Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Sentiments pour une autre / Ne pas imposer / Chercher les mots

Engagement
#
Profil

Rouge

le mercredi 27 mars 2019 à 02h27

Bonjour, bonsoir...

Je suis dans une situation assez problématique, comle beaucoup ici.
Attirée par quelqu'un d'autre que mon copain actuel...

Mon copain = T.
L'autre personne = N.
Couple mono exclusif. Mais il réfléchit à une ouverture polyamoureuse.

[ edit : privé ]

Mais il faut quand même que je lui raconte ce qu'il s'est passé, puisqu'il m'avait posé des questions dessus et qu'il y a eu changement de situation avec elle.

J'ai peur de faire du mal à T_ . Comment lui annoncer ça le moins douloureusement possible ?
Je ne veux pas le forcer au polyamour, c'est un contre sens. Je ne sais pas s'il va brusquement se fermer à l'idée de polyamour à cette nouvelle. Je lui ai dit que c'était lui qui décidait, mais à côté de ça cette envie de liberté hurle à cette idée. Je n'ai aucunement envie de le perdre et de le blesser pour autant.

J'ai peur que la relation avec N_ claque sous mes doigts alors qu'elle est fragile, et qu'elle est devenue importante pour moi.

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

laurent59

le mercredi 27 mars 2019 à 10h10

Bonjour,
Tu peux demander à T ce qu'il est prêt à entendre avant de lui parler de quoi que ce soit ?

Exemple bidon :
- Bonjour T_, je t'ai parlé de mes sentiments et envies par rapport à N_ l'autre jour. La situation a évoluée. Es tu disponible pour en discuter (éventuellement, combien de temps si T_ sent que le sujet sera douloureux) ?
- Merci d'être disponible (sinon, lui demander de te dire quand tu pourras lui en parler), c'est important pour moi que tu m'accorde ce temps. J'ai échangé avec N_ et aimerais faire évoluer ma relation avec N_. J'aimerais te partager certaines informations (éventuellement plus précise que 'certaines informations'), qu'es tu prêt à entendre (en terme de détails, pas en terme de contenu) ?

C'est à ce moment là que ça devient plus difficile pour moi, car dans l'idéal il faudrait que tu sois déjà au clair sur ce que tu es prête à dire à T_ (à quel point) et ce que N_ ne voudrait pas qu'il sache (pour ne pas divulguer des infos qui pourrait la blesser, on voit qu'on arrive dans la zone d’interprétation et de flou entre les besoins perso et ceux de l'autre).
Chez moi cet idéal fait perdre en fluidité du discours et en simplicité, ce qui peut angoisser le récepteur (trice) du message (je prends trop de pincette de peur de faire mal, ça crée du mystère pour l'autre, qui angoisse, stresse, imagine et souffre alors que je voulais le contraire).
Voilà, j'espère que ça peut t'aider un peu.
J'ai été influencé dans ma communication avec mes partenaires par des livres comme 'compersion' ou 'la salope éthique' qui privilégient ce type de dialogue respectueux des limites des autres, eux même aussi influencés par la CNV ou d'autres référence que j'invite chacun à découvrir.

PS : Je suis un peu heurté par ta formulation 'je lui ai dit que c'est lui qui décidait'. Peux tu développer s'il te plait ?
PS2 : Je suis aussi heurté/blessé par le 'Il a dit que si N_ essayait quelque chose avec moi il aurait une discussion sévère avec elle.' mais je ne juge pas, je livre juste mon ressenti si je me projette à ta place. Je n'ai pas tous le contexte de votre histoire et vos vécus (et même avec, ça ne changerait rien aux différences de sensibilité entre chaque être).

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

#
Profil

Rouge

le mercredi 27 mars 2019 à 17h09

laurent59
Bonjour,

Tu peux demander à T ce qu'il est prêt à entendre avant de lui parler de quoi que ce soit ?

Exemple bidon :

- Bonjour T_, je t'ai parlé de mes sentiments et envies par rapport à N_ l'autre jour. La situation a évoluée. Es tu disponible pour en discuter (éventuellement, combien de temps si T_ sent que le sujet sera douloureux) ?

- Merci d'être disponible (sinon, lui demander de te dire quand tu pourras lui en parler), c'est important pour moi que tu m'accorde ce temps. J'ai échangé avec N_ et aimerais faire évoluer ma relation avec N_. J'aimerais te partager certaines informations (éventuellement plus précise que 'certaines informations'), qu'es tu prêt à entendre (en terme de détails, pas en terme de contenu) ?

C'est à ce moment là que ça devient plus difficile pour moi, car dans l'idéal il faudrait que tu sois déjà au clair sur ce que tu es prête à dire à T_ (à quel point) et ce que N_ ne voudrait pas qu'il sache (pour ne pas divulguer des infos qui pourrait la blesser, on voit qu'on arrive dans la zone d’interprétation et de flou entre les besoins perso et ceux de l'autre).

Chez moi cet idéal fait perdre en fluidité du discours et en simplicité, ce qui peut angoisser le récepteur (trice) du message (je prends trop de pincette de peur de faire mal, ça crée du mystère pour l'autre, qui angoisse, stresse, imagine et souffre alors que je voulais le contraire).

Voilà, j'espère que ça peut t'aider un peu.

J'ai été influencé dans ma communication avec mes partenaires par des livres comme 'compersion' ou 'la salope éthique' qui privilégient ce type de dialogue respectueux des limites des autres, eux même aussi influencés par la CNV ou d'autres référence que j'invite chacun à découvrir.

PS : Je suis un peu heurté par ta formulation 'je lui ai dit que c'est lui qui décidait'. Peux tu développer s'il te plait ?

PS2 : Je suis aussi heurté/blessé par le 'Il a dit que si N_ essayait quelque chose avec moi il aurait une discussion sévère avec elle.' mais je ne juge pas, je livre juste mon ressenti si je me projette à ta place. Je n'ai pas tous le contexte de votre histoire et vos vécus (et même avec, ça ne changerait rien aux différences de sensibilité entre chaque être).

Merci pour cette réponse.
Je suis désolée de t'avoir heurté, je n'avais pas idée que ça pouvait avoir cet effet.
Je lui ai proposé une relation poly, c'est à lui de choisir s'il est d'accord ou pas. C'est lui qui va sûrement faire le plus face à ses insécurités.
Je n'ai pas vraiment compris quand il m'a dit ça...Je crois que c'est sur le ton du "Elle sait que je suis en couple avec toi, et ignore mes émotions face à ça". Je vais commencer par lui rappeler que ya pas de "vol" dans le sens ou N_ n'a clairement pas pour but de "prendre sa place". (Elle l'a dit.)

Je manque vraiment de tact, je vais me renseigner avec ces sources.
N_ m'a dit que je pouvais tout dire. Je vais quand même avoir une nouvelle discussion avec elle, parce qu'elle s'est concentrée uniquement sur le fait qu'elle n'avait rien à se reprocher particulièrement.
Merci beaucoup pour ces exemples. C'est bien plus clair que ce que j'aurais pu dire...
Je tiens quand même à dire que je ne vais pas imposer cette relation possible. Je n'ai pas parlé à T_ ou à N_ de mes envies, uniquement de ce que je ressentais. (Pour laisser du temps à T_ pour faire son choix, savoir ce qu'il veut sincèrement. La relation avec N_ est également trop jeune pour qu'une quelconque décision se prenne.)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion