puis je lui ai dit que en effet j'aimerai bcp vivre ça, et que j'étais d'ailleurs avec un autre homme depuis quelque mois(pour résumer)
Ils se sont super bien entendus !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion