Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Relation libre ou polyamour ?

Bases
#
Profil

Rosemarie

le mardi 26 février 2019 à 11h48

Bonjour à tous,

Depuis bientôt 3 ans, je suis en couple avec F, que j’aime profondément avec qui tout se passe bien.
Des le début de notre relation, nous avons décidé que nous avions le droit de flirter, embrasser et plus si affinités lors d’une soireec etc
Je ne peux pas dire que je pratique énormément mais j’aime et j’ai besoin d’un sentiment de liberté.
On s’est toujours promis de ne pas se mentir donc s’il me demande je répond honnêtement mais je ne lui raconte jamais mes histoires de but en blanc.

Depuis maintenant deux mois, je me suis rendue compte que coucher avec des mecs ne m’intéressaient pas vraiment voir par du tout, j’ai besoin de partager quelques chose, pas juste du sexe.

Et il se trouve que je discute, et vois C avec qui il existe un vrai lien, une connexion, il ne s’est rien passé jusqu’à maintenant sur le plan physique.

Je me pose pas mal de questions, et je me suis rendue compte que mes relations se finissaient toujours au bout de 2/3 ans, quand je me lasse.

J’aimerai en parler à mon compagnon. Avez vous des conseils ?
J’ai aussi peur de souffrir de mon côté, si je ressens quelques chose pour quelqu’un d’autre mais que tout s’arrête quand lui rencontre quelqu’un d’autre et qu’ils souhaitent de l’exclusivité.

Merci d’avance de votre aide.

#
Profil

bonheur

le mardi 26 février 2019 à 12h29

Bonjour Rosemarie,

Il faut distinguer la peur et le danger. Il faut distinguer la souffrance et les effets secondaires de celle-ci.

Avoir peur, souffrir. Rien de plus naturel. Ce que je trouve bizarre, c'est de vouloir s'en protéger et protéger les autres.

On traverse tous des instants de bonheur intenses, de souffrances intenses. On a tous des peurs, ponctuelles ou ancrées. On vit !

Communiquer est un atout pour évoluer. Ce n'est pas la communication qui anéanti, c'est sa résultante individuelle. Autrement dit, les polyamoureux communiquent, c'est vrai, mais personne ne sait l'issue de cette communication.

Tu avais un "accord" et celui-ci convient intellectuellement mais pas dans le ressenti. Autrement dit, pour toi, c'est comme s'il était inutile. Tu as conscience que ton épanouissement passerait par un autre accord, différent.

Ton honnêteté et ton besoin de non enfermement (plus que de liberté, peut être), également d'attachement plus que de sexe-amusement. Un lien plutôt que du ponctuel.

Tu sembles percevoir ce que tu as décrit, et que j'ai repris avec mes mots (faussement, peut-être ?), comme étant une réciprocité obligatoire. Et puis, tu considères que pour toi, tes amours secondaires ne mettrait pas en péril ton couple, alors que si ton compagnon aimait en dehors de toi, ce serait exclusif. Pourquoi ce décalage de perception ?

Tu ne sais pas encore comment ton compagnon percevrait le polyamour, que tu t'effraies déjà des conséquences si lui le vivait ? Il y a là une insécurité de ta part au sein de ton couple. C'est elle qui t'empêche de t'y sentir bien, à mon avis (j'ai peut-être tort !).

Je n'ai pas de conseils, au mieux un angle de vue différent et des pistes de réflexions.

Par contre, félicitation de poser si justement cela, avant de te mettre dans une situation concrète aveuglément. Déjà, tu fais preuve d'honnêteté avec toi-même et ça c'est bien.

Le seul conseil que je puisse indiquer ici, si on considère que s'en est un. Ton évolution et l'évolution de ton chéri ne doivent pas être obligatoirement similaire. Le polyamour semble être ton aspiration naturelle, mais pas nécessairement celle de ton compagnon. Faire une dissociation entre toi et lui, que votre accord initial épanouie peut-être.

Rosemarie
Je me pose pas mal de questions, et je me suis rendue compte que mes relations se finissaient toujours au bout de 2/3 ans, quand je me lasse.

Phase de NRE + volonté de faire perdurer, puis lassitude.

Si c'est un schéma récurent, oui pose toi la question. Au delà de ces deux périodes, l'effet de lassitude est lié justement à la non remise en question de la relation. On a évoluer, et bim, les fondements de la relation ne sont plus à l'identique. Là, soit on laisse couler et un jour ça pète. Soit on pose sur la table les difficultés, on les aborde ensemble, on déballe, sans reproche si possible, on dit notre point de vue (sans prévaloir de celui de l'autre) et on avance ensemble. Ce que je nomme la dynamique commune. Surtout on ne laisse pas couler. Une relation, ce n'est pas poser une locomotive sur une voie ferrée et alimenter le tout. Il y a l'évolution du réseau, les aiguillages, les paysages que l'on souhaite découvrir en aparté, et enfin, en quoi l'écartement des rails devrait être prédéfini ? On passe à l'atelier, et on adapte à ce qui convient. Si on veut traverser une vallée étroite... si on veut franchir une rivière... si on veut... Et puis, l'un peut regarder le lac, pendant que l'autre admire les oiseaux. On peut être ensemble sans y être. Pas obligé de faire du mimétisme.

Modeste contribution, sans réponse apparente, car je crois qu'il n'y a pas de solution type

#
Profil

Rosemarie

le mardi 26 février 2019 à 15h55

Salut bonheur,

Merci de ta réponse.
A vrai dire, je ne m’inquiètes pas du tout de si mon chéri aille voir ailleurs ou sil souhaitait également être polyamoureux, je sais qu’on s’aime très fort et je ne suis pas du tout jalouse.

C’est plutot du côté des autres personnes que je fréquenterai que je m’inquièterai. J’aurai peur d’être amoureuse d’un autre, qu’il décide d’arrêter pour suivre un autre chemin, etc... mais c’est les lois de l’amour.

Mais tu as raison la clé de tout c’est la discussion. Je vais réfléchir à comment aborder ces situations.
Te lire, et lire tous les témoignages me rassurent un peu, la preuve que c’est possible.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion