Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'article

Les polyamoureux ne sont pas tous des hippies échevelés

Témoignage

Je viens de voir dans ma boîte à images un reportage qui m'a fait bondir... Jugez un peu : un groupe américain de post-hippies qui lors de week-ends champêtres dansent la farandole en pagnes et colliers à fleurs et se masturbent collectivement dans la salle polyvalente du village. L'effet papillon pour ne pas la citer est habituellement une émission que j'affectionne, décalée, effrontée, et généralement plutôt fâchée avec les clichés. Pourquoi donc aller chercher si loin des polyamoureux caricaturaux qui ne peuvent qu'alimenter le mépris goguenard de la bienpensante société monogame?

Le…

» Lire l'article

#
Profil

LuLutine

le lundi 28 septembre 2009 à 15h49

Je plussoie !

#
Profil

Leonidas

le lundi 28 septembre 2009 à 16h03

Je dirais même plus: je plussoie ;)

#
Profil

vitriol

le lundi 28 septembre 2009 à 16h15

Comment !!!!!! je ne suis pas sur le site amour libre et flower power ?????????

Leonidas, fait tourner brother :-)

#
Profil

Junon

le lundi 28 septembre 2009 à 17h17

Je note que tu n'as rien re-précisé au sujet des coupes de cheveux pour le moins expérimentales qui parsèment le "reportage".
Alors les polys haïssent-ils les coiffeurs ou non? :-D

#
Profil

tentacara

le lundi 28 septembre 2009 à 17h48

Il paraît que les gays précèdent la mode.. peut-être les polyamoureux américains remettront-ils la coupe Wayne's world, les chemises hawaïennes et les gros coeurs dessinés sur la figure au goût du jour.. ou pas.. :-D

#

françoise (invité)

le samedi 16 janvier 2010 à 14h07

Je viens de voir la rediffusion de ce reportage dans l'effet papillon de ce samedi 16 janvier. Ca me fait penser aux premiers reportages sur les homos, où le pédé devait absolument être une folle maniérée et la lesbienne un camionneur! Tout comme l'auteur de l'article ouvrant ce fil, la masturbation collective comme rite d'itinitation au polyamour, et les câlins (hugs) obligatoires me semblent un peu ridicules. Etre amoureux (se) pluriel(le), c'est juste ouvrir les possibles de sa vie amoureuse sans mentir aux gens qu'on aime et sans se croire obligé non plus de multiplier les relations. On vit même des périodes solitaires ou exclusives qui ne signifient pas qu'on n'est plus Lutin, mais qu'on a un désir de ça, à cette période précise, sans que cela signifie "je rentre dans le droit chemin".
Ce qui m'a le plus gênée: une de mes filles et son copain regardaient le reportage.Leurs réactions: "C'est que des vieux!" (effectivement, la majorité des poly filmés ont l'air en voie de sorciérisation pour les femmes, de bedonisation plissée pour les mecs). Deuxième réaction: c'est malsain ce côté exhib sexuelle en groupe. Troisième réaction: les pauvres, pour chercher à tout prix l'amour avec tout le monde, c'est qu'ils ne doivent pas en trouver autrement." J'ai dit que ce reportage ne reflétait pas du tout ce qu'est le Lutinage, en tout cas en France, et ils ont admis que c'était bien un truc d'amerlocks poussés aux extrêmes... Mais voilà pourquoi je préfère dire amours plurielles ou Lutinage. Pour me démarquer du mot polyamour dérivé de l'américain polyamory et connoté baba-love-vieux hippies-obsédés.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 16 janvier 2010 à 14h33

hihi...
Assez d'accord, sauf que je trouve que polyamour dépasse le sens littéral de polyamory...
Peut-être parce que amory est déjà un néologisme, quand amour est historiquement plus chargé, et donc pas que d'un passé baba (ouf).

#
Profil

Guilain

le jeudi 21 janvier 2010 à 21h34

Tentacara, on parle de toi ici : French TV covers America's polys


One poster at polyamour.info is clearly upset with the show.

:-)

#

(compte clôturé)

le jeudi 21 janvier 2010 à 21h48

"One poster"???

Ben dis donc, il me semblait qu'on était plus que ça à râler...

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 21 janvier 2010 à 22h07

poster... Est-ce que ça a un sens global, ou ça veut dire "les gens qui signent des articles en ligne" ?

Par contre, je savais pas que c'était une "colo" de Loving More.
Marrant, dans les comments, il y en a un qui dit que le côté vieux babas, c'est pas faux non plus...

Et nous qui nous énervons parce qu'un journaliste aimerait voir une fille en trouple...
On est sensibles, hein ?

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 21 janvier 2010 à 22h21

"One poster ", ça désigne une personne seule, autant que je sache.

Et il me semble qu'on s'énervait pour un peu plus que ce motif... :-)

#
Profil

amorgen

le vendredi 22 janvier 2010 à 08h42

ouais un énervement incompréhensible pour moi d'ailleurs...a lire vos répliques outragées j'ai eu l'impression de ne pas avoir vu le même reportage.

#

(compte clôturé)

le vendredi 22 janvier 2010 à 10h07

Ca devait pas être le même outrage... ça te faisait pas autrement tilter, l'amalgame?

#
Profil

amorgen

le vendredi 22 janvier 2010 à 12h17

ben non, toutes les personnes interrogées ne sont pas des hippies adeptes de masturbation collective, donc j'ai pas senti d'amalgame. Et puis il faut aussi rendre à César...sans les expériences amoureuses du flower power, je ne sais même pas si le polyamour serait aussi "conceptualisé".
En plus a priori je n'ai pas compris le concept de branlette publique comme tout le monde, mais bon c'est un détail.

#

(compte clôturé)

le vendredi 22 janvier 2010 à 13h51

Bon, moi j'aimerais bien revoir l'intro de l'émission en question.

Perso je me tape que les gens se fassent du bien seuls, à deux, en groupe, avec des courgettes, de la crème double à relécher en anulingus, des chaînes, des cailloux, des menottes en papier-Q, en réel ou en devant nettoyer l'écran du PC après... ou tiens, comble de la subversion, juste avec leurs zigouigouis.

Si je me rappelle bien, ce qui m'avait fait sauter en l'air, c'est l'intro justement: l'amalgame "passif" entre un échantillon particulier d'humanité aux Etats-Unis, et les polyamoureux en général (ici, on a déjà ce recul de se dire "A chacun son polyamour"...) - ou alors comme si ça n'existait que là-bas. Comme carte de visite, je demande pas du bristol, mais un papier juste et honnête.

Ca pue le parimatchisme, et pas besoin de dire un truc sensationnaliste, il suffit de tourner une phrase en choisissant bien ses termes, en en évitant d'autres... subtile manipulation (je parle de l'intro).

Mais pour le reportage lui-même... on en profite pour rigoler en douce du puritanisme de la Bible Belt... "Ah quels cons, hein, ces amerloques, de toute manière; pas un pour rattraper l'autre!". C'est quand même marrant cette manie, quand on ne peut pas se distinguer soi-même, de se foutre de la gueule du supposé plus con que soi... Voilà aussi pourquoi ça m'a soûlée.

Ca peut peser du plomb les mots, et être gratuitement choquant, la photo!

Je viens de revoir le sujet sur youtube, ça confirme le pourquoi de mon mouvement de recul. [Au passage, c'est là qu'on l'a vue, la pub' pour pampers amalgamée au polyamour, Aurélien - une partie du moins]

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Emma

le vendredi 22 janvier 2010 à 14h01

Franchement le titre du post.. bof...
vous penseriez quoi de "les hippies ne sont pas tous des polyamoureux"?

ça pue un peu la justification d'un groupe hors norme sur le compte d'un autre groupe hors norme non?

"les polyamoureux ne sont pas des bourgeois bien sapés et patriarcaux"... ça flashe mieux...

#
Profil

Tchu

le vendredi 22 janvier 2010 à 14h16

je le trouve au contraire assez juste.
J'ai discuté avec des gens qui n'avaient pas vu le reportage et leur sentiment était que le polyamour sentait le patchouli quand même.

#

(compte clôturé)

le vendredi 22 janvier 2010 à 14h19

Ou alors on en rouvre un avec le titre que tu proposes, Emma. Parce qu'il remet aussi pas mal de choses en place, ça kaléidoscope dur, en retournant la lorgnette.

Je proposerais alors en sous-titre, "Tous les gays ne sont pas des gens ouverts", "Tous les américains ne sont pas des cons finis, ni les monos d'ailleurs".

Bref, au cul les préjugés, de toute façon.

#
Profil

Emma

le vendredi 22 janvier 2010 à 14h36

Ben Tchu c'est exactement la question. Je dirais même "la dialectique du Patchouli". Pour se faire accepter les groupes dominés montrent souvent "patte blanche" face au discours dominant en disant "bon on a ça/on est comme ci/on fait cela (remplir)... mais sinon vous savez on est sains, on est pas comme eux (remplir)". Ce faisant on continue à valider le système général des normes en espérant très fort qu'il nous intègre nous.
Ce mécanisme n'est pas à sous-estimer car l'ostracisme qui en découle est souvent violent et de fait très dur à porter. On a toutes et tous envie d'être apprécié. Donc on réagit comme ça. Pas besoin de se culpabiliser des heures, il suffit juste de le voir et de changer la lorgnette. ça veut dire remettre en question la norme plutôt que de se justifier par rapport à elle en soulignant d'autres "déviants"
Concrètement par exemple "Bah oui c'est comme les monoamoureux : tous des conservateurs coincés, c'est pas ton cas?"
Après on peut amener la discussion si l'interlocuteur a envie de comprendre vers la différence entre sociabilité amoureuse, sexualité, mode de vie et bulletin de vote.
Bien sûr qu'il y a des préjugés envers les polyamoureux. (ouvrir un bêtisier ça permet de rire et de se défouler). Mais il faut à mon avis faire une croix sur l'acceptation évidente au risque de se renier soi-même ou de renier d'autres Autres.

Après sincèrement je ne suis pas hippie et je n'aime pas le patchouli... :D Donc je comprend d'autant mieux que tu n'aimes pas voir enfermer tes choix dans un groupe qui ne te correspond pas. C'est contre les associations abusives qu'il faut réagir en différenciant pas en hiérarchisant. En plus comme par hasard l'association est faite avec un groupe qui renvoie une image sociale peu flatteuse par ailleurs.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 22 janvier 2010 à 14h42

Moi c'est Mitsouko de Guerlain, et je peux passer pour une vieille réac' sur certains points.

On ouvre un fil sur les parfums des polys? Sac de nooooeeeeeeuuuuuuds!

Répondre

Lire l'article

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion