Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Mais de quelle couleur est ce sentiment ?

#
Profil

Deneb

le vendredi 02 août 2013 à 16h52

Lulutine
je vais finir par penser que tu le fais exprès...

mdr :-)
Avant de commencer je précise : j'utilise les mots mâle et femelle pour ne pas tomber dans une guéguerre sur la question du genre (ce n'est pas le sujet :-) )

Il me semble que la seule chose qui pourrait empêcher un mec de sortir avec une femme et d'avoir des relations sexuelles avec elle ça serait si cette femme était physiquement laide (au plan de la beauté physique).
Pour nuancer un peu cette phrase, on pourrait la replacer juste dans le contexte ou domaine dans lequel elle fonctionne (biologique) : le mâle fonctionne énormément avec le visuel dans le domaine sexuel-émotionnel (la femelle un peu moins, mais il existe des critères sélectifs sur la morphologie du mâle à choisir, au niveau du cerveau)
et si un mâle a le choix, sans autre critère social, il ira vers une femelle plutôt jeune, avec un visage attrayant (il y a des repères au niveau de l'attractivité du visage, notamment l’ovulation modifie légèrement la symétrie du visage de la femme et le rend plus attractif pour le mâle) et des mensurations "favorables" :-) (perspective du meilleur choix de la partenaire pour donner plus de chances à la réussite de la génération des petits)
Bien sûr, tout cela ne circonscrit pas le comportement « amoureux-sexuel » à ce domaine biologique et heureusement pour nous !
Les données socio-culturelles que nous avons construites depuis que notre encéphale a pris de l’ampleur ont ajouté de la complexité dans ces relations (chouette) il y a l'amouuur dans les divers degrés et modalités citées souvent ici, alors oui, forcément il y a des critères possibles pour choisir non prévus par la biologie, par exemple : il ou elle adore le théâtre, voyager, la cuisine japonaise... !

Lulutine
Quant à tes commentaires sur la personnalité et la "beauté", sache qu'on ne choisit pas quelqu'un en fonction de "critères objectifs".

Je nuancerais beaucoup à ce niveau là : on choisit à mon humble avis, selon des critères subjectifs et objectifs ! Les premiers étant peut-être plus conscients que les seconds ? :-)

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Anarchamory

le vendredi 02 août 2013 à 16h55

LuLutine
Permets-moi encore de te contredire. Tous les hommes ne sont pas comme ça, je connais des contre-exemples...je vais finir par penser que tu le fais exprès...

J'ai bien précisé "il me semble". Mais tant mieux si tu connais des contre-exemples, comme ça ça me permet de peaufiner mes conjectures...

LuLutine Quant à tes commentaires sur la personnalité et la "beauté", sache qu'on ne choisit pas quelqu'un en fonction de "critères objectifs".
D'ailleurs je crois t'avoir expliqué moi-même dans une conversation privée qu'il y avait certaines personnes dont je me disais "objectivement" qu'il serait idéal pour moi d'avoir une relation avec. Malheureusement (ou pas, parce que c'est la vie, que c'est comme ça et que ça ne me viendrait pas à l'idée de m'en plaindre), je ne suis pas attirée. Je ne ressens pas ce "petit truc" qui fait qu'on se dit "oui, je veux avoir une relation intime avec cette personne".

Euh, ben oui. Il me semble justement que c'est ce que j'ai dit : que ce ne sont pas des critères objectifs (la plupart du temps), contrairement à ce que pensait mon ami, qui se désolait donc pour rien, mais qui n'avait pas encore, à l'époque, été initié aux lumières de la psychologie évolutionniste :-P

Peut-être que tu penses que je pense que seules les femmes ont des critères subjectifs pendant que les hommes auraient des critères objectifs, mais c'est pas tout à fait ce que j'ai dit. J'ai seulement dit que les hommes étaient moins sélectifs, et aussi qu'ils pouvaient plus facilement faire abstraction de leur absence d'envie d'une femme pour avoir une relation avec elle ; non pas que leur envie/non-envie, avait un fondement objectif. Par exemple, tu remarqueras qu'il y a énormément plus d'hommes libertins que de femmes libertines. Or, j'imagine que les hommes libertins ne sont pas forcément attirés par toutes les rares femmes qu'ils croisent dans des clubs. Simplement, c'est pas le but. Les hommes libertins ne sont pas nécessairement à la recherche de quelqu'un qui leur donne l'envie d'avoir du sexe avec, mais à la recherche de quelqu'un pour avoir du sexe avec.

LuLutine
(Et souvent la non-attirance semble réciproque, donc tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes :P )

T'as bien de la chance ! :-P

LuLutine
J'ajouterais que je connais des personnes qui m'ont dit la même chose ("Un(e)tel(le) serait idéal(e) pour moi, objectivement parlant, mais je n'ai pas envie de sortir avec...")


Le monde est mal fichu : ça prouve bien que Dieu n'existe pas ! :-P

LuLutine
Je le sens plutôt "ou pas". C'est ça le souci.
Lorsque j'ai (re)parlé du fait que je n'étais pas exclusive par exemple, il ne m'a pas relancée sur le sujet. Un peu comme s'il l'évitait. Donc pas eu envie de relancer de mon côté. Si c'est pour le mettre mal à l'aise...
Pourtant typiquement, discuter des relations humaines (juste pour en discuter), de comment lui voit les choses, ça m'intéresserait. Il compte pour moi et je ne sais même pas (contrairement à d'autres amis) comment il voit ma manière de vivre ! Ni même s'il l'a bien comprise...

Eh bien je suggère que tu lui demandes assez directement ce qu'il en pense et si ça le met mal à l'aise. Au moins, tu seras fixée. Et s'il te dit que ça le met mal à l'aise ou qu'il n'a pas envie d'en discuter, eh bien tu sauras donc qu'il faut en rester là avec lui sur ce sujet. Comme je te l'avais dit, je sais qu'une amie à moi est "allergique" aux discussions sur le polyamour, parce que j'avais déjà abordé le sujet avec elle et qu'elle avait fini par s'énerver. J'ai donc décidé, simplement, de ne plus parler de ça avec elle. Enfin, c'était même un commun accord. DADT. ;-)

Heureusement, son énervement du moment n'était qu'une réaction "épidermique". En laissant passer un peu de temps, elle s'est rasséréné. Donc, au pire, si l'homme dont tu parles avait ce type de réaction, je ne vois pas pourquoi cela serait davantage un énervement contre toi. Comme tu ne le vois pas souvent, ça permettra de le calmer, au cas où il réagirait comme mon amie.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 02 août 2013 à 17h59

Deneb
on choisit à mon humble avis, selon des critères subjectifs et objectifs ! Les premiers étant peut-être plus conscients que les seconds ? :-)

Voui voui, je voulais dire "seulement en fonction de critères objectifs".
Bien entendu qu'ils jouent aussi.

Mais MetaZet et toi postez tellement, que je n'ai pas forcément le temps de me relire trois fois.

@MetaZet : les hommes sont moins sélectifs ? Pareil, je ne suis pas d'accord. Je connais des hommes très sélectifs et des femmes qui ne le sont pas du tout...tu vas encore pouvoir "affiner tes conjectures".

Pour le reste : lui demander tout de go ce qu'il en pense ? Non, je ne le sens pas en fait. Puis envoyer un message pour dire ça...bof.

#
Profil

Anarchamory

le vendredi 02 août 2013 à 18h06

LuLutine
Voui voui, je voulais dire "seulement en fonction de critères objectifs".
Bien entendu qu'ils jouent aussi.

Mais MetaZet et toi postez tellement, que je n'ai pas forcément le temps de me relire trois fois.

Ah, désolé : non seulement je suis en vacances, mais en plus il fait trop chaud pour sortir dehors et je n'ai pas de petite(s) amie(s) à qui faire des bisous ;-)

LuLutine
@MetaZet : les hommes sont moins sélectifs ? pareil, je ne suis pas d'accord. Je connais des hommes très sélectifs et des femmes qui ne le sont pas du tout...tu vas encore pouvoir "affiner tes conjectures".

Mais en moyenne, n'est-ce pas comme je le dis ?

LuLutine
Pour le reste : lui demander tout de go ce qu'il en pense ? Non, je ne le sens pas en fait. Puis envoyer un message pour dire ça...bof.

Non, pas par message, quand tu le verras la prochaine fois. Maintenant c'est toi qui voit mais je crains que tu n'ais pas ta réponse si tu ne mets pas un peu les pieds dans le plat. Peut-être que tu pourrais juste commencer par aborder des sujets personnels un peu moins controversés et solliciter son avis ? Puis aller en douceur vers des sujets plus délicats ?

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 02 août 2013 à 18h31

MetaZet
Mais en moyenne, n'est-ce pas comme je le dis ?


Pas dans mes observations.
Mais pour faire une "vraie" moyenne, il faudrait compiler toutes les observations et vécus de tout le monde sur Terre...ou alors, au moins en France, ou dans une zone donnée, et/ou sur une population donnée...là, on pourrait parler de "moyenne".

Je dirais qu'on ne peut conclure ni dans un sens ni dans l'autre.

Pour ma part je ne fais donc pas de moyenne, je m'adapte aux réactions individuelles des uns et des autres, du mieux que je peux.

MetaZet
Non, pas par message, quand tu le verras la prochaine fois.

C'est dans beaucoup trop longtemps... :P

MetaZet
Peut-être que tu pourrais juste commencer par aborder des sujets personnels un peu moins controversés

Oui, c'est un peu ce que je me suis dit dernièrement. Solliciter son avis peut-être pas, mais voir sa réaction déjà. J'aimerais aussi le connaître mieux, connaître mieux sa vie personnelle, mais comme il n'en parle pas beaucoup, j'ai peur qu'il prenne ça comme intrusif de ma part, forcément...

#
Profil

Anarchamory

le vendredi 02 août 2013 à 18h47

LuLutine
MetaZet
Non, pas par message, quand tu le verras la prochaine fois.


C'est dans beaucoup trop longtemps... :P

Bah y'a pas le feu au lac, si ? :-P

Tu dis que quand il n'est pas là il ne te manque pas. Donc, bon...

#
Profil

Anarchamory

le vendredi 02 août 2013 à 19h57

LuLutine
Pas dans mes observations.
Mais pour faire une "vraie" moyenne, il faudrait compiler toutes les observations et vécus de tout le monde sur Terre...ou alors, au moins en France, ou dans une zone donnée, et/ou sur une population donnée...là, on pourrait parler de "moyenne".

Bon, je ne voulais pas rester sur une question sans réponse, alors j'ai un peu fouillé sur Internet, et j'ai trouvé ceci :

psychcentral.com/blog/archives/2009/09/29/are-wome...

Conclusion, nous avons tous les deux à la fois tort et raison. Les femmes sont généralement plus sélectives, mais c'est parce que, culturellement, ce ne sont pas elles qui font le plus souvent les premiers pas.

#
Profil

Deneb

le vendredi 02 août 2013 à 20h06

Lulutine
Mais MetaZet et toi postez tellement, que je n'ai pas forcément le temps de me relire trois fois.

Pas de souci, t'inquiètes, t'es sûrement pas la seule dans ce cas, il y a moi aussi...:-D ! Le principal c'est qu'on échange, qu'on arrive à se faire comprendre au final...on est pas là pour "piéger" les gens avec des mots choisis ou mal choisis, c'est pas le but ! :-D

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Mysterhill

le vendredi 02 août 2013 à 21h20

Il y a tellement de matière à propos des relations hommes-femmes dans ce fil qu'une synthèse pourrait être intéressante.

Sur les techniques de séduction, "l'arnacoeur" est un film intéressant.
Je vais tout de même préciser que ces techniques insupportent tout autant que toi MetaZet. Effectivement, ce serait tellement mieux si les relations pouvaient se vivre au ressenti.

En même temps cette discussion n'aurait pas lieu d'être :-)
Et je crois que ce problème où personne n'ose le premier pas est fréquent, en tout cas il me parle.

Il me vient une question, de tres belles choses peuvent naître virtuellement, rien ne remplace la presence réelle, physique. Sans être indiscret, apparemment, Lulutine, tu ne le revois que dans quelques temps, pourquoi dis que c'est dans beaucoup trop longtemps ?

Y a t-il quelque chose de changer entre vous ?

#
Profil

Len

le vendredi 02 août 2013 à 23h29

*

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

LuLutine

le samedi 03 août 2013 à 03h53

Mysterhill
Sans être indiscret, apparemment, Lulutine, tu ne le revois que dans quelques temps, pourquoi dis que c'est dans beaucoup trop longtemps ?

Y a t-il quelque chose de changer entre vous ?

De changé entre nous, non.

De changé dans ma tête, peut-être.

Je ne l'explique pas, mais aujourd'hui j'ai juste pas envie d'attendre des mois et des mois avant de commencer à tenter de voir si on peut avoir un peu plus de complicité.

En fait, il se trouve juste que ça m'a sauté aux yeux récemment : j'aimerais bien avoir plus de complicité avec lui. Alors, pourquoi ne pas commencer à essayer ?

Je ne crois pas que je vais attendre de le revoir cette fois-ci. D'habitude on ne s'écrit pas beaucoup, on se donne rarement des nouvelles. Je sais pas, là j'ai bien envie d'en avoir plus souvent. S'il souhaite les donner évidemment (mais qui ne demande rien n'a rien..).

#
Profil

Mysterhill

le samedi 03 août 2013 à 10h19

J'ai un peu de mal avec le mot "challenge", il y a certainement un autre sens mais dans mon esprit il renvoie aux idées de "player, game, conquête, drague", dont nous avons déjà parlées.

LuLutine
(mais qui ne demande rien n'a rien..)

Effectivement :-)
Et as-tu cherché ce qui avait provoqué le déclic? l'envie d'avoir plus de complicité ?

Dans mon monde idéal, à la base il y a un truc qui se passe avec une autre personne sur plan intellectuel, physique ou encore émotionnel, on peut en rester là où bien avoir envie de chercher que ça "grattouille" en nous,
Et puis selon, continuer à explorer d'autres facettes, si l'autre le souhaite, si l'envie est partagée.

Curieuse et passionnante alchimie, reste à faire ce fichu premier pas :-) .

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Deneb

le samedi 03 août 2013 à 11h07

Misterhill
Dans mon monde idéal, à la base il y a un truc qui se passe avec une autre personne sur plan intellectuel, physique ou encore émotionnel, on peut en rester là où bien avoir envie de chercher que ça "grattouille" en nous,
Et puis selon, continuer à explorer d'autres facettes, si l'autre le souhaite, si l'envie est partagée.

Curieuse et passionnante alchimie, reste à faire ce fichu premier pas :-) .

(+)

#
Profil

LuLutine

le samedi 03 août 2013 à 17h40

Mysterhill
Et as-tu cherché ce qui avait provoqué le déclic ? l'envie d'avoir plus de complicité ?

Ca remonte à plusieurs années et je ne suis pas sûre que ça se soit fait à un niveau vraiment conscient....alors c'est impossible à dire.

C'est le genre de choses qui se fait petit à petit, qui mûrit avec le temps...je ne sais pas si c'est clair ?

#
Profil

Mysterhill

le dimanche 04 août 2013 à 20h36

oui, cela me semble clair, j'aime beaucoup cette idée de sentiments qui murissent avec le temps, si c'est ce que tu veux dire.
je souhaite que tes sentiments trouvent un echo favorable.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 29 mai 2014 à 03h42

Opération déterrage de sujet

Oui ben quoi, c'est mon sujet, je fais c'que j'veux ! Même à 3h42 (heure exacte où j'écris cette phrase) du matin !

(J'ai pas résisté, j'ai posté avant d'avoir fini, pour que l'heure du message soit 3h42 :P )

Bref.

Je l'ai revu il y a quelque temps et j'ai alors eu envie d'écrire un texte. Parce qu'aujourd'hui je ne me demande plus quelle est la couleur ou la forme ou la nature de ce sentiment. Ca me semble assez clair, et au fond ça l'était déjà pas mal à l'époque je crois.

---------------------

Je viens de passer une dizaine de jours avec lui. Aujourd'hui pour moi les choses sont très claires. Je ne ressens pour lui :
- ni attirance romantique ("être amoureux"),
- ni attirance physique (désir sexuel).
Au fond, c'était déjà clair pour moi depuis très, très longtemps. Disons que c'est une confirmation.

Ce que je ressens :
- Du bien-être quand je suis avec lui ;
- Une très grande confiance en lui (je dirais presque une confiance totale, bien que cela puisse dépendre - probablement - des circonstances).
Je l'aime de cet amour profond qui ne connaît ni manque, ni passion.

En raison du bien-être et de la confiance que sa présence m'inspire, et parce que ma démarche actuelle est celle de l'anarchie relationnelle, un rapprochement physique ne me choquerait nullement ; cependant ce rapprochement n'est pour moi ni nécessaire, ni forcément souhaité.

Il y a quelques jours, il m'expliquait que sa vie professionnelle ne le satisfaisait pas. Il parlait d'une de ses passions...et je lui ai suggéré un métier en rapport direct avec cette passion. Il a commencé par me répondre en substance : "Oui mais non, mais oui mais non..."

Moins d'une heure plus tard, il était en train de dire qu'il allait dès que possible se renseigner sur les formations dans ce domaine.

Oh, c'était tellement évident. A en crever les yeux. Tellement que je suis persuadée qu'il aurait eu l'idée sans moi. Mon intervention était négligeable. Pour autant, je ne peux pas m'empêcher de me sentir fière de moi...fière et heureuse.

---------------------

Voilà. Je crois que passer du temps avec lui m'a permis d'avoir la confirmation que je cherchais par rapport à mes sentiments.
Aussi, aujourd'hui je mets de moins en moins mes relations dans des "cases" figées, alors du moment que le lien apporte quelque chose à toutes les personnes impliquées (et il me semble que c'est le cas), le reste commence à me passer un peu au-dessus...

#
Profil

LuLutine

le jeudi 29 mai 2014 à 05h06

LuLutine le 02 août 2013
J'aimerais aussi le connaître mieux, connaître mieux sa vie personnelle, mais comme il n'en parle pas beaucoup, j'ai peur qu'il prenne ça comme intrusif de ma part, forcément...

Ben finalement, j'ai pas été intrusive, j'ai rien demandé, mais il m'a confié des choses. Pas qu'à moi certes - à d'autres aussi, qui se trouvaient être là en même temps que moi - mais je ne pense pas qu'il se serait confié à "n'importe qui". Même si le fait que nous soyons là à ce moment-là a joué, forcément...(quelque part, je crois qu'on se confie lorsqu'on en ressent le besoin, aux personnes qu'on a "sous la main"...mais pas à n'importe qui non plus, bref vous suivez ?).

A tort ou à raison (?), j'ai été flattée de cette confiance. Je me dis aussi que c'est peut-être moi qui ai "commencé" l'an dernier, à me confier : je lui avais résumé ma situation (et évoqué ma non-exclusivité, entre autres). Chose que je n'avais pas trop eu l'occasion de faire auparavant.

De ce côté-là, lui est dans une démarche exclusive (bon je le savais déjà a priori), mais il ne s'est pas enfui en courant quand j'ai (à nouveau) évoqué le polyamour.
De me dire que je peux évoquer le sujet avec lui sans trop de crainte (avec certains amis, c'est parfois tendu, on n'ose rien dire parce qu'au moindre mot ils se braquent, changent brutalement de sujet ou bien cherchent à nous démontrer que nous sommes dans l'erreur, etc.), ça me donne encore plus confiance en l'avenir de notre relation.

Ca fait une personne exclusive de plus qui m'accepte visiblement telle que je suis, et ça fait du bien :) (d'autant plus de bien que je tiens énormément à lui).

En fait s'il y a un mot que je retiendrais de ces dix jours, c'est : respect. C'est quelqu'un de très respectueux, attentif et ouvert aux différences, patient et tolérant. J'ai eu l'occasion de le connaître mieux et j'en suis très heureuse.

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 mai 2014 à 11h16

Je comprends ce sentiment de ne pas vouloir mettre dans des cases. Ce fait d'être tout simplement bien avec l'autre sans nécessairement vouloir quelque chose de la personne. Etre accepté tel que l'on est et vice versa est indispensable. Certains diront que ce n'est pas de l'amour (alors que le sentiment est là, mais bon) ni de l'amitié (ben oui, ça va au-delà)... Pour moi, j'ai créé un univers affectif, à chacun son paysage, et une harmonie naturelle permettant de passer d'un paysage à l'autre, en douceur, lentement, surtout sans frontière, sans barrière.

Lulutine confirme que oui, un lien affectif important entre "mono attentif et respectueux" et "poly attentif et respectueux", est possible et peut bien se vivre.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 29 mai 2014 à 13h27

gcd68
Lulutine confirme que oui, un lien affectif important entre "mono attentif et respectueux" et "poly attentif et respectueux", est possible et peut bien se vivre.

Ben, moi je ne sais pas comment lui vit les choses, hein...
Je donne juste mon ressenti. Je décris mes sentiments.

Pour ce qui est de mettre dans des cases, je mets forcément cette relation dans une case ; du moins "pour l'extérieur". Parce qu'il est exclusif et que je ne me verrais pas dire autre chose que "C'est un ami."

Surtout que factuellement, c'est exactement ça (tout ce qu'on vit concrètement correspond à la définition "mainstream" de l'amitié).

Après, c'est quelqu'un que j'aime profondément. Et peut-être qu'à l'occasion, je lui dirai tout ça (tout ce que j'ai écrit ici, ou du moins une partie).

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 mai 2014 à 13h42

Oui, Lulutine. De toute façon nous ne pourrons jamais "être en l'autre".

"pour l'extérieur", ben oui, faut faire avec :-( .

Pour l'anecdote, j'ai l'un de mes affectif dont j'ai rencontré les parents une fois, il m'avait invité ainsi que mon mari à ses 40 ans. Etait aussi présente une autre femme qui compte bcp pour lui mais qui, ayant un peu plus de 10 ans de plus que lui, le considère comme "un fils". Je les ai observé, ils sont vraiment proches. Bon, ce jour là, lui et moi avons été comme des amis ayant une proximité. C'est flagrant sur certaines photos. Bon, en même temps, on était pour fêter quelque chose, donc être heureux, alors... ceci peut expliquer cela. Bref !
Et bien, ensuite, il a essayé d'expliquer à ses parents (qui ont dans les 70 ans passés tous les deux) le lien qu'il y avait avec l'autre femme et ils n'y ont rien compris. Donc, pour moi, il n'a même pas essayé, sauf que pour ses parents, "comme G. est mariée", inutile de se poser plus de questions.

Il se résoud à se taire et à les laisser imaginer. Bon aussi, il est célibataire et ses parents pensent qu'il l'est par défaut et qu'il est obligatoirement malheureux puisqu'il vit seul. :-( . Donc, il lui casse les pieds avec ça...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion