Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Elle m'aime, aime un autre, mais ne me désire plus sexuellement

#

(compte clôturé)

le lundi 30 mars 2015 à 19h49

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Nurja

le lundi 30 mars 2015 à 20h51

Cabosse
Nurja, sérieusement un cerf en rut est dans le besoin ou l envie ?
Pourquoi nier que nous sommes des animaux comme les autres, à une différence près, on cogite un peu plus.

C'est marrant comme les animaux sont pris comme modèle quand cela arrange et pas sinon. J'imagine que tu as des vêtements, que tu cuis ta nourriture, que tu as un ordi...
Pour le reste, je n'ai encore jamais vu un "homme en rut" (et au pire, le plus souvent, il a deux mains pour se soulager)

Cabosse Meetic et Okcupid (entre autres) sont une version moderne du bordel en moins cher et plus égalitaire puisque les femmes peuvent aussi y faire leur marché.

Tu ne vois pas la différence entre acheter un consentement avec de l'argent et se choisir mutuellement (fut-ce sur catalogue internet) ?

#

(compte clôturé)

le mardi 31 mars 2015 à 07h49

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Nurja

le mardi 31 mars 2015 à 15h21

Cabosse, je suis désolée de ce qui t'est arrivé à 16 ans, heureuse que tu aies réussi à l'arrêter. Je reste convaincue qu'il ne s'agit pas d'un besoin, mais d'envie.
Un besoin, c'est quelque chose que si on ne le remplit pas on meurt et qui est commun à toutes les personnes d'une même espèce. Il y a des êtres humains qui vivent sans sexualité, ce n'est donc pas un besoin (même si l'envie peut se faire impérieuse).

Que les sites de rencontres puissent être utilisés en vue d'avoir un (des) plans-culs à bon marché et en ayant bonne conscience, j'en suis persuadée. Cela reste autre chose que de la prostitution où la prostituée n'a juste rien à dire sur les prostitueurs et les pratiques qu'ils revendiquent.

#
Profil

Tagore

le mardi 31 mars 2015 à 18h18

Manger est une envie pour les riches, un besoin pour les pauvres. La misère sexuelle révèle que la sexualité est bien un besoin, sauf peut-être pour ceux qui trouvent une compensation, habituellement très imparfaite, et souvent pathologique (fanatisme religieux, paranoïa...)

Il y a vraiment que les bourg' pour nous dire que puisqu'ils n'ont pas faim, la faim n'est pas vraiment un problème; que les gavées pour nous dire qu'ils voudraient faire une petit régime, que l'abstinence est un bienfait pour l'humanité, enfin, des aristocrates pour nous conseiller, en matière de compensation, de la brioche à la place du pain.

On devrait condamner ces gens-là à quelques années d'abstinence, et s'ils n'ont pas changé d'avis, leur donner quelques années supplémentaires, puisqu'ils trouvent tant de bien à leur situation. On les entendrait chanter une autre chanson.

Quant à toi Pipol, ta situation matrimoniale est une arnaque pure et simple.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 31 mars 2015 à 18h26

tagore
La misère sexuelle révèle que la sexualité est bien un besoin

Pas d'accord: la misère sexuelle révèle plutôt les tabous qui touchent encore la sexualité et font que beaucoup de gens y mettent tellement d'enjeux qu'ils n'arrivent pas à avoir une sexualité naturelle.
D'accord avec Nurja: un besoin est qq chose qui, si on en manque fait mourir. La soif, la faim par exemple. En revanche, même s'il peut être douloureux, le manque de sexualité n'a jamais fait exploser les couilles de quiconque! C'est donc une envie, une excitation mais pas un besoin.
Tagore: tout le monde traverse des périodes d'abstinence, imposées ou choisies, et on n'en meurt pas, je t'en parle d'expérience.

#
Profil

LuLutine

le mardi 31 mars 2015 à 18h27

pipol
je me rends bien compte qu'elle ne le fait pas ça par manque d'amour.

Et bien, tu es sans doute plus avancé que beauuuuucoup de gens déjà ! (+) :)

Shamal
J'aurais plutôt écrit "si tu as des envies sexuelles" (j'ai du mal avec la notion de "besoin" sexuel)

Ouaip d'ailleurs mon clavier a fourché, parce qu'en général je n'utilise pas "besoin" dans ce cadre mais plutôt "envie", comme toi. ;)

Nurja
(je pense que Lulutine est allée trop vite pour écrire, mais que c'est ce qu'elle voulait dire)

Oui voilà. :)
(C'est bien maintenant y a des gens qui lisent mes pensées sur le forum, cool !) :)

Nurja
Cela reste autre chose que de la prostitution où la prostituée n'a juste rien à dire sur les prostitueurs et les pratiques qu'ils revendiquent.

En fait, il me semble que certaines prostituées (celles qui ne sont pas contraintes directement par quelqu'un d'autre) ciblent un minimum leurs clients. C'est juste une question de survie...
Bon, ça ne veut pas dire qu'elles ont tous les choix hein, mais c'est pour nuancer un peu le "n'a juste rien à dire".
Et elles acceptent ou refusent certaines conditions et certaines pratiques.

Après, je ne sais rien de plus que les témoignages que j'ai pu lire...

#
Profil

Tagore

le mardi 31 mars 2015 à 18h52

aimerplusieurshommes
tout le monde traverse des périodes d'abstinence, imposées ou choisies, et on n'en meurt pas, je t'en parle d'expérience.

Et bien retournes-y. De toute évidence tu n'y es pas restée longtemps. Qu'est-ce que tu attends pour quitter tes mecs et vivre sans contact?

Les bourg', on connaît leur chanson.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Nurja

le mardi 31 mars 2015 à 23h09

Tagore
Et bien retournes-y. De toute évidence tu n'y es pas restée longtemps. Qu'est-ce que tu attends pour quitter tes mecs et vivre sans contact?

Etre abstinente (sexuellement) ne veut pas dire ne pas avoir de contact.
Oui, l'être humain a besoin de contacts, de liens avec d'autres personnes sinon il dépérit. Oui, il y a besoin de contacts physiques.
Mais la sexualité n'est pas la seule façon de créer du lien et d'avoir des contacts physiques.

#
Profil

bonheur

le mercredi 01 avril 2015 à 10h35

Ce qui nous ramène au lien de ScottBuckley sur la "demi-sexualité"

#

(compte clôturé)

le mercredi 01 avril 2015 à 11h20

Tagore
Il y a vraiment que les bourg' pour nous dire que puisqu'ils n'ont pas faim, la faim n'est pas vraiment un problème; que les gavées pour nous dire qu'ils voudraient faire une petit régime, que l'abstinence est un bienfait pour l'humanité, enfin, des aristocrates pour nous conseiller, en matière de compensation, de la brioche à la place du pain.

On devrait condamner ces gens-là à quelques années d'abstinence, et s'ils n'ont pas changé d'avis, leur donner quelques années supplémentaires, puisqu'ils trouvent tant de bien à leur situation. On les entendrait chanter une autre chanson.

Quant à toi Pipol, ta situation matrimoniale est une arnaque pure et simple.

Tagore
Et bien retournes-y. De toute évidence tu n'y es pas restée longtemps. Qu'est-ce que tu attends pour quitter tes mecs et vivre sans contact?

Les bourg', on connaît leur chanson.

Tagore,

Cette discussion te fait visiblement réagir vivement.
Néanmoins, les condamnations, jugements à l'emporte-pièce et invectives me semblent contre-productifs pour faire avancer le débat et violents envers les personnes à qui tu t'adresses. Il serait sans doute plus agréable pour eux (et ceux qui te lisent) que tu adoptes un ton plus mesuré et respectueux des autres.

Ce commentaire n'engage que moi, je ne suis pas modératrice du site.

#
Profil

Junon

le mercredi 01 avril 2015 à 11h36

Waw mais c'est vraiment la foire au grand WTF.
Toutes mes excuses Pipol pour ce débordement machiste, agressif, sexiste et j'en passe.
Un petit rappel utile: si on pouvait arrêter de raconter des horreurs sur les rôles de genre et plus encore sur les violences sexuelles (qui ont rarement avoir avec la sexualité et tout à voir avec la prise de pouvoir sur l'autre) ce serait formidable. Le sexe n'est pas un besoin au sens de Maslow et ne justifie surtout pas les comportements abusifs (du chantage au sexe conjugal en passant par le viol)

#
Profil

Junon

le mercredi 01 avril 2015 à 11h40

Et pour répondre plus précisément la question de la misère sexuelle, c'est amusant que Tagore réagisse en clashant les supposés bourgeois vivant dans l'opulence sexuelle. Comme si les précaires n’avaient pas de possibilités sexuelles. Ce qui est pour le moins petit bourgeois comme propos.

#
Profil

Junon

le mercredi 01 avril 2015 à 11h42

Le propos m'eût paru plus pertinent en parlant des vrais empêchés de la sexualité autonome, à savoir les personnes handicapées et leur accès restreint à la sexualité. Beaucoup plus problématique et engendrant aussi pas mal de violences.

#

(compte clôturé)

le mercredi 01 avril 2015 à 11h43

shamal
Il serait sans doute plus agréable pour eux (et ceux qui te lisent) que tu adoptes un ton plus mesuré et respectueux des autres.

Merci Shamal (+) <3 (+) , je pensais pareil, d'autant plus que personne n'a agressé Tagore sur ce fil. Quant à la référence sur les "bourges", autant elle est logique sur l'argent, la bouffe, les fringues, autant elle ne l'est pas sur la sexualité, que les gens les plus pauvres pratiquent d'autant plus que c'est souvent le seul plaisir qu'ils (elles) peuvent s'offrir.
A Bombay, j'ai vu des gens faire l'amour en pleine rue sous des arbres, sur des sommiers sans matelas, vu que c'est là qu'ils dormaient après le boulot. A Cuba, les jeunes sans le sou baisent sur des bancs publics dans les parcs et visiblement avec bonheur, en Afrique itou (quand j'y habitais, aujourd'hui c'est sûrement moins libre). C'est peut-être en Occident que c'est le plus coincé, d'où la misère sexuelle?

#
Profil

Gwenny

le mercredi 01 avril 2015 à 12h44

à Pipol:

Quand vous en discutez avec ta femme, qu'est-ce qu'elle en dit?

Sinon à propos de:

Cabosse
S il ne s agit que d envies et jamais de besoins, comment se fait-il que les prisons et les hôpitaux psychiatriques regorgent de délinquants sexuels ?

alex666
C'est marrant parce que justement si tu voles par besoin c plutot la prison, alors que si tu voles par envie, tu es kleptomane et faut te faire soigner. Alors que si tu es délinquant sexuel par envie, là c'est plutôt la taule, et si tu fais ça par besoin, là c'est plutôt l'HP

Je ressens un peu le besoin de répondre... En effet, je mets les pieds 5 jours par semaine dans les hôpitaux psychiatriques et j'ai déjà rencontré des délinquants sexuels.
A mes yeux, ce qui réunit les délinquants sexuels, ce n'est pas un besoin sexuel accru, c'est la totale absence de notion et/ou de considération pour le consentement des partenaires.
J'ai connu un patient qui avait agressé quelqu'un sexuellement pour "bonne" raison qu'il... Délirait sur la transmission de pensée, qu'il voyait des signes de séduction dans à peu près tous les mouvements du visage et qu'il percevait manifestement trèèèèès mal et n'interprétait pas le langage non verbal (autrement que de façon délirante). Autrement dit, il était convaincu que la personne face à lui mourrait d'envie comme lui de faire l'amour et il était incapable de voir les signes qui montrent que... non, en fait.

Une autre sorte de délinquant sexuel, c'est ceux qui trippent sur le non consentement. Les pervers au sens clinique, quoi. Ceux qui ne peuvent pas prendre leur pied si la personne est consentante, qui ont besoin d'exercer une emprise pour jouir. Ou qui n'accordent tout simplement aucune importance au consentement du partenaire, parce qu'ils pensent justement que la sexualité est un besoin que l'autre a pour mission d'assouvir, et font genre que l'autre est d'accord mais souvent en le considérant comme un vulgaire objet ou un sous-humain incapable de "savoir ce qu'il veut", "qui ne demande que ça".....

Les pervers (constant ou occasionnels) sont beaucoup plus nombreux que les personnes délirantes et ne vont la plupart du temps ni à l'hôpital ni en prison pour la bonne raison qu'il n'y a pas forcément de dépôt de plainte, et qu'expliquer à sa victime (encore plus facile si cette victime est l'épouse légitime) que "c'est pas de ma faute, c'est mes besoins sexuels, c'est normal", et ben, des fois, ça marche...

Sinon, j'attends avec une grande impatience L'étude qui prouve que les délinquants sexuels sécrètent plus de testostérone que les autres. Qui les empêcheraient bien sûr, j'imagine de penser au consentement de leur partenaire, de devenir sourd au "non" et aveugle aux expressions apeurées...

Et la plupart du temps, quand l'autre n'est pas d'accord et qu'on a de l'empathie pour lui, bah on diffère, on fait autre chose, on discute... On le viole pas, si?
Bon et parlant de "vrai" besoin: on peut attendre que le cours soit fini pour aller faire pipi, on doit pouvoir le faire pour d'autres "besoins" moins vitaux, je suppose.

#
Profil

Gwenny

le mercredi 01 avril 2015 à 12h52

(Par "je ressens le besoin de répondre", je voulais bien sûr dire que j'en avais envie, j'aurai pu faire sans... Ou comment dire combien le mot "besoin" est vraiment utilisé à tout bout de champs?)

#
Profil

Tagore

le mercredi 01 avril 2015 à 13h29

bonheur
Ce qui nous ramène au lien de ScottBuckley sur la "demi-sexualité"

Non, ça a plutôt un rapport avec : «  moi je baise, toi tu baises pas, mais je continue de t'exploiter affectivement. Éventuellement, je continue à t'exploiter économiquement (pour le salaire) et socialement (pour la famille). Si t'es pas content, va voir les p…, elles sont faites pour ça. Mais ne t'avise pas de toucher à notre mariage, il m'est bien trop profitable. »

Toute similitude avec ces bourgeois du 19ème siècle qui délaissaient leurs femmes et allaient voir des prostituées ou des maîtresses est purement fortuite et ne devrait pas être évoquée. Là encore, les bourg' racontaient à leurs femmes des fables sur les vertus de l'abstinence et la beauté de l'amour platonique.

Mais bizarrement, lorsque c'est une femme qui pratique ce genre d'escroquerie amoureuse et sexuelle, personne n'y trouve rien à redire. N'est-ce pas une situation très confortable pour cette femme, d'avoir un mari assez benêt pour entretenir le ménage, tandis qu'elle fait des galipettes avec son amant et lui refuse sa couche ? Quelle est l'étape supplémentaire ? La polyandrie avec un mari pour le sexe, un mari pour la maison et un mari pour le boulot ? Certaines femmes se comportent en véritable pacha musulman, en «  fixant » des hommes avec leur amitié platonique, qu'elles gardent en réserve pour des raisons sentimentales, tout en enchaînant les conquêtes amoureuses à la recherche de l'homme parfait.

Et bien moi je dis que les hommes «  platoniques » se font bien b… ! Et quand c'est ta propre femme qui te fait le coup, tu te fais doublement b…, et pas dans le bon sens du terme !

Les femmes qui se comportent en bourgeois sur le marché du sexe, les femmes qui vous exploitent affectivement sans rien vous donner, tout en se donnant du bon temps à côté, on ne doit pas les fréquenter, et les éviter dès qu'on se rend compte de leur personnalité. Ces femmes-là ont tout simplement adopté le comportement misogyne masculin en inversant les rôles, elles méritent d'être boycottées systématiquement.

aimerplusieurshommes
les gens les plus pauvres pratiquent d'autant plus que c'est souvent le seul plaisir qu'ils (elles) peuvent s'offrir.

Je laisse un lien vers le fil «  économie sexuelle » pour répondre à cette assertion, puisqu'ici ce n'est pas le sujet.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 01 avril 2015 à 15h01

Tagore
Certaines femmes se comportent en véritable pacha musulman, en «   fixant » des hommes avec leur amitié platonique, qu'elles gardent en réserve pour des raisons sentimentales, tout en enchaînant les conquêtes amoureuses à la recherche de l'homme parfait.

Et bien moi je dis que les hommes «   platoniques » se font bien b… ! Et quand c'est ta propre femme qui te fait le coup, tu te fais doublement b…, et pas dans le bon sens du terme !

C'est le raisonnement de Poire.
Et on se penche sur les catégories mentales qui mènent au ressentiment que tu exprimes si vivement.
Par ailleurs, la référence à l'islam est pas du tout nécessaire, petit provoc' trolleuse et reductio ad milles-et-une-nuitum.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Nurja

le mercredi 01 avril 2015 à 15h04

Merci Shamal et Junon. (+) (+) (+)

Tagore, tu as lu où qu' "elle" n'accorde pas à son mari la liberté qu'elle prend pour elle ? (parce que c'était le cas des bourgeois du siècle passé auxquels tu fais référence) Sinon, il semble que pour toi, une relation n'ait d'intérêt que si il y a de la sexualité. Cela veut-il dire que cela doit être la même chose pour tous les hommes?

Tagore
Les femmes qui se comportent en bourgeois sur le marché du sexe, les femmes qui vous exploitent affectivement sans rien vous donner, tout en se donnant du bon temps à côté, on ne doit pas les fréquenter, et les éviter dès qu'on se rend compte de leur personnalité. Ces femmes-là ont tout simplement adopté le comportement misogyne masculin en inversant les rôles, elles méritent d'être boycottées systématiquement.

(c'est moi qui graisse)
La seule chose qu'une femme peut donner à un homme, c'est du sexe ? Et s'il y a une relation affective, seule la femme en profite ?

Merci Siestacorta

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion