Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Une expérience à laquelle je ne m'attendais pas...

Engagement
#

Lyloo (invité)

le samedi 03 mars 2018 à 11h01

Bonjour à tous,

Je vous lis depuis quelques jours, merci pour votre réconfort. Je suis confrontée "malgré moi" au polyamour, en tant que "relation secondaire" d'un homme en couple depuis quelques années. C'est tout récent et je ne pensais pas que ça m'arriverait un jour. Je ne pensais pas, non plus, être capable d'autant de self-contrôle par rapport à la situation. Sans doute que ça me convient...

Il est adorable et nous communiquons énormément, plus que dans un couple normal. Ce qui, je trouve, est formidable ! Il me fait me sentir en sécurité par la force des choses. Je ne pense pas qu'on soit amoureux, mais ce qui se passe est assez fort.

Par contre, je sais que ça ne pourra pas durer. Il est prêt à s'engager à vie avec sa relation principale (ce que j'ai un peu de mal à digérer, en fait) et il aimerait beaucoup qu'à terme, je rencontre quelqu'un qui m'aimera exclusivement (sachant que je ne suis pas poly, ou n'étais pas, je ne sais pas). Cette perspective ne me réjouit pas, car j'ai l'impression depuis quelques jours de travailler sur moi à l'acceptation de la fin de la relation, plus qu'à me laisser aller aux joies de cette magnifique rencontre.

Je me sens un peu seule avec cette petite chose qui me trotte dans la tête. J'essaie évidemment de profiter au jour le jour, mais comme si j'avais une épée de damoclès sur la tête. Sans doute la meilleure manière de profiter (?)... Mais là où je sentais au début mon coeur battre la chamade, je suis tout le temps sur la réserve pour ne pas souffrir plus tard. Et si c'est pour être sur la réserve, je ne vois pas l'intérêt d'une telle relation.

J'ai envie de l'aimer, mais je me retiens. Quelle étrange sensation !

Je pense que j'ai besoin de discuter un peu avec vous, de ces "relations à échéance" ou pas. De la manière dont je peux lui parler de mon ressenti, sans qu'il pense que je suis triste (sa grande crainte est de me rendre triste) ou que je veux aller "trop loin" dans la relation (m'engager, en quelque sorte). Parler aussi de comment gérer le fait que j'aurais besoin de lui parler, là, maintenant, mais que je ne peux pas, car ce n'est pas "mon tour".

Merci d'avance à vous tous. Je me réjouis d'échanger !

#
Profil

bonheur

le samedi 03 mars 2018 à 13h53

Bonjour Lyloo,

Si ce n'est pas de l'amour, pourquoi t'inquiètes tu de l'avenir de cette relation ? Je veux dire, tu n'as pas à te positionner par rapport à cela (relation secondaire, autre relation amoureuse), puisque l'amitié prévaut et est une base. Je me demande si cette amitié n'est pas en fait de l'amour minimisé, pour les raisons que tu évoques !

Je te comprend. Parfois, si on sait avant de démarrer que l'on souffrira, on peut être tenté, et même le faire, s'éloigner de l'autre. J'ai vécu une situation où je suis devenue "méchante" pour éloigner quelqu'un de moi. C'est en effet une étrange sensation.

Mais je dirais que c'est avec lui qu'il faut en parler, et avec elle aussi.

#

Lyloo (invité)

le samedi 03 mars 2018 à 14h19

Comme tu dis, je m'inquiète parce que je crois bien que ce n'est pas de l'amitié et que ce qu'on ressent l'un pour l'autre est assez fort. Là, il me manque, par exemple. Mes amis ne me manquent pas comme ça.

J'espère qu'on pourra communiquer au mieux oui !
Merci pour ta réponse :)

#
Profil

bonheur

le samedi 03 mars 2018 à 15h00

Ca fait du bien souvent d'avoir des regards extérieurs. Ca permet d'avancer avec une perception différente (en plus de l'approche initiale). Ce forum permet cela.

Je suis heureuse d'avoir pu t'apporter ce petit rien :-) .

#
Profil

elfi

le samedi 03 mars 2018 à 16h48

Salut
Je suis "tomber" sans prévenir dans le polyamour il y a quelques mois maintenant. Je suis tombé amoureuse d'un couple. On est très amoureux tous les 3. Eux en tant que "relation initiale" vivent ensemble, et moi chez moi, on se voit les WE. Pour eux la relation s'arrêta quand je trouverai quelqu'un.... ou on continuera...
Je ne vois pas pourquoi tout ne pourrait pas continuer. Peut-être que tu trouveras un amoureux "principal" en plus de ton amoureux actuel, ou peut-être que tu n'en aura pas d'autre, ou peut-être que ton eventuel nouvel amoureux sera le seul. De ce que je comprend ton amoureux est polyamoureux et n'a pas l'intention de rompre avec toi. C'est juste qu'il vivra avec sa relation principale la plupart du temps, et que tu aura quanf même des moments privilégiés avec lui aussi. Tu es libre de tes choix, libre de l'aimer comme tu l'entends....
Moi je te dirais profite pleinement de ce que vous vivez!
J'apprend aussi à vivre l'instant présent....
Bon courage dans cette découverte

#

Lyloo (invité)

le dimanche 04 mars 2018 à 02h04

Merci Elfi pour ton partage d'expérience !
C'est encore toute une autre chose de tomber amoureux d'un couple... quelle aventure !
Moi aussi il se dit que ça se terminera quand je trouverai quelqu'un et m'a bien évidemment proposé une relation libre de mon côté. Par contre, ça ne me tente pas plus que ça. J'ai été célibataire longtemps et pas forcément besoin d'être en couple alors plusieurs d'un coup, euuuh, non :)

Voyons comme ça évolue. Il faut que j'apprenne à gérer le manque et l'envie de le voir. Je ne sais pas si c'est typique de la monogamie de ressentir aussi fort le manque de l'autre...

#
Profil

bonheur

le dimanche 04 mars 2018 à 14h31

Non, ce n'est pas typique de la monogamie de souffrir d'une absence. Contrairement à ce que j'ai lu récemment ici-même, on ne se console pas d'une séparation plus facilement parce que l'on aura d'autres relations. Par contre, oui, on sera soutenue, car on pourra en parler à des personnes qui nous connaissent aussi avec amour.

Il faut cesser de penser que mono est un être pourvu de sentiments et d'émotions, alors que poly est l'insouciance incarnée et s'en fout.

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

elfi

le dimanche 04 mars 2018 à 14h46

Comme je te comprends lyloo! Déjà gérer une relation cest compliqué.

C'est normal qu'il te manque ;) il m'a fallut du temps pour comprendre que moi aussi je manquais a mes amoureux même s'ils sont tous les deux. Essaye de t'occuper, de faire des activités pour toi.

perso quand je ne peux pas être avec mes chéris je sors avec des amis, je fais des travaux manuels, je lit des livres.... des choses que je ne peux pas forcément faire quand je suis avec eux.

Je trouve que malgré le manque de l'autre, la situation à l'avantage de nous laisser du temps pour nous, pour notre développement personnel et d'éviter de s'oublier dans la relation.
Il faut juste trouver ton équilibre.

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#

Lyloo (invité)

le dimanche 04 mars 2018 à 19h02

Tout à fait Elfi, et c'est aussi pour ça que la situation en elle-même me convient. J'ai eu l'habitude de tout faire moi-même et ça me permet de continuer, d'expérimenter le lâcher-prise. Je suis très occupée de toute façon.

Je ne sais pas si c'est ton cas aussi, mais j'ai parfois vraiment peur de ce détachement voulu et de justement devoir réfréner mes ardeurs... Je crains que ça ne mène à un désintéressement de ma part. Ne pas pouvoir ressentir la «  passion» me fait peur, en fait. D'un autre côté la sérénité à trouver est un enjeu de développement personnel formidable.

Je ne sais pas si je lui manque, par contre :/. Tout est tellement «  timé», séquencé. Et surtout, l'autre n'est pas seul quand je le suis...
Est-ce qu'on pense à l'un quand on est avec l'autre ?..

#
Profil

bonheur

le dimanche 04 mars 2018 à 19h14

Lyloo
Est-ce qu'on pense à l'un quand on est avec l'autre ?..

J'admire ceux et celles qui "contrôlent" leurs pensées. J'admire ceux et celles dont les pensées ne s'échappent pas toutes seules. Personnellement, je ne peux pas et d'ailleurs je n'essaie plus du tout.

Ici, il faut tenir compte de ta particularité, de ton système cognitif. Il ne faut pas croire que l'on est tous identiques à ce niveau-là.

#

Lyloo (invité)

le dimanche 04 mars 2018 à 19h43

Bonheur, je n'ai pas cette prétention :)
Bien sûr les pensées vont et viennent et son incontrôlable. Je suis désolée, c'est tout nouveau pour moi d'imaginer qu'on peut penser/aimer à plusieurs personnes en même temps...

#
Profil

bonheur

le dimanche 04 mars 2018 à 20h30

Pardon Lyloo, je ne voulais dire que c'était pour toi particulièrement. J'ai rebondi sur ton propos. Si je l'ai fait, c'est parce que justement, certaines personnes désirent être dans un contrôle quasi obsessionnel, y compris sur le système cognitif. J'ai déjà eu de grands échanges avec des personnes ainsi, donc elles existent.

Le hic, c'est que nous sommes tous constitués de nombreux facteurs et je vais certainement en oublier. Il y a les neurones, il y a le système nerveux, il y a les connexions diverses, il y a les hormones, il y a le système émotionnel, il y a l'ADN, il y a les facteurs extérieurs (culturel, sociétaux), il y a... (je ne suis pas médecin, ni psy, ni sociologue). Et en plus, tout ça change en permanence.

C'est pour cela que chaque humain est unique. C'est pour cela qu'aucun humain peut se "comparer". C'est pour cela que la vérité unique n'existe pas. C'est pour cela que quand deux personnes sont dans les bras l'un de l'autre, aucun des deux ne vit l'instant d'une façon similaire. D'ailleurs, chaque peau a une sensibilité et ressens un touché particulier. Chaque regard...

C'est ainsi que les poly sont heureux, dans la diversité et les évolutions, de soi, des autres.

#

Lyloo (invité)

le dimanche 04 mars 2018 à 22h31

Merci Bonheur, cette réponse est très belle. Je commence à comprendre beaucoup mieux ce que vous ressentez et comment vous pouvez vivre les choses...

Si le chemin de ma petite aventure se poursuit, je suis sûre qu'il sera long et semé d'embuches. Mais je penserai à vous tous et m'apaiserai sûrement un peu.

Je suis perclue de doutes et de craintes. J'ai l'impression que chaques retrouvailles sont un «  verdict». D'où mes questions et angoisses primaires de type « est-il possible que je lui manque malgré l'autre »...
Paradoxalement, je ne me suis jamais sentie aussi en sécurité grâce à la communication qui doit être mise en place. Communication rompue quand il n'est pas dispo pour moi, malheureusement :/
Je ne sais même pas ce que je suis en droit de demander ou non à ce sujet !

#
Profil

bonheur

le dimanche 04 mars 2018 à 22h48

Je ne peux avoir de réponses pour autrui. Il compartimente ses relations et ce n'est pas un mauvais choix, intellectuellement parlant. Ca peut comporter une réponse à des impératifs personnels. Pas de communication ne signifie pas aucune pensées pour toi.

Je pense qu'il n'est pas question de demander des droits, mais d'exprimer tes doutes et tes craintes lors de sa reprise de contact.

Après, j'avoue avoir quitté parce que je me sentais ignorées (sans explication, sans prévenir, sans délai) et "utilisée" comme doudou lorsque l'autre en avait besoin. Je me suis peut être fourvoyée, mais comme j'étais souvent face à du néant en matière de communication, ben je n'avais pas d'autres possibilités que de suivre mes présomptions et surtout mon mal être durant ces périodes.

Les embuches nous permettent d'avancer, évoluer et en découvrir encore plus sur soi. Il faut s'en servir pour rebondir de la meilleure façon possible. Après, je suis la première à dire qu'il faut s'extraire de toutes relations devenant toxiques. Dans ces cas là, on a le "devoir" envers soi de prendre les décisions qui permettront de ne pas sombrer irrémédiablement ou trop catastrophiquement. C'est aussi cela, être amoureux.

#

Lyloo (invité)

le dimanche 04 mars 2018 à 23h04

Tout ce que tu dis en matière de relations toxiques est bien vrai et je suis très vigilante à ce niveau. Le jour où je souffrirai trop de cette situation et que je ne m'y retrouverai plus, j'y mettrai un terme. C'est aussi ça que je disais dans mon premier message « je m'y prépare...».

J'y mettrai fin aussi si je me sens ignorée. Ce qui n'est heureusement pas encore le cas (ça serait dommage à ce stade et très mal parti). Mais quand je suis toute seule, comme ça, à ruminer, je me dis que je devrais juste arrêter, que ça sera de plus en plus dur pour moi. Et puis je pense à lui... et j'abandonne l'idée.

Ce que je déteste par dessus tout, c'est de ne pas pouvoir lui écrire quand j'en ai envie :(

#
Profil

bidibidibidi

le lundi 05 mars 2018 à 09h32

Bonjour Lyloo,

Ton histoire, et tes doutes, me touchent. J'ai envie d'ajouter plusieurs choses :
- Une particularité des relations polyamoureuses est qu'elles sont, paradoxalement, très indépendantes. Dans une relation mono, si tu quittes l'autre, tu es obligé de casser la relation. Alors que les relations polys peuvent vivre très longtemps, car il n'y a pas d'obligation attachée, ni en investissement, ni en construction. Donc ne t'inquiète pas de le perdre sous prétexte qu'il s'investisse plus dans son couple. Dis toi juste que votre relation va évoluer en terme d'investissement, mais qu'elle pourra vivre extrêmement longtemps.
- Il faut, effectivement, que tu fasses un travail sur ton besoin de communication. Par travail, j'entends que tu dois définir tes besoins, et que tu les fasses respecter. C'est obligatoire. Si la relation devient frustrante de ce côté là, comme dit Bonheur, il vaut mieux arrêter. Mais par travail, j'entends aussi que si tu as la possibilité de t'adapter à ses besoins, alors il faut le faire. Quant à lui écrire, tu peux toujours le faire par courrier. Courrier que tu lui remets en main propre quand tu le vois. Ca permet de parler, sans nécessairement gêner.
- Tu as le droit d'avoir des désirs, notamment en terme de futur pour votre relation. C'est une négociation, et c'est peut-être un peu tôt, mais tu peux lui demander de construire des choses avec toi, comme des vacances ensembles, un long weekend en amoureux, ou autre. C'est pas parce qu'il a une relation de couple que tu n'as pas à prendre de place dans sa vie.

Par contre, il y a un point qui m'ennuie un peu : Pourquoi ne veut il pas que tu lui écrives ? Ca me fait tiquer. Est ce que sa femme est au courant de ton existence et l'accepte pleinement ?

#
Profil

Lyloo

le lundi 05 mars 2018 à 09h52

Merci bidibidibidi pour ce gentil message.

Je me permets de t'envoyer une réponse en MP, car je n'ai pas envie d'être reconnaissable sur un forum public.

#
Profil

bonheur

le lundi 05 mars 2018 à 10h48

J'aurai tendance à indiquer comme bidibidi. Tu peux rédiger un mail et le laisser dans les brouillons en attendant "ton tour". Moi aussi, je ne vois pas en quoi l'envoi d'un mail ou d'un sms dérange si ce n'est pas peur d'être découvert, d'être pris en flagrant délit de quelque chose :-/ .

#
Profil

Lyloo

le lundi 05 mars 2018 à 11h43

bonheur
J'aurai tendance à indiquer comme bidibidi. Tu peux rédiger un mail et le laisser dans les brouillons en attendant "ton tour". Moi aussi, je ne vois pas en quoi l'envoi d'un mail ou d'un sms dérange si ce n'est pas peur d'être découvert, d'être pris en flagrant délit de quelque chose :-/ .

Mmmh, oui, vu comme ça, ça se tient !

#
Profil

bonheur

le lundi 05 mars 2018 à 11h46

Tu connais sa compagne ? Tu sais explicitement qu'elle est au courant de votre lien ? Tu me réponds en mp si tu penses que ça craint ici ! Ou tu ne réponds pas si tu penses que ça ne nous regarde pas, mais c'est mieux de savoir afin d'orienter nos réponses.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion