Polyamour.info

Goffio

Goffio

Paris (France)

Participation aux discussions

Discussion : Etat des relations multiples devant la loi au Brésil

Profil

Goffio

le vendredi 14 septembre 2012 à 09h02

Un article très intéressant paru dans Le Monde hier... Un truc encourageant, face au diktat de la Norme !

www.lemonde.fr/ameriques/article/2012/09/13/et-die...

Qui plus est dans le plus grand pays catholique du monde...

Voir dans le contexte

Discussion : Café Poly au Bubble Bar - Paris - lundi 19 septembre

Profil

Goffio

le mercredi 21 septembre 2011 à 18h00

J'ai également beaucoup apprécié cette soirée. Outre le forum, c'était une première participation pour ma part. Cela faisait longtemps que je voulais trouver le temps de venir, et je n'ai pas été déçu du déplacement ! Beaucoup d'échanges enrichissants, et puis ça fait plaisir de placer de vrais visages par dessus les fantasmes des pseudos.

Merci à LittleJohn et puis aussi au Bubble Bar, pour sa simplicité d'accueil !

(+)

Voir dans le contexte

Discussion : Aimer autrement sur "rue 89"

Profil

Goffio

le mercredi 06 juillet 2011 à 14h16

Merci Françoise pour cet article très bien écrit, et très bien tourné je trouve. Que c’est bon de trouver dans la presse un parler d’amour et de sexe autrement – en effet ! – en plein retentissement fantasmagorique, de l’érection monumentale et transcontinentale, qu’est devenue « l’affaire DSK »…

Siestacorta
Heu, le polyamour est libertaire, je te crois sans mal, mais "anarchiste et révolutionnaire", bon... On va dire qu'il a des antécédents, c'est sûr, mais que ce soit sa nature ?

Pour moi, je sais que se mélangent mon côté libertaire ("personne n'a la légitimité de me dire ce que je dois faire, ni en amour ni ailleurs") à un côté un peu consumériste, disons, une envie d'essayer des trucs de façon un peu superficielle... Et d'adopter si ça me plait bien..

Bien sûr que le thème des amours pluriels est libertaire, et pour le moins subversif ! Il est donc potentiellement révolutionnaire, de la condition et du conditionnement social. Mais tout cela est affaire de point de vue intime, n’est-ce pas ?!

Ah… le débat quant à l’état de Nature !

La vérité que je perçois, pour ma part : c’est que l’on peut être ancré(e) à gauche, comprendre et prôner le besoin d’un renouveau humaniste, mais rester par-dessus tout individualiste dans l’âme... Cela se défend, pour tout un tas de raisons humaines : c'est déjà idéologique, comme moi-même je suppose !

Francoise
si ce mode de vie prenait de l'ampleur, je suis certaine que ça changerait les rapports humains dans leur ensemble, les rendrait moins brutaux, moins dominateurs, et ça, ce serait révolutionnaire

A mon sens de perception : cela coule de source ! C’est une question de sensibilité intime : encore une fois. C’est une question de pédagogie, à l’échelle de la société : celle-là même qui est toujours violemment combattue, au nom de la bienséance ou de la morale.

Mono, poly ou pluri : l’amour est un état, dont on fait toujours une guerre de chapelles, à vouloir lui coller des étiquettes et à force de cloisonnements. Parce que la sensibilité humaine en reste bloquée, à une guerre d’états : toute intérieure… Preuve que l’on ne comprend pas la vie en face, bloquée ici dans un système d’exploitation ?

Quand on aime, à commencer par soi-même : c’est pour toujours et on ne compte pas, non ?!

Peace and <3 et vive la Vie... Na !!!

Voir dans le contexte

Discussion : Les plaisirs accessoires du Lutinage

Profil

Goffio

le jeudi 10 février 2011 à 18h09

Ne sois pas navrée Françoise : c’est humain en effet, y a pas de mal !

Quant à la devise potentielle des pluriamoureux : je te suis, mais convaincu que le « presque » reste monumental ! Parce qu’à bien expérimenter ce forum et ses protagonistes : je réalise à quel point on en reste à un état d’esprit de construction individualiste, dans l’âme. Il y a toujours celui ou celle qui crie à l’insurrection, par manque ou peur de discernement politique !

Peut-être parce que derrière l’avatar du pseudo, il n’y a pas de régulateur visuel… Mais le phénomène reste extrêmement révélateur de notre société, à mon sens. Alors le pluriamour : il lève le voile sur les sentiments… Mais il préfère garder la jalousie de la pensée !

Je m’arrête là, parce que ce n'est plus le thème de ton fil (+)

Voir dans le contexte

Discussion : Les plaisirs accessoires du Lutinage

Profil

Goffio

le mercredi 09 février 2011 à 21h18

J’aime bien Françoise, comment tu déclines le thème, à travers ce fil… Qu’est-ce que m’apporte le lutinage, pour ma part ? Eh bien je dirais : la simplicité relationnelle, le partage sans prise-de-tête, quant aux envies et besoins tels qu’ils peuvent se profiler.

Le seul contrat de confiance qui vaille : c’est que si la relation ne fait pas du bien, on se le signifie tout de suite !

J’ai une expérience toute personnelle, à relater. Ce forum permet de faire des rencontres, sur le thème supposé des amours pluriels… Ca devrait donc pouvoir être simple, dans l’idée ! Mais malgré tout, parfois et finalement : on n’est pas d’accord, quant à la simplicité de relation…

Se rencontrer : c’est déjà construire la relation.

S’embrasser, se caresser, se faire un câlin : c’est se faire du bien et déjà, savoir s’aimer.

Se revoir et faire l’amour ensemble : c’est savoir s’aimer, encore mieux je trouve…

S’écrire, s’appeler spontanément sans obligation de date ni de délai, tout comme savoir être silencieux au fil du temps : c’est aimer l’autre toujours mieux, je trouve encore…

Se revoir encore, simplement pour partager un bon moment ensemble, comme d’un bon repas en bonne compagnie, dans un endroit où l’on est bien… C’est savoir s’aimer, encore et toujours, à travers la course moderne à la disponibilité !

Et pourtant le surlendemain, on peut tout-de-même recevoir par écrit un compte-rendu de « rupture », dans le besoin ! Comme si l’on n’avait pas été ensemble l’avant-veille, finalement… Oh, le thème est mignon : on m’a reproché de ne plus savoir être « spontané, libre et gratuit » alors que je semblais l’être véritablement, au tout début… La preuve : je n’ai plus l’élan du désir, et donc je ne sais plus donner beaucoup de « plaisirs »… C’est donc que je ne saurais pas aimer, finalement…

Il y a là comme un déni d’Amour dont je crois savoir que l’on s’est expliqué, depuis lors… Mais quelle pasionaria, dans l’idée !!!

C’est quelqu’un qui t’a lue et même rencontrée, Françoise. C’est quelqu’un qui lit ici, bien évidemment. Quelqu’un que j’aime, sans besoin de mainmise sur la relation : voilà, tout simplement… Quelqu’un qui se voudrait être la plus libre des 2 personnes : alors qu’elle décrète ce que je devrais faire librement, spontanément et gratuitement à son égard, comme de savoir la prendre… Si je ne consomme pas : c’est donc que je n’aime plus ?

Les plaisirs du lutinage : ils sont subtils, dans la durée !!!

Alors, pourquoi est-ce que je raconte ça, ici et maintenant ? Parce que tu as ouvert ce fil de discussion, sur les plaisirs accessoires au lutinage… Et cette personne que j’aime, sans autre prétention : conditionne déjà mon amour pour elle-même, par revendication de plaisirs…

Euh… T’aurait-elle mal vue, ou mal lue, Françoise ? Parce que j’ai senti que tu servais de justification à une entourloupe, à travers le compte-rendu…

Le genre de mensonge que l’on fait surtout à soi-même, je crois savoir : dans la façon de dire « je t’aime » ou la compréhension de la Liberté. Peut-être ?

Quand les plaisirs du lutinage ne sont plus subtilement partagés : il faut se le dire tout de suite !
(+)

Voir dans le contexte

Discussion : La jalousie est causée par le désir de possession...

Profil

Goffio

le mercredi 19 janvier 2011 à 17h17

Si l’amour sexuel n’était pas surestimé par notre culture sociale : la jalousie coulerait beaucoup moins de source, c’est une évidence… Les gens refouleraient beaucoup moins dés le plus jeune âge, et se construiraient de manière plus généreuse, à commencer par eux-mêmes ! Ce que dénonce AS Neill, en d’autres termes psychanalytiques : c’est l’architecture de la répression sexuelle, inhérente à l’idéal monogame et exclusif sexuel, de notre modèle social.

La jalousie est causée par le désir de possession : en termes de causalité, c’est une vérité ! Mais dans l’abstraction et le conformisme social de notre quotidien : ce n’est pas forcément évident à saisir… Parce que notre modèle social est compétitif et jaloux, dans son idéal !

Merci André de nous faire partager tes références. Neill était un pragmatique et un visionnaire, croyant en l’homme bon de par nature : comme la société aime tant, à les jalouser ;-)

Voir dans le contexte

Discussion : Trio, ressenti complexe

Profil

Goffio

le mardi 18 janvier 2011 à 12h39

Bonjour et bienvenue, Bidi !

Tout ce que tu nous confies là est très beau, et touchant. Bravo, tu communiques bien ton envie de vivre heureuse, en tous les cas !

Trio, ressenti complexe : c’est d’autant plus normal que tu es enceinte, avec visiblement des soucis de mobilité astreignants… Il est normal que la pesanteur du déséquilibre à trois, t’incombe préférentiellement à toi, dans ses effets !

Tout donne le vertige, à travers ce que tu décris. Or je suppose que ton besoin en l’état, est avant tout celui de la sérénité ! Ton mari et ton amie vivent une forme de désir passionnel, ensemble… Tu ne peux que te ressentir exclue, ne serait-ce que parce que tes besoins à toi, sont physiologiquement différents, actuellement…

Seraient-ils véritablement en défaut d’accompagnement, à ton égard ?
Je suppose que vos besoins diffèrent, dans la perception individuelle des priorités… Ton état joue certainement sur ta perception du désir, de même qu’il doit inspirer une forme de crainte ne serait-ce que surprotectrice à ton égard, de la part de ton mari et ton amie…

Pas facile tout ça… D’autant que c’est tellement anticonformiste, mais heureux ! C’est une question de confiance, dans la perspective du bonheur à partager ensemble, durablement. Quand ton bébé sera là, ce ne sera pas forcément plus facile…

Facile à dire, mais ne laissez pas la jalousie s’immiscer entre vous…

Si j’ai un conseil à te donner : considère que Jalousie est une personne à part entière. Si la confiance est de mise entre vous, alors elle n’y a pas sa place… Parlez-en ensemble, partant du principe que ton état est exigeant en Patience.

Si j’ai un autre conseil à te donner : parle de ce forum à ton homme et ton amie, et invite-les tous les deux à lire et participer… C’est comme un gage d’écoute commune, pour vous trois. Tu es venue te confier ici dans un réel besoin : c’est à eux de se « connecter » à toi en venant t’y lire… Et très franchement : il n’y a pas à rougir de ce que tu décris, tout au contraire, même !

Au plaisir de te lire, et de vous lire,

Bon courage à toi, jusqu’à pouvoir serrer ton bébé dans tes bras… C’est prioritaire, dans ce monde de fous ;-)

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Il m'offre une bague... quelle signification en sachant son train de vie ?

Profil

Goffio

le mardi 18 janvier 2011 à 11h47

Euh... Je prends la casquette du docteur pour t'affimer que non, ce n'est pas grave ! Le diagnostic : c'est mignon-tout-plein... Et toc !

Voir dans le contexte

Discussion : Le paradoxe de l'ouverture à plusieurs relations et de la solitude

Profil

Goffio

le mardi 18 janvier 2011 à 11h43

Point mort en partie I, donc en attente de la partie II. Parce que tu sais qu’elle va venir, mais tu ne la maîtrises pas…

Pour ma part, je perçois la solitude, comme un besoin de plénitude… Mais c’est très intime, n’est-ce pas ? Comme de la métaphysique du désir… C’est un besoin fondamental et pourtant : le désir est parfois absent, durablement… Ne serait-ce pas ça, plutôt que la pluralité relationnelle : le thème du paradoxe que tu mets en titre ?

La réelle question, celle du besoin : est dans ta partie II, je suppose. C’est là que chauffe la boîte de vitesses, comme pour entrainer le moteur… Ou bien serait-ce l’inverse ?!

L’envie du désir, ou le désir de l’envie : malgré la sensation d’un vide persistant ? Il en va comme de la conscience personnelle d’un besoin d’effets, mais en manque de causes…

Le point mort dont tu parles : c’est un questionnement de degré de conscience, pour savoir avancer vers le désir, à mon avis… D’où le besoin de solitude, dans ton paradoxe ;-)

Jusqu’à retrouver un état d’être amoureux, au grès des aléas de la circulation ?

Voir dans le contexte

Discussion : Il m'offre une bague... quelle signification en sachant son train de vie ?

Profil

Goffio

le mardi 18 janvier 2011 à 10h25

Gin
j’ai mieux et beaucoup à vivre ailleurs, il serait dommage que je l'oublie devant la froideur d'un écran. …et puis ici j’ai du mal à être libre, c’est un comble !

Gin, reviens... Ne laisse pas la froideur l'emporter, s'il-te-plaît ;-)

Voir dans le contexte

Discussion : Il m'offre une bague... quelle signification en sachant son train de vie ?

Profil

Goffio

le mardi 18 janvier 2011 à 10h14

capucine
alors voila : il m a offert un bracelet en plastique.......

Fais gaffe, Capucine... C'est un gage de TOC !!!

TOC = Troubles Obessionnels et Compulsifs

(+)

Voir dans le contexte

Discussion : Il m'offre une bague... quelle signification en sachant son train de vie ?

Profil

Goffio

le mardi 18 janvier 2011 à 10h10

Qu’il est difficile en effet, de maintenir ce forum dans la convivialité… Mais ce n’est pas la faute du modérateur !!! Je dirais pour ma part que l’erreur est humaine… Quand le discours apparaît hors-norme : c’est toujours la froideur résultante d’une somme d’intervenants qui prend le dessus, pour savoir te rappeler à l’ordre, par-dessus la convivialité.

C’est toute la problématique humaine du besoin de l’ordre, par-dessus la perception d’une bonne spiritualité… Nous sommes tous beaucoup trop individualistes dans l’âme, quoi que l’on en pense !!!

Alors ça donne ce phénomène de société : la noyade de la spontanéité individuelle, au nom du besoin communautaire, finalement… Parce que c’est toujours le « contrat » ou la « charte » qui a raison ! Bien évidemment… Mais est-ce le gage d’une bonne ouverture d’esprit, pour assumer des échanges de qualité, dans l’intérêt communautaire ?

Assurément non, à mon sens : c’est toujours comme si l’individualisme l’emportait, finalement… Euh… Madeline, où es-tu passée ?! Je t’ai posé une question !!! J’aurais besoin que tu y répondes ;-)

Voir dans le contexte

Discussion : Vous arrive-t-il souvent de penser, à ce que fait l'autre quand il est ailleurs ?

Profil

Goffio

le mardi 18 janvier 2011 à 10h05

J' <3 ton style, Capucine !

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Il m'offre une bague... quelle signification en sachant son train de vie ?

Profil

Goffio

le vendredi 14 janvier 2011 à 10h50

Ce que je perçois pour ma part, à travers ce post si personnel que tu nous soumets, Madeline... Je te soumets ma propre traduction, depuis la lecture de ta pensée :

Suis-je libre d'accepter cette bague ?
Est-ce un gage de bonheur à partager ensemble, ou celui d'une relation de possessivité ?
Dois-je être heureuse de ce geste, ou bien est-ce un piège ?
Serais-je la plus importante, aux yeux de cet homme ?

Le moins que l'on puisse dire, Made : c'est que tu te sens dépendante, voire inféodée, à cet homme ! Tu nous poses les questions d'un amour sous condition, voire sous caution...

Alors j'ai une question, en retour : quel est ton sentiment bien à toi, celui qui te vient spontanément, à l'égard de ce geste ? Essaie la réponse en une courte phrase, toute symbolique... Celle que tu n'as pas osé formuler, préférant ouvrir ce fil ;-)

Voir dans le contexte

Discussion : Mon témoignage et des questions

Profil

Goffio

le mardi 11 janvier 2011 à 19h36

Rosy
On peut ne pas être jaloux, mais ne pas apprécier la façon dont notre amoureux a géré la situation, la façon dont il s'est comporté etc. On le perçoit différemment et on n'aime pas ce qu'on voit. Et on cesse de l'aimer. Ça aussi c'est possible. Et ce n'est pas nécessairement la jalousie qui nous force à le quitter, ni le cœur, car le cœur voudrait encore aimer celui qu'on connaissait avant la rencontre avec l'autre. Ce que je veux dire, c'est que c'est dur de constater qu'on n'aime plus. Agir selon son cœur ne fait pas toujours du bien à l'intérieur de nous.

En effet : par moments de rencontres, nous sommes malheureusement amenés à constater que le coeur a été vidé, de son énergie, de son envie de partage de vie... C'est ce vide qui peut faire mal, à l'intérieur !

Voir dans le contexte

Discussion : Mon témoignage et des questions

Profil

Goffio

le lundi 10 janvier 2011 à 20h31

Je suis complètement en accord avec toi, Rosy. Mais...

Rosy
Le polyamour ne commande pas UNE solution, qui serait la meilleure : les amours pluriels. C'est uniquement une possibilité, si ça convient.

On pourrait en revenir au débat, quant à la Nature... Histoire de creuser encore, la question du besoin, avant de laisser parler la culture ;-)

Voir dans le contexte

Discussion : Présentation

Profil

Goffio

le lundi 10 janvier 2011 à 18h32

Bienvenue Salomée, au plaisir de te lire...

Voir dans le contexte

Discussion : Mon témoignage et des questions

Profil

Goffio

le lundi 10 janvier 2011 à 18h16

Salut Seleni@,

Si je puis oser un conseil...

Agis selon ton coeur, pas selon Jalousie. Facile à dire, je sais bien... Alors quitter oui, pourquoi pas ? Pour mieux pouvoir se retrouver, après...

Dans tous les cas, ne cherche pas à le soumettre : quoique tu penses qu'il t'aie menti. Parce qu'alors : tu auras toutes les raisons de le perdre, par la suite...

Bien à toi,

Voir dans le contexte

Discussion : Mon témoignage et des questions

Profil

Goffio

le lundi 10 janvier 2011 à 18h03

Salut Montag,

Tu as franchi un cap, c'est certain ! Il y en aura d'autres, à n'en pas douter... Mais tu es un bel exemple d'intelligence du coeur, dans ta compréhension du désordre apparent ! Je te félicite d'autant plus que tu es vraiment émouvant, à travers tout ce que tu racontes et confies, ici.

Donc, merci à toi ;-)

Voir dans le contexte

Discussion : Mon témoignage et des questions

Profil

Goffio

le samedi 08 janvier 2011 à 11h44

Bonjour Seleni@,

Tu me plais bien ! Je retrouve beaucoup, beaucoup de mon histoire familiale récente et actuelle encore, à travers ce que tu vis...

Je trouve que tu réagis très sainement, à mon sens ! Tu as eu la réaction que ma compagne et mère de mes enfants n'as pas voulu avoir : face à mon nouvel amour, celui d'une relation épistolaire, et jamais consommée dans les faits... Alors qu'il n'a jamais été question de détruire, mais de savoir grandir, ensemble ! Quelle déperdition émotionnelle, c'est un crime : au profit de Jalousie...

L'inconnue que je perçois, à laquelle tu es belle et bien confrontée, le nez en face : c'est le potentiel de réaction de ton amoureux, si tu devais le placer effectivement devant le fait accompli, d'un nouvel amour pour toi-même...

Alors pour l'instant, c'est le chantage de Jalousie qui te semble l'emporter... Mais tu vaux mieux que ça toi-même, assurément !

Le Mensonge qui persiste : c'est une relation de Pouvoir ou de Possession, entre "ton" homme et "toi". Alors oui : Vade Retro :-D !

Facile à dire, je sais et je connais : surtout quand les enfants sont les otages, de l'Amour pour soi-même auquel on n'a pas droit, finalement... Alors on sert tous les fesses, et après il faudrait s'étonner, que les enfants aient des gaz toxiques ?!

La seule solution à mon sens, en tous les cas celle que je travaille : c'est d'oser être soi-même, l'être libre auquel on croit, que l'on n'a pas droit...

Alors oui, pourquoi ne pas quitter ? Serait-ce pire après ? Ne serait-ce pas mieux au contraire, de devoir se retrouver autrement, pour les enfants ?

Le Mensonge, encore : il est dans le Pouvoir d'Achat, quant au passage à l'acte dans sa spontanéité, qui ferait désordre d'un point de vue bancaire, dans la (dé?)construction.

Alors : c'est Jalousie qui coule de source, dans le financement... Parce que Liberté serait un mythe ?

Peace & Love, dans le besoin ;-)

<3

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion