Polyamour.info

atthis.pachamama

atthis.pachamama

(Belgique)

Participation aux discussions

Discussion : Polyamour et/ou libertinage ?

Profil

atthis.pachamama

le mercredi 16 octobre 2013 à 02h24

Avant tout je pense que les mots polyamour et libertinage sont là pour essayer de décrire des sentiments, des comportements, des habitudes mais pas des gens. On est ce qu'on est, plus ou moins polyamoureux, plus ou moins libertin.
"Bouddah n'est pas Bouddah, c'est pour ça que je l'appelle Bouddah." Les étiquettes ne sont que des étiquettes et elles ne sont que véritablement utiles qu'à partir du moment où on n'oublie pas qu'elles ne sont que ça.
Ceci dit : je me sens correspondre beaucoup au polyamour et s'il m'est arrivé d'avoir une aventure plus de l'ordre du libertinage (puisque pas de sentiment amoureux) elle est s'avérée assez catastrophique puisque l'autre n'était pas sur la même longueur d'onde.
Conclusion, je rejoins bodhicitta8 : la communication c'est la clef ! après les règles c'est pour les jeux de société !
Ce qui est dommage avec les catégories c'est que celui qui se dit libertin va se culpabiliser le jour où il ressentira des sentiments dans une relation et celui qui se dit polyamoureux se culpabilisera s'il n'en ressent pas. Alors qu'au final on n'est que ce qu'on est et c'est déjà pas mal.

Pour répondre à la question de ce que pense un polyamoureux sur le libertinage : mon humble témoignage est que tant que ça rend profondément heureux, c'est forcément un bonne chose.
Après pour ce qui est de la confusion entre polyamour et libertinage, ce qui est surtout usant quand on parle de nos sentiments et qu'on nous croit libertin, c'est surtout de ne pas être compris plus que parce que le libertinage serait "pas bien".

Voir dans le contexte

Discussion : "Tu finiras seule, sans enfant, avec un boulot nul, dans ton appartement en location". Eloge de l'espoir par mes amis monogames heureux...

Profil

atthis.pachamama

le mercredi 16 octobre 2013 à 01h42

Pour répondre au titre : si tu suis ce que tu ressens, tu risques surtout de finir heureuse !

Voir dans le contexte

Discussion : "Tu finiras seule, sans enfant, avec un boulot nul, dans ton appartement en location". Eloge de l'espoir par mes amis monogames heureux...

Profil

atthis.pachamama

le mercredi 16 octobre 2013 à 01h41

RobotEtourdi
Le premier tuyau qui me vient à l'esprit en te lisant est de rappeler que ton ami n'est pas ton sauveur. Il ne l'est pas plus que ton ex-mari, que ton copain actuel, que ton entourage aux opinions tranchées ou que les membres de ce forum.

Je suis bien d'accord avec RobotEtourdi. Quand on est perdu on a tendance à chercher celui, ceux qui vont nous en sortir mais finalement la seule personne qui peut nous aider profondément c'est nous-même.
Notomys, on lis dans ton récit que tu es quelqu'un de vivant, très sensible et avec une grande force (même si tu ne sais pas la contrôler). Tes pulsions, qui te semblent hors normes et partir dans tout les sens, sont à mon sens quelque chose de très positif tout simplement parce que tu les ressents.
Alors que des connaissances te renvoient l'image de quelqu'un qui se perd, tu sais peut-être plus qu'eux ce que tu veux car tu as accès à tes émotions. Tu peux transformer ça en atout, en force.
Je pense que la seule chose qui te manque c'est d'accepter que tu es une bonne personne (et je ne vois rien dans ton récit qui pourrait faire penser le contraire). Tes sentiments sont bons tout simplement parce qu'ils sont les tiens.

Je t'envoie plein de chaudoudoux.

Atthis

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour et plaisirs associés

Profil

atthis.pachamama

le vendredi 11 octobre 2013 à 20h33

regis13 je me demande si ta question/ton sujet ne se fait pas un peu malmener à cause de son caractère généralisant et finalement tu n'as pas vraiment réponse à ta question.
J'ai une proposition à te faire, et si tu reposais ta question comme ceci :
"A votre avis quelles sont les raisons qui font que dans certains cas une femme atteigne plus de plaisir avec son amoureux / amant alors qu'elle en a moins avec son amoureux / mari ? Et inversement pour un homme ?"

Moi j'avais répondu ceci déjà :
J'aurais tendance à penser que la raison serait le secret, l'interdit, l'effet d'excitation/amoureux d'une relation qui débute et éventuellement le côté aventureux et intrépide d'un amoureux qui n'aurait jamais eu la place d'officiel justement pour cette raison.

Peut-être a-t-on quelques "psychologues" qui pourrait te donner une meilleure réponse ?
Merci à gcd68 et Dom qui ont déjà donné leurs idées.

Voir dans le contexte

Discussion : Des ressources sur le polyamour...

Profil

atthis.pachamama

le vendredi 11 octobre 2013 à 14h24

pour répondre à gcd68, oui c'est sûr il y a ce côté là que pour être bien quand on fait l'amour ça aide d'accepter le côté "sale" des sécrétions en tout genre et par tout les orifices :-) et même de s'en réjouir.

Ce que je me demandais c'est s'il n'a pas voulu dire autre chose. Autre chose du genre que faire l'amour n'a pas qu'une dimension "magique" ou "spirituelle" mais que ça peut aussi être "sale" dans le sens de pervers. Je pensais plus à quelque chose de l'ordre du pulsionnel, du ressentit dans le mot "sale".
J'ai eu une relation avec une personne qui sacralisait énormément le moment de l'amour. Du coup c'était même pesant, étouffant car ça ne laissait pas la place aux perversions en tout genre (dans ce cas ça allait même au point de considérer le désir comme une perversion).

conclusion de l'interprétation : le sexe c'est aussi pipi/caca/sécrétion et c'est aussi pervers et c'est ça qui est bien (+)

Voir dans le contexte

Discussion : Des ressources sur le polyamour...

Profil

atthis.pachamama

le vendredi 11 octobre 2013 à 14h08

LittleJohn
=> "Savages" de Oliver Stone

En fait j'entendais par trouple : trois personnes avec trois liens amoureux et sexuels
Définition peut être abusive de trouple. Je n'ai pas encore l'habitude du jargon poly :-)

En tout cas il me semble que "Vicky, Christina, Barcelona" est le seul film où il y a autant de lien amoureux ET sexuel que de personne (avec plus que deux évidemment).

Dans "savages" c'est vrai qu'il y a un réel lien "amoureux" entre les deux garçons, en tout cas quelque chose de très fort et qui prime même sur la relation avec la fille. Mais ce n'est pas réalisé sexuellement.
Dans "un garçon, une fille, trois possibilités", la troisième possibilité n'est qu'évoquée si je me rappelle bien, les deux garçons ne font pas l'amour. Ils sont bien à trois mais bon sans que les garçons ne se touchent, ça compte pas :-)

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour et plaisirs associés

Profil

atthis.pachamama

le vendredi 11 octobre 2013 à 02h55

Je voulais rajouter aussi que dans les valseuses à mon avis le fait qu'elle atteigne l'orgasme avec cet homme de passage ça n'a rien à voir avec le fait que ce n'est pas l'officiel. Selon mon analyse bien sûr, j'attends la critique.
Il me semble que de toute façon ses deux hommes ne sont pas des officiels et celui de passage n'est pas vraiment un amant mais un hôte dont ses hommes lui demandent de "l'accueillir comme il se doit".
Et pour une fois elle ne se fait pas "passer dessus", elle se retrouve face à un homme fragile, il a besoin d'elle, qui lui laisse la place, lui laisse mener la danse. Il y a une dimension d'apprentissage qui s'ajoute puisque c'est sa première fois. Ce cocktail abaisse ses défenses (construite à force de s'être faite "passer dessus") et lui permet de découvrir l'orgasme.

L'effet valseuse c'est l'effet dépucelage plutôt non ? :-) <3

Analyse perso et sur l'instant ...

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour et plaisirs associés

Profil

atthis.pachamama

le vendredi 11 octobre 2013 à 02h33

J'aurais tendance à penser que la raison serait le secret, l'interdit, l'effet d'excitation/amoureux d'une relation qui débute et éventuellement le côté aventureux et intrépide d'un amoureux qui n'aurait jamais eu la place d'officiel justement pour cette raison.

Pour répondre sur une expérience personnelle plutôt que sur des considérations plus ou moins fumeuses. Ma seule expérience "d'adultère" (je vis des relations polyamoureuses mais pour ce coup là j'ai menti, caché cette relation) a été totalement infructueuse au niveau orgasmique.
C'est un peu maigre pour t'aider mais je n'ai que ça à offrir :-)

Atthis

Voir dans le contexte

Discussion : Des ressources sur le polyamour...

Profil

atthis.pachamama

le vendredi 11 octobre 2013 à 02h01

Il vous manque un chef-d'oeuvre dans les films !
"Vicky, Christina, Barcelona" de Woody Allen

l'unique trouple du cinéma ?

Juste pour le fun, quelques citations de Woody Allen :
- "Le sexe entre deux personnes, c'est beau. Entre cinq personnes, c'est fantastique..."
- "Le sexe entre un homme et une femme, ça peut être absolument merveilleux - à condition que l'homme et la femme te conviennent bien"
- "Est-ce que le sexe est sale ? Seulement quand il est bien fait"
(Je ne comprends pas très bien cette dernière citation mais je l'adore)

Voir dans le contexte

Discussion : Du polyamour à un couple ayant fait un projet de vie.

Profil

atthis.pachamama

le jeudi 10 octobre 2013 à 22h45

Geraldin-e
Même sans être géniteur-rices (en fait, les géniteurs n'étaient pas connus, du fait des relations non exclusives), on arrivait plutôt bien à être parents. Personnellement, ça ne m'avait pas posé de problèmes.

Question d'une curieuse : est-ce que tu te sens encore concerné par les enfants que tu as participé à élever dans cette communauté ?

Voir dans le contexte

Discussion : [Texte] De l'origine du monde...puissance féminine

Profil

atthis.pachamama

le mercredi 09 octobre 2013 à 03h13

Superbe !

J'ai fait circuler !

Merci !

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Faire l'amour à A en pensant à B?

Profil

atthis.pachamama

le mercredi 09 octobre 2013 à 03h00

Comme je suis nouvelle sur ce forum, je fouine dans les anciennes conversations et j'avais envie de répondre à celle-ci.

A mes yeux il y a deux choses très importantes à distinguer dans la situation de "faire l'amour à A en pensant à B" et j'ai l'impression qu'elle se distingue par "l'instant présent" :

1) Je ne suis pas dans l'instant présent et je me mets à penser à B parce que je ne suis pas vraiment bien avec A ou je pense à B parce que je rêvasse autant qu'il m'arrive de penser à mon boulot à ce moment là.
Je ne me culpabilise pas pour ces pensées mais il est bon que je me demande ce qui ne va pas.

2) Je suis dans l'instant présent, j'aime A de tout mon coeur et cet amour s'étend. Il s'étend à B qui n'est pas là physiquement (et même à C, D, ... Z) et souvent jusqu'à ce sentiment que j'appelle Pachamama (une sorte d'amour universel). A ce moment là A n'est absolument pas exclu, bien au contraire. C'est vrai qu'à ce moment là je "sens" B plus que je ne "pense" à lui.

Je racontais à une amie comment s'était passé un moment d'amour avec l'un de mes amoureux et je lui racontais que juste après l'orgasme, les yeux brillants, amoureux et émerveillé il m'a dit "j'avais la sensation de Y était là". La réaction de mon amie a été étonnante pour moi, je ne m'y attendait pas, elle m'a dit "quoi ?? le salaud !" alors que pour moi c'était le plus beau des compliments car je l'ai interprêté (à raison d'après ce que j'ai pu discuter avec lui) comme le fait qu'il se soit sentit si bien que son amour s'était étendu au delà de nous deux.

Evidemment j'ai aussi moi-même été dans le cas numéro 1, décrit plus haut, et j'ai aussi remarqué souvent mes amoureux-ses ailleurs pensant à quelqu'un d'autre et je ne me sentais pas bien parce que l'autre n'était là avec moi.
J'avais surtout envie de témoigner pour dire que penser à quelqu'un d'autre pendant l'amour c'est pas seulement quelque chose de l'ordre du grave/tolérable mais ça peut aussi être quelque chose de méga super génialissimme !

Atthis

ps : mes catégories ne sont qu'une pale représentation de mes resentits et je n'en fait en rien une règle générale.

Voir dans le contexte

Discussion : Françoise Simpère à la radio ce jeudi 3 octobre 2013 avant 11h sur France Inter

Profil

atthis.pachamama

le mardi 08 octobre 2013 à 15h22

Merci l'archiviste ! :-)

Voir dans le contexte

Discussion : Le Pauvre mari victime de la perversion sexuelle d'un prédateur

Profil

atthis.pachamama

le mardi 08 octobre 2013 à 15h19

C'est assez fou comme on est imprégné par les schémas sociaux.
Même moi qui ai une vie totalement en dehors de tout schéma social, je me surprend souvent quand je vois des gens à évaluer la place de chacun. Par exemple je vois des personnes avec des enfants, je vais automatiquement identifier le papa, la maman et puis c'est qui cet homme là ? proche de la maman et des enfants ? ah oui c'est forcément l'oncle. C'est inconscient et automatique.
Quand je m'en rend compte j'essaye de faire tabula rasa de toutes ces idées préconçues et d'arriver vers eux avec un regard totalement neuf.

En tout cas lire et échanger sur ce forum va certainement m'aider à ne plus récidiver dans ce travers inconscient et automatique de classification.

Merci pour vos témoignages.

Atthis

Voir dans le contexte

Discussion : Du polyamour à un couple ayant fait un projet de vie.

Profil

atthis.pachamama

le mardi 08 octobre 2013 à 03h38

Pour répondre à la question de base d'Amande :

Amande
J'aimerais savoir si certains d'entre vous , seuls et polyamoureux au départ , sont arrivés à former un couple , fondant une famille (enfants , maison ...) et restant toujours polyamoureux.

Pour ma part, j'ai intégré une communauté à l'adolescence et j'ai toujours vécu mes relations de façon polyamoureuse. Je vis toujours en communauté à l'heure actuelle. Je me suis toujours représentée avoir des enfants en vivant en communauté. Je ne me représente pas du tout avoir des enfants seule ou encore moins en couple.
Actuellement je n'utilise pas de contraception avec un seul homme (j'ai trois relations masculines réalisées sexuellement) mais nous ne formons absolument pas un couple et cet enfant sera élevé par la communauté qui se sent concernée dans son ensemble. Après je sais qu'une communauté n'est pas forcément éternelle et pour cette raison j'ai l'engagement "quoi-qu'il-arrive" du futur père et de ma plus proche compagne. D'ailleurs si on m'obligeait à faire une hiérarchie, je dirais qu'elle est plus importante pour moi dans ce "projet de vie" d'avoir un/des enfant(s) que le futur père (qui a totalement sa place aussi).

Amande
Si inconsciemment , l'homme cherche une femme fidèle et la femme un homme lui apportant la sécurité , ils ne chercheront pas un compagnon , une compagne polyamoureuse pour concrétiser un projet de vie.

Je ne crois pas que notre inconscient cherche pour un homme une femme fidèle et pour une femme un homme lui apportant la sécurité.
Je pense que si l'homme cherche la femme fidèle c'est parce que nous fonctionnons sur un système de patriarcat et donc pour assurer sa position dans la société il se doit de s'assurer que ses enfants sont bien ses enfants biologiques.
Et pour la femme il est évident, et cela semble naturel, qu'elle cherche la sécurité pour élever ses enfants mais je ne crois pas qu'elle doive obligatoirement le trouver chez le "géniteur". Dans la plupart des sociétés matriarcales, les femmes ont la sécurité apportée par leur famille étendue maternelle dans laquelle elles restent vivre et élèvent les enfants et elles ne savent pas de quel homme ils sont et cela ne leur pose aucun problème.

Tout ça pour dire que je ne pense pas qu'il soit inscrit si profondément que ça les shémas de la femme fidèle et l'homme-sécurité et qu'on peut déjouer le phénomène en comprenant nos réels besoins.
Après on vit dans une société patriarcale (malheureusement ou pas) et on ne peut pas ne pas le prendre en compte mais il est possible de prendre de la distance avec certain shéma pour retrouver ce dont on a chacun vraiment besoin.

Dans mon cas le futur père désire être sûr que c'est lui le père donc je m'engage à utiliser des moyens de contraception avec les autres et ça nous convient à tous. Et pour moi la sécurité que je cherche m'est offerte par la communauté et dans ce cas ma façon de vivre les relations, c'est à dire de façon polyamoureuse, renforce consédérablement mon sentiment de sécurité.

J'espère que mon témoignage aura pû t'apporter quelque chose ...

Atthis

Voir dans le contexte

Discussion : Ma femme est poly amoureuse

Profil

atthis.pachamama

le lundi 07 octobre 2013 à 17h39

Merci Kaori69 de tenir au courant de cette heureuse avancée !

Vive l'amour ! <3

Atthis

Voir dans le contexte

Discussion : Françoise Simpère à la radio ce jeudi 3 octobre 2013 avant 11h sur France Inter

Profil

atthis.pachamama

le samedi 05 octobre 2013 à 01h23

sauf que personne n’enverrait ses enfants chez des polys !! beurk ils font des sales choses ces gens là, des part**** et tout. Ils n'ont aucun respect de la sacro-sainte Famille.

Sérieusement, on peut encore trouver des personnes ouvertes à l'idée que des adultes poly vivent ensemble mais quand il s'agit d'élever des enfants, il n'y a plus personne.

Je m'égare, on est plus dans le sujet là :-/

Atthis

Voir dans le contexte

Discussion : Comment me "détacher" sexuellement d'une relation amicale?

Profil

atthis.pachamama

le samedi 05 octobre 2013 à 01h14

Geraldin-e
ça devrait bien se passer au final.

Oui je n'en doute pas :-)
Je te remercie de tes encouragements !

Atthis

Voir dans le contexte

Discussion : Ma femme est poly amoureuse

Profil

atthis.pachamama

le samedi 05 octobre 2013 à 01h12

Merci pour ton témoignage Kaori69

Kaori69
je me suis senti délaisser alors que notre couple devait être prioritaire

LuLutine
C'était un accord explicite entre vous ?

Je pense aussi que c'est une question très intéressante. Je vois de plus en plus que dans l'amour il n'y a pas de règles, seulement des sentiments. Si vous n'en aviez pas parlé explicitement, elle a du ne pas de sentir devoir agir d'une certaine manière. Par contre tes sentiments eux sont importants et le meilleur conseil alors est toujours de parler, parler, parler.

C'est très beau de voir le respect que tu portes à ta femme.

Tu précises que ta femme est poly et toi n'as-tu pas de pulsions pour d'autres femmes (ou hommes) que ta femme ?
Peut-être que vivre toi aussi d'autre(s) relation(s) pourraient t'aider à différents niveaux. Ce n'est même pas un conseil mais te poser la question peut peut-être t'aider.

Atthis

Voir dans le contexte

Discussion : Comment me "détacher" sexuellement d'une relation amicale?

Profil

atthis.pachamama

le jeudi 03 octobre 2013 à 23h46

De toute façon la frontière entre amitié et amour elle n'est jamais bien clair. Il y a eu quelque chose de vraiment très fort à un moment donné après est-ce que le terme "tomber amoureuse" est approprié, j'en sais rien.

MetaZet tu crois que ça peut m'aider à comprendre quelque chose ou tu t'étonnes juste ?

Atthis

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion