Polyamour.info

Kuoni

Kuoni

(Belgique)

Participation aux discussions

Discussion : Parler polyamour avec son conjoint .... sur le tard

Profil

Kuoni

le mercredi 20 décembre 2017 à 09h35

Je rejoins un peu les avis de tout le monde.

Dois tu en parler ou non?

Tu ne sembles pas vouloir laisser tomber la nouvelle venue. Don si tu veux garder ta compagne et la respecter, il faudra bien que tu lui parles.
Tu peux aussi choisir de garder la nouvelle et d'en faire une maîtresse. De quitter ta compagne ou ta nouvelle, je ne t apprends rien. Mais tu ne trouveras pas beaucoup de partisans à ton choix , ici. ;)

Pour ma part, je trouve que bonheur a relevé un point intéressant, ton rapport avec tes propres désirs et ta vision d avenir en couple.

A la suite de ton message, je ne comprends pas trop si tu souhaites des relations extra-conjugales (assumées ou non), si tu aimerais être en couple mono, ou autre?

Premièrement, tu trompes tes compagnes avec d'autres filles, ensuite tu choisis de ne plus le faire, puis tu refuses la proposition d'ouverture de ta compagne, et à la fin, tu te retrouves dans cette situation déjà vécue.

Je me demande si une relation ou ta compagne verrait d autres personnes te conviendrait vraiment, ou si la jalousie apparaîtrait soudain :P

Aucune forme de jugement de ma part, tu es humain, t'as le droit de ne pas être parfait.

Le seul conseil que je te donnerais est d aller voir quelqu'un qui te permette d'éclaircir tous ces points. J'ai un faible pour les praticiens en pnl et hypnose. Je te déconseille un psychologue/psychiatre traditionnel pour ce genre de choses.
Si tu savais de quoi tu as envie précisément, là question du "que faire" ne serait plus un problème.

Imaginons que tu parles à ta compagne, qu elle accepte d'ouvrir votre couple aux amours plurielles et qu'elle ramène un beau bronzé qui la rend folle au bout d une semaine, tu es sûr de bien prendre la chose?

Voir dans le contexte

Discussion : Jalousie ... ? Comment faire

Profil

Kuoni

le mercredi 13 décembre 2017 à 02h28

Fantastique ! Je vais lui commander 4 ou 5 blondes !

Voir dans le contexte

Discussion : Célibataire amant d’une femme mariée

Profil

Kuoni

le mardi 12 décembre 2017 à 22h07

Arrêtez ça ou je vous signale tous les deux.

Oais oais, comme le dentifrice

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour, une forme d'égoïsme ?

Profil

Kuoni

le mardi 12 décembre 2017 à 15h16

Tu essayes de lancer un pétard dans la mare? XD

Tout dépend de ce que toi tu entends par polyamour.

Dans mon système, ma chérie a droit à deux relations amoureuses complètes.

Ça ne va pas plus loin.

Le fait qu'elle en ait deux ne réduit pas leur valeur intrinsèques.

M'enfin, c'est comme ça que je le vois :P

Voir dans le contexte

Discussion : L'amour en double

Profil

Kuoni

le mardi 12 décembre 2017 à 14h44

MCF
Je sais qu'elle ne pourra jamais me partager sans souffrir

Jamais? Comment le sais tu? Avez déjà rencontré ce genre de situations ? Lui as-tu déjà donné la chance de réagir à ce genre de confidences?

Ne jamais faire de suppositions. Tu ne peux pas savoir comment elle fera.

MCF
Dois-je en parler a M sachant que je vais la faire souffrir?

Et si tu ne lui en parle pas, ne risque-t-elle pas d'en souffrir?
Comme le dis Bonheur, si tu fais ton propre chemin, puis que tu lui en parles, elle risque de ne pas reconnaître la fille avec qui elle partage actuellement sa vie. Ce serait peut-être préférable d'avancer avec elle.

Je doute qu'elle puisse te reprocher d'être honnête envers elle.

MCF
En effet, je ne suis pas coupable de ce que je ressens mais plutot de ce a quoi je pense, ce que j'imagine avec F..

Parlons chiffres.
Nous sommes plus ou moins attirés sexuellement par 8/10 personnes que nous croisons. Et nous en avons forcément des fantasmes. Hommes comme femmes. (La société tolère ça venant des hommes, pas des femmes.)

La norme de cette même société, c est la fidélité.
Pourtant dans les chiffres, 2/3 des couples sont infidèles (et dans le tiers restant, il y a ceux qui ne l'avouent pas.)
Du coup, la norme c est... L'infidélité, non?
La société nous fait culpabiliser au sujet de sentiments que nous ne contrôlons pas.
La notion même de fidélité vient d'un temps où les multiples relations sexuelles étaient jugées normales, pour autant qu'il n'y ait pas d'enfants illégitimes à la clef.
Cette notion de fidélité à un sens beaucoup plus dur aujourd'hui... Et nous sommes tous éduqués comme ça. C'est un fait.

Tout ça pour dire : tu ne peux pas culpabiliser de "ressentir" quelque chose. Ça ne dépend simplement pas de toi.
Une fois que tu es d'accord avec ça, ou es le problème d'en parler à ta compagne?

Ton point de vue va beaucoup changer ta façon d'aborder ça avec M.

- je vais lui avouer que je suis attirée par une autre fille et la faire souffrir.

Ou...

- J ai des sentiments pour une autre fille, et je veux en parler à M parce que je l aime et que j'ai confiance en elle...

Message modifié par son auteur il y a 12 mois.

Voir dans le contexte

Discussion : Les personnes qui vivent 2 relations primaires durables, ça existe ?

Profil

Kuoni

le mardi 12 décembre 2017 à 14h04

Oh oui. Ça a été un enfer pendant un long moment :P

Changer ses convictions profondes, ça prend du temps et ça dérègle tout !

L'autre, oui. J ai pendant longtemps trouvé que c'était la place facile, "planquée".

Après tout, tu as toute ton indépendance, pas de gosses, tu vois ta copine pour se faire des restos et des sorties sympas, pendant que son mari fait du baby sitting...

Puis le temps a passé, et j ai commencé à voir autre chose :
Tu vis dans un appart seul, alors que lui et elle on acheté une maison, on des enfants, une vie de famille. Quels projets d avenir peux tu espérer avoir dans ses conditions ?
Est ce que tu es une passade de ce couple qui finira par t'abandonner sur une aire d'autoroute et appeler la SPA?
La majorité des amis et famille te détestent parce que tu es l'intrus, qui vient violer cette famille si parfaite.
Tes propres amis ne cautionnent pas cette position...

Réflexion faite, je n'aimerais pas d'être à sa place. Il faut avoir une fameuse paire de baloches pour affronter ça..

Coup de chance, mon "co-lutin" semble en avoir ;)

Message modifié par son auteur il y a 12 mois.

Voir dans le contexte

Discussion : Les personnes qui vivent 2 relations primaires durables, ça existe ?

Profil

Kuoni

le mardi 12 décembre 2017 à 13h05

Salut Bonheur :)

Désolé, mes visites se font rares, je vais m'appliquer à passer boire un café ici plus souvent ;)

Voir dans le contexte

Discussion : Les personnes qui vivent 2 relations primaires durables, ça existe ?

Profil

Kuoni

le lundi 11 décembre 2017 à 21h33

Salut Cao :)

Je peux peut être ramener la graine dans l'histoire.

Moi j étais, il y a 14 mois, incapable d'imaginer qu'il puisse exister une autre forme de relation amoureuse sérieuse que celle d un couple traditionnel. Le reste c est des déviance, blablabla...

J étais en couple depuis 5 ans, fraîchement marié, mon épouse enceinte du deuxième...

Elle vient de fêter ses 13 mois de relation amoureuse avec son compagnon qui est devenu l un de mes meilleurs amis

Ce sont deux relations primaires et complémentaires. Notre système est un trio. Mais nous sommes deux couples distincts.

On organise nos "plannings" par deux semaines.
5 soirs/nuits pour un couple
5 pour l autre
2 pour son mec et moi (une relation d amitié importante à entretenir ;) )
2 soirs/nuits à 3.

Ça c est la base. Après, on improvise souvent des changements.

Certains diront qu'on instrumentalise ma chérie. Je ne leur donne pas tord, mais on a trouvé un bel équilibre dans lequel les trois sont heureux.

Caoline
des tensions se créant parce qu'il avait honte de la situation, ou encore ne souhaitait/parvenait pas à s'investir vraiment du fait de la situation poly...

Effectivement, c est pas facile.

Notre système est encore partiellement un secret. Pour respecter ma prudence vis à vis du regard d autrui. Mais j évolue de jour en jour, je sens l confiance monter et... Contrairement à la honte des premiers mois, je sens une certaine fierté s installer qui me permettra d affronter les critiques :P

Ma mentalité n à cessé d évoluer, a tel point que je laisserais désormais mon épouse avoir des relations sexuelles avec n importe qui, si ça peut lui faire plaisir. J éprouve moi même beaucoup de plaisir à cette idée.

Je n imagine plus une autre relation que celle là, dans laquelle je me retrouve totalement entier en tant qu'homme :)

Je pense que le tout, c est de trouver les bonnes personnes. Et d entretenir chaque relation individuellement. D être à l écoute...

Mais je ne t apprends rien.

90% des couples standards se brisent un jour ou l autre. Ça ne les empêche pas de recommencer et de trouver la bonne personne.

Ce n est pas parce que ton/tes expériences précédentes ont échoué que tu dois en déduire que le système est foireux.

N'hésite pas si tu as des questions !

Bises, courach !

Voir dans le contexte

Discussion : A la croisée des chemins

Profil

Kuoni

le mercredi 25 octobre 2017 à 10h07

Ahahah ! Toinou et moi avons répondu en même temps et tendons chacun vers un extrême.

J aurais répondu à peu près l inverse de lui à chaque fois. Préférant la prudence que le risque de perdre quelque chose en prenant une décision sous défonce (les sentiments d attirance amoureux, c'est une putain de drogue dure)

A toi de faire ton propre avis, peut être quelque part entre nous deux :D

Message modifié par son auteur il y a un an.

Voir dans le contexte

Discussion : A la croisée des chemins

Profil

Kuoni

le mercredi 25 octobre 2017 à 09h49

Si je peux me permettre un avis.,

Je vois plusieurs phrases dans ton post qui me font tiquer :

Machi
Qu'est-ce que je ferai si un jour encore je me retrouve attirée par quelqu'un ? Fortement, et soudainement, comme cela m'est déjà arrivé deux fois ?

C est une bonne question. Mais ne fait pas l'erreur de croire que c est une faiblesse dans ta relation avec X qui te fait ressentir ça pour Y.
Ce "coup de foudre" (appelons ça comme ça, allez) vient avant tout d'Y. Tes hormones, de la chimie à souhait, et plein de choses hors de ton contrôle qui font que tu es attirée et que tu n y peux rien. Même si tu finis par être en couple avec Y, rien ne dit que ça ne recommencera pas avec qqun d autre.

Machi
Je sais que j'aimerais rétablir du dialogue et de la complicité dans ma relation avec X., sortir d'une routine qui nous étouffe tous les deux.

Garder ces pensées qui te torturent jour et nuit, et te sentir dans cet état ne peut faire que rompre le dialogue avec X... Il doit évidemment sentir ton mal être et se poser des questions, se demander si ça vient de lui, si tu ne l aimes plus autant...
Peu importe tes efforts pour entretenir ta relation, ton langage non verbal doit lancer des signaux contraire à tout va.
Je te déconseille de rester dans cette situation. Il ne faudrait pas que tu finisse par en vouloir à X de ne pas revenir sur le sujet, et avoir de la rancune pour lui.

Machi
Je sais que quand je suis avec Y. je me sens bien et ne me pose aucune question. Mais plus dure en est la chute lorsque je regarde le plafond la nuit pendant un temps qui me paraît interminable, en me demandant ce que je veux vraiment, et si je suis vraiment heureuse.

Forcément que tu te sens bien avec Y. Il est un fantasme. Te demander si tu es vraiment heureuse dans cette situation, c est contre productif, tu n es pas objective, même si tu essayes de l être.

Mon avis...
Et ce n est que mon avis, même pas un conseil...

L'herbe semble plus verte à côté... Tu es enivrée par lui, et tu es dans un énorme dilemme..
Je ne soutient en aucun cas un choix plutôt que l'autre... Mais une relation déjà présente à pour moi du poid sur la balance.

X mérite que tu consideres ce que vous avez créé ensemble comme ayant de la valeur... Ce n est pas rien... Et... Je vais me taire. Je n arrive pas a trouver les mots, et mon expérience perso fait que je ne suis pas non plus objectif.

Peut-être, au lieu de parler à X de Y (ce qui aurait pour seul but de dénouer la situation avec Y d une manière ou d une autre), pourrais-tu expliquer à X ce que tu ressens vis à vis de votre couple, et lui demander comment lui vit votre relation. s il se sent épanoui, tant dans votre couple que de son côté... comment il se projette avec toi dans l avenir, proche ou lointain... Qui sait, ça pourrait ouvrir sur de nouvelles questions, te faire voir de nouveaux enjeux et te faire sortir de cette boucle dans laquelle tu tournes...

Tiens nous au courant. Courage.

Message modifié par son auteur il y a un an.

Voir dans le contexte

Discussion : Je me sens frustré

Profil

Kuoni

le mardi 24 octobre 2017 à 15h55

En tout cas il semble avoir du mal à exprimer ses désirs concernant son couple.

Tout ce que je dis ne concerne que mon point de vue, hein. Il demande un avis, je donne le mien.

A ne pas prendre pour la bible, c'est purement subjectif.

Voir dans le contexte

Discussion : Puisqu'il le faut...

Profil

Kuoni

le mardi 24 octobre 2017 à 15h50

Salut à vous :)

Ca faisait un an , vendredi dernier, que nous fonctionnons en trouple.

le moins qu'on puisse dire, c'est que cette année à été la plus troublante de ma vie :D

J'avais envie de venir donner un retour de mon expérience en polyamour.

Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça a été une épreuve et un changement complexe en moi. Au moment ou j'ai choisi cette voie, je savais que ça allait a l'encontre de la plupart de mes valeurs. Et... disons-le... que j'allais en chier grave !

Mais j'ai la conviction que l'humain est une bête d'adaptation, et que tout est possible, pour autant qu'on le veuille.

J'en suis d'autant plus convaincu maintenant. Notre histoire fonctionne de mieux en mieux. Les règles se sont un peu estompées pour laisser la place à des comportements spontanés et respectueux.

J'ai redéfini ma notion de notre trouple. Pour moi, on est pas un trouple. ce terme m'évoque trop le mot "trio".
Pour moi, je suis en couple, et mon épouse est en couple. Le système fonctionne à 3 pour une question d'organisation, mais ce qui les concerne ne me concerne pas.
Non seulement ça m'a libéré d'assumer leur histoire, face au regard des autres, mais ça renforce leur intimité, et la notre (à mon épouse et moi).

J'ai découvert la PNL et l'hypnose, et les nombreux outils qu'ils contiennent. Je vis maintenant de manière beaucoup plus authentique (la majorité des gens ne sont pas encore au courant de notre histoire, mais je compte bien régler ça bientot. Et plus question d'inventer des mensonges bien ficelés pour justifier l'absence de ma chérie à tel ou tel moment.)
Je m'écoute, mon corp, mes émotions, je dis ce que je pense (tout en étant attentif a ce que ça ne blesse pas les gens), J'essaye de comprendre les vrais enjeux des conflits, qui sont souvent très loin du sujet...

J'ai commencé a suivre des formations pour devenir hypnothérapeute. j'espère pouvoir un jour aider les gens comme vous et moi, comme mon psy m'a aidé :-)

Maintenant, je peux enfin le dire, je suis convaincu qu'on a un bel avenir en tant que "trouple", tant que l'on continuera à prendre soin de nous. J'espère qu'on contribuera à ce que la société se remette en question et nous comprenne. Le polyamour, pour moi, c'est la capacité de 3 personnes à être authentiques, respectueuses et à prendre soin du groupe pour qu'il contribue à l'épanouissement de chacun de ses membres. Et ça mes petits loups, c'est pas donné à tout le monde :-)

Gros bisous à vous, et merci de m'avoir accompagné sur cette route ;)

Voir dans le contexte

Discussion : Je me sens frustré

Profil

Kuoni

le mardi 24 octobre 2017 à 15h25

Je pense qu'une relation ou tu seras frustrée est morte d'avance. Tu le sais, et de toute façon, tu dis toi même que tu ne peux pas résister aux approches d'autres filles. Donc c'est impossible.

Ta copine actuelle n'est manifestement pas heureuse, si elle te flique. elle doit sombrer dans une peur et une parano constante dés que tu n'es pas avec elle.

Complicated
Est-ce ça "se ranger" et grandir ? Garder ses amis proches et consacrer le reste du temps à son couple.

Certainement pas. ça c'est une vie monotone et ennuyeuse. Mais il y a des gens a qui ça convient.
Tout est subjectif, mais en ce qui me concerne : Grandir = s'épanouir.
et "se consacrer à son couple", j'ai beaucoup changé d'avis sur le sujet.
En ce qui me concerne, ton couple n'a d'interet que s'il te rend heureux et s'il te permet de t'épanouir.
Si c'est toi qui fais des concession pour pouvoir vivre un couple, ça n'a pas de sens... sauf si vivre en couple est ton objectif de vie. Et après t'avoir lu, je suis convaincu que non.

Tu as l'air d'être pris en étau dans tes choix, beaucoup de dilemmes amoureux, professionnels...

Je te conseille d'aller voir un psy dans le but de définir tes envies, attentes, objectifs. Personnellement, j'ai rencontré un Thérapeute qui utilise les outils de PNL et hypnose, il m'a énormément aidé.

Maintenant, j'ai plusieurs principes de vie qui marchent bien...
- Toujours faire de mon mieux
- Tenir compte de mes envies, mes besoins, mes limites
- être attentif à ce qui se passe en moi, pour ne pas faire des choix qui paraissent "logiques", mais qui me font du mal.
- Quand j'ai le choix, toujours choisir celui qui augmente mes choix, jamais celui qui m'enferme.

Je sais, ça fait un peu "Yes man", mais au moins, je ne connais plus la banalité.

N'hésite pas si tu as besoin de parler.

---Kuoni---

Message modifié par son auteur il y a un an.

Voir dans le contexte

Discussion : Puisqu'il le faut...

Profil

Kuoni

le samedi 08 juillet 2017 à 11h33

Eh ben... tout va bien depuis. Je ne suis pas sur d'avoir grand chose a raconter...

Pour JD , je ne suis pas sûr que la personne qui se remette en question soit le mono, mais plutôt le lésé.

Je commence tout doucement a penser à la possibilité de rencontrer quelqu'un de mon côté. Non pas que je cherche, mais simplement je me dis : «  pourquoi pas».
Avant, c'était hors de question.
Si ça devait arriver, je serais très curieux de savoir comment ma petite femme polyamoureuse réagirait. Même si la «  logique» voudrait qu'elle l'accepte avec un grand sourire, je suis presque sûr que la réalité serait très différente !

Pour ma petite histoire... plus vraiment de clash depuis, ça se passe bien. Je commence d'ailleurs a me dire que je vais en informer mes parents. Grand progrès.
(Pour rappel : ils habitent a 100m de chez moi, et voient qu il se passe quelque chose, sans poser trop de questions)

Y a pas deux jours, mon petit garçon disait au moment de partir de chez eux :
«  non on va pas à la maison. Maman est pas là, et Sandy non plus !»
=> glups... gros blanc...

Sinon, je me force a exprimer tout ce que je ressens a l'excès. Pour éviter de me taire quand quelque chose ne va pas. C est très efficace.

=> bonheur, merci pour les commentaires. Je comprends la difficulté pour ma femme de ne pas embrasser S devant moi. De se surveiller et modifier son comportement.

Si ils préfèrent finalement se voir exclusivement sans moi, ça ne me pose pas de soucis. Je préfère clairement ça que l'inverse.

Poisson-chocolat :
Je comprends tout a fait. Je faisais du violon, maintenant je gratte la guitare, la basse, le violoncelle pendant des heures et ça m'éclate.
Je me suis inscris à une formation de PNL et d'hypnose..., je découvre des jeux de pc que je n avais pas le temps d'explorer... ^.^

La liberté de se retrouver seul chez soi, ça permet de se rappeler qui on était du haut de nos 20ans, avant de s'imaginer qu'on se résume à son couple.
Je revis en tant qu'individu :D

Voir dans le contexte

Discussion : Toute nouvelle...

Profil

Kuoni

le samedi 08 juillet 2017 à 11h08

Oui j avoue... si elle n est pas au courant, ça me parait surréaliste de te proposer ça. Surtout que vous avez l'air de partir sur une idée de ménage à trois. Pas même sur la simple idée de pouvoir te voir.

T imagines la femme?
«  bon chérie, j ai une maîtresse que je connais depuis des années, qui fait le tour du monde. A la fin elle emménage avec nous. Ça ne te gêne pas?»

Glups... le simple fait d'accepter votre relation serait déjà une grande preuve d ouverture d'esprit.

Pour ma part, j ai essayé l'idée de vivre a trois sous le même toit, avec mes enfants et le lutin de ma femme.

On a vite mis fin a l'expérience.

Comme tu l as dit, tu rentres dans une vie de famille bien ficelée, dont la mère, si elle te tolère, risque fort, vu la situation, de te considérer malgré elle comme une intruse.

Mon point de vue sur ton récit, qui n'engage que moi... c'est que vous fantasmez tous les deux. Vous allez faire du dégât. Les choses fonctionnent à l'envers.
Il aurait du avoir cette conversation avec sa femme avant de l avoir avec toi. Ou alors, et c est ce que je pense, il se dit qu elle acceptera de toutes façons, une foi devant le fait accompli.
Et s'il a peut-être raison sur ce point, elle risque d'accepter par manque de choix et par peur de le perdre. Et a ce moment là, tu auras l'étiquette «  dangereuse» sur le front. Pas une super façon de démarrer une relation.

Ps : si malgré tout vous avancez d une manière ou d une autre dans cette voie, je t encourage a la rencontrer et essayer de tisser une relation d amitié avec elle. Ça n en sera que bénéfique.

Voir dans le contexte

Discussion : Colombie: Un mariage entre trois hommes officiellement reconnu

Profil

Kuoni

le vendredi 16 juin 2017 à 14h36

Bouh, je me suis défoulé, pas pu m'empêcher de poser un gros commentaire :D

Même avant de voir ma vie familiale changer, j'ai jamais pu supporter les demeurés intolérants...

Voir dans le contexte

Discussion : Les vrais besoins du couple libre

Profil

Kuoni

le mercredi 14 juin 2017 à 17h04

Salut salut :)

C est fou. J ai tout lu. On devient gourmand de ces annecdotes.

J ai peut être quelques réflexions à te soumettre...

Tu te demandes si devenir un couple libre ne reglerait pas la situation, a condition qu elle lâche ce gars là.
J ai le sentiment que tu veux ça en te disant : «  ce qui me fait peur n est pas le sexe, c est l'attachement sentimental. Si elle quitte ce gars, ça m est égal qu elle ait des plans cul.»

Comment reagiras tu dans six mois si tu réalises qu elle s attache a un autre gars, le fréquentant de plus en plus souvent? Tu vas négocier l interdiction de le voir? Elle risque de ne pas apprécier.

Je lis beaucoup dans ton discours, des marques de peurs. Peur d etre abandonné, de ne pas etre a la hauteur vis a vis de l autre, qu elle decouvre des choses avec lui qui pimentent son quotidien et la stimule... et la peur, c est l'expression du besoin d etre rassuré.
Je ne vais pas te rassurer, mais oui. Ces peurs sont justifiées. Nous sommes créés de manière à s'attacher aux gens qui nous stimulent.

Cela dit, comme il a été dit précédemment, elle fréquente un gars qui lui procure tout ça depuis un moment, et sa priorité a toujours semblé être de trouver un compromis qui lui permette de vivre ça, tout en te gardant à ses côtés.
Il n a jamais été question de se débarrasser de toi.
Et même si je ne cautionne pas les mensonges, ils avaient pour seul but de te cacher la réalité, car elle savait que tu ne le supporterais pas et que tu voudrais la forcer a «  rompre» avec lui. Et dans ce cas de figure, elle serait coincée entre un gars qu elle aime vraiment fréquenter, et son mari qu il n est pas question de laisser tomber.

Et enfin, point le plus important :
Essayer de la forcer a s éloigner de lui, a lui proposer un autre mode de vie, avec ses règles définies, qui te permette d échapper a ce qui se passe sous forme de cadeau (tu peut avoir des relations), fouiller ses mails, son portable...
Tout ça ne reflète qu une chose pour moi : tu es un maniaque du contrôle, très cher.
Ça n'a rien de péjoratif a mon sens. Tu cherches a te créer un cadre de vie ou tu te sentes en sécurité.

Je pense pouvoir affirmer que j'étais aussi ce genre de personne... alors, d'experience :
Le contrôle, c est une grosse arnaque. Quoi que tu fasses, elle fera ce qu elle voudra. Et lui mettre de la pression ne fera que la pousser vers autre chose, ou elle se sentira zen.

Tenter d avoir le contrôle, c est te créer une illusion de ta vie, dans ton esprit, a laquelle tu t accroches pour te sentir en sécurité.
La preuve. Tu fouilles ses messages, elle te montre tous ses mails. Ça te donne un sentiment de sécurité. Et puis... malgré tout ça, elle le contacte, parce qu il lui manque. Tout simplement.

Je pense que pour régler a la fois ce besoin et ta dépendance affective (c est le meme problème. Elle est pres de toi => tu te sens bien parce que tu sais ce qu elle fait), tu devrais commencer par accepter que... quoi que tu fasses, qu'elles que soient les règles que tu lui imposes, ou la liberté que tu lui offres, ça ne changera jamais rien au fait que si un jour elle veut te quitter, elle le fera. Et si elle veut passer sa vie avec toi, elle le fera.

Accepter le fait que tu n as AUCUN contrôle, et qu'une rupture un jour ou l autre est un scénario qui existe.

La preuve, tu as deja beaucoup essayé de la contrôler. Et ça n a jamais marché. Parce qu au final, c est lui dire : «  je t interdis de faire ce que tu voudrais faire, et je te fais confiance pour ne pas le faire. Parce que j ai pas vraiment le choix. Elle reponds oui, parce qu'elle sait que tu n accepteras rien d autre, en se disant : «  bon ben... je vais etre obligée de lui mentir. Tant qu il ne l apprend pas, il sera heureux».

Le seul contrôle que tu as, c est sur toi même et ce que tu ressens. Et celui la est puissant.

Tu devrais essayer (parce que maintenant que vous êtes ancrés dans le mensonge, ça va être difficile d obtenir d elle la vérité) de savoir comment elle verrait votre vie dans l éventualité ou tu accepterais qu elle continue a le voir.

Quelles regles elle mettrait en place pour respecter les limites de ce qui te derange, definir au calme tes exigeances et tes besoins en terme de temps, d intimité avec elle...
Et ... me semble-t-il, exiger que, si tu acceptes qu elle continue a le voir, ce soit a la condition que sa femme a lui l'accepte aussi. Sans quoi tu seras complice d'un adultère qui fait souffrir une femme exactement comme tu souffres actuellement.
Mais ça, c est mon avis...

Je crois que si tu realises qu elle est avec toi parce qu elle le veut, et que si elle avait voulu te quitter, tu ne serais pas ici, tu pourras te sortir de ta peur constante de l abandon et réfléchir avec la tête sur les épaules, sans psychose.

Quand tu as peur d etre abandonné, tu ilagines ce scenario et tu te passes le film en boucle dans ta tête, ce qui alimente ta peur jusqu a ce que tu craques.

Bonne chance !!!

Voir dans le contexte

Discussion : Puisqu'il le faut...

Profil

Kuoni

le mercredi 14 juin 2017 à 16h24

Ça l est pour moi , oui.

J ai mis, depuis longtemps, pour règle que, les soirs ou je suis avec mon épouse, S n est pas la.

J ai compris rapidement que le ratio : polyamour/enfants/boulot/activités ne laissait que peu de place pour être un couple.

Alors ces moments là, faut pas déconner... je tiens a ce qu ils soient pour moi, et rien que pour moi ! :D

L'hôtel, oui,ça se fait de temps en temps et ça me va très bien.

Il arrive que A aille dormir chez la maman de S. (Famille monoparentale, père absent)

Mais c est occasionnel. Et je pense qu ils vont essayer de le faire plus souvent, maintenant que les règles sont en place (et respectées :) )

Pour ma femme... bah bizarrement, depuis hier , elle est adorable. J'imagine qu'ils en ont parlé, et que le declic s est fait chez elle.

Je ne compte pas poser de questions, mais a priori, je retrouve ma zen attitude légendaire. La vie est belle. :P

Voir dans le contexte

Discussion : Puisqu'il le faut...

Profil

Kuoni

le dimanche 11 juin 2017 à 23h02

Et pour le «  comment», en discutant. Calmement. Posément. J ai juste expliqué les faits. L avantage quand on dit ce qu on ressent, c est qu il n est pas nécessaire d argumenter.

Je n ai jamais eu droit a autant d agressivité et de mépris de la part de mon épouse.

Mais l'avantage , c est que ça ne m atteint pas vraiment. Je suis étonnamment serein. Ça fait vraiment du bien :)

Voir dans le contexte

Discussion : Puisqu'il le faut...

Profil

Kuoni

le dimanche 11 juin 2017 à 22h59

Exactement, ce que j ai posé :
1) ils arrêtent de s'embrasser, se caliner etc a côté de moi si ce n est pas un soir qui leur est réservé.
Dans ce cas de figure, on est a trois, et des amis.

2) pas de sexe entre eux si je suis sous le même toit. Peu importe le nombre de portes closes entre nous.

3) Si je ne suis pas là, ce qu ils font ne me regardent pas.

4) si S dort chez nous parce que c est leur soir, je prends le lit, ils prennent le canapé.

Autrement dit, s ils veulent faire l amour :
- soit je suis absent
- soit ils sont absents.

Alors j ai eu droit bien sur à :
- «  oui, donc en gros, on a aucun endroit ou aller, mais ici on ne peut pas tant que tu es la, c est a dire «  souvent».
- «  c est ça. Mais de toutes façons, c est une situation temporaire vu qu il compte prendre un appart.»
- «  temporaire peut être, mais ça peut être long quand même...»
- «  effectivement... jusqu ici, je prenais sur moi en me basant sur ce côté temporaire. Je ne fais que vous transmettre le fardeau de l attente.»

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion