Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Faire l'amour à A en pensant à B?

#
Profil

Gin

le dimanche 17 octobre 2010 à 17h08

c'est beau la poésie, j'ai bien fait de lire ce vieux fil...

...du coup je le remonte, et j'y mets ma pierre...

alors : "faire l'amour à A en pensant à B"

comme Eric, je serais tentée de dire que c'est du gâchis...

du gâchis d'instant présent !

ça ne m'est en fait jamais arrivé...

quand je suis avec A je suis connectée avec A...... je suis très très primaire je sais.

si je veux penser à B j'attends d'être seule, ou d'être avec B.

si je m'emmerde avec A je ne pense pas à B pour oublier que je suis en train de m'emmerder...

si A ou B pensent à une grande blonde ou à la tarte au citron de Tatie Maryse quand ils sont avec moi, je respecte leur fantasme, mais je préfère ne pas le savoir, et jamais aucun A ou B n'a osé me le dire, ouf !

#
Profil

ladymarlene

le mardi 22 mars 2011 à 00h03

Penser à un autre pendant l'amour est une forme de tromperie !!!!

Mince chéri, je te trompe avec Colin Farrel! Mais aussi avec Colin Firth, Javier Bardem.....

Comment on fait ? j'en ai des amants !
En fait, c'est pas vrai, hein mais c'est en gros pour dire que si ton mec pense à Eva Mendes, il te trompe avec Eva Mendes.... Je pense qu'il serait ravi.....
Perso, je pense tout le temps à l'autre quand il me fait l'amour car comme Rosie, c'est la seule façon de faire l'amour avec lui puisque ce triple crétin ne se décide pas à faire le premier pas et la triple crétine que je suis ne se décide pas à le faire pour lui !
Lady Marlene et sa situation coincée, épisode 2.....

#

(compte clôturé)

le mardi 22 mars 2011 à 00h11

Mais, en quoi c'est différent d'avoir des fantasmes de viol, ce qu'on est plutôt en train de cautionner / dédouaner sur une autre fil?

#
Profil

ladymarlene

le lundi 28 mars 2011 à 00h25

Ben ça l'est pas, on est bien d'accord.

#

nuivo (invité)

le vendredi 01 février 2013 à 11h00

c'est courant ça d'appler son amant ou a maitresse en faisant l amour avec son mari ou s a femme
perso j'adore quand ma femme jouit ds mes bras en prononçant le nom de son amant regulie, c'st ters excitant

#

(compte clôturé)

le vendredi 01 février 2013 à 12h15

Je préfère faire l'amour avec A et B en même temps !

#
Profil

Cendre

le vendredi 01 février 2013 à 13h10

Je suis bien contente de cette discussion remontée.

La première fois que j'ai fait l'amour à mon amant (B), j'ai été toute surprise de penser à mon mari (A), de l'intégrer à mon plaisir.
J'en ai discuté peu après avec B. Zéro culpabilité, juste, j'avais envie de lui dire. Il m'a dit que c'était pareil pour lui.
Alors, j'ai envisagé l'amour comme un tout. Un ensemble où il y avait deux amours, celui pour A (7 ans d'âge), et celui pour B (3 mois), et qu'il n'étaient pas si disjoints que cela, qu'il avaient des connexions. Un amour général qui avait au moins doublé depuis que je connaissais B...
B m'a juste recommandé de ne pas prononcer son nom quand je serais avec A. En fait, c'est pas mon style de donner les prénoms durant les phases de plaisir, heureusement, car je serais incapable d'avoir un quelconque contrôle dessus.

Depuis, je fais plus trop gaffe.
Je pense souvent à B quand je suis avec A, juste parce que je vis avec A et que j'aime B aussi. Des fois ces pensées viennent avant l'amour, ou après, rarement pendant mais ça arrive. Dans ce cas, j'intègre la pensée comme composante de mon identité. Elle reste pas longtemps, parce que en effet, l'intensité de l'instant présent reprend vite le dessus.

L'autre danger de ce type de pensée, au delà de la culpabilité, c'est le risque de comparaison.
Et là dessus aussi, l'expérience m'a rendue sereine vis à vis de cette angoisse latente. Je ne les aime pas pareil, je ne fais pas l'amour pareil avec l'un ou avec l'autre, même mon rapport au corps et à ma sexualité change. Et ce n'est pas comparable, en aucune sorte.
Comme si le plaisir partagé pouvait se mesurer !

Par contre, faire l'amour aux deux en même temps, j'en ai nourri un peu le fantasme, mais je doute de le réaliser un jour. Sans compter que je ne suis même pas sure de pouvoir refaire un jour l'amour à B, je serais bien empêtrée pour me construire une troisième sexualité, qui serait ni celle que j'ai habituellement avec A, ni celle que j'ai commencé à élaborer avec B, mais un tout nouveau rapport au corps, au partage, à l’exhibition, etc...

C'est suffisamment compliqué dans ma tête comme ça, j'ai pas tant envie de me retrouver de nouveau dans l'état de mes premières expériences sexuelles, avec le doute et l'angoisse qui vont avec (comme j'ai été, est-ce que j'ai bien fait, est-ce que j'aurais du ..., etc...)

#
Profil

atthis.pachamama

le mercredi 09 octobre 2013 à 03h00

Comme je suis nouvelle sur ce forum, je fouine dans les anciennes conversations et j'avais envie de répondre à celle-ci.

A mes yeux il y a deux choses très importantes à distinguer dans la situation de "faire l'amour à A en pensant à B" et j'ai l'impression qu'elle se distingue par "l'instant présent" :

1) Je ne suis pas dans l'instant présent et je me mets à penser à B parce que je ne suis pas vraiment bien avec A ou je pense à B parce que je rêvasse autant qu'il m'arrive de penser à mon boulot à ce moment là.
Je ne me culpabilise pas pour ces pensées mais il est bon que je me demande ce qui ne va pas.

2) Je suis dans l'instant présent, j'aime A de tout mon coeur et cet amour s'étend. Il s'étend à B qui n'est pas là physiquement (et même à C, D, ... Z) et souvent jusqu'à ce sentiment que j'appelle Pachamama (une sorte d'amour universel). A ce moment là A n'est absolument pas exclu, bien au contraire. C'est vrai qu'à ce moment là je "sens" B plus que je ne "pense" à lui.

Je racontais à une amie comment s'était passé un moment d'amour avec l'un de mes amoureux et je lui racontais que juste après l'orgasme, les yeux brillants, amoureux et émerveillé il m'a dit "j'avais la sensation de Y était là". La réaction de mon amie a été étonnante pour moi, je ne m'y attendait pas, elle m'a dit "quoi ?? le salaud !" alors que pour moi c'était le plus beau des compliments car je l'ai interprêté (à raison d'après ce que j'ai pu discuter avec lui) comme le fait qu'il se soit sentit si bien que son amour s'était étendu au delà de nous deux.

Evidemment j'ai aussi moi-même été dans le cas numéro 1, décrit plus haut, et j'ai aussi remarqué souvent mes amoureux-ses ailleurs pensant à quelqu'un d'autre et je ne me sentais pas bien parce que l'autre n'était là avec moi.
J'avais surtout envie de témoigner pour dire que penser à quelqu'un d'autre pendant l'amour c'est pas seulement quelque chose de l'ordre du grave/tolérable mais ça peut aussi être quelque chose de méga super génialissimme !

Atthis

ps : mes catégories ne sont qu'une pale représentation de mes resentits et je n'en fait en rien une règle générale.

#

Papillon33 (invité)

le mercredi 16 mars 2016 à 22h45

Salut à tous. Quand je désire un autre homme je peux en parler à mon chéri, cela l'excite, et il me demande même de lui raconter mes fantasmes avec cet autre. Il est même arrivé que je lui montre l'homme en question, et qu'il m'imagine avec lui, et cela lui donne envie de moi encore plus. Mon chéri et moi pouvons avoir des aventures. Pour l'instant je ne suis jamais allée jusqu'au bout, je n'ai jamais fait l'amour à un autre. Lui oui, et ça ne me dérange pas, moi aussi ça m'excite. ll m'a même raconté. On ne s'appartient pas mais qu'est ce qu'on s'aime! Plus on se sent libres et plus nous nous aimons!! C'est formidable. Nous sommes en chemin, et avons encore plein de choses à vivre.. Non ce n'est pas grave de penser à un autre. Ici je ne parle pas de Poly amour, (je ne comprends pas encore bien en quoi cela consiste, je vais me renseigner..)

#
Profil

LYN

le mercredi 30 mars 2016 à 20h56

C'est intéressant cette conversation, je me rends compte que j'ai encore bien du chemin à faire et bien des choses à déconstruire :-)

Pour le moment, je me suis toujours interdit de penser à B en faisant l'amour à A. J'ai essayé de garder les deux bien compartimentés afin que l'un n'empiète pas sur le temps passé avec l'autre, même en pensée. Je me serais sentie coupable, comme si je trompais A. Alors que penser à une tierce personne pour qui je n'aurais pas de sentiments ne me perturbe pas plus que ça.

Maintenant que je vous ai lu.e.s, je vais y réfléchir. B n'est plus là mais ça pourra servir pour une autre fois :P

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion