Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'article

Filmographie sur le polyamour #1

#
Profil

artichaut

le jeudi 22 mars 2018 à 00h38

***SPOIL***

ben…
ça pourrait ressembler à ce que tu énonçais plus haut : la possibilité du polyamour… et puis non.

Je me suis par exemple posé la question avec Même heure, l'année prochaine (Same Time, Next Year) de Robert Mulligan 1978, qui pour le moment n'a même pas eu le droit d'être dans la "liste des refusés" :

Un homme et une femme se retrouvent chaque année a la même période pour une petite semaine en amoureux. Ils parlent de leur mari/femme respective, de leurs enfants, etc
En un sens ils sont "poly" (connaissent l'existence des autres partenaires, en parlent et l'accepte)… mais ils trompent leur mari et femme. En clair ce n'est qu'un couple adultère.

Dans une relation adultère stable, l'amant.e, bien souvent ne remet pas en cause l'existence de l'époux ou de l'épouse et ne cherche pas à prendre leur place.
Est-ce que pour autant ça en fait des polys ??

Pour revenir au film de Varda, c'est une relation adultère qui finit dans les larmes et si ma mémoire est bonne, la tentation du suicide.
Et c'est dommage parce qu'il ne manquait pas grand chose (un mec moins lâche) pour éventuellement en faire un film poly.

Moi qui aime bien les films de Varda, j'avoue que j'ai été très déçu.

Mais c'est vrai y'a quelques répliques sur le fait d'aimer 2 femmes en même temps (= le bonheur)

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 22 mars 2018 à 08h03

artichaut
[ ****Divulgâchis du film Le bonheur d'A. Varda****]

Pour revenir au film de Varda, c'est une relation adultère qui finit dans les larmes et si ma mémoire est bonne, la tentation du suicide.
Et c'est dommage parce qu'il ne manquait pas grand chose (un mec moins lâche) pour éventuellement en faire un film poly.
[/Divulgâchis]

M'en voici tout déçu.
Et dire qu'apparemment il aurait été considéré comme subversif lors de sa sortie :-(

Remarque, du coup, ça pourrait amener à l'ouverture d'une filmo sur "normes au bord de la crise de nerf" ou "les aventuriers de l'amatonormativité perdue". Les expressions sont peut-être trop imagées, mais il s'agirait alors de rappeler que dans la culture ciné, d'autres films disent "il y a quelque chose de pourri au royaume de Ken et Barbie".
Les critères seraient pas les mêmes, assez pointus pour parler de la critique du couple sans inclure n'importe quelle péripétie dénuée d'enjeux révélateurs".

Pourraient s'y croiser certains mal-aimés de la filmo "pro-poly", des refusés, et plein de tentatives où on se disait : "nan mais là, c'est évident, ils y ont pensé pour de bon, on était à trois scènes de script d'un voyage au pays poly".

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

artichaut

le jeudi 22 mars 2018 à 10h11

Bon c'est aussi les débuts de Varda (20 ans avant Sans toit ni loi, 35 ans avant Les glaneurs et la glaneuse).

Mais de la part de Varda j'ai du mal à me dire que la prod lui ai imposé une résolution normative (contrairement aux films américains par ex, où il est notoire que la prod à le dernier mot). Celà-dit elle avait un projet de long métrage intitulé La Mélangite qu’elle ne tournera jamais, faute de financement. Je ne sais pas ce qu'est ce film, mais le titre laissait entrevoir des possibilités poly.

Après le film de Varda à ceci d'intéressant que (contrairement à la plupart des films poly d'aujourd'hui)
- elle ne filme pas des bobos, mais des prolos
- elle ne filme pas des très jeunes gens, mais des adultes dans la vie active

SPOIL
Aussi pour la possibilité poly il y a de belles répliques sur le fait que l'amour s'additionnent et ne se soustrait pas. « Toi et moi et les petits, on est comme un champ planté de pommiers, un champ carré, bien net. Et puis j’aperçois un pommier qui a poussé en dehors du champ, en dehors du carré, et qui fleurit en même temps que nous. Ce sont des fleurs en plus, des pommes en plus. Ça s’ajoute, tu comprends. » Mais déjà faut attendre la fin du film pour qu'il passe aux aveux, et dans son bonheur béat il est juste incapable d'entendre ou d'imaginer que ça puisse être difficile pour sa compagne. Celle-ci se suicide et l'amante devient sa nouvelle femme et "mère" de ses enfants (parce que bon lui c'est un mec, il va pas non plus s'occuper des gosses, hein) et le bonheur est toujours là (l'autre s'est suicidée, bah c'est la vie quoi). C'est plus qu'un retour à la normale, ça ressemble carrément à un constat d'échec.

Là où le film a été considéré comme immoral lors de sa sortie, c'est dans l'adultère niaisement assumée du mec (pas une once de culpabilité, aucune conscience qu'il pourrait ainsi faire du mal). Et p-être le fait qu'il se remette aussi facilement en couple avec son amante.

Là où on pourrait se poser la question (et repêcher le film ?) c'est en se disant que c'est l'époque qui impose cette résolution normative (peu de films poly avant 1965 !). Et que déjà amener l'idée que l'amour se multiplie et ne s'annule pas, est poly-précurseur pour l'époque (enfin en cinéma, parce qu'en littérature ça me semble beaucoup moins vrai).

FIN DU SPOIL

Et oui à part ça, des extensions à la filmo pourraient être possibles.

#
Profil

bonheur

le jeudi 22 mars 2018 à 19h53

J'espère qu'Artichaut ne m'en voudra pas... je me suis dite que le thème pouvait correspondre. Sauf erreur de ma part, un film parlera de polyamour sur Arte ce soir.

#
Profil

Kael

le jeudi 22 mars 2018 à 20h22

bonheur
un film parlera de polyamour sur Arte ce soir.

Yes, une mini-série en 3 épisodes intitulée "j'ai 2 amours". Déjà en ligne sur le site d'Arte. Je les ai regardés aujourd'hui, et je suis assez partagée, perplexe... Beaucoup de sujets abordés : bisexualité, homoparentalité, polyamour (sur la fin...). Curieuse d'avoir d'autres avis. J'en dis pas plus pour l'instant :)

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

bohwaz

le jeudi 22 mars 2018 à 22h34

#
Profil

artichaut

le jeudi 22 mars 2018 à 22h53

pas de souci bonheur, au contraire

peut-être qu'un jour je ferais un fil ou un article spécifique aux séries, pour rassembler tout ce qui traîne de-ci, de-là, mais c'est beaucoup de taf, alors en attendant, ben ici c'est pas trop hors-sujet

———
bonheur à créé un fil spécial pour la série J'ai 2 amours (spoil)

#
Profil

Manipura

le mardi 27 mars 2018 à 21h35

Bonsoir!

En parcourant le site je suis tombée sur cette discussion et j'ai soudainement repensé à un film qui m'avait profondément marqué il y a quelques années et qui à mon sens pourrait faire parti de cette filmographie.
C'est donc Les chansons d'amour de Christophe Honoré. Alors bon comme dans la lignée de tous ses films c'est pas hyper gais tout le temps, c'est un poil spécial et en plus c'est rythmé par de nombreuses chansons, j'ai bien conscience que ça ne peut pas plaire à tout le monde, mais si ça peut le faire découvrir à quelqu'un, sincèrement, je vous le conseil.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 27 mars 2018 à 21h43

Manipura
Bonsoir!

En parcourant le site je suis tombée sur cette discussion et j'ai soudainement repensé à un film qui m'avait profondément marqué il y a quelques années et qui à mon sens pourrait faire parti de cette filmographie.
C'est donc Les chansons d'amour de Christophe Honoré.

Il y est déjà, dans les films de 2007 !

#
Profil

Manipura

le mardi 27 mars 2018 à 21h50

Siestacorta
Il y est déjà, dans les films de 2007 !

Au temps pour moi ! Je pensais avoir bien vérifié avant de commenter, il faut croire que j'ai loupé quelque chose. Navrée ..

#
Profil

Siestacorta

le mardi 27 mars 2018 à 22h08

Manipura
Au temps pour moi ! Je pensais avoir bien vérifié avant de commenter, il faut croire que j'ai loupé quelque chose. Navrée ..

Nan mais on peut toujours donner envie aux gens de regarder un truc, hein, c'est le bon fil quand même :-)

#
Profil

artichaut

le mercredi 28 mars 2018 à 11h45

...et les commentaires sur les films sont tout à fait bienvenus
(je peux les rajouter dans la filmo, ça donne du corps a la présentation du film)

#
Profil

lapeaudouce

le mercredi 28 mars 2018 à 15h40

Hello artichaut,

Je suis assez dérangé que le Le Bonheur d'Agnès Varda ai été refusé et je ne partage pas ta lecture, tu l'as revu dernièrement ? .

SPOIL

Un homme vit heureux avec sa femme et leurs enfants. Un jour, il tombe amoureux. Il aime cependant toujours sa femme, il lui dit assez vite, elle accepte la situation puis se suicide. a la fin du film on voit la première femme totalement remplaçait par la seconde, les deux se ressemblant beaucoup.

FIN DU SPOIL

C'est un film féministe et profondément poly sauf que c’est un film résolument critique du polyamour et en particulier de l’approche individualiste du polyamour.

https://questionsdecomposent.wordpress.com/2017/12...

Ce film arrive avant 68 et elle devance comment des libertés nouvelles dans une société inégalitaire profitent le plus souvent aux dominants.

Il faut lire nombres de témoignages de femme dans les années 70 sur la libération sexuel qui était clairement un privilège d'homme avant tout.

le film est aussi une critique de la société de consommation et met en parallèle la consommation des objets (avec la publicité, très présente) et la consommation des personnes.

En tant que Poly, il nous interroge forcement, c'est malaisant mais en quoi une critique du polyamour n'aurait pas le droit d’être dans la liste ?

Sans rien vouloir dévoiler de leur vie privé quand on lit nombre d’interview de Varda et Demy et quand on sait comment est mort Demy, on se doute que la non exclusivité à du jouer un rôle dans leurs couples. je pense que Varda sait de quoi elle parle, elle en donne une lecture qui existe dans le polyamour.

Pour Même heure, l'année prochaine qui m'avait beaucoup touché je suis assez d'accord avec toi par contre, c’est une situation poly mais une relation adultère.

Je pense aussi que Nola Darling n'en fait qu'à sa tête ainsi que la série qui porte le même nom devrait avoir sa place, elle est transparente avec ses amants, il n'y a pas de mensonge, ils le vivent plus ou moins bien mais ils restent et puis clairement elle aime trois personnes totalement différente car chacun lui apporte quelque chose de différent, c'est très propagande poly :)

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

artichaut

le jeudi 29 mars 2018 à 19h52

.
Merci @lapeaudouce de tes commentaires.

_______
SPOIL (sur Le Bonheur et Nola Darling n'en fait qu'à sa tête )

____________
Le Bonheur, oui je l'ai vu récemment, mais j'avoue qu'avec tous ces films vu et revus récemment, je m'embrouille un peu.
Tu dis "il lui dit assez vite, elle accepte la situation". Ce n'est pas le souvenir que j'en ai (j'ai écrit "faut attendre la fin du film pour qu'il passe aux aveux").
Faudrais vérifier (l'a tu fais, ou décris tu de mémoire). Si j'ai le souvenir qu'il passe tard aux aveux, c'est qu'il doit le faire à demi-mots, non ? Genre "je t'aime pour ça, mais tu sais que je peux être attiré par cela, si j'ai envie d'aller vers cela ce n'est/serai pas que je ne t'aime plus".
Quand à son acceptation a elle, je la dirais non-verbale et donc sujette à caution (d'ailleurs ça finit en suicide).

Mais oui c'est un film pré-68. Il faut sans doute en avoir une lecture particulière.

…hum, j'aimerais bien avoir d'autres avis.

Y'en a t-il d'autres ici, qui veulent bien le regarder et donner leur avis ?

____________
Pour Nola Darling, elle, Nola, assume complétement (même si elle ne dit pas tout et pas tout de suite) et va même jusqu'à inviter ses 3 amants au même repas.
Mais aucun des 3 n'est d'accord. Ils passent tout le film à se chamailler et à tenter d'évincer les 2 autres. L'un réussis d'ailleurs au final. Et heureusement l'épilogue (elle les envoie tous ballader) sauve le film.
C'est donc du polyamour très très subi.
Le bon point étant que pour une fois c'est une femme qui dicte sa loi (et non l'inverse).

J'ai mis en commentaire "Film « pré-poly» plutôt que poly". Car pour moi Nola n'a aucune volonté poly, juste elle veut égoïstement avoir 3 amants, et peu importe ce qu'ils en pensent.
On est dans de la non-exclusivité assumée, et dans une revendication de type « amour libre » (du moins au sens où j'entends l'amour libre dans cette filmo, à savoir comment il me semble pratiqué aujourd'hui en France, c'est à dire sans préoccupation de type consensuelle).
Par contre cette expérience pourrait l'amener ensuite à une dimension pleinement poly (en choisissant des amants moins nombrilistes par exemple).

Après tu a raison sur le fait qu'elle aime des personnes totalement différentes (ça en est même presque caricatural).

Et à part ça, c'est un très chouette film (empowerment féminin, caméra et esthétique très libre, beau n&b, personnages drôles et touchants, réal qui se met lui-même en scène, etc).

Je n'ai pas (encore) vu la série (qui m'attire moins).

FIN DU SPOIL

#
Profil

artichaut

le dimanche 01 avril 2018 à 05h20

Bon alors là, je serais curieux d'avoir votre avis :
Le film Cirkus Columbia, de Danis Tanovic, 2010 est-il poly ??

#
Profil

Manipura

le lundi 02 avril 2018 à 19h13

artichaut
...et les commentaires sur les films sont tout à fait bienvenus

(je peux les rajouter dans la filmo, ça donne du corps a la présentation du film)

Du coup comme je viens de finir Apnée de Jean-Christophe Meurisse et qu'il a fait naître en moi tout un tas de sentiments contradictoires je couche tout ça ici.

Si je devais ne retenir qu'un mot je dirai puissant.
Ce film est tant à la fois drôle, décalé que terriblement dérangeant. Dû aux scènes, extrêmement théâtrales,qui sont toutes plus insensées les unes que les autres et qui se succèdent, crescendo, amenant une surenchère constante de l'absurde. Tout ça sous couvert d'une impudeur scandaleuse qui, parfois, met prodigieusement mal à l'aise. On ne sort que très peu la tête de l'eau, je l'accorde. Mais il n'en reste que c'est un film bourré de fraîcheur et de simplicité dans le rapport qu'ont les protagonistes avec le monde. Et maintenant, où ce chaos nous mène-t-il ?

@artichaut même si je ne suis pas en mesure de juger de ce sujet, je serai ravie de te donner mon impression sur ce film quand je l'aurai visionné.

#
Profil

artichaut

le lundi 02 avril 2018 à 20h59

Merci pour ce compte-rendu @Manipura. Il m'a remémoré les scènes crescendo du film, et je partage ton avis sur l'analyse de fraîcheur menant à l'absurde. La fabrication des scènes a laissé la part grande a l'improvisation des comédien.ne.s, ceci expliquant peut-être cela.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 17 avril 2018 à 13h12

@artichaut : ça te dit que je reprenne cette filmographie sur senscritique ? Sans le système d'annotation "local", mais ça serait une façon de diffuser... je pourrai sans doute faire le lien vers l'article d'origine.

#
Profil

artichaut

le vendredi 20 avril 2018 à 00h37

alors j'ai envie de dire,
- fais nous un test avec 5 films qu'on voit ce que ça donne
- cite l'article d'origine ..et l'auteur

l'intérêt que j'y vois :
- y'aura les images
- avoir 2 filmos pourrait permettre d'en avoir une anti-spoil, et l'autre clairement spoil-assumé (du coup je trouve ça bien surtout si tu peut y mettre des commentaires spécifiques, et qu'on puisse combiner/agencer les commentaires de part et d'autre)

les inconvénients que j'y vois :
- ma filmo est mise à jour régulièrement
- c'est p-être dommage d'éloigner de PA.info (ou bien faire sur senscritique une liste +réduite, genre "25 films polyamoureux" et inciter à venir ici pour le reste ?)

questions :
- peux-tu ajouter des commentaires spécifiques par film ?
- peux-tu classer les films, ou c'est uniquement par ordre où tu les ajoute a la liste ?

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 20 avril 2018 à 10h12

Alors, les listes sur senscritique se fabriquent en ajoutant des oeuvre déjà présentes dans leur base de donnée.
Des résumés sont déjà rattachés aux œuvres "spontanément", ce sera donc pas les miens.
Si je fais des annotations, elles peuvent être prises en compte comme "les miennes".

Je peux annoter un résumé de la liste, donc a priori préciser les origines. Il faut que je voie ce que ça donne avec leur politique de liens vers l'extérieur.

Oui, je peux restreindre la liste, en faire un genre de top 15 ou 20, et inciter à découvrir d'autres détails ici.

Les films peuvent être classé par ordre alphabétique et chronologique, par contre je crois que l'ordre de préférence dépendra de comment moi j'ai noté le film.

Je vais tenter un top 5 et faire l'expérience pour voir.

Répondre

Lire l'article

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion