Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Et si il y avait un gène polyamoureux

#

(compte clôturé)

le dimanche 07 décembre 2014 à 12h11

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

(compte clôturé)

le dimanche 07 décembre 2014 à 12h17

Il n'y a pas d'interet "purement scientifique". Meme dans un monde ou la recherche serait deconnectee de ses applications industrielles et commerciales, la science ne serait pas neutre. Elle charrie son ideologie avec elle. Ce n'est pas mal en soit, mais ca me parait mieux une fois que c'est clairement admis.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le dimanche 07 décembre 2014 à 12h38

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

(compte clôturé)

le dimanche 07 décembre 2014 à 13h06

Ce n'etait justement pas mon sujet. Herm.

BenjaminL
Meme dans un monde ou la recherche serait deconnectee de ses applications industrielles et commerciales

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

J-E

le dimanche 07 décembre 2014 à 21h28

Pour ce qui est de mon message, je n'oppose pas le cerveau poly et le cerveau mono, ce serait complètement incohérent de ma part vu ma vision "monolithe" de l'Humain. Genre, on est réellement, tous 'égaux', au niveau du matériel dont on est équipé, à la naissance. Pas de gène poly dans ce cas. Pas de différence fondamentale non plus entre l'appareillage cérébral d'un amoureux pluriel et celui d'un monogame; Juste une utilisation différente, ce que j'exprimais dans cette idée d'interconnexions plus élevées, hypothétique donc.
Pour schématiser, y'aurait deux "câblages" interchangeables dans le cerveau, un câblage mono, et un autre poly.
C'est un peu réducteur, mais comme je dis, c'juste pour schématiser. Par ailleurs, au nom de la science -la curiosité, toussa toussa-, je trouve pas con d'étudier ça. Et je vous rejoins sur le danger inhérent à cela, l'eugénisme et compagnie.

Et comme toute les generalités, c'est à prendre avec des pincettes; Tout les poly avec qui j'ai pu communiquer démontraient cette ouverture d'esprit, que jusqu'ici, désolé, je n'ai pas retrouvé chez les mono (qui m'entourent, m'ont elevé ou cotoyé depuis des années etc, 'fin, la masse normative). Mon propos n'est effectivement pas du tout de dire "les mono sont moins ouvert d'esprit", point barre. On témoigne d'experiences et d'observations personnelles. Voici la mienne, et j'en fais pas un diktat standard qui representerait la réalité. Et j'aime pas devoir faire un pavé de justification, donc j'm'arrête là.

#
Profil

LuLutine

le lundi 08 décembre 2014 à 12h41

J-E
Tout les poly avec qui j'ai pu communiquer démontraient cette ouverture d'esprit, que jusqu'ici, désolé, je n'ai pas retrouvé chez les mono

Même si en général la première fois ils me disent "moi c'est pas ma came", je discute régulièrement avec plusieurs amis "mono" de mes histoires et ils ne me regardent pas comme une bête curieuse.
Au contraire ils en parlent avec moi, ils ne me sortent pas les remarques "classiques" quand j'ai un souci, du genre "oui mais forcément en étant poly tu ne peux QUE avoir ce problème" etc. - bien au contraire.
Ce serait plutôt "mais l'autre a peut-être envie de ça, vous devriez en parler" etc. bref des conseils qu'un(e) poly donnerait aussi...

Le fait qu'on se connaisse depuis 10 ans joue peut-être, mais il y en a d'autres que je connais depuis aussi longtemps qui eux semblent me voir comme un peu "bizarre".

Bref, tout ça pour dire que oui, il y a des "mono" à l'esprit ouvert. En particulier ceux qui ont choisi ce mode relationnel en connaissance de cause (ils savent qu'ils ne veulent pas du poly).

Après, c'est sûr qu'une majorité de personnes qui ne s'est pas posé de questions :
- va être moins ouverte d'esprit,
- va être mono parce que c'est "la norme" (et comme on ne se pose pas de questions on fait comme tout le monde).

Du coup, statistiquement ça ne m'étonne pas forcément de rencontrer plus d'ouverture d'esprit (j'ai dit statistiquement hein) chez les poly, il y a en effet plus de chance que ces gens-là se soient posé des questions, et pas seulement sur leur mode relationnel.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion