Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment parler du polyamour ?

Bases
#
Profil

Merlyn

le mardi 12 février 2019 à 18h49

Bonsoir à tous.t.es

La question a été probablement posé un trillion de fois ^^ mais elle n'est pas si évidente que ça.

En 2018 j'ai rencontré dans l'une de mes activités professionnelles deux personnes qui me plaisaient.

Eh bien systématiquement, dés que j'abordais le fait que je me sentais polyamoureux et que j'expliquais ce que ça voulait dire, j'ai senti un refroidissement de ces deux personnes et les deux ont cessé de me parler par la suite. L'une d'elle m'a plus ou moins dit à demi mots que j'étais pas vraiment normal.

Donc clairement, oui, les conseils ici et là disent qu'ils faut être honnête et en parler mais visiblement, soit je suis pas tombé sur les bonnes personnes, soit j'ai mal expliqué (ce qui est fort possible) mais ça m'a refroidit à l'idée d'en parler maintenant ce qui tombe bien parce que depuis, j'ai eu d'autres preoccupations mais tout de même, comment on en parle ? A quel moment on en parle ?

#
Profil

Merlyn

le dimanche 17 février 2019 à 17h31

Sans retour, je remonte ce sujet :-)

#
Profil

bonheur

le dimanche 17 février 2019 à 17h38

Que te dire ?! Moi, ces derniers temps, à mon travail, on vient me "consulter" pour des trucs qui touchent au sexe. Je me suis fâchée l'autre jour en indiquant que l'on se faisait une image très tronquée de qui j'étais. Il faudra plus d'une génération pour une évolution pertinente des mentalités, je pense... et je ne le verrai jamais mais j'y crois pour les suivants. Si on cesse d'y croire, autant se re-modéliser et laisser tomber.

#

(compte clôturé)

le lundi 18 février 2019 à 11h03

Bonjour à tous,
Pour ma part je reste partagée. Je me suis pleinement reconnue dans la philosophie poly amoureuse tout en assumant pas ce mode de vie. Je rêverais que mon compagnon de vie accepte ma manière de gérer ma vie intime. Mais il ne veut pas savoir les rencontres que je fais et me demande de ne rien lui dire. Il croit qu’il est le seul homme dans ma vie, ce qui est souvent le cas puisque je ne cherche pas les rencontres. Mais quand une belle rencontre se présente à moi, je ne la refuse pas et je suis obligée de mentir, sinon je le perdrais assurément pour le l’avoir dit plusieurs fois.
Je me suis retrouvée à me faire accuser de malade (par lui) mais c’est sa souffrance qui parle, de chaudasse ou de bizarre par des copines, d’autant que mon compagnon est fabuleux et qu’elles ne comprennent pas que je puisse avoir besoin ou envie d’un autre lorsqu’elles voient notre relation amoureuse après 18 ans de vie commune. Et même en leur expliquant que notre relation est de qualité parce que je suis comme je suis, je me prends des jugements....
Il faut quand même reconnaître qu’il faut une sacrée ouverture d’esprit pour comprendre cette manière de vivre et une bonne dose de confiance en soit !...
Après plusieurs années à essayer de faire comprendre les choses notamment à mon compagnon, j’ai mis un point d’honneur à déculpabiliser et à m’accepter moi même. Et ça n’a pas été une mince affaire....
Bref, j’ai donc changé ma manière de gérer et de vivre les choses en me disant qu’au fond ça ne regarde personne à part moi et mes rencontres.
Je mets malgré tout un point d’honneur à dire à ceux qui m’approchent de près et avant d’aller plus loin, que je suis en couple. Le choix leur appartient de poursuivre ou pas,
Beaucoup par le passé, ont fuit. Mais ce n’etait probablement pas des relations qui m’auraient correspondues !
Peut-être qu’un jour, à force de voir les portes se fermer parce que les esprits de ceux que je rencontre sont étriqués, je me fermerai totalement à ma véritable nature et je vivrai une vie conventionnelle qui, somme toute, est loin d’etre le bagne !

#
Profil

coin

le lundi 18 février 2019 à 12h13

Merlyn
Donc clairement, oui, les conseils ici et là disent qu'ils faut être honnête et en parler mais visiblement, soit je suis pas tombé sur les bonnes personnes, soit j'ai mal expliqué (ce qui est fort possible) mais ça m'a refroidit à l'idée d'en parler maintenant ce qui tombe bien parce que depuis, j'ai eu d'autres preoccupations mais tout de même, comment on en parle ? A quel moment on en parle ?

Alors oui certaines personnes sont plus réceptives que d’autres et il faut soigner l’explication. Mais le contexte est super important aussi, et le développement de relations « romantiques » dans le milieu professionnel c’est très délicat (d’autant plus que c’est particulièrement marqué par les privilèges : hiérarchie, genre, validisme…).

Dans mon cas, j’amène le sujet du polyamour assez facilement, en réagissant notamment au propos de « normes ». Par exemple :
Quelqu’un : On est allés sortis avec des amis et Gilbert a embrassé quelqu’un ! Heureusement que sa copine Gertrude n’était pas là !!
Moi : Ça dépend, si ça se trouve ils sont tous les deux d’accord avec ça, voire ils ne sont pas en exclusivité sexuelle.

Ce genre d’interventions suscite souvent d’autres réactions en retour : comment ça « exclusivité sexuelle » ? Qui pourrait être d’accord avec ça ? Ils seraient forcément jaloux alors !

C’est un peu comme ça que je parle du polyamour en temps que modèle existant. Je dis « j’ai des amis qui… » et quand la question « Et toi tu fais du polyamour ? » arrive, j’ai toujours pu dire la vérité, mais je n’hésiterais pas à mentir si je ne me sens pas assez en sécurité.

À la question « à partir de quand il faut en parler », ma réponse c’est : assez tôt quand je sens que je pars sur des conversations personnelles avec quelqu’un. Parce que le polyamour est une part importante de mon fonctionnement et de mon identité et que je ne peux pas avoir de conversation vraiment constructive si mon interlocuteur·rice ne sait pas ça de moi.

#
Profil

bonheur

le lundi 18 février 2019 à 12h49

coin
Parce que le polyamour est une part importante de mon fonctionnement et de mon identité et que je ne peux pas avoir de conversation vraiment constructive si mon interlocuteur·rice ne sait pas ça de moi.

Moi également !

Après un baiser n'est pas de la sexualité. L'un n'entraine pas l'autre (c'est hors sujet, juste ça m'a fait réagir)

#
Profil

coin

le lundi 18 février 2019 à 14h01

bonheur
Après un baiser n'est pas de la sexualité. L'un n'entraine pas l'autre (c'est hors sujet, juste ça m'a fait réagir)

Je n’ai pas voulu associer le baiser à la sexualité :)
Ce que je voulais illustrer c’est comment en partant du plus petit « écart à la norme » que quelqu’un mentionne (comme un baiser), on peut apporter assez vite des concepts (comme la non-exclusivité sexuelle) qui vont susciter des réactions et permettre d’approfondir la discussion.

#
Profil

bonheur

le lundi 18 février 2019 à 14h53

ah ok ! Oui, le hic c'est qu'on ramène toujours tout à la sexualité... ce qui à tendance à m'exaspérer de plus en plus. Tu n'y es pour rien, c'est moi qui suis "hors normes" :-D .

#
Profil

bonheur

le lundi 18 février 2019 à 19h00

@coin, consulte la boite mail associée à ton profil (directement sur ton ordi, pas sur le site). Oui, ne dévions pas ce fil par une discussion hors sujet (+) .

#
Profil

NftR

le mardi 19 février 2019 à 11h31

Je pense que ne pas être honnête dès le début ne peut que te faire du mal plus tard. Les gens auront l'impression que tu as essayé de leur cacher, que tu les a manipulé etc. Alors oui tu rencontreras toujours des imbéciles fermés d'esprit. Mais n'est-ce pas plus mal comme ça pour toi ? Tu n'auras pas à essayer de construire avec cette personne avant de te rendre compte de sa mentalité ^^

#
Profil

bonheur

le mardi 19 février 2019 à 11h44

La question de base est peut être comment le poly se sent avec ça. Si ça vient naturellement d'en parler, il faut le faire absolument. Je rejoins NtfR, il ne faut pas donner l'impression de manipuler.

Dans tous les cas, la qualité relationnelle se développera à partir de la capacité qu'aura autrui de nous accepter ainsi. C'est ce que j'appelle faire du tri dans les relations.

Après, au boulot, on n'a pas le choix des personnes qui nous entourent, mais on a le choix de s'en rapprocher ou pas, de s'en éloigner ou pas.

#
Profil

Minora

le mardi 19 février 2019 à 11h50

NftR
Alors oui tu rencontreras toujours des imbéciles fermés d'esprit.

On peut aussi juste ne pas se reconnaître dans ce mode relationnel et ne pas souhaiter le vivre...
Mais clairement pour cela il faut le savoir rapidement.
Surtout si tu souhaites le "vendre" à un mono en mode "honnêteté, consentement toussa toussa"

#
Profil

bonheur

le mardi 19 février 2019 à 12h04

On peut ne pas se reconnaitre sans être fermé. Récemment, une collègue, ayant lu mes écrits, en ayant parlé avec moi, ayant eu de l'empathie que mon dernier amour a disparu (elle avait été témoin de notre affection), a pris le contre-pied d'un autre collègue m'assimilant à une personne sexuelle. Je n'ai rien eu à dire, c'est elle qui a indiqué haut et fort que j'étais dans l'affectif et certainement pas dans le sexuel. Ca m'a beaucoup surpris, agréablement surpris ! :-D

Pour cette collègue est foncièrement mono. Après, comme elle me l'a dit récemment, se demandant pourquoi j'organisais des rencontres et ce que l'on pouvait avoir à se dire (j'ai énuméré quelques thèmes), a fini par admettre qu'au moins on s'interrogeait et on communiquait.

Tout comme je ne serais jamais libertine (ne jamais dire jamais, mais je pense que je le serai déjà), j'ai été découvrir ce milieu sans "pratique" mais suffisamment pour connaitre et je m'étais même intégrée.

Alors, j'ignore si c'est imbécile, mais certaines personnes seront ouvertes d'esprit et cela ne signifie pas qu'ils deviendront un jour poly. Je fais une rando cet apm avec une de ces personnes, j'ai d'autres amis ainsi et mon chéri de vie... Je suis entourée de personnes qui m'aiment ou m'apprécient comme je suis. Je fais de même avec elles.

Les personnes fermées, je les éloigne, y compris si j'en suis amoureuse... et là c'est difficile. Une forme de gâchis :-/ .

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion