Polyamour.info

swanndecoachella

swanndecoachella

(France)

Participation aux discussions

Discussion : Bonjour, confrontée au polyamour, je cherche mes marques

Profil

swanndecoachella

le mardi 04 octobre 2016 à 00h09

Un autre soir, si tu veux bien, elle est un peu longue. Par contre, je me dis que pour juguler les angoisses, j'ai surtout besoin de conseils concrets. Comment faire quand l'angoisse est là, pas elle est là parce que tu as réagi comme ça et comme ça ?

Voir dans le contexte

Discussion : Bonjour, confrontée au polyamour, je cherche mes marques

Profil

swanndecoachella

le lundi 03 octobre 2016 à 21h57

Je reconnais que oui, il y a une sensation à la fois d'un vécu "manqué" et évidemment d'inachevé (concernant la partie en gras). Après, on n'est pas l'autre. Je prend un exemple. A cette époque, je travaillais en CDD et interim. J'avais fait la connaissance d'un homme que je revoyais en qualité de collègue de travail et j'aimais ce lent rapprochement. Un jour, je suis de nouveau sollicitée pour aller sur ce site. Je me réjouis, on va pouvoir à nouveau partager. Premier jour, il n'est pas là. Deuxième jour idem... puis j'ose demandé s'il est en vacances ou malade. Et là on me répond qu'il a pété un câble, s'est engueuler avec la directrice et démissionné. Wahoo ! J'avoue avoir pris cette annonce comme un mur que je percute à grande vitesse. Il ne se passe pas une semaine sans que je ne pense au moins une fois à lui. Je me dis que s'il a prit cette décision, c'est que c'était bien pour lui (il semblait en effet pas bien dans ses baskets d'employé et je confirme travaillait sous la coupe d'un grrrr) et qu'il a choisi suivant son bonheur.

Je ne considère pas qu'autrui est moins heureux sans moi, personne n'est indispensable. Depuis, cet homme a du évoluer, avancer et aura fait de nouvelles rencontres.Je ne suis pas triste ou meurtri, je me dis qu'il est certainement heureux et que moi, je me dois de l'être sans lui. Et puis, qui sait, un jour peut être nos chemins se croiseront de nouveau :-D . Laissons la vie faire son office.

C'est le genre de raisonnements que mon ex tenait… De plus, ça me rappelle ce qui m'est arrivé : amoureuse d'un homme avec qui je travaillais, il a disparu du jour au lendemain. Je suis sûre qu'il est heureux sans moi, mais ça ne me console pas de l'avoir perdu. Et soyons honnêtes : les chemins se recroisent rarement…

Voir dans le contexte

Discussion : Bonjour, confrontée au polyamour, je cherche mes marques

Profil

swanndecoachella

le lundi 03 octobre 2016 à 21h53

Si je peux me permettre, ça ne m'aide pas DU TOUT quand on me dit "tu pars du principe que ça se passera mal," ou encore (pire que tout,) "tu te fais du mal toute seule." Désolée, mais je refuse de déresponsabiliser mon compagnon, j'ai trop d'estime pour lui. Oui, je pars du principe que ça se passera mal parce que je connais mes ressentis et désolée, mais je ne me fais pas du mal toute seule. Je suis responsable de mes ressentis et lui de son comportement. La réciproque est d'ailleurs totalement vraie.

Voir dans le contexte

Discussion : Bonjour, confrontée au polyamour, je cherche mes marques

Profil

swanndecoachella

le lundi 03 octobre 2016 à 21h50

Moi aussi je refus de partager au final. Ca ne veut pas dire que je refuse qu'il ait d'autres relations, ça signifie que c'est SON problème et que je refuse que ça m'impacte moi et notre relation à tous les 2.
Ca parait probablement intolérant et radical mais j'ai trop subi un ex mari carriériste pour accepter à nouveau que ma vie en général et ma vie amoureuse en particulier puisse être malmenée, dirigée par les choix de l'autre.

Ca ne m'empêche pas d'être capable d'empathie, de compréhension et de souplesse mais sur la durée, chacun prend ses responsabilités et assume ses choix.

Décidément, nous sommes très proches dans nos ressentis, Minora !

Voir dans le contexte

Discussion : Bonjour, confrontée au polyamour, je cherche mes marques

Profil

swanndecoachella

le lundi 03 octobre 2016 à 21h49

Moi aussi je refus de partager au final. Ca ne veut pas dire que je refuse qu'il ait d'autres relations, ça signifie que c'est SON problème et que je refuse que ça m'impacte moi et notre relation à tous les 2.
Ca parait probablement intolérant et radical mais j'ai trop subi un ex mari carriériste pour accepter à nouveau que ma vie en général et ma vie amoureuse en particulier puisse être malmenée, dirigée par les choix de l'autre.

Ca ne m'empêche pas d'être capable d'empathie, de compréhension et de souplesse mais sur la durée, chacun prend ses responsabilités et assume ses choix.

Décidément, nous sommes très proches dans nos ressentis, Minora !

Voir dans le contexte

Discussion : Bonjour, confrontée au polyamour, je cherche mes marques

Profil

swanndecoachella

le dimanche 02 octobre 2016 à 12h05

bonheur
Pour ma part, je différencie l'amour qui est ancré en moi et le lien, la relation. Je peux aimer une personne sans créer une relation et continuer à aimer alors que le lien est rompu.

Certes mais la relation est quand même rompue !

Voir dans le contexte

Discussion : Comment faites vous pour rencontrer des polyamoureuses

Profil

swanndecoachella

le dimanche 02 octobre 2016 à 12h03

Si tu t'ennuies par moments je te conseille de trouver à t'occuper tout seul, de plus si t'es un rapide, ton cerveau il marche sans assistance. Et quand on est bien avec soi même, on est bien avec les autres.

Par contre je ne suis pas polyamoureuse pour compléter les manques dans chaque relations!!! :-/ Mes amours sont tous entiers et parfaits et franchement il ne me manque rien. Mais c'est pas pour autant que je ne peux pas en vivre d'autres, différents .

Etant zèbre, je confirme qu'on s'ennuie rarement avec un cerveau en ébulition. J'ajoute que je trouve ça limite insultant de dire "je 'm'ennuie avec ma relation primaire." Je peux dire beaucoup de choses de mon mari mais pas que je m'ennuie avec lui. Le polyamour, c'est pas le remède miracle à l'ennui dans le couple et pas non plus un prétexte pour trouver des plans à trois. J'ajoute que les licornes sont parfois bien décevantes.

Voir dans le contexte

Discussion : Bonjour, confrontée au polyamour, je cherche mes marques

Profil

swanndecoachella

le samedi 01 octobre 2016 à 09h55

ujourd'hui, j'aimerais avoir plus confiance en moi, pour accepter mes sentiments, sans contrepartie (pas je t'aime si tu m'aimes). Pour accepter de pouvoir souffrir si mes besoins ne sont un jour plus comblés comme avant. Et surtout pour prendre ce que la vie m'offre dans l'instant présent, sans chercher une garantie pour le futur.

Je ne suis absolument pas d'accord avec la première partie. Quand on aime on veut être aimé, sinon, ce n'est plus de l'amour, mais de l'abnégation et l'abnégation n'est pas de l'amour.

Voir dans le contexte

Discussion : Bonjour, confrontée au polyamour, je cherche mes marques

Profil

swanndecoachella

le samedi 01 octobre 2016 à 09h53

Ne les contactes pas pendant qu'ils sont ensemble.
Prépares toi une soirée sympa et prend soin de toi.
Occupes toi d'ici là. Peu être que si tu as besoin de discuter il vaut mieu engager la conversation régulièrement.
Occupes toi et evites de penser le temps que ça arrive si tu peu.

J'aimerais bien y arriver aussi. Moi qui me suis jurée de ne jamais le faire, j'ai craqué et j'ai appelé mon mari en pleine crise d'angoisse. Et pourtant, nous avons déjà passé le stade du 1er week end séparés… Chacun de notre côté. Actuellement, il a une relation qui se passe bien, comme je vous l'ai expliqué, en long et en large, notre triade s'est rompue, avec de très désagréables révélation je suis seule (à part lui) de mon côté, et samedi soir, mon angoisse, ma peur de la perte, mon syndrome d'abandon s'est réveillé brutalement. Ça a été atroce. Le dimanche, il est revenu et a passé une bonne partie de son temps à me consoler, me rassurer, me dire combien il m'aimait, combien il était désolé que j'ai mal vécu son absence. Le mardi soir, je suis de nouveau partie en "live" et je lui ai dit que je ne pouvais pas supporter qu'il couche avec une autre femme, il a de nouveau (et en pleine nuit alors qu'il bossait le lendemain,) passé de longues minutes à me rassurer. Je lui ai envoyé un message le lendemain en lui sommant de me dire clairement pourquoi il était si sûr que mes angoisses n'étaient pas liées au polyamour. En fait, j'ai eu d'autre soucis qui ont réveillé également mon insécurité. Pour le moment, je suis un peu plus sereine, mais j'ai peur que la prochaine fois qu'il va la voir, mon insécurité se réveille.

Voir dans le contexte

Discussion : Bonjour, confrontée au polyamour, je cherche mes marques

Profil

swanndecoachella

le samedi 01 octobre 2016 à 09h29

Je ne suis pas jaloux (ça ne me gêne pas que les personnes que j'aime aiment et désirent aussi d'autres que moi), mais j'ai besoin d'être beaucoup rassuré sur la solidité de leur amour pour moi : c'est chouette s'il y en a aussi pour les autres, mais à condition que ma part me soit vraiment garantie.

Mes relations poly ont toujours été avec un couple principal qui sert de pilier à ma vie sociale, affective et patrimoniale, et des rencontres qui ont pu être très belles, mais ont toujours été subordonnées à l'obligation de ne pas mettre le couple principal en péril. Certains polys trouvent ce type d'équilibre moins noble, moins libre, moins puriste qu'un polyamour symétrique, mais peu importe, c'est la recette de mon bonheur à moi.

Je me retrouve totalement dans ces mots, merci Fab et Minora !

Voir dans le contexte

Discussion : Elle lui a demandé brutalement de choisir !

Profil

swanndecoachella

le vendredi 30 septembre 2016 à 21h43

Après, la personne qui est maltraitée a le droit de se protéger (et pas qu'un peu). Même si l'autre la maltraite involontairement.

Oui, encore heureux… Désolée, mais je suis un peu tendue, car la vérité, c'est que nous avons été utilisés par une profiteuse.

Voir dans le contexte

Discussion : Bouille de Sentiment

Profil

swanndecoachella

le jeudi 29 septembre 2016 à 15h44

PiCatMi
Bonjour à toutes & Tous

Bonjour Tcheloviekskinoapparatom,

J'avoue avoir craqué et je suis passé à ta seconde solution.

Enfin je ne sais pas; mais ça doit y ressembler.

Comme Pi n'a jamais fait mine de me prendre en compte et qu'elle n'arrivait pas à me dire au tel "je t'aime mon amour" en sa présence, après une grande réflexion au sujet durisque que tu évoques de la rupture, le l'ai fait.

J'ai demandé que Pi m'écrive qu'il ne voulait pas enlever Cat et que c'est moi le "primaire" qu'elle aimait etc...

Il l'a fait ! M’affirmant qu'il ne voulait pas enlever Cat.Que c'était une histoire ancienne! (enfin pas si ancienne, elle est seulement sur le retour de leurs 3 jours passés ensemble) qui ne mène pas à ce que je redoute.

Je lui tire quand même mon chapeau d'avoir surmonté son aversion... Un peu comme moi, en fin de compte par rapport à leur relation !

Je lui ai répondu en lui demandant quand même de préciser où il pensait que cela allait les mener dans un avenir proche. J'ai posé la même question à Cat...

Depuis ce midi j'attends la réponse...

Seul Dieu (s'il existe) est grand. Et je suivrait sa volonté... si c'est la même que la mienne !

Je vous tiens au courant, si vous le permettez.

Mi.

S'il existe j'espère qu'il a une bonne excuse.

Voir dans le contexte

Discussion : Elle lui a demandé brutalement de choisir !

Profil

swanndecoachella

le jeudi 29 septembre 2016 à 15h42

bonheur
Ce qui prouve qu'il y a de belles personnes où que l'on aille. Je crois que chacun-e est une belle personne, mais que parfois on s'auto-detruit, donc on détruit son univers et toute personne qui s'y trouve. A nous alors de nous extraire de cet environnement ; au moins ne pas se laisser contaminer.

Egalement, c'est dans le milieu libertin que j'ai entendu pour la première fois le mot polyamour et sa définition (conférence sur le libertinage). Merci à toi Trésor, à la fois pour m'avoir permis cette découverte et merci pour nos instants partagés avec amour, pour moi en tout cas. Je me permet ce message perso bien que ne sachant pas s'il sera lu ou non.

Je ne pense pas du tout qu'il y ait des belles personnes où qu'on aille… 

Voir dans le contexte

Discussion : Elle lui a demandé brutalement de choisir !

Profil

swanndecoachella

le jeudi 29 septembre 2016 à 08h57

bonheur
En milieu libertin j'ai rencontré un homme-femme (tellement femme) merveilleux. Il a beaucoup compté pour moi. Il m'a ouvert le chemin de l'acceptation des différences et m'a montré comment s'assumer. Il m'a permis de découvrir ma féminité, au sens érotique du terme. Merci à lui :-D :-D

Ce qui prouve une fois de plus que les généralités sont toujours fausses !

Voir dans le contexte

Discussion : Elle lui a demandé brutalement de choisir !

Profil

swanndecoachella

le jeudi 29 septembre 2016 à 00h13

EdK
Ce qui m'interpelle le plus c'est que dans le libertinage les sentiments sont proscrits il me semble non ?

Non rien n'est proscrit dans le libertinage, c'est même la base. Après entre la théorie et la pratique, il y a souvent un océan : à titre personnel, j'attends encore qu'on me raconte une belle histoire née dans une boite libertine ou sur un site…Quand au fait de mal se comporter parce qu'on souffre, soit. Seulement quand on est dans la peau de la larguée, par la femme qui vous a fait assumer votre bisexualité, à qui vous avez ouvert votre intimité, avec qui vous formiez un vrai couple… Eh bien, franchement, sa souffrance à elle a tendance à passer au second plan, surtout quand en plus, elle vous la joue "je vous ai quittés pour que vous vous retrouviez." Je parle d'une femme qui, un soir où je faisais une crise d'angoisse parce que mon mari (notre homme, donc normalement) était parti (avec mon accord) passer la soirée avec une autre femme, apprenait une chanson pour la chanter à un de ses innombrables mecs de passage. Ces souvenirs remontent et font très très mal.

Voir dans le contexte

Discussion : Elle lui a demandé brutalement de choisir !

Profil

swanndecoachella

le mercredi 28 septembre 2016 à 11h23

Est ce que ce qui te fait mal est que tu penses qu'elle met votre relation au même plan que celles d'un soir des clubs libertins ?
Et que du coup elle nierait l'amour qu'il y avait vraiment entre vous ?

Ben oui, exactement… Si elle l'a jamais ressenti.

Voir dans le contexte

Discussion : Elle lui a demandé brutalement de choisir !

Profil

swanndecoachella

le mardi 27 septembre 2016 à 21h40

Ann
Genre elle a rompu en prétendant qu'elle ne le faisait pas pour elle ?

Pourquoi elle a dit que vous pourriez vous retrouvez dans votre amour si beau, est ce que vous lui reprochiez des manières de faire ou des comportements ?

Je n'sais pas si c'est une question d'éthique mais moi cela me fait penser à des histoires d'amour classiques tout simplement. Des histoires où les uns et les autres trouvent des excuses bidons parce que la vérité serait in-assumable. Des histoires où les uns et les autres préfèrent se barrer que d’accueillir la souffrance qu'ils provoquent. Des histoires où les projections de l'enfance occupent parfois l'avant de la scène et où l'autre oublie que ce sont de nouvelles personnes qui sont en jeu, là, bien présentes ...Des histoires où l'on pensait dépasser des blocages mais non...

Les histoires d'amour sont les relations où l'on s'engage le plus, où l'on donne et reçoit le plus, et où l'on va le plus loin dans nos êtres. Nous allons au delà de nos limites habituelles et nous confrontons à des limites chez l'autre que nous ne pouvions pas imaginer.

En tout cas, c'est l'effet que ça me fait ! Comme si en tant qu'humain on pariait sur une autre personne sur l'attention qu'elle nous portera en telle ou telle situation, sur sa manière de se débrouiller dans tel ou tel évênement difficile. Et puis on a envie d'y croire à fond ! On a envie que ça marche ! C'est notre grand rêve d'avoir un cocon où l'on se sent complètement en sécurité, avec des personnes aimantes dedans ! Et on est sure que cela fonctionne et que cela va continuer à fonctionner... Et des fois d'un coup un truc déraille, on sait pas où, et soit on s'accroche et on est dans la construction pour améliorer, soit on lache tout d'un coup parceque l'on se rend compte que l'autre ne nous apportera pas les choses qu'on voulait. Et on en a souvent même pas conscience de tout ça alors ....ça en fait des souffrances ! ça en fait des gens qui ont envie de réaliser leur rêve de relation mais qui n'en assume pas du tout les conséquences.

On se dit que les gens sont plus matures, plus réfléchis, plus ouverts, plus compréhensifs, plus constructifs, plus attentifs dans le polyamour ... Mais ils sont surtout avant tout eux-même je crois ! Et ça va chercher tellement profond le polyamour, dans nos peurs archaïques, ça peut brasser tellement d'émotions désagréables, qu'il faut un respect immense pour l'autre pour que ça se passe bien de mon point de vue. J'pense qu'il y a besoin d'un sacré recul sur soi et son histoire. Et en plus il n'y a tellement pas de modèle qu'on peut se noyer dans des verres d'eau à chaque coin de rue !

ça tire sur notre peur de l'abandon, sur notre paranos de rejet, sur nos certitudes, sur notre besoin de sécurité et de stabilité, sur nos idéaux...

Alors ça peut des fois nous péter d'un coup à la figure !

J'me dis que c'est plus fort d'une psychanalyse ! On peut avoir de grandes désillusions...puis on se reconstruit plus droit plus solide. C'est peut être aussi fort que d'avoir des enfants, faire le tour du monde ou vivre la mort d'un proche.

En fait, c'est un peu plus compliqué que ça : elle voulait arrêter les relations sexuelles mais continuer à dormir avec nous. Je ne lui ai jamais reproché grand chose, et j'ai souvent empêché mon mari de le faire, notamment ses sorties en club libertin où elle partait durant tout un week en en nous laissant son fils entre autre. Certes, nous aurions du poser nos limites, mais c'est difficile face à une personne qui vous dit "ne me culpabilisez pas," ou "ne coupez pas mes ailes…" Ses ailes la menant dans le lit de mecs qu'elle parait de toutes les qualités après les avoir vu deux fois. Il n'a jamais été question d'exclusivité entre nous, mais le jour où elle a arrêté les clubs libertins… Elle nous a arrêté dans la foulée…

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour ou polygamie ?

Profil

swanndecoachella

le mardi 27 septembre 2016 à 11h49

sp69
J essay d expliquer le fait qu il y une liberte entre nous. Peut on construire une famille multiple en etant poly ou bien le poly ne permet seulement le papillonage affectif ?

Là, tu attaques un sujet compliqué : dans notre triade, je pensais vraiment qu'on avait construit une famille et tout a volé en éclats…

Voir dans le contexte

Discussion : Bouille de Sentiment

Profil

swanndecoachella

le mardi 27 septembre 2016 à 11h48

PiCatMi
Bonjour à Toutes et Tous,

Ici Mi de PiCatMi.

J'ai déjà écrit sur d'autres fils il y a quelques semaines, et je continue à vous lire régulièrement.

Je me retrouve complètement dans les propos de Niamlele.

Surtout que ça y est Cat est repartie rejoindre Pi pour 3 jours.

On a passé deux mois où la situation était merveilleuse entre nous, chacun attentif à l'autre, prévenant, bref amoureux comme aux premiers temps. On parlait de Pi librement (forcement elle ne me disait que ce qu'elle voulait, normal) de notre "drôle" de relation et cela ne me travaillait pas. Moi le Mono "sociétal" j'acceptais qu'elle soit Poly avec un autre Mono (genre qui ne comprend pas que je la laisse partir ... alors qu'il en profite!) qui lui ne m'accepte pas!

Mais j'avais Cat dans mes bras tous les soirs et nous faisions l'amour presque tous les jours §

Et puis déjà mercredi et jeudi de la semaine dernière Pouf ! le pétage de plomb sur deux jours, sans raison particulière. Le w.e. occupé chacun de son côté mais retrouvailles le dimanche a-m super a fait redescendre la pression.

Et puis hier, la veille de son départ, je relance la discussion épineuse concernant le fait qu'il m'ignore complètement et que cela me ravage, littéralement. En plus son rêve serait d'enlever Cat. Elle jure ses grands dieux qu'elle ne me quittera pas mais m'a avoué que leur relation était tellement forte qu'il la subjugue. De là à penser qu'elle peut se laisser faire même si ce ne sont que quelques mois...

Donc je fais le yoyo comme Niamlele. Du coup Cat ne sait plus où j'en suis ... remarquez que moi non plus ! Hier soir je lui ai même envoyé un message en lui disant que je ne savais plu si je l'aimais toujours. Normalement elle n'a pas dû le croire, mais sait on jamais...

Du coup on ne devait pas dormir ensemble la nuit précédant son départ mais c'est elle qui est venue me demander si cela me dérangeait qu'elle vienne dormir avec moi. Ce que j'ai accepté bien sur même si on s'est juste donné la main pour s'endormir et se réveiller.

Par hasard j'ai trouvé ce matin un vieux courriel qu'elle lui a envoyé en lui disant "je t'adore", alors que moi elle me dit simplement "je t'aime".

Est ce que je peux lui demander quelle différence elle fait entre les deux ? Y en a t il une ?

Bref... Au secours ! Je vous raconte pas mes fantasmes sur leur voyage ... et leurs nuits communes !

Connaissez vous la recette magique pour que cette situation glisse sur moi comme de l'eau sur les plumes d'un canard ?

Heureusement à part ce soir, les autres soirs je suis occupé avec des copains et ce jusqu'à vendredi soir alors qu'elle rentre jeudi soir. Na, bien fait pour elle :-/

Merci de votre attention.

Au plaisir de vous lire.

Mi

Je vois que dans le fond, on a tous les mêmes problèmes ! Eh bien, la recette… Je ne l'ai pas, sinon je n'aurais pas flippé comme une folle tout le week end.

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour ou polygamie ?

Profil

swanndecoachella

le mardi 27 septembre 2016 à 06h00

Heu… Le rapport entre le libertinage et la polygamie ? Là je ne suis plus.

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion