Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'article

Badinons donc avec l'amour…

#
Profil

oO0

le jeudi 13 février 2014 à 15h20

@KittyN

Je suis jeune et con, enfin, plus con que jeune, tu ne m'apprends rien.

[Je simplifie.] Mon inexpérience me conduit à m'attendre à ce qu'un discours au sujet de l'amour commence et se termine le plus souvent en procès ou en tribunal avec leurs petites leçons de morales ... comme tes propos. Bref, mon inexpérience me dit qu'il ne doit pas y avoir mieux que d'être aimé et si possible de plusieurs personnes.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

KittyN

le jeudi 13 février 2014 à 16h08

mais qu'est-ce que tu dis, hihihi
je t'ai jamais traité de con, lol
tu as aussi le droit d'avoir ton opinion, aucun doute là dessus ~~~~~~~
tu penses que flirter c'est badiner avec l'amour ? ben voilà qui n'a pas flirté dans sa vie.
Toi, tu as le droit de passer ta vie à flirter.
Perso, flirter ça va cinq minutes. Il est temps de grandir.
Mais comme je le dis toujours, tout ce que j'écris n'engage que moi et personne d'autre.

#
Profil

oO0

le jeudi 13 février 2014 à 16h14

Tu ne me traites pas de con, tu me traites comme un con - relis toi ! Même si c'est logique de traiter un con comme tel, le sujet n'étais pas là, ah, ah, ah, j'abandonne !

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

KittyN

le jeudi 13 février 2014 à 16h20

certes, certes....comme tu veux.

#
Profil

oO0

le samedi 22 mars 2014 à 03h33

Le ton de cette émission m'a bien plu pour alimenter ce billet.

Point G comme Giulia - J'aime donc je suis / 19-03

Mis à part une certaine arrogance, je trouve le propos plutôt rafraichissant.

#
Profil

MagentadeMars

le samedi 28 juin 2014 à 12h32

Je fais mon tour de tour de débutant sur le site, en résistant tant que possible à me jeter dans un tas de conversations froide depuis des mois. Mais cet article, j'adore :)

Félicitations au traducteur, d'ailleurs, je suis aller voir la version dans ma langue natale et la différence était minimale... peut-être moins que celle entre l'anglais canadien et l'anglais australien !

Si j'ose ajouter quelque chose à la discussion, c'est qu'il revient sur un de mes thèmes fétiches ... la fausse binarité. Pour moi, les sentiments et sensations qui peuvent s'appeler l'amour sont très variées, en intensité et en type. Il me semble donc peu utile de dessiner une ou des lignes de démarcation : "ce côté-ci, il s'agit de l'amour... par là c'est le sexe, à gauche vers le grand arbre c'est de l'amitié". D'autant plus que la définition ne peut que faire à postériori : "cela n'a pas pu durer, alors ce n'était qu'une infatuation." Quel utile formidable pour imposer la culpabilité, une distinction entre le bien et le mal qui ne puisse se voir qu'après !

Bien sûr, nous avons tous droit à se servir de nos propres idées des frontières, pour une utilisation personnelle...

J'étais aussi content de lire une distinction entre l'amour et l'engagement : moi je ne suis pas à mesure de garantir mes sentiments au futur, mais je peu m'engager sur des choses concrètes (ou refuser d'y faire). C'est une idée qui m'a sauter à l’esprit pendant une conversation au café poly de Lyon il y a deux jours, donc agréable d'en trouver la même d'une autre source :-)

G

#
Profil

LuLutine

le samedi 28 juin 2014 à 21h49

MagentadeMars
moi je ne suis pas à mesure de garantir mes sentiments au futur, mais je peu m'engager sur des choses concrètes (ou refuser d'y faire).

Oh, je fonctionne exactement comme ça... :)

#
Profil

boucledor

le mercredi 02 juillet 2014 à 09h02

J'étais aussi content de lire une distinction entre l'amour et l'engagement : moi je ne suis pas à mesure de garantir mes sentiments au futur, mais je peu m'engager sur des choses concrètes (ou refuser d'y faire).
Ce passage du texte m'a aussi plu...peut-être parce qu'il m'a "rassurée".... Je m'explique: quand mon mari m'a dit qu'il éprouvait pour son amante (relation qu'il entretient depuis 6 mois) du désir, de l'affection (peut-être de l'amour) une connivence intellectuelle.....tout comme pour moi..... je dois dire qu'au départ cela m'a fait mal car je me disais: "En fait, c'est "tout pareil"....il n'y a pas de différence entre sa relation avec elle et la nôtre!
Mais ce qui fait LA différence, c'est l'engagement. Nous avons bâti un projet de vie ensemble, fait le choix de construire une famille et de "faire la route ensemble" et mon mari me dit que ces engagements "tiennent toujours"...
Alors, oui, considérer que "tomber amoureux" n'est pas exceptionnel, que c'est "chouette" et que cela ne remet pas forcément en question les engagements et les projets de vie que l'on a choisis, ça m'aide à "dédramatiser".

#
Profil

LuLutine

le mercredi 02 juillet 2014 à 19h07

boucledor
Alors, oui, considérer que "tomber amoureux" n'est pas exceptionnel, que c'est "chouette" et que cela ne remet pas forcément en question les engagements et les projets de vie que l'on a choisis, ça m'aide à "dédramatiser".

Oui, (+) , et je dirais presque qu'aujourd'hui je ne comprends même pas comment certains peuvent raisonner autrement !

#
Profil

ScottBuckley

le lundi 06 octobre 2014 à 17h50

Un grand Merci à A. et à S. ( belles polyamoureuses de la vie ! ) pour m'avoir offert à lire & à partager ce texte, qui m'aide aussi à comprendre pourquoi il y a déjà une petite voix en moi qui me dit que je vous aime et qu'il n'y a pas de quoi fouetter un chat
- peut-être en revanche qu'il y a de quoi avoir envie de ronrronner et*ou dormir à vos côtés encore ;)

Cet article ' Badinons avec l'amour ' exprime vrraiment bien comment aujourd'hui j'aime :
+ librement ( grâce au polyamory (+) ) , comme une fraîche sensation picotante ou chaude que j'observe tel un beau papillon libre de voler dans un champ, sans enjeu autre que faire plaisir et se faire plaisir nous-mêmes, sans conformisme, et avec ce que l'on veut de vagues de légèretés ou d'intensités ou de grains de folies
(et non comme un " Sommet Amour unique à chercher et atteindre avec Une Seule personne... mais haut comme l'Everest " ) .

Il remet à sa juste place le libre & vaste verbe aimer, et il m'est ainsi plus facile - ô miracle ! - de dire à des êtres rencontrées que je les aime, sans pour autant chercher ni "à les posséder" ni "à les épouser" ni "à les saturer d'attentes à moi non-réciproques", ô non : juste à partager des moments très agréables, tendres, uniques, intimes, confidents, rieurs ....

Comme le dit également & si simplement, avec humilité et force, Solange te parle ici .

Merci aussi à Carsie pour ce texte donc, mais aussi à Audren pour sa belle traduction, bravo!

@ Audren :
Te verra-t-on bientôt en octobre ou novembre vers Toulouse, même un jour en semaine (en dehors du week-end) , est-ce envisageable ?
Cela pourrait même être autour d'un simple verre, ou d'un article de ton blog Les fesses de la crémière, dont nous sommes plusieurs ici à être fans (+)
> qu'en dirais-tu ?

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

Shunn (invité)

le mercredi 29 juillet 2015 à 19h27

Cet article, tout comme vos commentaires, sont très inspirants. Merci pour la traduction! :)

#
Profil

rimba

le mercredi 10 août 2016 à 23h30

Aujourd'hui j'ai lu, puis écouté ce texte "Je t'aime".

https://mathillages.net/2016/08/10/aimer-pour-libe...

Et j'ai pensé au "je t'aime" de Solange te parle, et au texte de Carrie Blanton. D'où cette envie de partager ce texte avec vous <3

Répondre

Lire l'article

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion