Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Aimer autrement sur "rue 89"

Médias
#

(compte clôturé)

le mercredi 06 juillet 2011 à 09h53

Et un numéro d'été "spécial sexe" pour rue 89, sur le Net et en version papier en kiosque. A part quelques petites approximations - et une façon de s'exprimer qui n'est pas tout à fait la mienne, mais comme m'a dit la journaliste "sur le Net, faut pas que ce soit trop bien écrit- le sujet pluriamoureux a une belle place, et sera en kiosqe tout l'été. De quoi animer les discussions sur les plages...
lemensuel.rue89.com/feuilletez

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 06 juillet 2011 à 11h36

Yep.

Françoise,
Heu, le polyamour est libertaire, je te crois sans mal, mais "anarchiste et révolutionnaire", bon... On va dire qu'il a des antécédents, c'est sûr, mais que ce soit sa nature ?

Pour moi, je sais que se mélangent mon côté libertaire ("personne n'a la légitimité de me dire ce que je dois faire, ni en amour ni ailleurs") à un côté un peu consumériste, disons, une envie d'essayer des trucs de façon un peu superficielle... Et d'adopter si ça me plait bien..

J'espère ne pas être "auto-exclu du mouvement", comme disait la marionette de Waetcher dans les Guignols...

#
Profil

LuLutine

le mercredi 06 juillet 2011 à 12h10

Bon, j'ai fermé l'autre fil, par contre il semblerait que l'article donné en ligne soit un chouia plus long que celui publié sur papier.
Donc, je redonne le lien :

www.rue89.com/rue69/2011/07/06/les-polyamoureux-ce...

#

(compte clôturé)

le mercredi 06 juillet 2011 à 12h17

à Siesta: j'ai volontairement forcé le trait pour sortir du ron-ron des questions habituelles, mais je suis OK avec toi, je connais même quelques pluri réacs dans d'autres domaines que l'amour. Cela dit, si ce mode de vie prenait de l'ampleur, je suis certaine que ça changerait les rapports humains dans leur ensemble, les rendrait moins brutaux, moins dominateurs, et ça, ce serait révolutionnaireà Lulutine: question de génération? J'ai foncé sur la version papier et je n'avais pas lu l'article sur le site, effectivement plus long :)

#
Profil

LuLutine

le mercredi 06 juillet 2011 à 12h42

Francoise
à Lulutine : question de génération ? J'ai foncé sur la version papier et je n'avais pas lu l'article sur le site, effectivement plus long :)

J'ai regardé les deux, et je les ai comparés pour être sûre ^^

#
Profil

Goffio

le mercredi 06 juillet 2011 à 14h16

Merci Françoise pour cet article très bien écrit, et très bien tourné je trouve. Que c’est bon de trouver dans la presse un parler d’amour et de sexe autrement – en effet ! – en plein retentissement fantasmagorique, de l’érection monumentale et transcontinentale, qu’est devenue « l’affaire DSK »…

Siestacorta
Heu, le polyamour est libertaire, je te crois sans mal, mais "anarchiste et révolutionnaire", bon... On va dire qu'il a des antécédents, c'est sûr, mais que ce soit sa nature ?

Pour moi, je sais que se mélangent mon côté libertaire ("personne n'a la légitimité de me dire ce que je dois faire, ni en amour ni ailleurs") à un côté un peu consumériste, disons, une envie d'essayer des trucs de façon un peu superficielle... Et d'adopter si ça me plait bien..

Bien sûr que le thème des amours pluriels est libertaire, et pour le moins subversif ! Il est donc potentiellement révolutionnaire, de la condition et du conditionnement social. Mais tout cela est affaire de point de vue intime, n’est-ce pas ?!

Ah… le débat quant à l’état de Nature !

La vérité que je perçois, pour ma part : c’est que l’on peut être ancré(e) à gauche, comprendre et prôner le besoin d’un renouveau humaniste, mais rester par-dessus tout individualiste dans l’âme... Cela se défend, pour tout un tas de raisons humaines : c'est déjà idéologique, comme moi-même je suppose !

Francoise
si ce mode de vie prenait de l'ampleur, je suis certaine que ça changerait les rapports humains dans leur ensemble, les rendrait moins brutaux, moins dominateurs, et ça, ce serait révolutionnaire

A mon sens de perception : cela coule de source ! C’est une question de sensibilité intime : encore une fois. C’est une question de pédagogie, à l’échelle de la société : celle-là même qui est toujours violemment combattue, au nom de la bienséance ou de la morale.

Mono, poly ou pluri : l’amour est un état, dont on fait toujours une guerre de chapelles, à vouloir lui coller des étiquettes et à force de cloisonnements. Parce que la sensibilité humaine en reste bloquée, à une guerre d’états : toute intérieure… Preuve que l’on ne comprend pas la vie en face, bloquée ici dans un système d’exploitation ?

Quand on aime, à commencer par soi-même : c’est pour toujours et on ne compte pas, non ?!

Peace and <3 et vive la Vie... Na !!!

#
Profil

LittleJohn

le mercredi 06 juillet 2011 à 15h09

Ils sont désespérant, les commentateurs de rue89 :-(

#
Profil

bohwaz

le mercredi 06 juillet 2011 à 15h26

C'est que t'as pas vu ceux qui sont sur Libération, Le Point, Le Monde, etc. ^^

#
Profil

LittleJohn

le mercredi 06 juillet 2011 à 15h32

Sur libé, j'ai arrêté de lire les commentaires, trop déprimant :/

#
Profil

LittleJohn

le mercredi 06 juillet 2011 à 15h53

Bon, plus sérieusement, les réactions que cet article suscite illustrent, à mon avis très personnel, l’écueil qui consiste à mettre autant l'accent sur l'amour pour expliquer le polyamour.
Le mot (polyamour ou pluriamour) lui-même nous enferme dans des discussions du genre "mais c'est pas de l'amour, donc c'est du libertinage".
Nous nous enfermons dans une dialectique bisounours, à donner des gages de bonne foi, parce que l'amour est un sentiment noble alors que le désir serait vulgaire. Et donc, alors qu'il devrait surtout s'agir de liberté et d'honnêteté dans les relations, nous nous retrouvons à essayer de nous décoller du libertinage, qui nous est systématiquement renvoyé à la gueule.

#
Profil

bohwaz

le mercredi 06 juillet 2011 à 16h40

Je suppose que c'est un rattachement aisé et logique pour les gens qui ne connaissent pas.

Je pense qu'on n'a pas à se justifier sans cesse que c'est bien de l'amour et pas "juste" du sexe. C'est une question qui va se renouveler sans cesse, car quand on ne connaît pas un sujet on essaye automatiquement de l'associer à quelque chose de connu, pour simplifier. Ce n'est pas pour rien que la question est en seconde place dans la FAQ de Franklin (et donc dans la nôtre).

Mais je le répète : on n'a pas à se justifier ! Et d'ailleurs, qu'est-ce qui prouve qu'une relation monogame serait de l'amour et pas "juste" du sexe ?

#
Profil

Clown_Triste

le mercredi 06 juillet 2011 à 17h13

LittleJohn
Ils sont désespérant, les commentateurs de rue89 :-(

Il est vrai que les commentaires sont souvent d'une grande violence, notamment dans la rubrique "Porte-monnaie" pourtant intéressante.
Après en avoir lu quelques-uns, je n'aimerais pas être à la place de Françoise (qui, par chance, en a vu d'autres).

Par ailleurs, "l'amour" étant effectivement une notion finalement floue et subjective, je suis d'accord avec toi sur le fait qu'on en vient vite à parler de "vrai amour" vs "désir". Mais si l'on met en avant la liberté et l'honnêteté, tu peux être sûr de voir surgir tout le champ lexical de l'individualisme et de l'égoïsme, voire de la parole trop brutale dans son honnêteté...

Bref, j'applaudis l'initiative mais je m'attriste des réactions de la minorité très "vocale" des commentateurs de Rue89, dont beaucoup ont la science infuse.

C.T.

#
Profil

Junon

le mercredi 06 juillet 2011 à 18h57

La flemme de me créer un identifiant et de commenter cet ensemble souvent navrant...mais au moins les commentateurs savent écrire, contrairement à ceux du Figaro et autres blog d'actus

#
Profil

gdf

le mercredi 06 juillet 2011 à 19h54

Utiliser "amour" dans polyamour, ça mène à coup sur à des interprétations, selon la définition personnelle de chacun pour le mot amour. C'est pour ça que j'aime bien lutinage, mais ça force à réfléchir. Éventuellement polyschtroumpf.
Pour ma part, je trouve que "polyamitié avec sexe autorisé" passe mieux, mais ce n'est que ma vision personnelle du lutinage...

Gdf

#
Profil

LittleJohn

le jeudi 07 juillet 2011 à 00h03

Ou "polysexualité avec amour autorisé"...
Ou "polymachin"... ^^

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 07 juillet 2011 à 00h30

non-exclusif.

C'est technique, mais très clair au final.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 07 juillet 2011 à 01h17

Siestacorta
non-exclusif.

C'est technique, mais très clair au final.

Oui, d'ailleurs ça m'arrive d'utiliser "non exclusive" plutôt que "polyamoureuse", par exemple.
C'est très parlant je trouve.

Même si certaines personnes demandent des précisions pour être bien sûres de ce qu'elles viennent d'entendre, en général, elles ont très bien compris du premier coup ;) .

#
Profil

bohwaz

le jeudi 07 juillet 2011 à 11h19

La plupart des gens que j'ai rencontré qui se définissaient comme non exclusifs disaient que c'était différent du polyamour, mais je n'ai pas encore compris en quoi ?

#
Profil

LuLutine

le jeudi 07 juillet 2011 à 13h51

bohwaz
La plupart des gens que j'ai rencontré qui se définissaient comme non exclusifs disaient que c'était différent du polyamour, mais je n'ai pas encore compris en quoi ?

Moi non plus.
Peut-être qu'ils n'aiment juste pas le mot "polyamour" c'est le cas de certains).
Ou alors qu'ils parlent de non-exclusivité "purement sexuelle" (ce serait alors plus proche du libertinage pour eux).

#
Profil

Romy

le jeudi 07 juillet 2011 à 16h03

Ou ouvert...
Quoique pour une fille...ouverte...c'est pas très élégant.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion