Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

De retour

Témoignage
#
Profil

boucledor

le samedi 21 juin 2014 à 08h40

Bonjour,
Voilà, il y a 2 ans à peu près, je suis intervenue sur ce site dans le but de m'aider à gérer la situation qui était la suivante: mariée depuis 10 ans, j'avais ressenti le "besoin" ou plutôt l'envie de "déterrer" une histoire inachevée de mon passé en reprenant contact avec un "amour de jeunesse". J'avais donc entamé une "relation extra-conjugale" d'abord cachée puis révélée à mon conjoint en lui demandant d'accepter la situation. Forte de mes lectures (cf "Les amours plurielles", "vertus du polyamour"), je me sentais convaincue que c'était le chemin que je voulais suivre et j'ai espéré que mon conjoint le soit aussi.... Mon mari a beaucoup souffert de cette situation mais a tenté de l'accepter pendant quelques mois. Au final, il n'a pas pu le supporter et m'a demandé de faire un choix. J'ai, en effet, rompu avec mon amant mais pas uniquement parce que mon conjoint me l'avait demandé. Cette relation n'était pas très saine, pour de multiples raisons, et j'ai surtout pris conscience de mon attachement pour mon conjoint et de la force de son amour.
Suite à ça, je me suis à nouveau épanouie dans une relation "mono" assez fusionnelle qui s'était en définitive beaucoup enrichie à travers cette "épreuve".
Et voilà qu'il y a 5 mois, j'ai découvert que mon mari voyait à son tour quelqu'un d'autre: une jeune collègue à lui, de 20 ans sa cadette (donc 10 ans de moins que moi) qui l'aimait en cachette depuis longtemps et qui a fini par lui "déclarer sa flamme". Cette découverte a été un choc pour moi. Il avait choisi de me le cacher pour me "protéger" et m'éviter les souffrances qu'il avait lui même endurées. Je me suis tout d'abord convaincue que c'est le mensonge qui me faisait souffrir mais en fait, j'ai réalisé que c'est bien d'imaginer qu'il en aimait une autre qui me posait problème.
Voilà l'ironie du sort.... je me surprends à tenir le même discours et à ressentir les mêmes angoisses, la même souffrance que mon conjoint il y a 2 ans....Je suis passée "de l'autre côté du miroir"! C'est à présent mon mari qui parle des "vertus du polyamour", qui m'explique que cela ne nous "enlève rien", que cela ne l'empêche pas de s'imaginer finir sa vie à mes côtés..... tout ce dont j'étais moi-même convaincue avant et que pourtant je n'arrive plus à concevoir....
Le pire c'est que je sais bien que l'empêcher de la voir n'est pas la solution, que contraindre sa liberté ne fait que mettre en danger notre relation, mais pour l'instant je n'arrive pas à me projeter dans cette "tryade" car ces deux dernières années j'avais reconstruit l'image d'un couple fusionnel "par choix"... non pas un couple "mono" par dépit ou par convention, mais une relation de 2 êtres qui se choisissent mutuellement jour après jour, librement.
Je suis perdue dans mes contradictions ....

#

(compte clôturé)

le dimanche 22 juin 2014 à 17h03

Boucledor
Je suis perdue dans mes contradictions ....

Peut être parce que ce n'est pas contradictoire. Tout comme avoir un mari qui dit "souffrir" du fait que son épouse soit polyaffective mais n'envisage en aucun cas casser sa vie de couple pour reprendre sa liberté et se soulager de cette souffrance. Cela peut sembler contradictoire et pourtant, ni mon mari (qui préfèrerait que je sois mono), ni moi (qui ne veut pas faire souffrir), ne désirons nous séparer.

Sans doute es tu perdue car tu as abandonné un amour, en partie pour le bien être de ton couple, et aujourd'hui tu te retrouves dans une situation générale analogue. Ton couple est de nouveau mis à mal par un amour extérieur. De plus, tu avais pris sur toi de remettre en cause ce à quoi tu as cru, et qui te correspondait. Cela a nécessité un réel travail et tu as l'impression que tout ceci a été inutile.

En positif à retenir, je te cite : Suite à ça, je me suis à nouveau épanouie dans une relation "mono" assez fusionnelle qui s'était en définitive beaucoup enrichie à travers cette "épreuve".

Est-ce du fait que votre relation soit "mono" qui vous a permis de s'épanouir ou tout simplement parce que c'est "l'épreuve" elle-même qui vous a rapproché.

A titre personnel, j'aurai préféré qu'il m'en parle et non qu'il veuille que l'on me cache cette autre relation. Je pense quand même que le fait qu'il t'ai caché quelque chose d'aussi important (bien que justifié à ses yeux) doit ajouté à ton mal être. Bon après, j'analyse cela sans toutes les données et je ne suis ni en toi, ni en lui.

En conclusion, je dirais que ce n'est pas la première fois que je lis ici qu'une personne poly vive négativement l'évolution du partenaire principal de mono à poly.

#
Profil

boucledor

le lundi 23 juin 2014 à 18h45

Merci d'avoir réagi à mon post car je me sens assez "seule" pour gérer tout cela puisque très peu de personnes sont au courant de ce que nous avons traversé il y a deux ans et encore moins de la situation actuelle....
En fait, il y a plusieurs choses distinctes qui m'affectent ou au moins me posent question....
De mon côté, il y la "jalousie" basique à dépasser et une confiance en moi "abîmée", la nécessité de reconstruire une autre "image" de notre couple et de son mode de fonctionnement.
Mais j'ai aussi des angoisses relatives à cette relation-là en particulier. Je m'explique, l'amante de mon conjoint a 27 ans, vit en couple depuis 7 ans mais traverse une crise avec son compagnon qu'elle dit ne plus être sûre d'aimer. Elle a déjà évoqué son "désir d'enfant" mais n'imagine pas que son compagnon actuel puisse en être le père.... Pour l'instant elle dit "ne rien demander et ne rien attendre de plus" que ce que mon conjoint veut bien lui offrir (c'est à dire des rencontres épisodiques) mais j'ai du mal à croire qu'elle n'espère pas plus que ces instants volés.... Comment ne pas avoir d'autres "projets"? ou comment se projeter dans une autre relation avec ce type de projets (enfant) lorsqu'on surinvestit une relation telle que celle qu'elle vit avec mon conjoint?
Je sais que cela ne me concerne pas directement mais j'ai peur que mon conjoint ne mesure pas les conséquences potentielles des "projections" que pourraient avoir son amante.
Il me dit qu'il est clair avec elle, qu'il lui a bien dit qu'il n'avait aucun projet "concret" avec elle - me quitter, s'installer avec elle ou être le père de son enfant - mais cela suffit-il à empêcher l'autre de l'espérer ou même de faire des choix à l'insu de l'autre (après un accident de "contraception", elle a pensé être enceinte et à laisser entendre qu'elle n'accepterait pas forcément d'avorter....)?
Je suis d'accord que cet espace de liberté appartient à mon conjoint et qu'il a à se montrer "responsable" de ses paroles et de ses actes... Mais comment m'empêcher d'envisager ce qui peut arriver et qui, du coup, finirait bien par ME concerner directement?

#

(compte clôturé)

le lundi 23 juin 2014 à 18h59

Oui, en effet. Ca complique la situation. Et oui, tu ne peux rien décider à la place de l'un ni à la place de l'autre. Certaines poly te diraient de construire une polyfamille. Par contre, je ne sais pas si ça peut convenir à tout le monde. Perso, la différence d'âge ne me perturberait pas. La jeunesse n'est pas toujours un atout, elle est juste le reflet de notre âge et l'on ne choisi pas sa date de naissance. L'important est ce qu'il y a en elle. La connais-tu ?

#
Profil

bodhicitta

le lundi 23 juin 2014 à 19h26

boucledor
ce que mon conjoint veut bien lui offrir (c'est à dire des rencontres épisodiques) mais j'ai du mal à croire qu'elle n'espère pas plus que ces instants volés.... Comment ne pas avoir d'autres "projets" ?

Justement si tu arrives à vivre ainsi, ce n'est pas des instants volés, c'est des instants partagés, donnés! ça change tout de pouvoir vivre pleinement ses amours!
Pourquoi ne peut elle pas avoir d'autres projets, en tenant compte de ta place dans son coeur à lui, en respectant votre relation aussi

#

(compte clôturé)

le lundi 23 juin 2014 à 20h24

Oui, en fait tout dépendra de ses attentes à elle et de son évolution. Ce que dit Bodhicitta est pertinent mais, moi qui vit en couple, je comprends les craintes de Boucledor.

#
Profil

bodhicitta

le lundi 23 juin 2014 à 21h04

Pourquoi ? tu penses "que tout dépendra" moins des attentes à boucledor?

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 23 juin 2014 à 21h13

Je ne peux me mettre dans la situation que de l'une, mais j'ai plus de mal à concevoir les attentes de l'autre. Boucledor a une parfaite connaissance de sa situation et de ce qu'elle veut.

#
Profil

bodhicitta

le lundi 23 juin 2014 à 21h51

oui mais nos attentes dépendes de la relation elle même et "de ses limites".
"Limites" tjs prêtes à évoluer, mais en débuts de relations, je mets les choses au claire, et exprime mes limites pour que la relation reste paisible et heureuse.
Tu dois te dire que je ne peux pas vraiment comprendre les craintes à boucledor, pourtant, si!
Mais de toutes façons j'suis de nature positive... <3 donc c'est pas les craintes aux quels j'préfére penser maais je comprends.

#

(compte clôturé)

le mardi 24 juin 2014 à 10h54

Ton analyse est bonne Bodhicitta et oui, elle te correspond.

Attention, Boucledor vit en couple, avec vie commune et projet commun. C'est la remise en cause de cela qu'elle redoute. Enfin, si j'ai bien compris, ce qui n'est pas sûr.

Mon mari, à une époque, c'était lié d'amitié (importante tout de même) avec une collègue. Un jour, elle s'est installé dans un appart complètement délabré. Le deal avec le propriétaire, retaper l'appart et en échange loyer vraiment pas cher. Alors, avec mon mari, nous avons passé de nombreux dimanche à repeindre, poser du papier peint, etc... Sauf qu'une fois les travaux achevés, ben, il y avait toujours quelque chose, elle avait constamment besoin de lui. Résultat, il passait (avec ou sans moi) plus de temps chez elle, à s'occuper d'elle, que chez nous à s'occuper de moi. J'ai donc fait part à mon mari de ce constat, en indiquant que s'il voulait déménager de nid, autant qu'il me le dise de suite. Et là, il a eu l'air effaré de constater que je disais vrai, qu'il passait presque tout son temps chez elle.

Les choses peuvent se passer de manière insidieuse, pernicieuse...

Je dirais que Boucledor craint de ne plus être une relation principale, mais de devenir autre chose. Tenir compte en plus de la souffrance qu'elle ressent par rapport à la situation elle-même.

#
Profil

LuLutine

le mardi 24 juin 2014 à 16h17

gcd68
Je dirais que Boucledor craint de ne plus être une relation principale, mais de devenir autre chose.

Dire qu'on est (ou non) une "relation principale", c'est mettre une étiquette.
Et si au lieu de mettre des étiquettes, on partageait simplement ensemble ce qu'on peut et veut partager ensemble ?

Je ne me vois pas dire à quelqu'un "je souhaiterais être une relation principale pour toi", déjà parce qu'on ne mettra pas forcément la même définition derrière ces termes...malentendus assurés !

Par contre, dire des choses concrètes "j'aimerais qu'on se voie au moins avec telle fréquence, qu'on fasse tels projets"...là oui.

Quelqu'un me disait que j'étais sa relation principale, il ne lui a pas fallu très longtemps pour me quitter (après des années et des années) et complètement "retourner sa veste" presque du jour au lendemain. Alors, on n'avait pas la même définition de "relation principale", puisque pour moi ça impliquait une certaine fidélité et notamment ne pas prendre de décisions précipitées et irréversibles comme cette personne a décidé de le faire.

Avec quelqu'un d'autre, à un autre moment, j'entretenais une relation principale. A tel point que lorsque mes amis m'invitaient quelque part, ils l'invitaient systématiquement avec moi, et bien qu'il sachent que j'entretenais d'autres relations (et connaissent certaines des personnes concernées), n'invitaient jamais les autres.
Bref, pour moi et pour tout le monde autour de nous, cette personne était "ma relation principale".

Cette personne m'a quittée en me disant "je n'étais pas ta relation principale"....à n'y rien comprendre ! (Surtout que ci ce n'était pas ma relation principale, alors il n'y en avait pas, vu le peu de régularité des autres relations et l'absence de projets dans ces relations.)

Bref, j'ai envie de dire : attention quand on parle de relation principale à se mettre d'accord sur le sens qu'on lui donne...

Pour certains, ce sera "Tu es ma relation principale...oui enfin, si je n'ai pas un coup de foudre demain qui me fait changer d'avis !"

Pour d'autres, ce sera "Si nous sommes en relation principale, je dois passer avec toi 100% du temps que je veux passer avec toi, les autres rencontres doivent être exceptionnelles et seulement quand moi je ne suis pas disponible du tout"
(Là j'extrapole un peu de ce que j'ai vécu dans le deuxième exemple, car ça ne m'a jamais été dit clairement, mais quand la situation ne vérifiait pas ces conditions, j'avais droit à une crise).

Bref, parler du factuel, du concret me semble moins source de malentendus.

#

Anges 2 (invité)

le mardi 24 juin 2014 à 16h44

Bonjour Boucledor,

il me semble qu'il serait utile que tu rencontres l'amante de ton mari pour mettre les choses au clair. Peut-être as-tu des inquiétudes infondées, mais peut-être pas. Tu t'en rendras mieux compte en discutant réellement avec elle, plutôt qu'à travers le prisme de ton mari. Si ton mari souhaite vraiment un fonctionnement polyamoureux et s'il l'a expliqué à son amante, cette rencontre ne peut que te servir. L'amante de ton mari comprendra dés à présent qu'elle devra compter avec toi.

Bon courage à toi.

#

(compte clôturé)

le mardi 24 juin 2014 à 18h21

Euh !!! Relation principale a un sens pour certains qui se moquent complètement des étiquettes. Boucledor est mariée et a construit un projet de vie commune avec son mari, c'est pas rien quand même.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

boucledor

le mardi 24 juin 2014 à 19h22

J'ai encore du mal à m'"envisager" comme "relation principale" ayant été "l'unique" depuis 15 ans.... Je sais pourtant que c'est moi qui ait "rompu le contrat initial" il y a deux ans mais à cette période, mon conjoint m'avait tellement fait sentir qu'il n'y avait QUE moi (alors même que je l'encourageais à avoir une maîtresse pour "équilibrer" la situation!....) que j'ai un peu de mal à faire le deuil de ça.... Sans doute une blessure d'amour propre dont il faudrait que je tire une leçon d'humilité.....

Pour l'instant, il me semble prématuré d'envisager une quelconque rencontre avec l'amante de mon conjoint. Peut-être même que je ne le souhaiterai jamais car je préfère considérer que cette relation appartient au "jardin secret" de mon conjoint, une part de lui qui m'échappe, un pan de sa vie qui ne me "regarde pas"... même si pour le moment, je ne parviens pas à m'en détacher suffisamment pour ne pas en souffrir

#

(compte clôturé)

le mardi 24 juin 2014 à 20h48

Ton mari ne sait pas que tu sais ?

#
Profil

LuLutine

le mardi 24 juin 2014 à 21h23

gcd68
Boucledor est mariée et a construit un projet de vie commune avec son mari, c'est pas rien quand même.

Et quand bien même son mari serait absent les trois quarts du temps, ça ne remettrait pas en question ce qui a été ni ce qu'ils ont construit.

#
Profil

boucledor

le mardi 24 juin 2014 à 23h41

Oui, bien sûr, il sait que je sais. Je l'ai "senti" puis il me l'a "avoué" il y a 4 mois de cela...
On en parle plus depuis quelques temps car au départ, il ne voulait pas me dire de qui il s'agissait (peur que le fait qu'elle soit très jeune et qu'il la voit tous les jours au travail ne soit inacceptable, peur aussi que je "m'en mêle" et que j'aille la voir ou que je le dise à son compagnon qui n'est au courant de rien....)
Bref, j'ai fini par "deviner" de qui il s'agissait et cela m'a enlevé un poids car la vérité même si elle fait mal est toujours préférable à tout ce que l'on peut s'imaginer... Enfin, je crois.
Pour l'instant, il ne sait pas s'il souhaite "vivre sur un mode polyamoureux" dans la durée. Il me dit être certain de n'avoir jamais songé à me quitter, qu'il n'a pas de "projets" concrets avec elle et que même si c'était moi qui le quittait, il ne voudrait pas vivre avec elle.... Il me dit qu'il souhaite continuer la route avec moi. Il me dit que cette relation est comme une "gourmandise", qu'il éprouve du désir pour elle et l'envie de la voir. Il a peur qu'en y renonçant "pour moi" cela pourrait par voie de conséquence altérer notre relation puisqu'il ne se sentirait pas libre.

#
Profil

aviatha

le mercredi 25 juin 2014 à 00h53

*Mode Cassandre On*
J'ai déjà entendu ça, tout ça, presque au mot près, quelque part. De la bouche de mon ex, quelques mois avant qu'il se barre avec l'autre demoiselle.
*Mode Cassandre Off*

Désolée, je suis très désabusée de ce genre de situation. Plus simplement, il faut voir déjà comment elle compte gérer ça, étant dans un couple classique et n'ayant rien dit à son conjoint, c'est encore elle qui a le plus de décisions à prendre. Avant de faire de plans sur la comète, vois déjà comment ce plan là évolue.

#
Profil

boucledor

le mercredi 25 juin 2014 à 07h54

c'est encore elle qui a le plus de décisions à prendre
Cela voudrait dire que c'est elle qui a "les cartes en main" et ça franchement je m'y refuse.
Je veux que mon conjoint soit capable de faire des choix par lui-même sans tenir compte de l'évolution de sa situation à elle et même sans se laisser influencer par ma propre souffrance ou mes angoisses....
Je sais que toute décision qu'il prendra ne tiendra que s'il a le sentiment de l'avoir prise LIBREMENT.

Il n'empêche que lorsqu'elle dit qu'elle se "contentera" de ce qui lui donnera, je suis persuadée que derrière cela se cachent bien des attentes et des espoirs inavoués et cela m'énerve que mon conjoint ne soit pas plus lucide par rapport à ça.

#

(compte clôturé)

le mercredi 25 juin 2014 à 13h35

Ton mari est peut être sûr de lui. Tu sais, moi, je suis poly, et j'ai toujours su qu'il était hors de question que je détruise mon couple. J'ai toujours su avec qui je voulais vivre. Je n'ai jamais eu aucun doute là-dessus.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion