Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Vos poly se connaissent-ils / elles

Bases
#
Profil

UrbanHymns

le mardi 18 septembre 2012 à 21h24

Vos poly se connaissent-ils / elles ? Qu'est ce que cela apporte à vos relations ? Besoin d'ouvrir une discutions sur cette question merci de répondre et d'argumenter.

#
Profil

LittleJohn

le mardi 18 septembre 2012 à 21h26

Voilà une manière bien urbaine de commencer une conversation ! :D

#
Profil

LuLutine

le mardi 18 septembre 2012 à 22h00

Bonsoir,

Peut-être ce sujet t'intéressera-t-il :
/discussion/-fb-/Vos-differents-partenaires-se-con...

Dedans, il y a un lien vers d'autres fils (sur la première page), et à part ça le sujet fait 11 pages....tu as de quoi lire pour commencer je crois ! :)

#
Profil

bodhicitta

le mardi 18 septembre 2012 à 23h47

moi désolée je ne vais pas argumenter... je vais méme faire simple car c'est comme ça que j'essaye de "vivre les choses" <3
ça dépend des amoureux (poly comme tu dirais pourtant qui ne le sont pas tous) oui ça dépend de la façon dont veut vivre chaque amoureux.
Forcément je parle avec eux de ma vie, donc de mes autres amoureux à un moment ou à un autre. Sans pour autant forcer les choses il suffit d'activités communs passions communes etc... ou les allez à de la vie font que oui certain se sont rencontrés.
Je pense méme pouvoir dire que oui il savent qu'il peuvent d'une certaine façon compter sur l'autre pour l’arranger (donc nous arranger) je pense à un exemple ou un de mes amoureux qui vivait assez loin nous a logé pour un festival que mon autre amoureux voulait faire aussi (j'ai dormi avec celui qui habite plus loin) nous sommes donc allés chez mon amoureux qu'il ne connaissait pas avant.
Je pense aussi que ça dépend du moment vu que ça évolue tout le temps il y a des moments ça se fait tout seul mais je ne force rien si ça a à se faire, ça se fait.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Lili-Lutine

le mardi 18 septembre 2012 à 23h54

De mon coté pour mes propres relations amoureuses il m’est d’une très grande importance qu’au minimum tout le monde s’apprécie, au mieux qu’ils puissent avoir l’envie de passer un moment ensemble, que cela soit sincère et tout autant important pour eux que pour moi. C’est le cas actuellement, et cela fait rudement du bien de le vivre ainsi, de les savoir heureux pleinement chacun de m’aimer et de me savoir les aimer. De pouvoir parler à l’un de l’autre sans retenue et sans la crainte de lui faire mal ou de le blesser.

Tu demandes ce que cela peut apporter ? Mais évidemment de l’amour de l’amour et de l’amour encore, celui qui circule et se promène entre tous et reviens reviens reviens toujours dans mon cœur amoureux qui sans cesse redistribue sans compter et sans ménager ses efforts pour une si belle cause.

Moi ma question serait plutôt mais comment faites vous pour vous aimer quand vous vous faites la guerre, que les sujets de conversations tournent sans cesse autour de la possession, de la dépossession, de la jalousie , de vos partage de cœur et de votre temps compté ? Mais comment faites vous pour fabriquer de l’amour, les aimer encore quand ils se déchirent entre eux … et quand ils souffrent le martyre de vous savoir aimer ailleurs… comment supporter vous cela ? Mais comment aimer vous ?
Mystère pour moi …

Je me doute bien que si j’avais à le vivre une seule fois je ne pourrais pas garder la relation intacte et que mon amour s’envolerait comme il est arrivé, doucement mais surement.
Et si je n’y arrive pas seule je serais où vous trouver pour que vous m’aidiez à quitter une relation où tout le monde va mal, donc une relation où je vais mal.
Chaque choix de vie comporte des renoncements et je sais renoncer même si j’ai le cœur qui saigne et que je mettrais certainement longtemps pour cicatriser.
Pourquoi et comment aimer en souffrant ?
C’est quoi l’amour ? Peut être est là le nœud de bien des problèmes, ne confondons nous pas certaines fois le pseudo amour avec le vrai et bel amour, celui toujours généreux et bienveillant pour l’autre aimé ? <3

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

bodhicitta

le mercredi 19 septembre 2012 à 00h17

Très belle réponse lililutine ! (+)
Je ne pense pas pouvoir aimer des personne qui ne s'aime pas entre elles(car je ne peux aimer 2 types de personnalités opposés, du moins idées sur la vie, politique etc), par "respect", et par amour indirect pour moi ils doivent s'aimer au moins un peu enfin être bien veillant (des fois de loin) car les relations ont forcement un effet les unes sur les autres (effet boule de neige)

#
Profil

bouquetfleuri

le mercredi 19 septembre 2012 à 08h52

Tu es une belle âme, LiliLutine et tu poses la bonne question : comment aimer quand on se retrouve dans le piège d'un rapport de force ?
Je perçois dans ta posture quelque chose qui me fait avancer dans ma réflexion, comme une condition à l'amour, une condition l'autorisant et l'instituant en même temps.
C'est puissant et juste.

Merci pour cette belle contribution

#
Profil

Lili-Lutine

le mercredi 19 septembre 2012 à 10h26

Je résumerais bien ma pensée ainsi avec des mots et donc avec ma ferme conviction qu’il m'est impossible d’aimer d’un vrai et sincère amour sans cette condition :

LA condition qui autorise à aimer l’autre et qui institue l’amour en même temps est de toujours refuser le piège d’un rapport de force.

Refuser pour moi * = comprendre pourquoi + chercher ensemble une solution + quitter bien vite cette relation si aucun effort et changement ne peut être obtenus de toutes les parties concernées.

Là en me relisant je vois bien combien cela peut être difficile à lire, à expérimenter, à mettre en place, et à vivre surtout …

Dans mes mots ici ou ailleurs je n’ai toujours qu’un seul et unique désir celui de créer le désir d'envie d’aimer ainsi, d’aimer vraiment, sincèrement, honnêtement, pleinement et profondément au moins une fois dans sa vie.

Aimer comme cela pour moi * = choisir avec soin ses amoureux + renoncer aux pseudo-amours

L’adition de : refuser pour moi * + aimer comme cela pour moi * = AIMER fabriquer des relations d’amours harmonieuses <3

* Le « pour moi » est là pour souligner que je n’engage que moi et qu’il ne s’agit là que de ma seule réflexion que je partage en confiance avec vous tous, comme il est là pour souligner aussi que je ne porte pas de jugement sur aucun de vous confronter à cela. Il est là pour m'autoriser à partager avec vous mes convictions et mes aspirations. Juste çà … <3

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

Lili-Lutine

le mercredi 19 septembre 2012 à 11h34

Je continue à écrire sur cette discussion au fur à mesure que d’autres réflexions prennent corps en moi et de vous écrire en direct plus précisément les pourquoi je reste fermement ancrée à mes écris précédents.
Dans une vie choisie de polyamoureux (je vais bientôt n’utiliser que le terme Lutinage plutôt que celui de polyamour que je n’aime pas trop par la réduction dans laquelle il me semble m’enfermer, j’adore les jolies façons qu’à Françoise Simpère de nous l’expliquer, comme j’adore la lire, d’ailleurs cela fait un trop grand temps que je lui ai pas écris… Bientôt je le fais promis)
Donc dans cette vie que j’ai choisie de lutinage j’aime à penser à propos de mes relations amoureuses que je n’ai qu’une seule relation. J’explique : si je maintiens le fait que je ne n’ai qu’une seule vie et qu’un seul cœur où il se promènent tous dedans des façons qui leurs vont le mieux et pour chacun d’eux (et pas pour moi ! Moi de mon coté je fais aussi à mes façons dans le leur) il me semble alors logique pour moi de ressentir que je n’ai qu’une seule relation qui va de moi à eux. Moi, mon unique relation et eux tout au bout bien cotes à cotes et portant si différents … Je dis cela pour souligner le fait que j’ai expérimenté combien la difficulté de vivre ce lutinage d’un seul des protagonistes à d’impact sur tous les autres. Il y a vraiment là de quoi me poser cette question : Comment est ce possible que tout le monde aille mal à cause d’un ?
Ne serais ce pas parce que c’est moi qui les relie tous ensemble ? Ne serais ce pas à cause de moi qui aspire à des liens entre eux avec et sans moi ? Ne serais ce pas parce que c’est moi qui souffre d’en voir un /une souffrir de ne savoir être avec tous ? (J’inclus là mes amoureux leurs amoureuses et moi)
Et qu’est ce que cela m’apporte de le vivre et de le vouloir ainsi ?
La barre est haute, oui mise très haute pour moi, je comprends mieux à l’écrire ainsi pourquoi quelques vertiges ou peurs paniques peuvent survenir par moment dans nos histoires à tous.
Et si il est question là d’équilibre à trouver pour le vivre bien ensemble, et bien je dirais en riant un peu (même beaucoup quand des images me viennent à ma lecture :-) ) qu’être un lutin ou une lutine demandera toujours des compétences d’équilibristes un peu particulières c’est vrai, et demandera toujours de bien choisir ses partenaires amoureux pour ne pas tous s’envoyer en l’air n’importe comment … ou dans le mur, vous choisissez hihihihihihi (+)

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Junon

le mercredi 19 septembre 2012 à 11h48

Celà dépend. Mon ex compagnon et mon compagnon "de toujours" étaient amis bien avant que nous formions un couple et comme celui-ci a débuté en trouple...nous nous sommes beaucoup vus tous les 3 ou eux seuls à seuls. Le corollaire déplaisant étant que lorsque lui et moi nous sommes séparés, leur amitié a pris fin. Je souhaite de tout coeur que celle-ci reprenne, tout comme je suis en train de renouer des liens avec mon ex. A suivre...
Actuellement, mes deux compagnons se connaissent, se sont déjà vus mais le premier ne souhaite pas connaître plus le second. Dommage mais sait-on jamais...d'autant que le second (merci à lui) est un ange de patience et serait certainement à même de le rassurer.
Dans mon idéal, nous aurions de chouettes moments en commun et pourrions fêter les événements qui jalonnent nos vies ensemble... En attendant, j'ai la chance de partager une partie de la vie de mon second amour car son amoureuse m'a accueillie chaleureusement dans leur vie de famille. Merci à elle, c'est toujours un plaisir de la retrouver car je l'apprécie beaucoup <3

#
Profil

Serdeloli

le mercredi 19 septembre 2012 à 16h01

Pour ma part, mes deux amoureux se connaissent. C'est moi qui les ai présentés l'un à l'autre, car comme le disait Lililutine, je ne conçois pas la relation si mes deux hommes ne s'entendent pas. Ils ont des tas de goûts en commun, et donc des tas de sujets de conversation en réserve. Je vois mon premier à l'aise quand il discute avec le deuxième. Même si celui-ci ne peux pas venir très souvent, pour éviter d'en imposer la présence au premier (il est un peu compliqué, mais surtout solitaire, mon premier homme, j'en ai parlé dans le sujet "comment gérer, help", au début du mois). En tout cas, c'est un réel plaisir de les avoir tous deux auprès de moi. J'espère que ça va continuer.
Il était hors de question d'entamer une relation avec quelqu'un qui ne se serait pas entendu avec mon premier, pour les mêmes raisons qu'évoquait Lililutine.

#

(compte clôturé)

le mercredi 19 septembre 2012 à 20h32

LiliLutine
Moi ma question serait plutôt mais comment faites vous pour vous aimer quand vous vous faites la guerre, que les sujets de conversations tournent sans cesse autour de la possession, de la dépossession, de la jalousie , de vos partage de cœur et de votre temps compté ? Mais comment faites vous pour fabriquer de l’amour, les aimer encore quand ils se déchirent entre eux … et quand ils souffrent le martyre de vous savoir aimer ailleurs… comment supporter vous cela ? Mais comment aimer vous ?
Mystère pour moi …

Heu... Y a peut-être moyen d'introduire des nuances, un genre de gamme de gris dans cet univers rose bonbon fort mignon mais un peu réducteur ?
Par exemple s'ouvrir à l'idée, audacieuse je l'avoue, que des partenaires peuvent, sans se "déchirer" ni se haïr, tout simplement éprouver de l'indifférence les uns pour les autres ? Que juste, ça ne les intéresse pas du tout de fréquenter les "autres" ? Que tout ce petit monde peut se connaître, s'être croisé (ou pas d'ailleurs) et ne pas avoir envie d'aller plus loin ?
Et puis éventuellement se dire aussi qu'il existe des personnes un peu sauvages, un peu pudiques, pour qui la cohabitation est une chose difficile, qui ont un trèèèèès grand besoin d'intimité et d'espace vital, et qui donc tout simplement protègent leur pudeur et leur intimité en évitant de mélanger à plaisir les différentes hectares de leur vaste jardin secret...

Bref, je trouve ces propos assez désagréables parce que très normatifs, et personnellement, ça me gave. L'amour n'a à mes yeux pas grand chose à voir avec ce besoin frénétique de fonder des communautés qui semble animer le forum en ce moment. Les communautés, c'est cool pour ceux qui aiment, mais faire croire que c'est le but de tout multipartenaire qui se respecte et que les autres vilains méchants qui voient leurs partenaires séparément sont fermés à l'amour et n'ont rien compris à la Grande Révélation de la Voie Poly, c'est lourd.

#
Profil

LittleJohn

le mercredi 19 septembre 2012 à 21h08

Janis présidente !!! (+) ^^

#

(compte clôturé)

le mercredi 19 septembre 2012 à 21h11

(+) aussi :-D

#
Profil

bouquetfleuri

le mercredi 19 septembre 2012 à 21h36

Janis, je n'ai pas du tout compris cela à la lecture des posts de LiliLutine.
J'y décèle en revanche une forme d'idéal, qui loin d'être normatif, transformerait ni le polyamour, ni les polyamours mais plutôt son polyamour en une utopie qui resterait constamment à vivre et à poursuivre.
Moi j'adhère à cela, ce n'est pas toujours rose et c'est souvent bonbon

#
Profil

Lili-Lutine

le mercredi 19 septembre 2012 à 23h15

Janis je ne voulais certainement pas être désagréable par mes propos, tu peux en être sur. Tu as bien raison de rappeler que souvent il y a bien d’autres nuances et que le rose bonbon n’est pas toujours la meilleure couleur pour cet univers que tu décris , et qu’en effet cette couleur me fait le même effet qu’a toi.
Je posais juste mes interrogations, juste les miennes. Je confie aussi ici mes incompréhensions, tout comme toi tu le fais. Qu’il est vraiment pour moi intéressant d’en parler et de partager avec toi et vous tous, comme de savoir comment se vit cet amour dans le genre gamme de gris ou dans l’indifférence comme tu l’écris par exemple. Et si j’ai réduit quoi que ce soit, ou même pire quelqu’un, je demande là aussi quelques compréhensions. C’est bien éloigné de ce que j’essayais de vous faire partager. Janis peut être que tu voulais surtout me rappeler que nous sommes tous diffèrent dans nos façons de le vivre comme d’aimer, qu’il n’est pas si simple d’aimer toujours comme on le voudrait ou le pourrait . Et aussi tu nous rappelles qu’il y a mille et une manières de le vivre. Et ça vois tu j’aime à le savoir et à le partager avec toi et avec d’autres aussi. (+)

Pour ces mots et le sens que tu attribues à mes propos ce n’est pas de moi, je ne crois pas possible que je pourrais écrire cela un jour « ….faire croire que c'est le but de tout multipartenaire qui se respecte et que les autres vilains méchants qui voient leurs partenaires séparément sont fermés à l'amour et n'ont rien compris à la Grande Révélation de la Voie Poly, c'est lourd. »

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

coquelicot

le jeudi 20 septembre 2012 à 09h38

En effet tout n est pas toujours "rose bonbon"
Les partenaires peuvent aussi avoir envie de se dechirer
de ne pas s aimer.
L amour universel n est pas une chose que tu commande.
Ca passe ......ou pas.
Mais j ai envie aussi de croire que la communauté est possible
que la vie de groupe peut etre toute rose et toute belle
Que l on peut s entraider s epauler sans jalousie ni tyrannie.
Aimer plusieurs personnes n a jamais été simple
Les jugements sont plus faciles que la reflexion.
Les "gentils" passent pour des utopistes sont jugés
Mais si on y reflechis bien depuis la nuit des temps les gens se sont regroupés en meute
simplement pour survivre, chacun mettant a profit ses connaissances , ses talents pour que justement cette meute soit plus "forte " plus compacte.

#
Profil

Katouchka

le jeudi 20 septembre 2012 à 10h23

Pourquoi diviser les poly entre les "méchants" et les "gentils"? En quoi les uns seraient plus méchants que les autres selon qu'ils ont choisi telle ou telle manière de vivre? L'important c'est que tout le monde soit à l'aise avec la manière dont il vit les choses non? Si l'indifférence convient, si la communauté convient alors pourquoi chercher autre chose? Inutile de revendiquer l'une ou l'autre des manières de vivre.
Je pense que ce qui est plutôt soulevé actuellement sur ce site c'est justement:
- le fait qu'il y a de multiples manières de vivre ses histoires d'amour,
- le fait que malheureusement tout le monde ne les vit pas comme il le souhaiterait et qu'il trouve sur ce forum, la possibilité d'exprimer ce à quoi il aspire.
Personnellement je trouve le débat intéressant parce que justement je me trouve dans ce cas et que j'apprends en vous lisant ce qui pourrait faire que cette situation me convienne mieux même si elle ne ressemble pas à ce que je souhaitais vraiment.

Pour revenir au sujet de départ, je connais l'autre amoureuse de mon conjoint. J'aimerais mieux la connaître, pouvoir partager autre chose avec elle que "mon mec" mais elle, elle n'en a pas vraiment envie. Elle est surement comme le décrit Janis, un "peu sauvage"...
Bien souvent, j'ai essayé d'établir le contact et bien souvent je n'ai eu comme réponse que de l'indifférence. Ce n'est pas comme ça que je voyais les choses mais comme le dit Janis elle a tout à fait le droit sans être jugée de réagir ainsi.
(Même si parfois je ne trouve pas ça très juste. Mais bon ça ce serait un autre thème de discussion)

#
Profil

Lili-Lutine

le jeudi 20 septembre 2012 à 10h47

En effet Coquelicot tout ne seras jamais toujours de cette couleur, et moi j’aime bien mieux le bleu tendre de mes instants les plus jolis, j’aimerais pouvoir et savoir les garder toujours de cette couleur.
Tu me renvoies à ce questionnement ou à cette peur plutôt que j’ai de profondément ancré en moi. Cette peur d’avoir à le vivre/subir ainsi dans le rapport de force. Je me sens actuellement démunie et je crois bien aussi sans les outils nécessaires pour savoir quoi et comment bien faire quand ce moment s’imposera alors que l’amour c’est imposé lui aussi dans le temps doucement mais surement. Je ne veux surtout par fuir cette réalité qui m’empêcherait alors toutes formes nécessaires d’actions, de défenses et de bienveillances. C’est en ça que j’essaye d’apprendre auprès de vous la connaissance et l’usage de ces outils et la force comme la constance qui va avec vos courages et vos acharnements pour pouvoir en le sachant par avance peut être comment bien faire au mieux afin de garder le plus longtemps possible et sans trop abimer ce si joli bleu tendre qui va si bien avec moi et avec eux en ce temps paisible que je vis actuellement. Oui Coquelicot toi comme beaucoup d’autres ici vous me construisez et me fortifiez sans cesse par vos expériences et vos coups de gueules aussi.:-)

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

coquelicot

le jeudi 20 septembre 2012 à 11h18

Chaque cas est different
chaque situation est differente
Personne n a de solution exacte et parfaite
On peut juste s inspirer des autres
Puiser les idees les ressentis.
Pour ma part j ai choisi ma route et mes couleurs.
J ai choisi l amour tout simplement.
Les gens qui ne m aiment pas .......eh bien
je ne gaspillerai plus mon energie en essayant de les convaincre.
Je garde cette energie pour la "construction"
Persuadée que t ant qu il y a de l amour ya de l espoir!

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion