Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Découverte

Engagement
#

Renato (invité)

le mercredi 23 décembre 2009 à 10h58

Bonjour,

Je découvre ce lieu avec bonheur ce matin. Comme une libération, ou plutôt une reconnaissance indirecte que je cherche depuis plusieurs mois.

Je suis marié depuis 15 ans et amoureux depuis 6 mois follement... d'une autre. Les sentiments pour mes deux partenaires ne sont pas en contradiction, les bonheurs distincts. La force de ce que je vis avec ma seconde partenaire m'a contraint à le révéler (dans les grandes lignes et sans détail) à mon épouse. Refus de mentir, désir d'être à l'aise, de pouvoir consacrer du temps à chacune, de ne pas me cacher.

Ma femme accepte cette situation, l'encourage presque pour me laisser vivre ce dont j'ai besoin. Parallèlement, mon autre partenaire accepte aussi la situation et me demande de surtout ne rien changer. Les deux me demandent d'être sincères, entier dans ma relation avec chacune d'elles. De manière insensée je note combien les relations deviennent profondes de part et d'autres du fait de cet état.

Paradoxalement, c'est moi qui vit la chose parfois le plus difficilement. Je me sens coupable, j'ai peur de ne pas pouvoir donner assez à chacune d'entre elles. Je note bien toutefois que c'est l'inverse qui se produit. La situation m'oblige à une attention constante, je n'ai jamais fait autant attention dans ma vie que depuis que j'ai ces deux êtres chéris dans mon existence. Je découvre stupéfait à quel point cette phrase à laquelle je croyais "on ne peut aimer qu'une personne à la fois" est fausse voire mensongère. Je suis un amoureux bien plus attentif et sincère... depuis que j'ai deux amours.

Ce site me donne un peu de coeur, car je ne vis pas toujours la situation simplement; moins que mes deux partenaires. J'ai le sentiment que ce choix n'a pas été le mien, qu'il m'a été imposé. Il n'a jamais été question de faire un choix, non pas par lâcheté, mais parce que je ne veux pas faire un choix, je ne le peux pas. Qui choisirait entre perdre son oeil droit ou son oeil gauche?

Alors merci pour ce site qui brise en moi une forme de cadenas, celui de me sentir complètement isolé dans ce que je ressens par rapport à ce que véhicule unanimement le monde extérieur. Et m'apporte un peu d'aide à ce besoin d'adhérer pleinement à ce que je vis aujourd'hui.

#

(compte clôturé)

le mercredi 23 décembre 2009 à 11h03

Bienvenue!

#

(compte clôturé)

le mercredi 23 décembre 2009 à 11h53

Bienvenu à toi, et merci pour ton témoignage. J'espère que tu trouveras ici un peu du soutien dont tu as besoin.

#

(compte clôturé)

le mercredi 23 décembre 2009 à 13h49

Bienvenue...

#
Profil

LittleJohn

le mercredi 23 décembre 2009 à 13h55

Bienvenue...de la part d'un nouveau venu :-)

#
Profil

LuLutine

le mercredi 23 décembre 2009 à 14h24

Welcome :)

#
Profil

Tchu

le mercredi 23 décembre 2009 à 15h00

J'aime bien ta métaphore de l'oeil droit et de l'oeil gauche ! Bienvenue !

#
Profil

Jena

le jeudi 24 décembre 2009 à 14h07

Bienvenue, joli témoignage :)

#
Profil

arnoa

le mardi 05 janvier 2010 à 23h28

L'histoire de renato me touche beaucoup et je souhaitais partager la mienne..
Moi aussi il y a quelques mois j'ai découvert avec un soulagement énorme que je n'étais pas seul, je suis en effet tombé sur le livre de Francoise Simpère qui m'a bouleversé.
Je vais essayé de résumer la problématique mais ce n'est pas facile en quelques lignes...
Il y a 7 ans sur les bancs de la fac je suis tombé amoureux d'une fille, en couple depuis des années elle m'a vite exprimé qu'elle ne souhaitais rien d'autre qu'une amitié... Nous sommes donc resté 'amis', même si en ce qui me concerne j'ai toujours eu conscience de ce que je ressentais pour elle.. nous avons vécut des moment super et une réelle et surprenante intimité s'est installée..
Un an après nos chemins se sont un peu éloignés... (dur parfois de n'être que l'ami) et puis j'ai rencontré une autre personne et là a nouveau l'amour a frappé à ma porte sauf que cette fois je n'étais pas seulement l'ami mais aussi l'amant.. le bonheur absolu,c'était tellement fort que je me suis mis à penser qu'au final ce que je ressentais pour cette 'amie' de la fac n'était finalement pas si intense...
Mais le jour ou j'ai revu cette personne... j'ai compris que c'était faux...
Et c'est là que le bordel a commencer, et en fait surtout la peur .. a ce moment là j'ai eu la preuve que je pouvais ressentir de l'amour, du desir pour deux personnes en même temps... comment alors pouvoir faire à ma compagne la promesse qu'elle souhaitais, celle d'une relation exclusive? ... je ne suis pas un homme de mensonge...et pour moi la véritable fidélité commence par la sincérité... j'ai donc voulu partager ce que je ressentais avec ma compagne, lui exprimer que j'avais peur de ne pas pouvoir vivre dans le modèle de couple communément admis par notre société, lui exprimer mon déchirement mes doutes... mais j'ai très clairement senti que si je lui exprimais cela, j'allais la perdre.. parce que dans son monde si je lui avais dis que j'aimais une autre personne ... pour elle cela aurait signifié que je n'etais pas la bonne personne...
Et là je n'ai pas trouvé de solution, j'ai fais l'autruche, je ne supportais pas l'idée de perdre une fille aussi formidable que je voyais bien devenir la mère de mes enfants...,j'ai essayé très fort de ne voir plus qu'elle... et j'ai tout fait dans ce sens pour lui rester fidèle... jusqu'à sans m'en rendre compte réduire ma vie sociale à néant et m'éteindre complètement...
Évidemment le couple battait de l'aile, elle sentait bien que quelque chose n'allait pas, mais comment lui dire? , tout ce qu'elle avait pu me dire sur le sujet par des conversations indirectes me menait à la même conclusion .. si je lui exprimais...je la perdais...
Un jour à bout de souffle j'ai lâché le morceau et conformément à mes prévision le message n'est pas passé...
Elle n'a pas pu m'entendre... je suis passé pour un imposteur et elle a décrété que ces trois ans passé ensemble n'étaient qu'un mensonge,qu'en fait je souhaitais seulement en lui disant cela obtenir un droit d'aller baiser ailleurs... nous nous sommes donc séparé...

Cela fait maintenant 1an et demi .. elle a essayé très fort de m'oublier ..beaucoup de gens après une séparation préfèrent se dire que l'autre n'était enfin de compte qu'un ou une conne qu'ils étaient dans l'erreur.. ca aide pour oublier mais là je me suis battu pour ne pas la laisser salir notre histoire, et je n'ai jamais accepté qu'elle ou quiconque puisse douter de ce que je sais ressentir pour elle...
Je ne l'ai pas oublié et je n'ai cessé depuis de lui dire que je l'aimais toujours.. ne pouvant elle non plus m'oublier elle est finalement revenue vers moi, nous nous sommes revu deux trois fois ces derniers mois.. et nous vivons depuis le moment présent sans évoquer le sujet qui fache.. malheureusement.. j'ai peur de la conversation inévitable qui va bientôt arriver et qui va faire que je vais peut être la perdre à nouveau.... et nous deux alors on fait quoi?

Plus j'y pense et plus je me dis que le modèle proposé par la société est une vaste arnaque... on parle de fidélité mais c'est plus souvent une affaire d'orgueil.. ou amour est synonyme de possession exclusive...

Je ne sais pas où je vais mais une chose est sure, je ne peux plus me mentir
pour une fois je peux dire que j'ai été touché par la parole du simpère..

#
Profil

LuLutine

le mercredi 06 janvier 2010 à 00h32

arnoa
Plus j'y pense et plus je me dis que le modèle proposé par la société est une vaste arnaque...

Et il n'y a pas que les relations amoureuses, dans mon nouveau métier je commence à me rendre compte de certaines choses...j'ai parfois l'impression qu'on détruit la nature de certaines personnes (celles qui ne rentrent pas dans le cadre) en essayant de les conditionner d'une façon que je trouve très "fermée" : "c'est comme ça et pas autrement".
Moi j'ai envie de dire : "et pourquoi pas autrement ?"

Il y a beaucoup de progrès à faire dans la société, et dans bien des domaines.

arnoa
pour une fois je peux dire que j'ai été touché par la parole du simpère..

Lol ^^

#

(compte clôturé)

le mercredi 06 janvier 2010 à 00h59

Arnoa... as-tu pensé à une médiation?

#

Anna (invité)

le mercredi 06 janvier 2010 à 20h23

Ce qui est fou sur ce site c'est que chaque témoignage est le nôtre! Comme si l'histoire même un peu différente était finalement exactement la même..

J'ai lu sur un des fils qu'être PA au fond c'est appartenir à une communauté, à une minorité ...comme celle des gays, des bi, etc..
Et "passer de l'autre côté" (Parce que oui dans le schéma actuel...nous sommes des ovnis!! :-)) ), du côté de ceux qui sont différents et surtout se l'avouent ça fait vraiment un drôle d'effet. Personnellement je comprends mieux comment peut se sentir une lesbienne face au jugement des autres, ça ouvre les yeux et on devient beaucoup plus tolérants à la différence. Et qu'est-ce que c'est bien aussi parfois de se savoir différent.

Bienvenue à vous 2!!
La parole du Simpère ! oui c'est exactement ça....dans mon cas: polyamour.info et la lumière fut ;-)

#

Drya (invité)

le jeudi 07 janvier 2010 à 13h09

Bonjour,
nouvelle sur ce forum, ce fil plus que d'autres reflète ma position et je ne résiste pas au besoin de mettre un mot Mon histoire ressemble à celle de Renato et ma situation à celle d'Arnao.
Ce site a été pour moi aussi une révélation, mais j'ai l'impression d'être sur un nuage d'irréalité en faisant cette découverte, et devoir un jour me réveiller pour me dire que ce rêve est absurde et que la réalité est bien plus contraignante...

#

Anna (invité)

le jeudi 07 janvier 2010 à 18h08

A toi d'en faire une réalité.
A mon avis il est plus confortable de ne pas vivre ça mais en meme temps une fois qu'on s'est découvert PA comment le nier? surtout quand notre coeur est pris par plusieurs histoires justement...
J'ai peur que la limite ce soit de fonder une famille. Le modèle de la jolie famille avec les parents et les enfants en prend un sacré coup et puis pour gérer le tout au quotidien....ça semble un sacré challenge!

Un rêve je ne sais pas.
Dans mon cas c'est une évidence. Je n'ai pas à me poser la question.
Peut-etre que la vie m'empêchera de vivre concrètement ce que je suis mais je sais que mes sentiments ne disparaitront pas comme ça.
Le réveil sera peut-etre dans la pratique, de ne plus pouvoir trouver du temps pour toutes les histoires. Mais dans le coeur, plus de retour en arrière possible.

Continuons à rêver que tout est possible non?! :-))

#
Profil

LuLutine

le vendredi 08 janvier 2010 à 23h14

Drya
j'ai l'impression d'être sur un nuage d'irréalité en faisant cette découverte, et devoir un jour me réveiller pour me dire que ce rêve est absurde et que la réalité est bien plus contraignante...

Ca m'est arrivé au début, et aujourd'hui je sens que je ne pourrais pas vivre autrement, que ça fait partie de ma nature, de mon identité, et j'ai le sentiment que rien ne me fera changer de manière de vivre et de convictions, parce que c'est ce qui me convient. C'est moi, c'est ma vie, et elle ne pourrait être autrement. Vivre autrement me semble aujourd'hui d'une absurdité sans nom...(je parle pour mon cas bien entendu, pas pour les autres qui ont leurs propres choix et convictions, que je respecte).
Alors non, pour moi, il n'y aura pas de retour en arrière.

Anna
Peut-etre que la vie m'empêchera de vivre concrètement ce que je suis mais je sais que mes sentiments ne disparaitront pas comme ça.

Cette phrase traduit bien certains de mes sentiments : il y a des choses qui n'ont pas été, ne sont ou ne seront pas concrètement possibles (quelles qu'en soient les raisons), mais cela n'a jamais changé et ne changera sans doute pas mes sentiments.

#
Profil

Jena

le samedi 09 janvier 2010 à 16h17

Je ne sais pas de quoi sera fait le futur, de quelles rencontres, ou événements fortuits.
Mais je sais que j'aurais du mal à me passer de mes deux amoureuses...

#
Profil

LuLutine

le samedi 09 janvier 2010 à 18h34

Aurelien
j'aurais du mal à me passer de mes deux amoureuses...

Je peux me passer des gens mais je penserais toujours à eux ^^

#
Profil

Junon

le samedi 09 janvier 2010 à 18h57

Aurelien
Je ne sais pas de quoi sera fait le futur, de quelles rencontres, ou événements fortuits.

Mais je sais que j'aurais du mal à me passer de mes deux amoureuses...

Idem. Ca me broie rien que d'y penser...

#
Profil

Tchu

le dimanche 10 janvier 2010 à 21h29

+ 1

#
Profil

pullmarin

le dimanche 10 janvier 2010 à 21h32

Moi, je suis dans une phase où je fous tout en l'air si j'en perd une !!!

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion