Polyamour.info

LittleJohn

LittleJohn

(France)

Participation aux discussions

Discussion : Les lundis poly - 8 avril - Paris - Bubble Bar

Profil

LittleJohn

le mardi 09 avril 2013 à 12h20

Les événements sont listés ici : /evenements et non, il n'y a rien prévu le 22...

Voir dans le contexte

Discussion : Paumée avec un polyamoureux

Profil

LittleJohn

le lundi 08 avril 2013 à 17h30

Nanou-monogame
Moi ce qui me "saute" aux yeux c'est le fait qu'il te dise que telle soirée il est avec elle, etc....perso il n'y a rien de pire pour laisser libre court à mon imagination sur ce qu'ils font.
Un polyamoureux ne doit il pas garder un certain jardin secret ? ou du moins dans une "relation" , faire en sorte de ne pas rentrer dans les détails ?
"ce soir je ne suis pas là"
"La semaine prochaine on ne peut pas se voir"

Ça veut aussi dire ne pas se raconter sa vie, parce que si "lundi, j'ai été au ciné avec Machin, mardi j'ai passé la soirée seul devant la télé, jeudi j'ai dormi tôt et vendredi j'étais avec toi"... "ah, et mercredi, se dit-elle in-peto ? s'il ne dit rien, c'est qu'il était avec une autre ?"

Il peut y avoir un jardin secret sur le qui, sur le comment et l'intensité, pas vraiment sur le fait de voir quelqu'un, à moins d'avoir un jardin secret qui remplisse toute ta vie ou de mentir pour remplir les blancs dus au jardin secret.
À moins de ne pas parler de nos vies respectives...

C'est mon point de vue et je le partage ! ^^

Voir dans le contexte

Discussion : Paumée avec un polyamoureux

Profil

LittleJohn

le lundi 08 avril 2013 à 17h26

aviatha
Mais c'est "coups de poings", ce n'est pas que j'ai peur, c'est que j'ai mal. Je ne me dis pas qu'il ne va plus revenir s'il passe la nuit avec elle, je me dis juste qu'il passe la nuit avec elle, alors que j'aimerais tellement qu'il soit là avec moi...

Aurais-tu autant mal s'il passait la soirée avec des potes à jouer au fléchettes ?

Voir dans le contexte

Discussion : Paumée avec un polyamoureux

Profil

LittleJohn

le lundi 08 avril 2013 à 17h20

aviatha
- Bien sûr je peux partir mais je ne veux pas, et lui non plus, donc je ne sais pas vraiment si partir est moins injuste pour lui ("je pars et tu n'as rien à dire à cela") que de lui laisser (en dernier recours, j'espère vraiment ne pas en arriver là) le choix (y compris celui de refuser de faire un choix, auquel cas je partirais de moi-même).

Pour revenir à mon histoire de doigts... essaie de le reformuler comme ça :
- tu es le majeur, elle est l'index
- les possibilités sont : amputation de l'index ou du majeur
- si tu décides de t'auto amputer, tu as mal, il a mal, elle est ok.
- si tu lui demandes de choisir : il a mal, tu as mal (ou elle a mal) et, en plus, tu lui ajoutes la douleur du choix.
- rationnellement, tu aurais plus intérêt à lui demander de choisir, parce que ça te laisse environ 50% (à poids égal, sans doute plus dans la pratique) de chances d'être choisie...
- sauf que tu seras la cause de la perte d'un autre amour, et donc de sa souffrance à lui. Si tu es aussi fusionnelle que tu le dis, sa souffrance de la perte devrait te couter autant qu'à lui... : il a mal, elle a mal, tu as mal (et en plus, il risque de t'en vouloir d'avoir eu à choisir), donc il y a plus de douleur globale que si tu pars de toi même.

Bon, après, le mieux serait que tu arrives à t'y faire et qu'elle n'essaie pas de prendre ta place... et tu sais quoi ? Parfois, ça marche ! ;)

Voir dans le contexte

Discussion : Paumée avec un polyamoureux

Profil

LittleJohn

le lundi 08 avril 2013 à 17h12

Désolé d'avance, aviatha, de te pourrir ton post ! ;)

Je suis d'accord sur le fond avec toi, Siestacorta : certaines relations ont parfois (souvent), concrètement, plus de poids que d'autres.
Le problème, c'est le biais cognitif que ça induit: si je pense que je suis plus important, j'ai tendance à attendre, spontanément et sans m'en rendre compte, que la balance penche toujours de mon coté. Alors que si on y pense en terme statistique, occuper 75% du terrain signifie aussi que, dans 25% des cas, la pièce tombe sur le terrain que je n'occupe pas (on dérive, on dérive...).

Quand aux relations dites secondaires... mon petit doit est certes moins important que mon pouce ou mon index mais ça me briserait le cœur de devoir m'en séparer ! ^^

Voir dans le contexte

Discussion : Paumée avec un polyamoureux

Profil

LittleJohn

le lundi 08 avril 2013 à 16h51

Ystrak
Ce que je veux te dire, c'est que tu restes unique aux yeux de ton amoureux. S'il ne voulait pas de toi, si tu ne comptais pas à ses yeux, il ne se serait pas pris la tête et t'aurait quittée. Il t'a parlé de cette autre fille avant de lui en parler à elle, il a pris un risque, et t'a montré que tu es la plus importante, ne l'oublie pas.

C'est le genre de pensée qui a plusieurs effets secondaires énormes !
S'il y a une personne "la plus importante", ça veut aussi dire qu'il y a des personnes moins importantes ; c'est, en clair, nier la valeurs des autres relations. C'est aussi prendre le risque de guetter les moindres signes de déclassement :
— je suis important — nouvelle relation — suis-je toujours important ? — oui, je suis toujours important (no problemo, je vois pas pourquoi je ne serais plus important)
— je suis le plus important (et j'y tiens !) — nouvelle relation ! — suis-je toujours le plus important ? — où sont les signes que je suis toujours le plus important ? ah, mais je vois plein de petits signes qui me font douter que je suis toujours le plus important.... etc etc (ben oui, dans un classement, il n'y a qu'une seule première place).

Voir dans le contexte

Discussion : Paumée avec un polyamoureux

Profil

LittleJohn

le lundi 08 avril 2013 à 16h42

En fait, l'homme est averse au changement ! L'homme est optimisé pour la routine (question d'avantage évolutif). Quelle que soit la situation de départ et celle d'arrivée, on vit toujours (et presque tous) mal les changements, d'autant plus qu'ils sont importants, et d'autant plus qu'on n'en est pas l'instigateur. Ce n'est pas lié au polyamour, ce n'est même pas vraiment lié à l'amour.

Ainsi, une situation qu'on aurait acceptée sans sourciller au début — par ex. ne pas vivre ensemble — peut sembler inacceptable si on a d'abord commencé par vivre ensemble et qu'on nous demande de déménager.

Pour les coups de poing dans le ventre : respire ! par le ventre, calmement, profondément.Puis exprime (seule ou à deux), verbalise tes peurs, pour essayer de les déconstruire ("il est avec elle ce soir. De quoi ai-je peur ? Qu'il ne veuille pas me voir demain ? Qu'il ne veuille plus me voir du tout ? etc...").

Et puis, exprime ce que tu ressens en général. Ce n'est pas se plaindre que de dire "j'ai peur". Se plaindre, c'est dire "tu passes trop de temps avec elle" ou "elle est plus importante que moi". Ce qui est sans doute faux (et de toute façon sans réelle importance) et l'accuse. Alors que "j'ai peur" parle de toi, de tes sentiments. Et même si ça peut, dans l’extrême, le faire fuir avec l'autre, c'est un risque moins certain que de le quitter après avoir tout accumulé en toi et laissé pourrir...

Et si au terme de tout ça, tu sens que tu ne t'y fera jamais, alors oui, partir reste une solution. Ni honteuse ni un pis aller. C'est une liberté que tu as. C'est, en dernier recours, te protéger, parce que tu es plus importante — pour toi — que votre relation, que lui ou elle. Par contre, ce serait ton choix, et lui demander à lui de choisir parce que toi tu ne le supportes pas serait injuste.

Voir dans le contexte

Discussion : Les lundis poly - 8 avril - Paris - Bubble Bar

Profil

LittleJohn

le lundi 08 avril 2013 à 16h08

Cendre
Pas moyen de me concentrer sur ce que je fais cet après midi, je pense que je serais en avance au café...

Tout ça pour être sûre d'avoir une place sur le canapé ! :D

Voir dans le contexte

Discussion : stage sur les choix amoureux : exclusivité ou non exclusivité sexuelle ou affective

Profil

LittleJohn

le lundi 08 avril 2013 à 14h34

Vicky, je n'ai à priori rien contre tes événements en eux-même, c'est une question de démarche. N'étant pas un utilisateur régulier du forum, il aurait été plus judicieux de te présenter (sur le forum ou à l'équipe de modération), de présenter tes événements avant. Là, ça ressemble surtout à du squat d'espace d'affichage public à des fins publicitaires...

Voir dans le contexte

Discussion : stage sur les choix amoureux : exclusivité ou non exclusivité sexuelle ou affective

Profil

LittleJohn

le lundi 08 avril 2013 à 14h29

T'inquiète pas, Siestacorta, je m'étais posé la question de la modération avant ton intervention ;)

Voir dans le contexte

Discussion : Frontière floue : un problème?

Profil

LittleJohn

le vendredi 05 avril 2013 à 11h13

Zina, j'étais sûr que ça te parlerait ;)

J'ai oublié une dimension importante (bien que je précise "autres"), c'est la dimension temps.
- Temps passé ensemble : aucun => un peu => beaucoup => tout le temps

Et d'ailleurs, sur chaque dimension, il faudrait positionner deux points : l'état actuel et l'envie (genre actuellement on ne couche pas ensemble — ce qui ne pose pas de problème à mon amoureux(se) mono — mais j'en ai envie — ce qui lui poserait problème à coup sûr)

L'échelle temps est importante parce qu'une relation amicale qui prendrait beaucoup de temps serait sans doute plus dérangeante (pour un(e) monogame) qu'une relation amoureuse sans temps partagé (par exemple).

Concernant le positionnement en terme de sexualité, il existe une alternative en plusieurs axes à l'échelle de Kinsey, qui, de mémoire, ressemble un peu à ça :

- attrait sexuel pour le même sexe : aucun => total (avec tous les intermédiaires)
- attrait sexuel pour l'autre sexe : aucun => total
- attrait amoureux pour le même sexe : aucun => total
- attrait amoureux pour l'autre sexe : aucun => total

Voir dans le contexte

Discussion : Frontière floue : un problème?

Profil

LittleJohn

le jeudi 04 avril 2013 à 18h02

Le problème du flou vient de la non-concordance entre une idée de continuum des relations et une vision binaire.

Si on pose que, sur une échelle, 0 serait l'amitié et 1 serait l'amour, tout ce qui se situe dans l'intermédiaire n'a pas de correspondance dans un système monogame "standard".

J'avais en tête une sorte d'échelle de Kinsey des relations amoureuses mais ce serait encore trop vague. Il faudrait sans doute plutôt établir plusieurs échelles :

- Échelle sentimentale : indifférence (neutre) => amitié => amour (si on peut simplifier comme ça, ce dont je doute).
- Échelle sensuelle : pas de contact => relation sensuelle (câlins, caresses) => sexe
- Échelle matérielle : rien de commun => des choses en commun => tout en commun
- Autre...
Chaque échelle étant continue.

Après, il faudrait réussir à se définir, chacun, dans ces dimensions et établir (pour le mono) où se situent les seuils dans chaque dimension qui peuvent poser problème vis à vis de sa relation amoureuse "établie"...

Voir dans le contexte

Discussion : Les lundis poly - 8 avril - Paris - Bubble Bar

Profil

LittleJohn

le jeudi 04 avril 2013 à 14h08

Ystrak
Pas de fromage cette fois ? :P

On ramène quand même des trucs à grignoter ?

Non, pas de fromage, mais vous pouvez amener un truc à grignoter ;)

Voir dans le contexte

Discussion : Phase passionnelle et polyamour

Profil

LittleJohn

le jeudi 04 avril 2013 à 14h07

Ça va passer !

(je réponds à la demande, hein ! ^^)

Voir dans le contexte

Discussion : Les lundis poly - 8 avril - Paris - Bubble Bar

Profil

LittleJohn

le jeudi 04 avril 2013 à 12h09

Tout le monde a bien affuté ses questions pour lundi ? ^^

Voir dans le contexte

Discussion : De la difficulté à discuter et rencontrer des "poly" en vrai...

Profil

LittleJohn

le mercredi 03 avril 2013 à 13h42

Je ne vois pas en quoi chercher à rencontrer des polyamoureux (en vrai ou sur des sites de rencontre) empêcherait de faire, aussi, des rencontres fortuites ?

Et puis attendre que les choses se fassent toutes seules, c'est le moyen le plus sûr que jamais rien ne se passe...

Voir dans le contexte

Discussion : Impression curieuse...

Profil

LittleJohn

le vendredi 29 mars 2013 à 13h32

Ce qu'il y a de bien, avec la paléo-sociologie, c'est qu'on peut lui faire dire ce qu'on veut (quels que soient les sujets, et les idées de celui qui en fait) ! ^^

Voir dans le contexte

Discussion : Réalité existentielle de la solitude et comment apprécier mon café du matin...

Profil

LittleJohn

le mercredi 27 mars 2013 à 13h34

Siestacorta

(si un admin passe par là, il veut bien mettre un t à la place du c, dans existentielle du titre ?)

À toi aussi, ça brûle la rétine ? :D

Voir dans le contexte

Discussion : Les lundis poly - 8 avril - Paris - Bubble Bar

Profil

LittleJohn

le lundi 25 mars 2013 à 18h09

Tu as le droit d'arriver en retard, et tu ne seras pas la seule ! Certains habitués arrivent systématiquement en retard ! ^^
Au dernier, je suis parti à minuit et il y avait encore 3 ou 4 petits groupes de personnes qui discutaient...

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin de chaleur

Profil

LittleJohn

le lundi 25 mars 2013 à 10h56

Cendre
Mmmm.

Sinon, j'ai une autre piste pour tâcher d'apprendre à arrêter mon cerveau et arrêter de me faire envahir par des pensées parasites : la méditation.

Y a aussi la vodka ! :D

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion