Polyamour.info

Kuoni

Kuoni

(Belgique)

Participation aux discussions

Discussion : Relation libre et BDSM - besoin de conseil

Profil

Kuoni

le samedi 16 juin 2018 à 15h18

Oui, désolé pour toi. Ce n est peut être qu une étape.

Prends le temps de faire le point.

Tu peux mp si besoin.

Courage

Voir dans le contexte

Discussion : Relation libre et BDSM - besoin de conseil

Profil

Kuoni

le vendredi 15 juin 2018 à 14h14

Je sens bien à ton expression que tu vous sens super bloqués. Pourtant, ce n est pas mon impression de lecteur.

J'ai toutefois un malaise à te lire, qui fait écho à ma propre expérience.

nihilo
Elle m'a dit que pour l'instant ses expérimentations personnelles étaient plus importantes que notre relation.

Là, il y a matière à discuter.
Tu devrais peut être l'inviter à se projeter avec son autre.
Certes, elle vit quelque chose de fort, je veux bien le croire.
Mais elle lui est simplement soumise.
Si elle laisse se dégrader votre relation sous prétexte que cette expérience" , comme elle l'a nomme, lui semble plus importante, et que votre relation prend fin, elle sera pleinement à lui.
Comme Il le souhaite.
Et dans 5 ans, quand ce petit jeu sera devenu routinier et qu elle croisera la route d un autre mec qui lui plaira?

Je ne veux pas dire par là qu il faut faire des hypothèses sur la viabilité de leur relation.
Mais qu elle prenne conscience qu elle est en excitation émotionnelle, et que ça ne dure qu'un temps.
Ce genre de problèmes arrivera. Et à ce moment là, je ne suis pas sûr que sa relation avec ce gars gardera toute son importance.

Nihilo
Mais là, évidemment, ça intervient pile au moment où elle est dans quelque chose d'expérience des limites avec un autre, que donc, elle a une sexualité BDSM stricte avec l'autre... "comme par hasard"

Ça parait évident.
Je crois vraiment que... Si tu as la force de le faire, ça vaudrait la peine de creuser. Qu est ce qui pose problème ?
J allais donner des idées,mais les hypothèses sont innombrables.
Aussi je t invite plutôt à lui poser des questions sur son ressenti, plutôt que d encourager l'intellectualisation.

Demander lui de décrire ce qu elle a ressenti avant et après t'avoir dit stop.
Qu'aurait elle préféré qu il se passe?
Il y aurait t il quelque chose qui lui ferait envie vis à vis de toi?

Si elle n a pas de réponse, propose lui peut être d aller voir un thérapeute pour éclaircir les choses à ce niveau.

Et pour finir, je vais me permettre une (autre) opinion personnelle.
Tu me fais vraiment penser à moi dans ta façon de regarder, d'accepter, et quand quelque chose ne va pas, de prendre sur toi la responsabilité de faire quelque chose.
Allant jusqu'à te demander si tu dois la quitter, essayer autre chose.....

Alors que, selon ton récit, elle n apporte pas grand chose à part des zones d ombre et des "je ne sais pas".

C'est le moment où, à ta place, j aimerais que quelqu'un me rappelle que moi aussi, j ai le droit de poser mes couilles sur la table et dire : "bon, tu étais autorisée à voir d autres gars, pour autant que ça ne m impacte pas négativement. Et la, c est le cas.
J'en ai marre d essayer de te faire comprendre ce qui te gêne, en avoir aucune réponse.
Alors j'attends de toi que tu ouvres le dialogue et que tu viennes avec quelque chose d intéressant."

Mets lui un peu les responsabilités entre les mains. Elle a un problème, pas toi. Il faut qu elle se rende compte qu elle n est pas juste spectateur.

Il y a plein de manières de faire. Celle là, c est la mienne. Et je ne dis pas qu elle est bonne.

Je pense juste que tu as suffisamment porté la casquette du gentil, et que tu dois changer votre système (Meta communication), pour faire bouger les choses. Sinon ça tourne en rond.

Bon courage !

Message modifié par son auteur il y a 7 jours.

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin d’aide pour accepter le polyamour de mon amoureux

Profil

Kuoni

le mercredi 13 juin 2018 à 16h52

Je me reconnais aussi dans ce que dit Nihil. J ai essayé d accepter en mode "ça va partir en couilles de toute façons, mais il faut essayer"

Puis c est devenu "c est pas si mal"

Puis "en fait, j adore avoir tout ce temps à moi !"

Puis j ai rencontré quelqu'un. Et maintenant, la vie est belle, mais je manque de temps pour moi à devoir gérer et "satisfaire" ces deux relations ;)

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin d’aide pour accepter le polyamour de mon amoureux

Profil

Kuoni

le mercredi 13 juin 2018 à 12h25

Pour ma part, il a fallu un an et demie pour être tout à fait à l'aise avec le nouveau système. chaque personne est différente.

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin d’aide pour accepter le polyamour de mon amoureux

Profil

Kuoni

le mardi 12 juin 2018 à 11h45

Tomte
et vous risquez de tomber dans le cliché "martyre/bourreau" 'Fin je connais pas le terme précis.

"Le triangle dramatique"
Victime/bourreau/sauveur.

Je suis passé par là. C est une belle crasse ;)

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin d’aide pour accepter le polyamour de mon amoureux

Profil

Kuoni

le mardi 12 juin 2018 à 10h59

Salut à toi Lélé :)

Bonheur est une vraie Encyclopédie de bons sentiments. Je n'ai pas ses sages conseils de lecture, mais je vais tenter de parler de quelques uns des points que tu as soulevé :

Lélé
J’ai si peur que sa deuxième amoureuse prenne cette place que j’ai eu dans sa vie pendant ses 3 dernières années, et qui m’a redonné vie. J’ai si peur de le perdre.. Il me dit que non, qu’elle ne nous éloignera pas, qu’il m’aime toujours autant mais c’est tellement dur... J’ai l’impression qu’il a besoin d’une autre parce que je suis pas assez bien

J'aime ta façon de t'exprimer. "J'ai peur que..." , "J'ai l'impression que..."
Il y a une différence entre "il a besoin d'une autre" et "je pense qu'il a besoin d une autre". Tu sembles l'avoir bien compris.
Je t'invites à faire un petit exercice de recul assez simple. En ajoutant un "je pense" devant tes phrases.
Ça pourrait donner "je pense que j'ai l'impression qu'il a besoin d'une autre". Ça te permet de réfléchir non pas à la situation, mais à ta manière de la concevoir , et c est toujours utile.

Ensuite, je te propose d'autres scénarios que tu n'entrevois peut être pas :
"J'ai l'impression que je lui apporte beaucoup, mais qu'on ne vis qu'une fois, et qu'il a simplement envie d'explorer d'autre choses avant d avoir 80 ans. Ceci ne remettant pas en cause mes capacités à faire son bonheur."

Lélé
Je sais que c’est égoïste, je me hais pour ça mais ça me tue de devoir partager ses lèvres, son corps, son cœur. Ça me tue de me dire qu’elle a du faire les mêmes choses de son côté, et que je ne suis plus unique à ses yeux.

Commence par être indulgente avec toi même. Te détester de ressentir des choses n a aucun sens. Tu as le droit d être... Simplement humaine. Personne ici, ayant vécu ta situation n'oserait dire le contraire. Les émotions que tu vis, je les ai vécues aussi, et j ai été odieux par moment avec celle que j aime.
Je ne me déteste pas pour ça. C'est humain.

Lélé
Je n’envisage ni de le perdre, ni de le rendre malheureux. C’est les dernières choses que je veux. Je fais tout pour ne pas trop lui montrer ma tristesse, même s’il le sait, pour ne ps qu’il culpabilise.

Une erreur classique. Prendre sur soi pour le bien de l autre.
Ça ne marche pas. Il voit bien que tu souffres. Tu accumules. Et à un moment, tu vas exploser. Ce sera pire que tout.
Une règle difficile à assimiler pour une communication efficace, c est précisément de communiquer.
Vous vivez ça a deux. Parle lui, dis lui ce que tu ressens, pose bien tes limites pour éviter de te faire du mal. Ou tu finiras par avoir de la rancœur contre lui, alors que c est toi qui ne lui as pas dit comment faire.

S il vient de tomber amoureux, attend toi à ce qu il fasse des choses un peu stupides. Aide le a savoir ce qu il doit faire pour ne pas te blesser. Il n en a probablement pas envie.

Lélé
Enfin, si vous avez des conseils pour mieux le vivre, j’aimerais beaucoup.

Bien sûr. Des conseils, j en ai tellement qu il serait inutile de t en noyer. Tu t y perdrais.
Je te conseillerais de lire les bouquins de bonheur qui sait de quoi elle parle.

1) parle lui autant que possible de ce que tu ressens. Il y a une différence entre dire : "tu me fais du mal" et "je vis mal ce qui se passe".
Dans le second cas, tu ne fais que communiquer ce que tu ressens. Et c est la clef d une bonne communication de couple.

2) respecte toi. Ose poser tes limites. Ça n a rien de honteux d'admettre que, pour l'instant, telle ou telle chose ne te convient pas. C est même plutôt courageux.
S il les respecte, ta zone de confort va s étendre, et certaines d entre elles disparaîtront d elles même.

3) Prend soin de votre couple. Faites vous des sorties, des moments en amoureux. Et fais les pour en profiter.
À force d'imaginer ce que l'autre fait quand il n'est pas avec toi, tu pourrais le délaisser quand tu es avec lui. Être absente, constamment triste...
Et de ce fait, mener votre couple vers une routine et un ennui.
Souvent lorsqu'on a peur de quelque chose, on met tout en place malgré nous pour qu'il se produise.
Si tu as peur qu il t abandonne, tu vas créer un climat de tristesse, tu vas passer par des phases de colère à son encontre...
Et au final, il sera probablement content de se retrouver dans les bras de l autre fille pour respirer. Tu vas t en douter et avoir des pensées du genre : "il a envie d être avec elle, pas avec moi", ce qui va te rendre encore plus triste, etc... Cercle vicieux.

Si tu te demenes pour le rendre heureux et passer de bons moments avec lui, tu vas te rassurer sur ton couple, sur votre avenir, et qu'il se sente bien avec l autre sera bien moins problématique. (Au fond, c est quand même le but, non? Sinon pourquoi voudrait-il passer du temps avec elle?)
Les couples mono oublient souvent qu il faut toujours chercher à séduire celui qu on aime. Que rien n est acquis.
C est quand l autre s interesse soudain à quelqu'un d'autre qu'on se rend compte qu'il n'est pas un objet.

4) Donne toi du TEMPS ! C'est mon conseil le plus important. Rome ne s est pas faite en un jour.
Ta simple démarche d'écrire ici montre que tu es bien intentionnée. Le temps est ta meilleure arme, tes émotions sont à vif. Quoi qu'il arrive, ça va se calmer.

5) je le crois quand il dit qu'il t'aime. C'est une preuve de respect que de t'avoir avoué ce qu'il ressent dans un monde où 60% des couples admettent avoir vécu une situation d'adultère.
Visiblement, lui n'a pas choisi cette méthode simple. Et c'est pour une bonne raison : toi.

Bon courage. Tu peux mp si besoin. :)

Message modifié par son auteur il y a 10 jours.

Voir dans le contexte

Discussion : Relation libre et BDSM - besoin de conseil

Profil

Kuoni

le lundi 11 juin 2018 à 15h44

Okok.

D après ce que tu dis, tu sembles quand même assez clair, et tu paniques un peu de voir que ce n est pas son cas.

Le BDSM, c'est l'instrumentalisation assumée de l'autre. Ça peut sans doute être fun.

En ce qui me concerne, je dois dire que je ne cours vraiment pas après. Ma femme par contre, à commencé il y a longtemps cette pratique avec son lutin, et grand bien lui fasse.

Peut-être devrais-tu lui rappeler que ses expériences avec son lutin n'ont rien à voir avec votre couple. Aussi, plutôt que de se concentrer sur ce qu ils font , et quels impacts cela peut avoir, vous pourriez vous recentrer sur vous.

Inutile d intellectualiser.
De quoi as-tu envie?
De quoi a-t-elle envie?
Peut être pourriez vous intégrer dans vos relations sexuelles des éléments BDSM qui lui plaisent, sans pour autant se prêter au jeu. Expérimenter de votre côté, et voir ce qui vous plaît ?

Si elle est "perturbée" par la nouveauté de ce qu elle apprend, vous pourriez en profiter pour sortir de votre zone de confort et innover de votre côté. Peut-être qu'il en ressortira quelque chose d'amusant ou d'agréable.

J'ai le sentiment qu elle n ose pas te parler de tout, et sans doute sa position n est pas facile, vis à vis de son compagnon inquiet.
Alors pourquoi pas faire le premier pas, lui lancer des propositions, et peut être débloquer une situation plus simple qu elle n y paraît?

Pour le dialogue, évite les questions du genre : "est ce que tu m aimes encore?"
C est conceptuel. C est quoi aimer? Si oui, elle t aime comment? Un peu? Beaucoup ? Ça ne veut rien dire.
Essaye de poser des questions plus terre à terre sur ce qu elle ressent.
- "est ce que tu as envie de quelque chose en particulier ?"
- "est ce que tu as peur de quelque chose ?"
- "est ce que je peux faire quelque chose la maintenant qui te ferais te sentir bien?"

À force d intellectualiser , on tourne parfois en rond sans tenir compte d'émotions ou de besoin finalement assez bateau.
Rassure la sur ton ouverture et tes reactions.

Bonne chance

Voir dans le contexte

Discussion : Relation libre et BDSM - besoin de conseil

Profil

Kuoni

le lundi 11 juin 2018 à 15h06

Salut à toi, ex-ninimachin (quel pseudo x.x),

J ai une question. Tu as donné comme titre à ton post "relation libre et BDSM"

Pourtant, à la lecture de ton témoignage, je ne comprends pas l'impact que l'expérience BDSM peut avoir sur ton couple.

Peux-tu approfondir?

Est-ce que cela te pose un problème qu'elle vive cette expérience avec un autre ?

Comment te sens tu vis à vis de ça ?

Comment se sent-elles vis à vis de toi, alors qu elle découvre cette pratique?

À quelle fréquence partage-t-elle son temps entre toi et son lutin?

Ce sont des idées de questions. Réponds ce que tu veux. J'attendrai la suite pour donner davantage mon avis.

Voir dans le contexte

Discussion : Vivre une relation en tant que partenaire non primaire

Profil

Kuoni

le lundi 11 juin 2018 à 14h59

Bidibidibidi
Ensuite, être en position de partenaire secondaire se joue, très bien. Mais il faut que toi tu sois aussi en situation polyamoureuse. Si tu es mono amoureux et en situation secondaire, non, ça ne marche pas. Un mono aura toujours besoin de la relation primaire (c'est assez évident).

Je vais rebondir la dessus, je ne suis pas d accord.

Lorsque ma femme a entamé sa relation secondaire, nous sommes (lui et moi) devenus rapidement deux relations principales qui ont autant de droits l un que l autre. (50/50 avec madame)
De sorte que d une certaine façon, nous étions également deux relations secondaires. (50/50 seuls)

J ai même le sentiment qu'ils avaient davantage de temps en couple que moi, puisqu'une grande partie de notre temps était consacrée aux enfants. Qu'on le veuille ou non, ce n est pas du temps en couple. Changer les langes, nourrir les petits, jouer avec eux... Ce n'est pas pareil que passer une soirée calme au resto et devant une série.

J'ai donc le sentiment d avoir été une relation secondaire épanouie.

J'ai du mal à imaginer comment on peut tomber amoureux d une personne et la considérer comme "secondaire" , lui imposant ainsi des restrictions de temps, de valeur, de projets... Et une inégalité assumée vis à vis de sa relation principale.

Ayant moi même un couple secondaire, j ai rapidement rassuré ma lutine sur sa place légitime dans ma vie. Je pense qu'elle aurait effectivement mal vécu le fait d être une "amourette compensatoire" (désolé pour le terme).
Je suis même convaincu qu elle y aurait mis fin pour son propre bien.

Je vais donc poser une question qui me trotte dans la tête, par curiosité, non par jugement :
- se dire polyamoureux , en s'autorisant à cumuler des relations secondaires, sans réduire sa relation principale, ne serait-il pas une forme d'égoïsme?
N'est-ce pas la preuve d'un désir de se faire plaisir au détriment des besoins et des désirs de celui qu'on désigne secondaire?

J'aimerais en avoir une autre vision, aussi j'espere des réponses pertinentes. Car pour le moment, je trouve cela assez cruel.

Et pour finir, j'ai aussi pensé à un moment à "trouver quelqu'un d'autre" , pour être sur un pied d égalité avec ma femme. Puis j ai compris que ça n avait pas de sens. On ne choisis pas de tomber amoureux pour combler un vide.

Ce qui s est passé ensuite pour moi est le fruit d un étonnant hasard.

Voir dans le contexte

Discussion : Vivre une relation en tant que partenaire non primaire

Profil

Kuoni

le lundi 11 juin 2018 à 09h40

Salut à toi,

Je ne vais pas pouvoir t apporter grand chose.

pkd
Cependant, ce qu'elle me propose, 3-4 jours par mois, est très en dessous de mes attentes/besoins/souhait pour une relation.

Dans notre manière de faire (à moi et ma compagne), nous considérons que les relations perdent leur statut de primaire/secondaire, et qu elles se valent toutes.

Sans ça, je vois mal comment la "relation secondaire" peut trouver sa place. Et même comme ça, ils vivent une relation amoureuse avec quelqu'un qui est marié, qui a des enfants...
Ils peuvent facilement avoir un sentiment d'illegitimité.

Tu dis que celle que tu aimes ne veut pas rentrer dans un cadre de relation polyamoureux entre toi et son mari.

Qu'est-elle donc prête à te laisser si ce n'est ces 3 - 4 jours par mois?

Tu sembles avoir deux possibilités sous la main pour avancer :
- tu discutes avec elle pour voir ce qu elle serait prête à t offrir pour se rapprocher de tes attentes.
Ou
- Tu acceptes son offre, peut être en modifiant l'idée que tu as de votre relation. Ce qu elle souhaite ressemble plutôt à un rapport occasionnel avec toi, sans possibilité de se projeter dans le futur, ou de construire quelque chose.

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin de conseils !!

Profil

Kuoni

le samedi 09 juin 2018 à 21h17

Salut Fan.

Oui, ta situation n a pas l air simple.

Et toi, comment vois tu l'avenir proche s'il ne change pas de comportement?

Communiquer avec des émotions pareilles en backgrounds, c'est aussi facile que de conduire un semi remorque avec un permis vélo.

Même si tu es pleine de bonne volonté, un couple, polyamoureux ou pas, ça se construit et s'entretient à deux.

Pourquoi ne pas lui proposer de vous offrir un weekend quelque part pour vous retrouver un peu en couple et faire le point ? Loin de votre cadre habituel, qui vous renvoie plein de souvenirs et d'habitudes de communication ?

Qu'il soit très occupé, c est une chose. Mais s il n'accepte pas de te consacrer du temps, tu ne pourras pas faire grand chose. Il fait partie intégrante du problème.

Trouve les mots qu il faut. Tu peux par exemple lui parler de vous deux, de vos projets d avenir éventuel. Demande lui de faire le point sur votre relation, et fais le avec enthousiasme, pas en supposant que vous êtes dans une impasse, sans que "l'autre fille" ne soit inclue dans la conversation.

Je pense que vous devez avant tout remettre votre couple sur les rails, et trouver les raisons qui vous poussent à rester ensemble, avant de rediscuter de son autre compagne.

Une idée comme ça : demande lui de réfléchir à votre story. Je veux dire par là : "qu est ce qui l a attiré chez toi à l origine et qui vous a poussé à vous mettre ensembles ?"
La qu'est est valable aussi de toi à lui.

Ensuite, demandez vous si ces bases d'attirance sont toujours d actualité. Si oui, rien n est perdu.

Courage.

Voir dans le contexte

Discussion : Partager sa vie avec deux femmes monogames

Profil

Kuoni

le vendredi 08 juin 2018 à 18h27

OkYouWin
Ma femme légitime se refuse à rencontrer ou à parler mon autre amour. Elle préfère cloisonner, ce n'est pas un couple à trois mais deux couples en parallèle.

Certains parlent de respecter son choix. Pas moi.
Insister, ce n est pas manquer de respect.

Le simple fait qu'elle te dise "on est pas un couple a trois" me fait profondément penser qu'elle crée dans sa tête une image qui lui est désagréable, de toi et elles deux, incluant des gestes d affection.

Je me suis toujours bien entendu avec l amoureux de ma femme. On s organise à trois pour le temps alloué à chacun.
Mais il a clairement toujours été évident pour moi que nous sommes "un système à trois incluant deux couples distincts".

Tu n as jamais proposé à ta femme un couple a trois.

Je te conseille de préparer plusieurs scénarios et des les soumettre à tes femmes.
- se voir à trois dans un lieu neutre, sans marque d affection de quelque côté que ce soit.
- éventuellement les laisser à deux , si elles en ont envie.

Explique leur que , considérer l'autre comme un "probleme" dont on ne doit pas tenir compte, c est faire un déni de la situation.

Cette situation n est pas bonne et dure depuis longtemps. Qu'elles se rencontrent est une possible voie de sortie pour modifier la vision qu elles ont de l autre.

Et si ça ne donne rien, au pire, qu est ce que ça aura changé ?

Je n aime pas le déni. C est une source de problèmes. Et ton expérience ne fait que le le confirmer.

Bonne chance !

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin de conseils !!

Profil

Kuoni

le vendredi 08 juin 2018 à 18h09

Moi j'ai autre chose à mettre sur la table, Fan.

De ma propre expérience, qui n est pas immense :

Quand mon couple mono a tourné poly (de par la femme), j ai vécu les mêmes doutes que toi.
Les questions récurrentes liées à la sécurité ou pas de ta relation :
- est ce qu il/elle m aime encore vraiment?
- est ce qu il/elle m aime plus ou moins que lui?
- quand je l imagine avec un autre partenaire, ça me fait mal.

Ce sont des questionnements ou des états de fait en rapport avec ton propre sentiment d insécurité, et tu attends de lui qu il te rassure..

Une fois rassurée, ces questions disparaissent, et les problèmes se résolvent. Mais ça peut prendre du temps.
D'autant que l autre n a pas toujours la possibilité de te rassurer (tu dis toi même qu il ne sait pas comment faire) parce que ce sentiment t'appartient. Ce qui peut finir par le lasser/l'énerver de constater sa propre impuissance à changer ton état d esprit.

Je viens de devenir polyamoureux également (oh yeah ! :D), et on aurait pu supposer que la femme, en couple depuis un an et demie, allait très bien le vivre. Après tout, on équilibrait simplement la situation.

Et pourtant... Elle est passée elle aussi par ces mêmes questions, ces peurs... Je ne pouvais que la comprendre, pour les avoir moi même vécues. Mais mes proches (amis, confidents) s'offusquaient de sa réaction. Considérant simplement qu'elle "n'était pas vite gênée d'être jalouse alors qu elle même dispose de ces libertés".

Et pourtant, comme ça a été dit, la logique n intervient pas dans les émotions.

Ma conclusion, c est que, sans me permettre de déduire si ton petit ami est cohérent, amoureux de toi ou pas, si sa démarche est noble....
....ce que tu vis est , selon moi, une étape indispensable de ta conversion de mono à poly.

Et encore une fois, ce n est que mon expérience. Je ne prétends pas que ce que je dis soit une généralité.

Je te conseille donc, si tu considéres mes propos comme sensés, de te donner du temps. C est ta meilleure ressource.
Et plutôt que de chercher à te rassurer (inutilement) sur les intentions de ton chéri, pose toi des questions qui te concernent :
- qu est ce qui me pose problème ?
- ce qu il me demande est il susceptible de me convenir?
- comment puis je m'epanouir tout en vivant cette relation ? (Focus un peu sur toi. De quoi as tu envie dans la vie? Qu est ce qui t intéresse ?)

Cultive toi, fais des choses qui te plaisent... Bref, n attends pas que ton bonheur vienne de lui.

(Un conseil valable pour tout être humain, qu il soit mono ou poly.)

Bises, bon courage !

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin de conseils, culpabilité et polyamour

Profil

Kuoni

le vendredi 08 juin 2018 à 17h50

Salut funambula.

C est amusant, je me reconnais dans la description de ton amoureux.

Je suis acceptant moi aussi. Ma femme est en couple depuis un an et demie. Ça me va très bien. Je ne cherche pas de relation physique, ça n a jamais été mon truc, et ça me va très bien comme ça. j aime qu elle vive une autre relation, j aime profiter du temps que je passe seul, et avec eux. On s entend très bien lui et moi.

Enfin... Tout ça c était avant.

Je suis tombé complètement amoureux de sa nouvelle meilleure amie il y a un mois et demie environs. Un hasard total, je ne recherchais personne.

Me voilà moi aussi polyamoureux depuis.

Une situation assez amusante et inattendue. On passe des soirées à quatres plutôt drôles.

Samedi dernier, on a été voir Muse au Rock AM Ring en Allemagne, à quatres. Une de nos plus belles expériences.

Impossible de savoir ce que l avenir nous réserve. C est pareil pour tout le monde, je suppose.

Donc je suis du même avis que les autres. Profite de ta situation, cesse de t en faire. Peut être que la situation évoluera pour vous aussi.
Peut être que ton compagnon est , comme moi, plus intéressé par des relations impliquant de réels sentiments spontanés , plutôt que d en rechercher une pour combler un vide.
Peut être rencontrera t il quelqu'un un jour, qui lui fera réviser son jugement.

Bonne soirée :)

Voir dans le contexte

Discussion : Nouvelle perdue

Profil

Kuoni

le samedi 10 février 2018 à 11h07

Félicitations !!!

On ne va pas se mettre d œillères, tu auras encore des passages difficiles. Sinon ce ne serait pas drôle.

Et on sera là pour en discuter avec toi !

C'est quand même un grand pas de fait. Tu as maintenant des contacts directs avec sa "copine", je t'invite même à réfléchir à l'option "sorties entre filles". Si l'initiative est acceptée, ça te fera gagner une nouvelle pote de confiance et des instants de sorties sans enfants, que tu reclamais.

De plus, tu auras une oreille attentive qui pourra, si elle le veut, apaiser les craintes infondées que tu te construis.

Et tu seras la pour répondre à ses craintes "d'illégitimité" qu'elle va certainement ressentir. Être la nouvelle gonzesse fraîchement greffée à une famille fonctionnelle, ça doit te renvoyer de temps en temps dans la tronche la bonne vieille question du "qui suis-je".

Bonheur
Pour moi, vous avez fait preuve de courage, tous les trois et bravo !

Complètement. En vous lisant, je me suis dit : "wouah... Ces gens sont tellement ouverts, c est beau ! Tant d énergie mise en place pour que chacun des trois ait sa place et son bonheur à trouver. Je suis admiratif :)
Finalement, je n'ai pas souvent assisté à ce genre de "conclusion", sur ce forum.

Tu peux être fière de toi Yuyu !
En tout cas, je le suis ;-)

Voir dans le contexte

Discussion : Nouvelle perdue

Profil

Kuoni

le mardi 06 février 2018 à 14h31

Arf... Ce genre de situation ne jouera en faveur de personne.

Ne laisse rien passer. Tu as le droit d être en colère et de la laisser peter si c est le cas.

(Surtout si c est légitime :p)

Et une fois que ce sera fait... Il faudra voir ou vous allez comme ça.

Définir tes règles.
Et... Les conséquences, si elles ne sont pas respectées.
Une loi sans conséquence, c est pas une loi.

Imaginons...s il te promets le 0 mensonges et que tu acceptes. Et s il te ment à nouveau? Quid?
C est une question réellement importante à se poser. En général, on préfère l'éviter et se demander comment le forcer à ne plus mentir (et... Tu n as pas ce pouvoir. Il n y a que lui qui le possède.)

Autre question... Pourquoi a-t-il menti?
Qu avait il a craindre si tu connaissais la vérité ?
Est ce si important pour toi? (Oui-Oui, le mensonge, c'est mal. Mais... Tout le monde ne le vit pas aussi mal.)

Tu n as pas à me donner les réponses. Réfléchis juste aux questions.

[Édit : je viens de voir que j avais raté une bonne dizaine de messages avant de répondre x.x je vais les lire, du coup]

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

Voir dans le contexte

Discussion : L'embarras du choix

Profil

Kuoni

le vendredi 02 février 2018 à 19h37

Et ceci, vous en avez entendu parler?

Nouveau film de Didier bourdon qui se retrouve polyamoureux malgré lui :)

Bande-annonce

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

Voir dans le contexte

Discussion : La complicité

Profil

Kuoni

le lundi 29 janvier 2018 à 12h16

"Complicité", "intimité" et à la limite "jalousie" sont des concepts. Intangibles.

Même si on est tous d'accord sur une norme de "ce que ça représente plus ou moins..." , On le vis différemment et on appelle ça pareil.

Pour moi :
"Complicité" = sentiment de proximité et de partage avec une personne. Se caractérise par une envie de partager avec elle des secrets, des fantasmes ou des états d esprit particuliers, même sans etre de base sur la même longueur d'ondes.

"Intimité" = sentiment de confiance mutuelle établi entre deux personnes, permettant une connaissance des forces et des faiblesses de l'autre.

"Jalousie" : sentiment de perte OU peur de subir une perte au profit d une autre personne. Se transforme en colère, localisée par une gêne dans l'estomac, et retirant à la personne qui la subit toute possibilité de prendre du recul vis à vis de la situation donnée.

A partir de là, et pour répondre à ta question :
Je ne vois pas pourquoi il y aurait une limite du nombre de personnes simultanées avec qui être complice ou intime.

Vu la façon dont tu poses tes questions, il semble y avoir un lien de cause à effet entre complicité et fidélité. Si tu es complices d une seconde personne, alors tu retires à la première son statut de personne de confiance ?

Et pour ce qui est de la jalousie, je n ai pas bien saisi pourquoi la complicité dans ta question entraînerait de la jalousie.

J'essaye de deviner :
"Si ma compagne rencontre quelqu'un avec qui elle devient intime, je devrais ressentir de la jalousie."
C'est vrai...!... Si tu estimes que ce qu elle partage profondément avec cette personne aurait dû être avec toi, et que tu en es lésé.
Par contre, je choisis de penser que ce qu elle partage avec quelqu'un d autre ne concerne pas et ne nuit pas à notre relation, et que donc, je n ai pas à être jaloux...

J'ai essayé de détailler sans être trop pénible, j'espère que la réponse te va !

Voir dans le contexte

Discussion : Nouvelle perdue

Profil

Kuoni

le lundi 22 janvier 2018 à 13h03

T'as déjà pas mal lvl UP .

Continue à accumuler de l'xp :P

Voir dans le contexte

Discussion : Nouvelle perdue

Profil

Kuoni

le lundi 22 janvier 2018 à 10h16

Je n ai pas la réponse à cette question. J'imagine que ça dépend de toi.

Moi j'etais un peu plus radical. (Je continue à essayer de gérer ? Ou je mets fin à tout ça définitivement ?). J'ai souvent hésité, parfois j ai pris ma décision, puis je suis revenu dessus...

Un jour, j ai dit à ma femme qu elle devait choisir.
Elle ne m'a pas donné de réponse concrète, mais elle m a dit qu elle arrêterait de le voir quelques jours, histoire qu'on fasse le point.
Trois jours après, c est moi qui lui envoyais (à lui) un message... Je ne sais pas... Il me manquait :/

Tu es lunatique et tes pensées et raisonnements dépendent directement de ton état d'esprit.
Si tu es de bonne humeur => tu es tolérante et tout va bien.
Si tu déprimes : ça ne va pas du tout, et cette situation es vouée à l échec.

Ça risque de durer un moment, comme ça.

Ce qui me dérange, c est la réaction énervée de ton chéri. C est très frustrant pour toi.
N'hésite pas à lui faire comprendre que ça te prendra du temps. Et que tu ne sais même pas si vraiment tu vas tolérer ça.
Que tu en souffres et que tu travaille dessus. Et que sa tolérance à ton égard est primordiale.
(Sa colère, au fond, c est parce que tu lui renvoie au visage sa "culpabilité", vis à vis de ta souffrance.)

Évite de te placer en "victime", même si tu considéres que c est justifié. Ça ne ferait que l'énerver... C est une réaction juste normale...

Courage avec tes ascenseurs.
La Yuzu qui ne veut pas de leur relation est une part de toi. Essayer de la faire taire en permanence n'est pas forcément une bonne chose.

Si tu me permets un avis personnel, je pense que notre inconscient nous veut du bien.
Cette voix dans ta tête qui te chuchote à l'oreille au sujet de cette fille, de toi, de la possibilité qu'il t'abandonne, qui sait..?
Cette petite voix essaye sûrement de te protéger. Plutôt que de la faire taire, tu peux essayer de LA rassurer. Cette Yuzu qui a peur...

Belle journée à toi !

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion