Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Elle lui a demandé brutalement de choisir !

#
Profil

EdK

le mercredi 28 septembre 2016 à 11h59

Ce qui m'interpelle le plus c'est que dans le libertinage les sentiments sont proscrits il me semble non ?

#
Profil

Indi

le mercredi 28 septembre 2016 à 12h25

Vous avez raison d'en parler, ça fait énormément de bien dans ce genre de situation.

Il n'est pas rare qu'on se comporte de façon déplorable, parce qu'on souffre soi-même de voir souffrir l'autre et ce d'autant plus qu'on en est responsable. Et cela s'ajoute à la souffrance qu'on éprouve déjà. Or on a naturellement tendance à éviter la souffrance, surtout lorsque la souffrance s'ajoute à la souffrance. C'est nul dans ce contexte-ci et tellement compréhensible en même temps.

Bref, on peut se comporter comme une ordure et être quelqu'un de trop faible pour affronter la souffrance générée par une situation. Ce sont deux facettes d'une même réalité.

#
Profil

Indi

le mercredi 28 septembre 2016 à 12h32

Au risque de paraître pour un pédant, le libertinage n'interdit rien ; au contraire, il autorise des tas de choses qui ne sont pas admises par la norme. Mais le libertinage n'est pas l'échangisme et celui-ci me parait très codifié et donc fondamentalement très différent.

#
Profil

bonheur

le mercredi 28 septembre 2016 à 12h46

Je crois qu'au même titre que certaines personnes adultères se disent polyamoureuses... certaines personnes indiquent que les sentiments entrent en ligne de compte dans le libertinage. Je nommerai cela un mélange des genres.

Après, refusé brusquement une sexualité, peut être la conséquence d'une MST ? (c'est une possibilité)

#
Profil

Indi

le mercredi 28 septembre 2016 à 16h59

Le mot libertin a un sens différent à l'origine que celui que tu sembles lui donner. Il désigne au départ un membre d'un mouvement philosophico-politique qui remet en cause le dogme catholique. Un libertin est une personne qui revendique une liberté de penser et une liberté de mœurs. Voir par exemple : https://fr.wikipedia.org/wiki/Libertin

Le terme adultère désigne à l'origine toute personne ayant des relations hors mariage. Son sens aujourd'hui ne me parait pas très clair. Dans tous les cas l'adultère comme le mariage me paraissent à moi parfaitement désuets. D'ailleurs je trouverais légitime que l'état cesse de marier des gens. Si certains veulent conclure des contrats d'exclusivité sexuelle selon les modalité qui leur chantent, grand bien leur fasse ! Mais cela me parait appartenir au domaine privé.

Le mélange des genres me parait bien normal à moi. Les êtres humains ne sont jamais tout noir ou tout blanc. Comment dit-on "no true Scotsman" en français ? https://en.wikipedia.org/wiki/No_true_Scotsman

Cela n'empêche pas que l'honnêteté et la franchise soient des valeurs à mes yeux, au contraire de la fidélité (du latin fides, foi) qui est la « qualité » des personnes qui ne changent pas d'avis. Or comme dit le dicton, il n'y a guère que les imbéciles (et surtout les dogmatiques) qui n'en changent pas. Tout être ayant un peu de sagesse sait qu'il sait peu et que son jugement est susceptible de changer à la lumière de nouveaux faits jusqu'ici ignorés.

Edit : je viens de me rappeler que le mot "fidélité" est polysémique. Je n'attaque pas l'exclusivité (du moment qu'elle est choisie et non imposée) que ce soit à l'égard d'un groupe ou d'une personne. Je pense que cela doit être évident à la lecture du second paragraphe de mon message, mais je préfère tout de même le préciser.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

bonheur

le mercredi 28 septembre 2016 à 21h14

Oui, les définitions !

En tout cas je te rejoins sur un point : le mariage. A l'époque où le débat était public concernant le fameux "mariage pour tous", l'un de mes amoureux m'avait demandé si j'avais manifesté. Il pensait que comme j'étais pour la liberté et en faveur d'une non-dissimulation de l'homosexualité, j'avais manifesté. J'ai alors répondu que lorsque les politiques désireront promulgué un "mariage pour personne", j'irai exprimer ma satisfaction dans la rue.

Pourtant, je suis mariée et heureuse au sein de mon couple... parce que je n'y suis pas enfermée. Toutefois, nos garçons savent que ni leur mère, ni leur père ne les encourageront en ce sens. D'ailleurs, il savent, que personnellement, s'il le désire vraiment, ce sera sans moi. Pour moi, aujourd'hui, assister à un mariage m'occasionne encore plus de tristesse et de souffrance qu'une cérémonie funéraire. Grossièrement, je chiale tout le long... une fontaine que l'on ne peut arrêter... et concrètement je me sens tellement malheureuse.

On m'a fait remarquer, ici même, il y a pas si longtemps que j'avais un dico archaïque (c'était concernant la signification de platonique, si ma mémoire est bonne) et que j'induisais en erreur avec mes vieilles définitions. Il faut croire que notre langue n'offre plus l'opportunité d'une bonne compréhension unanime. D'autres membres ce sont empressés de coucher les nouvelles définitions noir sur blanc. Enfin bon, les définitions n'ont plus de sens et deviennent rapidement obsolètes.

J'ai eu un amoureux qui se définissait comme polybertin. Alors que moi, je suis essentiellement polyaffective, tout en ayant pratiqué un libertinage asexué. Je suis mariée, j'ai des relations affectives en dehors de mon couple mais le terme adultère ne me correspond pas.

Perso, je me fie aux ouvrages que je lis. Le libertinage décrit par Pierre Des Esseintes (osez le libertinage) qui fait écho à une conférence sur ce thème à laquelle j'avais assisté. Le polyamour décrit par Yves Alexandre Thalmann (vertus du polyamour). Pour le mariage, il me suffit d'ouvrage mon livret de famille.

Merci en tout cas, Indi, pour ces éclaircissements.

#
Profil

swanndecoachella

le jeudi 29 septembre 2016 à 00h13

EdK
Ce qui m'interpelle le plus c'est que dans le libertinage les sentiments sont proscrits il me semble non ?

Non rien n'est proscrit dans le libertinage, c'est même la base. Après entre la théorie et la pratique, il y a souvent un océan : à titre personnel, j'attends encore qu'on me raconte une belle histoire née dans une boite libertine ou sur un site…Quand au fait de mal se comporter parce qu'on souffre, soit. Seulement quand on est dans la peau de la larguée, par la femme qui vous a fait assumer votre bisexualité, à qui vous avez ouvert votre intimité, avec qui vous formiez un vrai couple… Eh bien, franchement, sa souffrance à elle a tendance à passer au second plan, surtout quand en plus, elle vous la joue "je vous ai quittés pour que vous vous retrouviez." Je parle d'une femme qui, un soir où je faisais une crise d'angoisse parce que mon mari (notre homme, donc normalement) était parti (avec mon accord) passer la soirée avec une autre femme, apprenait une chanson pour la chanter à un de ses innombrables mecs de passage. Ces souvenirs remontent et font très très mal.

#
Profil

bonheur

le jeudi 29 septembre 2016 à 08h07

En milieu libertin j'ai rencontré un homme-femme (tellement femme) merveilleux. Il a beaucoup compté pour moi. Il m'a ouvert le chemin de l'acceptation des différences et m'a montré comment s'assumer. Il m'a permis de découvrir ma féminité, au sens érotique du terme. Merci à lui :-D :-D

#
Profil

swanndecoachella

le jeudi 29 septembre 2016 à 08h57

bonheur
En milieu libertin j'ai rencontré un homme-femme (tellement femme) merveilleux. Il a beaucoup compté pour moi. Il m'a ouvert le chemin de l'acceptation des différences et m'a montré comment s'assumer. Il m'a permis de découvrir ma féminité, au sens érotique du terme. Merci à lui :-D :-D

Ce qui prouve une fois de plus que les généralités sont toujours fausses !

#
Profil

bonheur

le jeudi 29 septembre 2016 à 15h05

Ce qui prouve qu'il y a de belles personnes où que l'on aille. Je crois que chacun-e est une belle personne, mais que parfois on s'auto-detruit, donc on détruit son univers et toute personne qui s'y trouve. A nous alors de nous extraire de cet environnement ; au moins ne pas se laisser contaminer.

Egalement, c'est dans le milieu libertin que j'ai entendu pour la première fois le mot polyamour et sa définition (conférence sur le libertinage). Merci à toi Trésor, à la fois pour m'avoir permis cette découverte et merci pour nos instants partagés avec amour, pour moi en tout cas. Je me permet ce message perso bien que ne sachant pas s'il sera lu ou non.

#
Profil

swanndecoachella

le jeudi 29 septembre 2016 à 15h42

bonheur
Ce qui prouve qu'il y a de belles personnes où que l'on aille. Je crois que chacun-e est une belle personne, mais que parfois on s'auto-detruit, donc on détruit son univers et toute personne qui s'y trouve. A nous alors de nous extraire de cet environnement ; au moins ne pas se laisser contaminer.

Egalement, c'est dans le milieu libertin que j'ai entendu pour la première fois le mot polyamour et sa définition (conférence sur le libertinage). Merci à toi Trésor, à la fois pour m'avoir permis cette découverte et merci pour nos instants partagés avec amour, pour moi en tout cas. Je me permet ce message perso bien que ne sachant pas s'il sera lu ou non.

Je ne pense pas du tout qu'il y ait des belles personnes où qu'on aille… 

#
Profil

LuLutine

le jeudi 29 septembre 2016 à 16h58

Ann
Je pense que c'est difficile pour beaucoup de gens d'accueillir la souffrance que l'on fait aux autres même involontairement.

Indi
on peut se comporter comme une ordure et être quelqu'un de trop faible pour affronter la souffrance générée par une situation. Ce sont deux facettes d'une même réalité.

Je plussoie.

Après, la personne qui est maltraitée a le droit de se protéger (et pas qu'un peu). Même si l'autre la maltraite involontairement.

#
Profil

bonheur

le vendredi 30 septembre 2016 à 21h39

Je crois swanndecoachella que je regarde par défaut le monde avec cet oeil. Après, évidemment, il ne faut pas être ni dupe ni naïf. Et puis le bien comme le mal est en chacun-e de nous.

#
Profil

swanndecoachella

le vendredi 30 septembre 2016 à 21h43

Après, la personne qui est maltraitée a le droit de se protéger (et pas qu'un peu). Même si l'autre la maltraite involontairement.

Oui, encore heureux… Désolée, mais je suis un peu tendue, car la vérité, c'est que nous avons été utilisés par une profiteuse.

#
Profil

bonheur

le samedi 01 octobre 2016 à 08h06

Oui, il y a des personnes qui sont ainsi. Ne pas en vouloir au reste du monde. Nous sommes humains donc imparfaits, mais surtout chacun-e est unique.

Nous devons tous prendre soin de nous et oui, se protéger est un devoir. Je te confirme que je suis entièrement d'accord avec cela :-D

#
Profil

TrioBulle

le samedi 08 octobre 2016 à 17h16

swanndecoachella
Non rien n'est proscrit dans le libertinage, c'est même la base. Après entre la théorie et la pratique, il y a souvent un océan : à titre personnel, j'attends encore qu'on me raconte une belle histoire née dans une boite libertine ou sur un site…

Je rebondis moi aussi sur ton message.

J'ai rencontré mon 2ème amour sur un site libertin. Nous cherchions à pimenter notre vie sexuelle avec mon mari et après 2/3 sorties en sauna coquin, quelques discussions avec des libertins, nous avons rencontré R. avec qui nous partageons de très forts sentiments. Amitié profonde entre les 2 hommes et Amour entre lui et moi. Ce n'est pas du tout ce que nous cherchions mais... c'est une belle histoire :-) !!

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion