Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Trouver ses limites

Témoignage
#
Profil

4pediem

le jeudi 10 janvier 2019 à 23h48

bonsoir, je suis séparée depuis 1 an maintenant, j'aime et j'ai des relations avec un homme qui à plusieurs femmes. je ne les connais pas mais on en parle parfois mais pas en détail. car il n'aime pas trop épiloguer à ce sujet. je suis parfois très mal quand il ne me donne pas de nouvelles où ne peut pas venir me voir car je sais qu'il est avec une autre. je le déteste autant que je l'aime . j'ai tenté plus d'une fois de mettre fin à cette relation mais il me manque trop. il met la barre tellement haut que je suis très souvent en état de manque. comment accepter cette situation ???

#
Profil

Aiemama

le vendredi 11 janvier 2019 à 11h01

J’ai vécu ça et je le vis encore. Essaie je t’en prie de ne pas trop te focaliser sur lui, inconsciemment je pense que tu vas vers ce qui te fais du mal.
Dans une optique d’eradication du manque me suis donnée à un homme cette semaine et j’ai adoré notre soirée. Tellement adoré qu’aujourd’hui c’est un autre qui me manque totalement car celui-ci a refusé de me revoir et moi je suis ACCRO !!! J’ai tenté de remplacer un manque par un autre manque, quelle erreur !!!
Je me dis que Le sexe crée de l’attachement et que même si c bien naturel c’est aussi un leurre, car on fond je ne suis même pas sure d’apprecier Vraiment cette personne.
De quoi as-tu vraiment besoin toi, prends le temps de te poser et de répondre à cette question.

#
Profil

4pediem

le samedi 12 janvier 2019 à 10h27

bien sûr que j'en souffre mais quand je suis avec lui tout est tellement bien . quand je suis avec lui je ne pense même pas aux autres c'est plutôt quand il part où là au bout d'un moment je me rends compte que je ne vais pas le revoir pendant un bon moment. après je sais qu'il doit aussi s'occuper de ses enfants (il vit seul avec eux) au début on a eu un réel coup de foudre mutuel (je ne savais pas encore qu'il avait plusieurs vies) je me suis très vite attachée à lui et s'en doute trop idéalisée la vie. je peux comprendre (accepter sûrement dans le futur) qu'il ou que l'on ait besoin de ne pas se sentir emprisonner dans une routine de vie de couple, d'ailleurs à l'heure d'aujourd'hui je ne veux clairement plus de cette vie non plus car avec lui je passe que les bons moments et donc pas de routine.... mais là où je me pose des questions à quels moments j'ai raté quelque chose ou est ce que lui à trouver son équilibre comme ça. je lui ai déjà dit qu'il nous faisait souffrir de cette situation (déjà pour ma part) , avec moi on est 5 (mais seulement moi et une autre connaissons la situation, d'après ses dires) moi je n'ai que lui voila pourquoi je passe mon temps à l'attendre de longues heures.

#
Profil

4pediem

le samedi 12 janvier 2019 à 14h38

au début de notre relation il voulait qu'on vive ensemble mais moi je n'étais pas "prête". est ce un élément important ? il venait me voir par surprise, avait des petites attentions... ce qui me faisait monter d'un cran à chaque fois on se connaissait déjà avant mais sans plus. il n'y avait aucunes affinités. aujourd'hui je ne m'autorise pas à faire d'autres rencontres par rapport à lui de peur de lui être infidèle ce qui est je l'avoue est totalement du n'importe quoi je m'en aperçois maintenant en l'écrivant) ou de peur que s'il l'apprenait il ne voudrait plus jamais me voir et là je serais horriblement mal . je ne sais pas si je suis très compréhensible dans ce que je vais dire mais en fait le vide qu'il me laisse en son absence j'ai besoin de le combler pour l'instant je le comble en travaillant +++mais qlq part il me manque toujours des bras qui m'entourent qlq un a qui me confier...

#

Lusmarina (invité)

le dimanche 13 janvier 2019 à 08h43

4pediem,
Il me semble que tu décris une situation de dépendance amoureuse...Le polyamour, lorsqu'il n'est pas accompagné d'un travail sur soi et d'une recherche d'autonomie, peut engendrer une dépendance amoureuse en " affamant" celui / celle qui souffre de la situation.
La dépendance amoureuse n'est pas de l'amour. Je te conseille la lecture de la bd " les sentiments du prince Charles", qui explore bien toutes les nuances de l'amour.
Courage

#
Profil

4pediem

le dimanche 13 janvier 2019 à 23h38

tu veux dire que je serai devenue dépendante de lui ?? en effet ça pourrait être ça vu que je ne m'accorde pas à voir d'autres personnes et lui en aurait il conscience ??
est ce qu'une personne poly ne rendrait pas ses partenaires poly aussi ? pour combler le manque ..
est ce que lui est poly ou aime juste avoir plusieurs femmes ? y a t-il une différence??

Message modifié par son auteur il y a 5 jours.

#
Profil

HeavenlyCreature

le dimanche 13 janvier 2019 à 23h51

4pediem,
Je suis intriguée par ta 1ère phrase : "je suis séparée depuis 1 an maintenant" qui semble, à 1ère vue, sans lien avec la suite du récit. Pourtant, si tu l'as écrite, ce n'est sans doute pas pour rien. Aussi, suis-je curieuse de connaître la nature de ta relation avec ton ex, laquelle peut peut-être expliquer celle de ta relation actuelle. J'ai tendance à penser, selon ma propre expérience et ce que je peux lire/voir autour de moi, que nos relations s'inscrivent soit dans la répétition, soit en opposition avec la/les relations précédents. Qu'on rejoue des choses très personnelles en conservant ou en changeant le scénario. Pourrais tu nous en dire plus ?

Message modifié par son auteur il y a 5 jours.

#
Profil

4pediem

le lundi 14 janvier 2019 à 00h03

j'ai été mariée 20 ans + 8ans de vie commune avant. je n'ai connu que lui . je suis séparée : dans le sens où j'ai connu qlq d'autre après lui et non pas en meme temps . à l'heure actuelle il est encore très présent dans ma vie nous avons 3 enfants . il ne se passe plus rien entre nous mais nous entendons bien et nous accordons pour le bien des enfants

Message modifié par son auteur il y a 5 jours.

#
Profil

HeavenlyCreature

le lundi 14 janvier 2019 à 00h30

Merci 4pediem pour ces précisions,
Si je te pose cette question, c'est que le vécu douloureux que tu décris avec ton actuel amoureux me fait bcp pensé au mien avec mon ex (B) avec lequel je suis restée quelques mois après la séparation d'avec mon ex précédent (A) avec lequel je suis restée des années (dont enfants) . Avec B, je me sentais tjs en insécurité, en demande, dans l'attente, ce que Lusmarina nomme "dépendance amoureuse". Avec le recul, je comprends que cette relation était une manière de vivre une autre forme d'attachement qu'avec A, (nous sommes aussi séparés depuis 1 an mais le lien qui nous unit est indéfectible, filial) où c'était l'excès de sécurité qui primait et qui a tué notre couple. J'ai bcp culpabilisé de l'immaturité affective dont j'ai fait preuve avec B (j'étais éperdue de lui, moins il me donnait, plus je l'aimais) mais je crois que cette expérience à l'extrême opposée de la 1ère, c'était aussi une manière, à défaut de savoir ce que je veux en amour, de savoir ce que je ne veux pas mais avant tout de mieux me connaître moi-même. Comme tu le dis dans ton titre : trouver ses limites (comme si la réponse était déjà dans la question). Quand on sort de relation très longue (telle que tu décris avec le père de tes enfants) on se retrouve comme un.e adolescent.e, hypersensible, inexpérimenté, il faut (ré)apprendre l'équilibre et les codes, et ce type d'expérience malheureuses est là pour ça.

Message modifié par son auteur il y a 5 jours.

#
Profil

HeavenlyCreature

le lundi 14 janvier 2019 à 00h39

Je veux dire par là que dans la balance, une relation amoureuse doit apporter plus de bien-être que de souffrance... La souffrance, c'est un indice pour dire : oh oh, y a un truc qui ne va pas dans cette relation. Qu'il s'agisse de ta posture (manque de confiance en soi, dépendance ?) ou de celle de ton amoureux (négligence ?) ou tout simplement un modèle (poly) qui ne te convient pas, faire un pas de côté et sortir de ta culpabilité t'aideront sûrement à trouver la cause de ce déséquilibre amoureux... Je me demande aussi si tu n'es pas moins amoureuse de ce garçon que de la passion (dévorante) que tu ressens pour lui. Pcq au moins, souffrir, c'est ressentir.

Courage en tous cas ! Pense à tout ce que tu as su accomplir dans ta vie, nulle doute qu'elle est jonchée d'épreuves et de résilience. Quand on a le nez dans la m****, on a parfois tendance à oublie de quoi on est capable...

Message modifié par son auteur il y a 5 jours.

#
Profil

4pediem

le lundi 14 janvier 2019 à 09h22

je pense que ce qui joue aussi dans cette nouvelle relation a un rapport avec le père de nos enfants. je m'explique avec lui il ne fallait pas trop de folie au lit . si je prenais l'initiative de faire de nouvelles choses c'est que j'avais forcément pris des cours particuliers.... alors qu'avec l'homme avec qui je suis aujourd'hui je peux m'exprimer librement et encore plus ....

#
Profil

HeavenlyCreature

le lundi 14 janvier 2019 à 11h35

Compliqué quand tu te sens enfin épanouie sexuellement, ça rajoute à la dépendance. As tu essayé de discuter de tes doutes avec ton actuel amoureux ?

#
Profil

4pediem

le lundi 14 janvier 2019 à 13h30

il connait beaucoup de mon passé. de mes relations avec le père de mes enfants pour avoir passé de nombreuses soirées tous ensemble (en ce temps là il n'y avait rien avec lui) on avait chacun notre vie. je lui ai déjà dit qu'il et les autres avec qui ont faisait les soirées m'avaient tous ouverts les yeux sur une vie qui ne m'étaient plus supportable. (bcp trop d'interdit, de jalousie... et j'en passe ) lui il me l'a dit plus d'une fois qu'il ne voulait plus d'une vie de couple non plus, mais c'est moi qui m'attache trop j'essaye d'y remédier mais c'est pas tous les jours simple. Je ne suis pas jalouse de sa vie je suis seulement en manque de lui . mes temps vides sont parfois "déprimant" je compense en travaillant mais il me manque toujours ces moments où je pourrais me blottir contre lui. parfois même je pense me blottir contre qlq un d'autre du moment que j'ai de la tendresse... mais par peur que cette autre personne pense que ça pourrait aller plus loin je me braque. je sais que je ne devrais pas penser à la place des gens mais pour avoir vécu ça je ne veux pas le faire aux autres

#
Profil

HeavenlyCreature

le lundi 14 janvier 2019 à 17h03

(désolée pour le doublon, erreur de manip)

Message modifié par son auteur il y a 4 jours.

#
Profil

HeavenlyCreature

le lundi 14 janvier 2019 à 17h14

HeavenlyCreature
Oui je vois tout à fait ce que tu veux dire et je me reconnais dans tes propos : "je m'attache trop", "je suis en manque de lui", "mes temps vides sont parfois déprimants".. Je crois que le souci est moins dans ta relation avec CE garçon que dans la manière dont tu vis la relation à l'Autre. Sans vouloir jouer les psy, mais simplement par rapport à ce que j'ai pu lire et comprendre de mon fonctionnement personnel (qui me fait penser au tiens, mais peut-être que je me trompe), tu me parais être une personne "abandonique". Tu trouveras plein de références en cherchant sur internet. Aussi, le travail à faire est avant tout un travail sur soi-même, pour sortir de ce sentiment de vide intérieur qui ne peut être rempli que par l'amour de l'autre. C'est pas facile, mais déjà de comprendre son propre fonctionnement (indépendamment de la personne avec qui on est) ça aide à prendre du recul sur la relation. En fait, le truc, c'est d'apprendre déjà à t'aimer TOI-MÊME avant de chercher à être aimée par l'autre, de cultiver TON jardin intérieur, TA propre identité... Enfin, j'espère que je suis pas juste dans la pure projection, et que ce que je te raconte là fera sens...

Message modifié par son auteur il y a 4 jours.

#
Profil

4pediem

le lundi 14 janvier 2019 à 22h11

Janvier mois des résolutions . Je vais me réjouir de ce que j'ai et arrêter d'attendre ou espérer.

#
Profil

HeavenlyCreature

le mardi 15 janvier 2019 à 02h55

Haha. J'ai l'impression de m'entendre parler ! Une astuce pour que ça te prenne moins la tête, c'est de te lancer à corps perdu dans le travail et/ou dans une activité personnelle qui te plaît. Bon, c'est facile à dire, car je sais que ce type d'obsession amoureuse ça te monopolise un cerveau : je disais pour plaisanter que mon ex "me bouffait toute ma ram" (mémoire vive sur un pc) ce qui m'empêchait de tourner normalement dans tous les autres aspects de ma vie (ce qui m'a motivée d'ailleurs à arrêter) ..
Une piste de réflexion du coup : j'ai lu qqpart que ce type de relation dévorante s'installe quand on s'emmerde dans sa vie, dans ce sens on peut le considérer comme un indice que qqchose tourne pas rond dans sa vie pro et/ou perso (insatisfaction), et qu'il s'agit peut être de rééquilibrer les choses. Dans mon cas, c'était clairement une relation échappatoire face à un travail ultra angoissant et des contraintes familiales assez lourdes. Y a quelque chose de l'ordre de la fuite en avant je crois... Mais ya un moment, faut affronter ses problèmes ! Bref, j'en reviens sur l'idée qu'il faudrait peut être prioriser un travail sur soi, sur ta vie, sur des envies profondes. Peut-être les as tu négligées ? Ça rejoint un post précédent sur la BD "les sentiments du prince charles" : on croit, à tord, qu'on a besoin d'être 2 pour être épanoui. Faux ! L'épanouissement est avant tout à trouver en soi-même, l'autre, c'est que du bonus :)

Message modifié par son auteur il y a 4 jours.

#
Profil

4pediem

le mardi 15 janvier 2019 à 08h10

J'ai changé de boulot il y a un peu plus d'un an. Et là je m'éclate j'ai pas l'impression de bosser .je me suis inscrite dans un club de ping pong. En même temps le divorce. Je n'avais qu'un temps partiel au début ce qui me laissé pas mal de temps libre. Plus les enfants une semaine sur deux .autant dire qu'une semaine sur deux était très difficile. Maintenant j'ai un temps complet. Je ressors mon vélo.tjr le ping pong.
Et oui je suis d'accord avec ce que tu dis qu'on a pas forcément besoin d'être deux pour être heureux, mais parfois une compagnie serai là bien venue. Faut dire que je passe tellement de temps au boulot. Que je ne prends pas le temps de faire autre chose. D'aller boire un thé... Je trouve déplacé une fille qui se rend seule dans un bar . Sûrement dû à l'éducation que j'ai reçu.

#
Profil

HeavenlyCreature

le mardi 15 janvier 2019 à 09h05

4pediem
Je trouve déplacé une fille qui se rend seule dans un bar . Sûrement dû à l'éducation que j'ai reçu.

Tu veux dire pour faire des rencontres amoureuses ? Ben oui, je comprends pour les bars. Les appli de rencontres sont bien pour ça. Si tu es en milieu citadin ou près d'une grande ville, l'appli okcupid est très cool, j'y ai rencontré quelques "amiants" (bcp de polyamoureux, mais pas que ! ), sinon le site "OVS" (on va sortir) peut aussi t'amener à faire des rencontres.

L'avantage du polyamour dans ton cas, c'est qu'il te permettrait de ne pas projeter toutes tes attentes sur un même partenaire et de recevoir de plusieurs partenaires la dose d'amour dont tu as besoin (on est pas égaux à ce niveau là, certains ont plus de besoins que d'autres). Parfois aussi, certains hommes, pcq ils sont taiseux ou pour d'autres raisons qui m'échappent, ne savent pas nous sécuriser et nous valoriser, ce qui est difficile pour notre type de personnalité qui réclame bcp de "preuve d'amour" et de reconnaissance. Donc puiser chez l'un, ce que tu ne trouves pas chez l'autre, et inversement (je caricature un peu, mais tu vois l'idée), ça peut être une bonne alternative au manque et aux rancœurs qui vont avec... En plus il y a l'effet vase communicant : plus tu es dans la demande et le reproches (même non exprimés verbalement), plus ton partenaire risque de se sentir oppressé et prendre de la distance (et là bim ! C'est le cercle vicieux qui s'installe !) alors que plus tu es sereine car indépendance et comblée, plus ton partenaire de trouvera désirable et viendra spontanément vers toi, ce qui renforcera ta confiance en toi (bref le bon vieux cercle vertueux). Du coup, plutôt que de souffrir des relations multiples de ton partenaire, peut être peux-tu en tirer ton parti (ben oui : on a pas tou.te.s la chance de pouvoir aller voir ailleurs en toute honnêteté) et en faire ta force .

Tu as l'air, selon ce que tu décris, d'être une femme dynamique, sociable, et qui prend soin d'elle. A te focaliser sur cette relation dévorante, tu passes sans doutes à côté de bien des regards et sollicitations !

Message modifié par son auteur il y a 4 jours.

#
Profil

4pediem

le mardi 15 janvier 2019 à 11h03

je dois en effet être cette personne mais il n'y a que moi qui ne le sais pas lol. tout le monde me voit comme ça. mais le père de mes enfants m'a tellement répété que j'étais provocatrice que du coup je ne sais plus moi même ce que je suis
je rentre à l'instant de 20kms en vélo musique aux oreilles, ça me fait un bien fou.... c'est ce genre de choses que j'aime .
J'ai eu une proposition il y a pas longtemps mais j'ai mis direct une muraille histoire de ne pas lui laisser croire que quelque chose pourrait être possible. avec le recul je vois bien que je ne lui ai même pas laisser la peine de s'expliquer ses attentes.....mais je ne veux tellement pas faire souffrir les gens .. tu as raison il faut que je travaille sur moi +++

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion