Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Mono comment acceptez vous que votre partenaire se partage ?

Sexualités
#
Profil

NATURE

le mardi 13 décembre 2011 à 09h54

Mon mari a une relation sincère et sérieuse. Le coup de foudre, avoué depuis le tout début. Je sais que malgré tout les tourments qu'ils peuvent rencontrés, ils s'accrochent désespérément à l'un et l'autre. Moi, je ne peux que leur laisser libre action, tellement leur amour est fort et me rend impuissante. Ils savent tout les 2 ce que cela me coûte après 22 ans de vie commune, mais, ne savent y mettre fin. Mon mari au bord du gouffre, revit et moi aussi par la même occasion. On s'est toujours aimé mais la vie, les galères, nous rendaient fades et on ne réagissait pas et on s'en contentait pensant que c'était la vie. Seulement, je crois que l'on peut dire que c'est la faille qui leur a permis de se trouver. L'inévitable va arriver. Ils vont faire l'amour ensemble. et cela malgré, le rayon de soleil qu'elle lui apporte, et l'équilibre qu'il trouve entre nous 2, est affreux à envisager. Il ne sait pas mentir, et pourquoi mentir ? c'est la suite logique et le ciment de toute relation ! Il y aura quelques choses qui le trahira, et je m'y attends. Mais ça va me faire mal ... rien que de l'envisager, c'est affreusement douloureux. On en parle lui est moi. Il me dit de le vivre, normalement, comme si de rien n'était, qu'il le fait par amour, et qu'il me reviendra toujours par amour et qu'il m'aime d'autant plus sachant ce que j'accepte pour lui, par amour et que je lui en donne une jolie preuve. Mais, je me bloque. Les films, musiques, les gestes, lui faire l'amour, devient pénible, une horreur car je ne supporte plus rien et me refuse, voir le fait en pleurant. Il ne sera plus pur quand il me reviendra, je n'aurai plus de chance de le récupérer intact. J'accepte là, leurs baisers, caresses, et qu'il puisse m'embrasser, me caresser, avant, après et dur à encaisser. Malgré tout, depuis le début. Il ne nous confond pas ne nous compare pas, ils nous aime d'un amour sincère et je sais qu'elle l'aime sincèrement également et qu'il lui apporte ce qu'elle n'a jamais connu en plus d'un bien être et de l'amour. Mais moi, j'y perd mon mari, mon couple, qui devait, vivre et s'accompagner tout une vie. Nous voulions passer toutes les nuits dans les bras de l'un et l'autre, quelques soit nos tourments, bonheur, mais là, il a besoin des bras d'une autre pour surmonter, notre vie, lui redonner souffle, mais, moi, là, j'ai beau savoir, reconnaître, je ne sais si je vais accepter, et comment je vais vivre, alors qu'il lui aura fait l'amour.
Comment avez-vous réagi, si vous avez connu une situation similaire ? comment accepter comme on dit vulgairement "qu'il trempe son biscuit" et revienne le faire chez vous ? Comme mon mari le dit, rien n'est vulgaire, c'est vrai que cela sera et pour le peu qu'il puisse déjà partagé, et fait dans et par amour. Mais, je n'y trouverai plus la pureté ! Ils partagent déjà tellement de souvenirs, de caresses de baisers, ils ne peuvent faire machine arrière, ils vont se détruire, et si je m'en mêle, je vais les détruire et quelque soit la solution, je nous détruirai tous car, il me reviendra mais il ne sera jamais complet au risque de replonger dans son gouffre et de m'y entrainer. J'ai vu ce que donnait une rupture et c'est ce qui se mettait en place. Ce que depuis, le début, je ne voulais pas qu'il me revienne incomplet. Je dois les laisser vivre leur couple et accepter qu'il fasse l'amour. Mais c'est affreusement dur !!! comment surmonter cet obstacle ? merci de m'avoir lu et de vos témoignages. Je suis loquace, mais si ce n'est ma moitié je n'ai personne à qui en parler, elle est encore très réservée, et c'est prendre le risque qu'elle fuit. Déjà mon mari serait prés à le faire, mais je lui refuse, car il a besoin d'elle, et le plus terrible si ce n'est que l'on était au bord du gouffre, et elle dans un mariage qu'elle ne veut plus, personne n'a rien prémédité et on s'apporte tous quelques choses de vital !

#
Profil

NoeLutin

le mardi 13 décembre 2011 à 11h46

C'est très touchant ton témoignage.

Ce qui se passe en toi a le droit d'exister mais peut-être ne dois tu pas l'entretenir dans un sénario catastrophe et dans une imagination trop forte de la perte. Je n'ai pas l'impression qu'il te prenne quelque chose et il ne voudrait pas te perdre. Par contre toi tu le vis comme ça. C'est en quelque sorte ta responsabilité.

Les morsures de la jalousie existent même chez les poly. Il ne s'agit pas de nier ce sentiment et sont cortège d'émotions négatives. Mais peut-être fait il simplement l'accepter sans la nourir. Penser aussi en terme d'idées fausses et de croyances qui sont en toi. Tu parles de pureté par exemple, c'est un terme étrange à mes yeux.

Quant à tout ce qui fait ta vie, ton passé et ton projet avec lui, cela existe encore.
Tu souffre mais tu as la chance qu'il ne t'ai rien caché. Tu dois travailler à ta sérénité et lui faire confiance et faire confiance en ta valeur à ses yeux et surtout aux tiens.

Très chaleureusement

Noé

#
Profil

LuLutine

le mardi 13 décembre 2011 à 11h57

NoeLutin
Tu parles de pureté par exemple, c'est un terme étrange à mes yeux.

+1

En quoi ton mari serait-il moins "pur" parce qu'il a fait l'amour avec une autre ?

Il l'a bien fait avec toi, et pourtant il est toujours "pur" ? J'avoue que je ne comprends vraiment pas...

#
Profil

NATURE

le mardi 13 décembre 2011 à 12h26

merci de vos réponses. "pur" ...oui, nous l'avons fait. Mais, cela nous était réservé à nous, rien qu'à nous et pour la vie. préjugé ? mais surtout c'est comme ça que je voyais l'avenir et lui aussi avant son amoureuse et s'il ne l'avait pas rencontré il tiendrait les mêmes propos ! Il a plus d'une idée à revoir sur les gens qui vivent différents amours et il l'apprend à ses dépends ! Il me l'a avoué.
La confiance c'est en elle que je ne l'ai pas. Car je ne la connais pas et elle ne s'ouvre pas. C'est semble-t-il quelqu'un de bien, et il serait possible que l'on s'entende plus, mais, comme toute relation intime et amicale, il faut être et en vouloir à 2 et pas par l'intermédiaire d'un tiers. Mais, je vois et reconnais ce qu'elle apporte. Et malgré, mes états, lui la retrouve toujours, aussi, sur ce plan, malgré ses dires, la confiance n'est surement plus intacte. Et c'est vrai, je ne suis pas sereine !
Depuis cette histoire, nous nous sommes jamais redécouvert, se reséduire,essayer de revivre pour nous-même, une deuxième histoire d'amour, est-ce que cela pourrait-être une bonne idée plutôt que vivre sur des acquis ?

#
Profil

LuLutine

le mardi 13 décembre 2011 à 12h35

ESPERANZA
"pur" ...oui, nous l'avons fait. Mais, cela nous était réservé à nous, rien qu'à nous et pour la vie.

Je ne vois toujours pas en quoi ça le rendrait "pur"...

Je peux concevoir que quelqu'un qui est dans l'abstinence soit considéré comme "pur" d'un certain point de vue, mais s'il a déjà eu des relations sexuelles, qu'il en ait avec une ou deux ou n personnes, pour moi ça ne change pas grand-chose.

Ou alors est-ce que cette femme (son autre amoureuse) serait "impure" et le contaminerait ? Ce serait peut-être un jugement un peu dur de ta part....pourquoi le serait-elle plus que toi ?

ESPERANZA
préjugé ?

Idée toute faite, excuse qu'on se cherche pour justifier que "moi j'ai le droit de le faire avec lui mais pas les autres" ?

Je fais juste des hypothèses hein...j'essaie de creuser pour voir d'où viendrait ce "raisonnement".

#
Profil

maroussia

le mardi 13 décembre 2011 à 14h21

Il y a quelques points commun avec ma situation. Mon partenaire est tombé amoureux. Ce qui me fait me dégager de la jalousie, quand j'y arrive, c'est de penser que c'est aussi possible pour moi de vivre un autre amour. Je m'aperçois que je suis jalouse de leur bonheur, de leur passion, pas d'elle, pas d'une personne... qu'il ne tient qu'à moi, en quelque sorte, d'être aussi heureuse. C'est moins facile à faire qu'à dire, mais c'est un bon début!

#
Profil

Junon

le mardi 13 décembre 2011 à 14h41

Je ne comprends pas non plus que tu considères que ton mari ne sera plus "pur"après consommation de cet autre amour...car à moins de vous être connus vierges l'un et l'autre, vous avez déjà un passif sexuel avec d'autres, non?
Ceci dit, je ne remets pas du tout en cause la souffrance que tu éprouves: oui, les morsures de la jalousie touchent aussi les polys et j'avoue qu'en ce moment c'est assez dur pour moi de savoir mon second amour dans d'autres bras (même si celà est dû à notre éloignement géographique). Bon courage à toi...

#
Profil

tentacara

le mardi 13 décembre 2011 à 15h24

C'est vrai que c'est dur, parfois.
Pas forcément de les savoir dans les bras d'une autre, mais quand je vois un de mes amours tomber amoureux, se projeter dans l'avenir, quand je l'entends parler d'une femme avec des étoiles plein les yeux, il m'arrive de craindre que ce nouvel amour n'éclipse le nôtre, que leurs projets se réalisent au détriment des nôtres.
Je sais que cela peut arriver, c'est déjà arrivé. Mais je sais aussi qu'au moment où les projets et les désirs s'opposaient au point de l'obliger à faire un choix, c'est toujours nous qu'il a choisi.
Cela me permet d'avoir confiance dans ses sentiments, sa sincérité, sa loyauté et son profond désir de continuer à construire notre famille. Je sais qu'au delà de moi, de nous, il y a cette aventure incroyable, cette vie que nous inventons, que nous écrivons à 6 mains, en dehors de toute convention, de tout modèle préexistant. Je sais comme cette vie l'enthousiasme, comme il est impatient de nous voir grandir, prospérer, approfondir nos liens. Je ne peux que le croire quand il me dit que rien ni personne ne nous séparera, pas seulement parce qu'il m'aime, mais parce que je suis la vie qu'il a choisie.
Enfin, pour l'avoir vécu moi-même envers mon premier amoureux lorsque j'ai rencontré le second, je connais aussi les bouffées d'amour et de reconnaissance que l'on éprouve lorsque la personne avec qui l'on a choisi il y a bien longtemps de faire sa route regarde votre nouveau bonheur avec bienveillance, qu'elle accueille vos aimés comme ses amis, qu'elle essaye de faciliter les choses au lieu de lutter contre. Au lieu de m'éloigner de mon premier compagnon, l'amour que je ressentais pour lui s'est augmenté d'une immense admiration et d'une profonde reconnaissance. Il m'a fait confiance et j'ai travaillé d'autant plus fort à en être digne.
Mes hommes m'ont appris ça. Lâcher prise et avancer ensemble dans la confiance des émotions et des engagements qui nous lient.

#
Profil

Jena

le mardi 13 décembre 2011 à 15h49

<3 <3 <3

#
Profil

Jena

le mardi 13 décembre 2011 à 15h50

Désolé, ce n'est pas très constructif. Mais <3 quand même, il fallait que ça sorte...

#
Profil

NoeLutin

le mardi 13 décembre 2011 à 16h14

Il est difficile de vivre le fait de ne plus être unique pour l'autre.

Fondamentalement, cela nous ramène à notre condition humaine et au fait que nous sommes ontologiquement seuls. Les autres sont nos chances, ce qui nous permet de ne pas souffrir de cette solitude.... Mais ils ne sont pas la cause de notre bonheur ou de notre plénitude... pas la vrai cause non plus de nos souffrances. Personne ne peut remplir nos manques ou n'est responsable de ceux-ci.

Ce que tu vis c'est cela aussi... le peur de te retrouver dans ta finitude parce que tu pourrais être abandonnée. L'impression aussi que l'autre est favorisée, parce que tu sais à quel point c'est bon d'être avec ton homme, ton trésor. La peur aussi de ne pas être préférée ou que ce qu'il donne à une autre il te le prends.

Si tu réfléchi bien ce sont des émotions que tu connais depuis toujours, tu les as vécues enfant déja. Ce sont les cadeaux au pied du sapin de Noël, ou ce jour de fête qui n'est pas celui de ton anniversaire puis que c'est celui de ton frère, de ta soeur, de ta cousine...

C'est aussi la dévalorisation que peut induire le fait de ne plus être unique. Or quand on y penses personne n'est unique... et nous le sommes pourtant tous ... étonnant non ?

Une chose me parrait aussi intéressante. J'ai l'impression que tu voudrais la connaître mais que tu n'as pas l'impression que c'est son cas. Je vais te proposer un truc difficile... essaie de te mettre à sa place avec bienveillance et demande toi si c'est facile pour elle... ce qu'éventuellement elle peut ressentir en pensant à toi :-)

Bises.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

NATURE

le mardi 13 décembre 2011 à 16h33

WAOU...Les réactions fusent.
@Lulutine, les préjugés,...font partis de ce qui est sensé faire parti de la moral de notre société. 1 Homme et 1 femme en couple. Ce qui est caché est accepté ce qui est reconnu, comme l'adultère et le PA ou autres est repoussé. Je suis peut-être encore trop endoctriné par cette morale pour accepter après avoir accueilli, rencontré son amoureuse, qu'il ait une relation intime.
Comme je lui disais, il y a eu tellement de haut et bas, que j'espèrais qu'il me revienne de mon plein gré et non qu'il attende ma bénédiction qui n'aurait servi à rien car quelque soit mes réactions, il allait la retrouver sans un instant d'hésitation et pensé 1 seul fois faire demi-tour, une fois sur la route !
@Tentacara : comme toi envers ton premier amoureux, il reconnait les "bouffées d'amour et de reconnaissances" et notre amour, complicité, tout ce qui fait nous, ne cesse de décupler ! Nous revivons à travers elle...il me faut le reconnaître. On était bien ensemble, mais on l'ait encore plus sur tout les plans et cela ne l'a fait que s'accrocher à elle, parce qu'il avait peur de retrouver ce que nous avions, ou vraiment par amour pour elle ? Vu la sérénité, la lumière qu'elle lui apporte et l'amour qui en dégage, ça ne peut-être que par amour.
@Junon : nous nous sommes effectivement connu vierge. Et nous sommes mono et n'avons jamais pensé "aller voir ailleurs" jusqu'à ce coupe de foudre entre lui et son amoureuse. Nous, nous étions cherchés, eux, cela a été en une fraction de seconde, "j'ai levé la tête, regardé au-dessus de mon écran et j'ai été frappé de stupeur en constatant que je l'aimai, alors que je t'aime, pour elle , il en était de même mais s'en était rendu compte, un peu plus tôt mais n'avait rien reconnu, car le savait bien en ménage" se sont enchaîner des frolements de mains pour, un baiser d'adieu, caché, car dernier jour dans l'entreprise et caché pour ne pas me froisser. Il m'a avoué qu'il s'était enlacé et qu'elle lui avait caressé la joue. Rien de plus, sinon qu'il l'aimait et que c'était partagé. Le samedi, on a joué à "jackie Quartz juste une mise au point "les jeux de mots ringards qui font rire que nous" et le dimanche, toute la journée, il a été en larmes, car il luttait contre ses sentiments et se raisonner pour y mettre fin et il n'a pas su. Depuis, ils se rencontrent dès qu'ils le peuvent, traversent des hauts et des bas, se retrouvent et s'accrochent encore plus. Le baiser caché, m'aurait permis de prendre conscience de la gravité de situation et d'essayer de le raisonner mais le mal pour un bien était fait ! Et depuis, ça continue !
On était dans une monotonie, beaucoup de galère, on croyait que notre attitude était normale...Je n'ai jamais eu à être jalouse, car s'il était flatté de voir les femmes le draguer, il n'en avait rien à faire. Mais, là, je le suis, certainement. Il passe du temps, intimement, redécouvre l'amour, le plaisir d'être amoureux même si ce n'est pas un problème d'âge, revivre comme des jeunes amoureux (enfin pour moi, ce doit-être merveilleux). Les attentions qui lui portent : ce matin, sous prétexte qu'il m'a vu embrassé, touché, je n'avais pas besoin, d'être contacté pour demandé si j'avais bien dormi, si j'étais bien réveillé, et échanger un petit bonjour, par téléphone...moi, il prend des nouvelles des enfants, vérifie que la routine va bien, et basta, le romantisme...on devait faire un marché de noël, qui a été reporté, il travaille sur place c'est à elle qu'il a demandé de le rejoindre, pas à moi...ah ! j'ai une vieille titine qu'il faut ménager contrairement à la belle ! comment ne pas être jalouse ! elle ravive votre couple, et elle a toutes les attentions du monde alors que moi, j'ai l'impression d'être bobonne à la maison auprès de qui on s'assure que tout va bien, un port d'attache ...et après je m'étonne que l'on était tombé bien bas et dans la routine !!!
@tentacara : qu'à tu fais pour montrer que ton amour existait toujours autant si ce n'est plus envers ton premier amour et lui comment à t-il réagit, tu parles d'entente entre lui et tes amours, comment avez-vous surmonté tout ça ? Car, mon mari, ne cesse de me dire qu'il m'aime de faire attention, à moi, de m'embrasser de ne pas me brusquer quand je me bloque, mais, ça reste dur ! Pour lui, tout est normal, et il dit devoir le penser ainsi car sinon, il ne peut le vivre et deviendrait fou mais devant ma réaction, il souffre, et on souffre tout les 2 et elle, elle a peur qu'il arrête, et je ne veux pas les démolir !
@maroussia : comme tu le dis je suis jalouse de leur bonheur, quelque chose que j'aimerai et aurai aimé retrouvé qu'il n'a pas su m'accorder les responsabilités financières et familiales en sont principalement les causes, mais, avec elle, il se le permet et lui apporte ! Et c'est vrai que je suis plus jalouse de la situation pas d'elle, et je ne leur en veux pas. Car, rien n'est prémédité, pour l'avoir rencontré, elle n'a rien d'une fille facile, et elle est même prête à s'effacer. Nous sommes tous les 3 torturés, alors que comme dirait mon mari, c'est que de l'amour, ça nous en apporte, et nous en redonne, et on n'est pas heureux car moi, j'ai peur je ne sais de quoi exactement, mais qu'ils se retrouvent pleinement et reviennent vers moi sincèrement, je ne sais comment l'accepter. Notre couple va bien, pour moi non, car il revit à travers elle, je n'appelle pas ça, bien allé !

#
Profil

tentacara

le mardi 13 décembre 2011 à 16h56

La première chose que je dois préciser, c'est que mon premier amour et moi étions poly (en mode "primaire/secondaires") dès le départ. Du coup, le principe d'un autre amoureux n'a pas été très difficile à intégrer. Ce qui a été plus délicat, c'est lorsque cette deuxième histoire s'est révélée prendre autant d'importance que la première dans ma vie. Nous étions très indépendants, donc la logistique s'organisait plus facilement, j'avais à peu près la moitié de mon temps libre, donc cette deuxième histoire n'a pas lésé la première. Ce qui était plus difficile, c'était l'équilibre émotionnel.
Lorsqu'on tombe amoureux, on se sent tout rempli de sensations, d'émotions nouvelles. Cela demande un effort parfois de se rappeler qu'on n'est pas seul au monde. Mais mon compagnon et moi savions que cette phase n'était que temporaire, que l'équilibre des relations ne s'installerait vraiment qu'après quelques mois, quand la passion dévorante et aveugle serait un peu retombée. En attendant, on s'est accroché. Il a vu que je continuais de prendre soin de lui, que je faisais en sorte que notre vie continue. Et après quelques mois, les premières épreuves dans mon autre histoire ont rétabli la balance.

Dans ta situation, je crois qu'il s'agit d'être patiente. Vous avez vécu ensemble 20 ans. Préserver votre couple peut mériter d'attendre quelques mois que l'équilibre émotionnel se rétablisse.

#
Profil

NATURE

le mardi 13 décembre 2011 à 17h03

@NoeLutin@ c'est tout à fait ce que je ressens ! Elle sait mes problèmes, le plus gros du moins, mais ils ont très peu de temps et énormément de sujet à aborder alors que nous c'est l'essentiel ! Enfin... La connaître plus, peut-être, surtout pour l'entente entre les 2 ménages car, c'est le souhait final d'une union entre les 2 couples en les respectant, avec qui sait,... une cohabitation. Mais, j'ai peur que cela ne soit encore une fois une relation à travers lui, et par la suite nos enfants. Elle a avoué pensé énormément à moi, et aux efforts que cela implique mais n'a pas détaillé et ma moitié, n'a pas insisté. Mais, oui, j'aimerai l'entendre, je ne suis pas agressive, ne la culpabilise pas au contraire, j'aurais tendance à lui faire comprendre comment mon mari "fonctionne" ! Et lui faire un gros câlin innocent si elle était plus démonstrative. C'est idiot, et quand je l'ai vu la dernière fois, je ne sais pas trop ce que je pense vraiment d'elle, si ce n'est ce que j'ai déjà cité !

#
Profil

NoeLutin

le mardi 13 décembre 2011 à 17h08

Une chose est de vouloir établir le contact... ce qui permettrait déja de réduire la part d'imaginaire dangereux... ce n'est qu'une humaine après tout :-).

Une autre est de déjà imaginer des sénarii aussi complexes que la cohabitation. Tu peux jouer avec tes idées mais tu n'es pas obligée de les réaliser. Il y a tant de paramètres.

Mon conseil... vis au présent. Assume tes émotions. Fait part de tes besoins.

A te lire, entre les lignes, je perçois pas mal d'angoisses. elles sont là parce que tu les appelles en créant des situations imaginaires qui n'arriverons peut-être jamais.

Prends soin de toi; Ne te torture pas et ose le dialogue serein.

Bises

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

NoeLutin

le mardi 13 décembre 2011 à 17h10

Rem: La seule chose que l'on puisse réellement changer c'est soi-même.

#
Profil

tentacara

le mardi 13 décembre 2011 à 17h52

Junon, je vois bien ce que la distance peut générer de frustration ou de manque, mais en quoi cela est-il aggravé par le fait de le savoir dans les bras d'une autre ? Et (puisque je sais de qui il s'agit), cela te fait-il le même effet quelle que soit l'autre (que ce soit celle avec qui il vit, son amoureuse flambant neuve, ou une amante occasionnelle) ?
Accessoirement, je t'envoie des câlins, ma belle. Tu nous manques à tous ici.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Dakhla

le mardi 13 décembre 2011 à 22h01

Je répond au premier topique d'ESPERANZA prenant la conversation en route. J'entends très bien ce qu'évoque ESPERANZA après 22 ans de relations avec "elle,l'immortel". Nous avons approché cette question durant la rencontre poly sur "Proximité Lyon" du 9 décembre dernier. La jalousie n'est pas contrôlable puisqu'il s'agit d'une émotion. En revanche, cette émotion se canalise. Pour faire simple jalouse tu es jalouse tu restera. Ce qu'il faut, c'est connaître la forme que prend cette émotion (la jalousie) et la dompter. Moi je m'isole. Pas forcément très cool pour l'entourage mais cet éloignement est respecté. Il me permet de gérer ma colère (forme de ma jalousie) et de laisser la raison l'emporter. Raisonné je peux de nouveau être et exister, reconnu pour ce que je suis : quelqu'un qui écoute ses émotions, les raisonne pour laisser à l'être chère la possibilité de vivre librement sa vie de polyamoureuse. c'est surement ça l'amour.

#
Profil

Junon

le mercredi 14 décembre 2011 à 12h39

Esperanza, voilà qui change la donne.
Je pense que le fait de vous connaître vierges a certainement "sacralisé " le sexe à vos yeux ou du moins le charger plus fortement en symbole que pour un couple plus dessalé.
Et que de ce fait, tu as le sentiment de n'être plus si unique à ses yeux...

Tentacara, ma toute douce, ce n'est pas aggravé. Mais je dirais que c'est l'unique moment où je ressens de la jalousie, quand je le sais faisant l'amour avec une autre. Et bizarrement, ça ne me vient pas à l'esprit quand il est avec celle avec qui il vit (et c'est tant mieux parce que je l'adore). Certainement parce que je sais que je pourrais partager le moment avec eux deux, ce qui n'est pas le cas avec "l'amoureuse flambant neuve" ou les amantes d'un soir.
Et moi aussi je te câline, vous me manquez énormément aussi!

#
Profil

NATURE

le mercredi 14 décembre 2011 à 22h16

@NoeLutin elle m'a appelé aujourd'hui et on a parlé ouvertement de la situation de mes appréhensions et les siennes. J'ai expliqué mes sentiments en reprenant tes exemples et expliquer le problème comme quelqu'un qui apprend à marcher et fait des chutes. On est d'accord sur le fait que mon mari voit loin et qu'il faut y aller étapes par étapes. Pas de soupir, de blanc, une vrai conversation, sans gêne. Tout a été abordé. Elle, moi, mon mari, dans sa version, la mienne. Ca nous a libéré d'un grand poids et fait énormément de bien à toutes les 2. Ils se seraient retrouvés tout de suite après, j'aurai certes été froissée, un pincement au coeur, mais, heureuse pour eux et je l'aurai assez bien pris. Maintenant, j'espère que j'appréhenderai pas trop leur prochaine rencontre et le prendrai aussi bien, et saurai retrouver mon mari. Car, depuis ce début de semaine, c'est assez difficile, d'être naturelle, un baiser, est parfois bien difficile à donner. Et je m'en inquiète. J'ai l'impression d'être une huître !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion