Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Proposer le polyamour

#
Profil

bonheur

le samedi 04 août 2018 à 18h31

Cher Diomedea. Avec le plaisir de te lire !

Je ne suis pas très bien actuellement, alors j'ai pu en effet comprendre de travers ou répéter sans le vouloir :-D . Je me place dans l'auto-dérision, j'ai besoin d'humour actuellement, ça aide.

J'apprécie toujours autant de te lire en tout cas.

Pour VJSP44 et Yayabelle : les débuts de relations sont toujours sensibles. Donc concilier une transition mono-mono en mono-poly + une nouvelle relation... c'est délicat. Je suis heureuse que l'effet boule de neige permettent à tous de s'y retrouver. L'amour peut maintenir vivant et toutes les flammes peuvent se raviver (+) .

#
Profil

Diomedea

le samedi 04 août 2018 à 21h00

Merci, Bonheur
No problem!!
Et puis l'humour, c'est excellent, vital même!!! Mais sois un peu gentille avec toi-même : ris AVEC toi-même, l'auto-dérision est plus approprié quand tu vas bien....
***
"une transition mono-mono en mono-poly + une nouvelle relation... " est délicate et unique à chaque fois, nos témoignages sont sûrement parfois utiles .... ce forum m'a apporté beaucoup de stimulation et confort.
Bien à toi :)

#
Profil

Scarlett

le samedi 04 août 2018 à 21h34

Pour ce qui est d’une relation à trois...
D’expérience je crois que ça peut être casse-gueule comme cela peut être génial.
Le conseil que je donnerais et qui n’engage que moi c’est de bien en discuter avant.
Si c’est une relation en V, le chef d’orchestre ce serait un peu ta femme donc... il faut voir si elle en a envie, qu’elles sont les limites de tous, quelles sont les envies de tous.
Je comprends qu’elle préfère avec un tiers qu’elle ne connaît pas.
C’est extrêmement difficile à gérer à mon sens. Peur de blesser l un ou l’autre quand il y a beaucoup d’affect.
Un geste, un mot et tout peut partir en cacahouète.
D autant que tu es dans la phase acceptation.
Bref... évidemment ce n’est que mon sentiment.

#
Profil

bonheur

le samedi 04 août 2018 à 23h06

Diomedea
l'auto-dérision est plus approprié quand tu vas bien....

Sans doute, oui.

Scarlett
Un geste, un mot et tout peut partir en cacahouète

Quelque soit la configuration, c'est toujours vrai. Il y a quelques années, j'ai découvert que mon chéri de vie ne supportait pas que mes lèvres se posent sur celle d'un amoureux... alors que d'autres gestes de tendresse ne l'affectait pas. Donc, même un "piou" peut poser problème. Par contre, embrasser dans le cou ne dérangeait pas, ou même sur le torse... comme quoi, il faut marcher parfois sur des oeufs et observer attentivement les réactions, y compris sans sexe dans le relationnel.

#
Profil

VJSP44

le dimanche 05 août 2018 à 08h53

Vos différentes réactions me font bien réfléchir.

Je pense qu'il sera plus sage de passer comme prévu la soirée ensemble à discuter de choses et d'autres.
Pour les activités tactiles, on verra comment se déroule la soirée, mais surtout ne rien forcer. Si tout le monde en à envie alors je pense que ça viendra naturellement.
Et puis une choses qui à vraiment fait ses preuves, la discussion et le temps permettent de prendre les meilleurs décisions.

#
Profil

bonheur

le dimanche 05 août 2018 à 09h37

(+)

#
Profil

Diomedea

le dimanche 05 août 2018 à 11h45

Bonjour VJSP44
Je t'ai envoyé des réponses pour ton MP : les as-tu reçu, stp?
En te souhaitant bon plaisir avec les discussions à venir entre vous trois.

#
Profil

VJSP44

le dimanche 05 août 2018 à 12h46

Une nouvelle question me vient à l'esprit.
Je me vois depuis quelques jours à essayer de sourire voir essayer de plaire à d'autres femmes.
Je me dis que peut être ai-je besoin également de m'épanouir en dehors de notre couple. La situation m'a sans doute aidé a réfléchir a cela. Ce qui me paraissait infaisable et surtout interdit avant.
Contrairement à ma femme, mon souhait d'avoir une relation extra conjugale est (je pense) pour moi un souhaite d'épanouissement sexuel uniquement. Mais peut être ai-je également le besoin de savoir que je plaise à d'autre.

#
Profil

Yayabelle

le dimanche 05 août 2018 à 13h04

À ce sujet je suis un peu perdue également. Je n'ai appris le polyamour de mon mari il y a seulement 2mois de cela mais j'ai déjà fait un grand bond dans l'acceptation.
Il serait content pour moi de me voir épanouie dans une autre relation tout en restant en couple avec lui.
Mais personnellement je n'en ressent pas encore vraiment le besoin ou alors je me voile la face.
Je ne sais pas comment ça se passerait si je rencontrais qqn d'autre, ça me fait peur d'un côté mais ça peut être existant de l'autre côté également.
Il m'arrive aussi de sourire, d'avoir des regards sans culpabiliser vu que c'est permis.mais de là à sauter le pas...

#
Profil

Scarlett

le dimanche 05 août 2018 à 13h48

J’ai vécu exactement les mêmes doutes.
Entre le moment où mon conjoint a commencé son autre relation et le temps où j’ai commencé moi- même à avoir d’autres relations... il s’est passé presque 1 an.
Tout d’abord je n’en avais pas envie. Et les circonstances s’y prêtaient peu. Mais petit à petit je me suis rendue compte que je n’etais Pas allée vers d’autres parce que je me l’avais interdit.
À partir du moment où j’ai considéré que j’etais Disponible j’ai vu les regards des autres se poser sur moi. Avant je ne remarquais même pas si je plaisais.
Ensuite je me suis autorisée à avoir envie d’autres.
Et finalement depuis j’ai eu bien plus de relations que mon conjoint.
J’entretiens plusieurs relations aujourd’hui et je ne regrette pas.
Même si l’intensité de la douleur de ma période d’acceptation est encore à peine cicatrisée, je suis heureuse d’avoir rencontré tant d’amours par la suite.

#
Profil

Scarlett

le dimanche 05 août 2018 à 13h51

Je crois que si l’on s’ouvre vraiment, si l’on s’autorise tout, on ne peut vraiment savoir à l’avance la nature de la relation que l’on aura avec les personnes que l’on rencontre.

#
Profil

bonheur

le dimanche 05 août 2018 à 14h09

Scarlett est un bel exemple. Il faut laisser le temps et je dirai, ne pas être en volonté ou en recherche. Accepter l'ouverture et laisser faire ce qui doit l'être.

Ne pas oublier aussi que l'amour nous trouve, inutile de le vouloir à tout prix. Chercher ? Pourquoi ? Laissons le prendre sa juste place dans notre vie.

Je rejoins que l'amour, pour qu'il trouve sa place, il faut juste en accepter la possibilité... et là, c'est un nouveau monde qui s'offre à nous :-)

#
Profil

VJSP44

le dimanche 05 août 2018 à 23h53

Ce soir en discutant avec une amie, je me demande si je ne suis simplement pas en manque d'affection, de geste qui me prouverait son amour, le besoin de savoir que je suis encore capable de plaire.

#
Profil

bonheur

le lundi 06 août 2018 à 10h40

Ca peut arriver, être en manque d'affection. Il ne faut pas hésiter à en demander. Il faut exprimer que l'on en a besoin. Certaines personnes pensent qu'offrir du sexe suffit. Que ce serait de l'affection pour adultes. Moi je crois au contraire que l'affection, pendant ou en dehors des rapports sexuels est indispensable à un bon équilibre personnel.

Quelqu'un m'a exprimer récemment sa vision de la sexualité : avoir un beau visuel ET faire exploser les hormones pour la jouissance ou l'orgasme. Ca c'est du sexe, pas de l'amour (pour moi). A 30 ans, son optique peut encore évoluer

#
Profil

VJSP44

le lundi 06 août 2018 à 14h05

Ma femme aimerait bien que l'on ai plus de moment de tendresse sans pour autant faire l'amour. Mais c'est le défaut de beaucoup d'homme je pense, une fois que l'on est excité, il faut vraiment que l'on travail sur nous pour ne pas aller jusqu’à l'amour.

D'un coté elle veut plus de tendresse, de l'autre je ne reçois pas beaucoup de signe d'affection. C'est un peu le serpent qui se mort la queue j'ai l'impression.

Je lui en ai parlé ce matin, j'espère que cela évoluera dans le bon sens.

Nous sommes dans les premiers temps de notre relation de poly. C'est peut être pour cela qu'il faut que l'on trouve chacun nos repères.

#
Profil

bonheur

le lundi 06 août 2018 à 14h32

Ce que je vais dire n'a rien à voir avec le polyamour, mais avec l'amour affectif. L'avantage de l'affectif, c'est qu'il peut s'exprimer de façons tellement multiples. Un simple sms "je pense à toi <3 :-) " est de l'affectif. Ne pas quitter la maison sans un baiser et un petit mot gentil "fais attention sur la route" ou "bon après-midi mon amour"... J'ai un voisin qui s'amuse beaucoup de cela :-D . Un simple piou, c'est de l'affectif. Regarder la TV blotti contre l'autre... parfois je reste devant alors que le programme ou le film ne me passionne pas... juste pour contact. Une paume de main sur ma joue. Une main qui serre la mienne. Plonger mon regard dans celui de l'autre. Caresser le torse ou le dos. Un petit surnom affectueux. Une main qui me fait des gouzis dans les cheveux.

Il existe une telle multitude de petits riens qui font beaucoup.

Autre chose, si dans la sexualité tu ne peux intégrer des caresses et des câlins, alors offre après. Une fois la pression retombée. Ajourd'hui je ne conçois plus le sexe sans le temps précieux qui l'accompagne au sein de ma relation primaire et je ne conçois pas de relations secondaires sans tendresse aucune. Par contre, oui, mon mari y consacre désormais du temps, tout comme mes amoureux (et là, je me sens actuellement "orpheline").

Récemment, lors de la dernière rencontre poly, mon amoureux n'en n'est pas revenu de voir mon grand fils (je suis petite, 1m50) de 22 ans m'enlacer en se collant à mon dos et moi je lui ai fait un ti bisous sur l'avant bras. On fait des gestes d'affections à ses enfants quand ils sont petits et ensuite, il ne pourrait plus. Attention, pas de méprise, c'est de la tendresse mère-fils et je ne suis pas du tout possessive avec mes enfants. Juste ce sont des gestes qui viennent naturellement, alors ils ont leur place. Mélanger tendresse et sexualité est une erreur. Ne pas intégrer la tendresse à une sexualité épanouie, est une erreur. Ce n'est pas plus malsain de placer un baiser sur l'avant bras de quelqu'un que sur sa joue, or on le fait quotidiennement avec des collègues ou autres connaissances.

Un geste de tendresse, mais que je ne ferai pas à des personnes que je n'aime pas d'amour amoureux, c'est le piou ou le french kiss.C'est pour moi un geste à part, affectif et non sexuel, mais amoureux (ni amical, ni en lien filial ou familial).

C'est mon optique et mon vécu et non une vérité générale.

#
Profil

Scarlett

le lundi 06 août 2018 à 15h08

Il y a des personnes qui lorsqu’elles atteignent une réserve de tendresse suffisante, ont plus souvent envie de faire l’amour.

Un truc: peut-être si vous vous offrez des moments de tendresse dans un endroit public: parc, cinéma, balade, espaces verts... la frustration de ne pas aller plus loin sera peut-être moins intense.

#
Profil

bonheur

le lundi 06 août 2018 à 15h18

Scarlett
Il y a des personnes qui lorsqu’elles atteignent une réserve de tendresse suffisante, ont plus souvent envie de faire l’amour.

Une info que je garde dans un coin de mon ti cerveau :-)

Scarlett
Un truc: peut-être si vous vous offrez des moments de tendresse dans un endroit public: parc, cinéma, balade, espaces verts... la frustration de ne pas aller plus loin sera peut-être moins intense.

Bien vu !

La tendresse ne doit s'encombrer du lieu et de l'espace. On peut en offrir à tout moment (je suis hôtesse de caisse et je trouve délicieux des amoureux qui passent gentiment le temps d'attente en gestes de tendresses ou de complicité ou d'amusements). Je trouve cela mignon et adorable :-)

#
Profil

VJSP44

le lundi 06 août 2018 à 15h23

Scarlett
Il y a des personnes qui lorsqu’elles atteignent une réserve de tendresse suffisante, ont plus souvent envie de faire l’amour.

(+) :-)

#
Profil

bonheur

le lundi 06 août 2018 à 17h26

En y réfléchissant bien, c'est sans doute la raison principale (intellectuellement parlant) qui me pousse également à être polyaffective et sexuellement unipartenaire. Outre l'impossibilité physique que je ne nie pas, j'aurai l'impression d'être aimée que pour le sexe, et ça je ne le conçoit même pas virtuellement (en pensées), alors jamais je ne pourrai le vivre concrètement.

Si un jour j'entretiens un lien extra-conjugal qui perdure (j'entends par là sur un minimum de 10 ans) et que je sois enfin à l'aise avec une polysexualité, peut-être que oui... je dis bien peut-être...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion