Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Monogame et amoureuse d'un homme marié et souhaitant discuter avec lui du polyamour

#
Profil

Aelis

le dimanche 02 décembre 2012 à 13h51

Mais avouer à ses parents qu'on a une relation, et j'insiste sur ce terme, avec un homme marié, et que c'est vu comme une trahison des valeurs inculquées, çà me dépasse. Ma propre mère m'a dit qu'elle me pardonnait! Elle a passé des jours entiers à pleurer, c'était comme si je l'avais trahit! Que je la déçoive, je peux l'admettre, mais que ce soit un mauvais coup de ma part, çà non, c'était pas dirigé contre elle.

#
Profil

bouquetfleuri

le dimanche 02 décembre 2012 à 14h11

Oui, c'est aussi cela, prendre son envol, poursuivre son individuation : ne pas être tributaire des jugements, fussent-ils bienveillants de nos parents, sortir des grilles de valeurs que l'on juge impropres à notre parcours, remplacer la morale par notre éthique.
Facile à dire, tout cela.
Mais devenir auteur de sa vie (s'autoriser à), c'est aussi ne plus avoir besoin d'un retour de ceux qui auparavant "autorisaient" à vivre de telle ou telle façon.
Et il n'y a pas d'échappatoire. Tout juste peut-on mettre en place des manières de concilier les êtres. On n'est pas non plus obligé de tout dire.
Dire les choses, les parler, les fait exister pour soi et ses partenaires, mais les cacher à ceux qui n'en ont pas besoin ne les anéantit pas pour autant.
Que cherche-t-on à se prouver, ou à prouver tout court quand on dit des choses qui ne peuvent pas être comprises, ou en ne prenant pas assez de temps pour qu'elles soient bien assimilées ?
Le rapport de force se niche assez facilement dans des situations qui en paraissent exemptes.

#
Profil

bouquetfleuri

le dimanche 02 décembre 2012 à 14h25

Je trouve qu'Evavita parle très bien d'un mode opératoire dans son intervention du 28 nov dans le sujet "En parler à ses parents (sa famille)"

#
Profil

Aelis

le dimanche 02 décembre 2012 à 15h14

Après tout ce qui s'est passé ces dernières semaines, j'en ai conclus que je ne parlerai plus de ma vie sentimentale à ma famille et la distance aidant vu que mes proches vivent en Bretagne, il y a peu de chances pour que je leur présente quelqu'un. Je n'ai aucun compte à rendre à ma famille.

#
Profil

LuLutine

le lundi 03 décembre 2012 à 18h56

Aelis
Elle a passé des jours entiers à pleurer, c'était comme si je l'avais trahit ! Que je la déçoive, je peux l'admettre, mais que ce soit un mauvais coup de ma part, çà non, c'était pas dirigé contre elle.

Et oui, souvent les parents ont malheureusement ce genre de réactions....
Du style "Après tout ce qu'on a fait pour toi !"...

Certains ont beaucoup de mal à comprendre qu'on ne soit pas à leur image et/ou à l'image de la personne qu'ils nous avaient imaginé devenir...et nous parlent comme si on agissait contre eux....alors qu'on agit seulement pour nous !

Dans d'autres circonstances (pas liées au polyamour) où j'ai beaucoup souffert, j'ai vécu un peu la même réaction de ma propre mère : "J'en ai été malade que tu aies agi ainsi", m'a-t-elle dit. Cela alors que je prenais simplement mes libertés d'adulte (après 20 ans, on peut quand même décider pour soi sans avoir besoin de l'assentiment de ses parents, surtout quand ces derniers vous font souffrir, même involontairement) !
J'avais trouvé cette inversion des rôles très très malvenue. Je crois qu'elle ne s'est pas rendue compte de son comportement...

Et du coup :

Aelis
Je n'ai aucun compte à rendre à ma famille.

Je considère aussi que je n'ai aucun compte à leur rendre, et lorsque je distille des informations, c'est au compte-goutte. Ma mère est beaucoup trop interventionniste à mon goût dès que je lui confie un peu de ma vie. Aussi, je comprends très bien ton choix !

#
Profil

Siestacorta

le lundi 03 décembre 2012 à 20h33

Aelis
Mais avouer à ses parents qu'on a une relation, et j'insiste sur ce terme, avec un homme marié, et que c'est vu comme une trahison des valeurs inculquées, çà me dépasse. Ma propre mère m'a dit qu'elle me pardonnait !

Une ou deux questions sur ta mère...
- elle se revendique d'un certain féminisme, ou pas du tout ?
- ton père était-il fidèle ? (n'y vois - évidemment - aucun jugement, ni obligation de répondre, vu que c'est quand même un peu intime !)

Je crois que ces questions peuvent peut-être contextualiser le "pardon" de ta maman... qui est sans doute pas ce que tu voudrais entendre, mais, peut-être le mieux dont elle soit capable avec ses valeurs.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Aelis

le lundi 03 décembre 2012 à 21h34

Lilutine

Ma mère n'est pas interventionniste, où du moins je ne l'ai jamais ressenti ainsi. Mais elle s'inquiète beaucoup, elle souhaite que mon bonheur. Mais comme les histoires avec les hommes mariés se finissent mal en général, elle a peur pour moi.

Mais maintenant, elle a décidé de ne plus se mêler de ma vie sentimentale et c'est très bien ainsi.

Après des hésitations, je vais quand même passer Noël avec ma mère.

Siestacorta

Ma mère est contre le mariage mais ne se revendique pas comme féministe et mon père ne l'a jamais trompé, ma mère a toujours été fidèle.

Mon beau-père lui a été trompé.

Quand j'emploie le terme "parents", il s'agit de ma mère et de mon beau-père.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 03 décembre 2012 à 21h51

Ok. Mauvaises hypothèses, alors.

Mais alors, quand ta mère parle de "pardon", quel est son contexte perso ? D'autant qu'elle est contre le mariage, son idée de la faute est peut-être moins simple que ce qui n'y parait ?

#
Profil

Aelis

le lundi 03 décembre 2012 à 22h21

Siestacorta

Ma mère exerce un métier d'écoute : beaucoup de personnes, de tous les âges et de tous les milieux sociaux, se confient à elles.

Y compris des maîtresses et peut être des femmes trompées.

Et comme j'ai déjà eu une liaison avec un homme marié, elle ne comprend pas comment j'ai pu avoir une autre liaison sauf que là c'est différent : je suis amoureuse, ce qui n'était pas le cas avec le premier homme.

#

Celine95 (invité)

le mardi 06 août 2019 à 02h00

Bonjour,
Je suis dans une situation duquel je n’arrive pas à me dépêtrer..
je recherche des pistes des réponses.. mon cœur me dit une chose et ma tête une autre..
Je suis marié depuis 12 ans et nous avons 2 enfants.. j’ai appris l’annee Dernière que mon mari me trompait et qu’il voulait de surcroît partir avec elle et lui laisse sa chance.. j’ai été dévasté meurtris trahis bref j’etais Plus bas que terre!! Mais voilà 2 semaines après il reviens vers moi le dit qu’il s’est trompé que c’était Une erreur qu’il n’y avait que moi qui comptait pour lui qu’il m’aimait bref notre couple repars de plus belle.. c’etait Magique on était de nouveau amoureux un couple fort et heureux j’avais l’impression que des ailes me poussaient..
Mais voilà que ce soir il m’annonce qu’il aimerait qu’on vivent tous ensemble dans la même maison lui moi sa maîtresse nos enfants! Qu’il n’avait pas réussi à l’oublier qu’il me retrompait alors il voudrait un polyamour et vivre dans le monde des bisounours..
Ma tête me dit qu’il est fou que jamais je ne voudrait de ça!! Mais mon cœur ferais tout pour pas le perdre
J’ai besoin d’aide pour réfléchir
Merci à vois

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion