Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Rue89: stop the crap

Témoignage
#

Tetsuo (invité)

le mardi 15 novembre 2011 à 00h22

Le polyamour est le nouveau sujet à la mode, comme l'atteste un article récent sur Rue89 (qui fait suite à d'autres sur le dit site) et nul doute qu'il rejoindra les pages de Elle, si ce n'est déja fait. J'ai rien contre l'exposition de cette thématique, j'ai traversé et traverse encore des épisodes polyamoureux au cours de ma vie affective et sexuelle...mais ce qui me gêne c'est l'absence de recul et d'analyse. On balance des témoignages toujours globalement positifs (cf les articles sur Rue89) en faisant miroiter le menu du bonheur à la carte.
Mais dans la vraie vie c'est bcp plus compliqué et douloureux parfois de vivre ce genre de relations, alors pourquoi ne montrer que le seul versant idyllique de ce système amoureux ?

le dernier article en date (pour les rares ici qui ne l'auraient pas lu): www.rue89.com/rue69/2011/11/08/polyamoureuse-jai-d...

#
Profil

Junon

le mardi 15 novembre 2011 à 00h32

Tetsuo, le sujet a déjà été abordé dans le post " Meta, on parle..."
N'as tu pas l'impression que ce n'est qu'une première étape médiatique?
Peu de polys "médiatisés" peuvent arguer de 10, 20, 30 ans de relations multiples, d'une vision peut être moins idyllique, plus ancrée dans un quotidien plus ou moins rose.
Je suis sûre que les témoignages vont se multiplier et que, dans le lot, pas mal évoqueront les nécessaires ajustements et difficultés des relations polys.
D'ailleurs, je ne trouve pas que la plupart fassent de l'angélisme...

#
Profil

eolemuse

le mardi 15 novembre 2011 à 05h11

des anges? où ça! donnez moi un fusil ^^

comme dit Junon souvent oui il faut montrer ce qui marche pour pouvoir parler de ce qui ne marche pas...faire débat...

l'un des buts de ce forum je crois? Et on est loin de tous s'accorder sur tout ici...on tente par contre

;-)

#
Profil

LuLutine

le mardi 15 novembre 2011 à 12h05

Tetsuo
Mais dans la vraie vie c'est bcp plus compliqué et douloureux parfois de vivre ce genre de relations, alors pourquoi ne montrer que le seul versant idyllique de ce système amoureux ?

Et dans la vraie vie c'est beaucoup plus compliqué et douloureux parfois de vivre des relations exclusives, alors pourquoi certains (je parle de personnes virulentes à l'égard des polyamoureux, pas de toi Tetsuo) ne voudraient voir que le seul versant idyllique de ce système amoureux (l'exclusivité) ?

Je pense que si on commence à parler du polyamour en disant "Vous voyez comme c'est parfois compliqué et douloureux", les personnes dont je parlais plus haut (qui malheureusement me semblent représenter aujourd'hui la majorité de la population) vont immédiatement réagir en prétendant que l'exclusivité c'est tellement mieux, que ça ne crée pas tous ces problèmes ; oui mais ça en crée d'autres qu'ils refusent de voir, et moi ça m'en a créé bien plus que le fait d'être polyamoureuse ! Seulement ça ils ne le reconnaîtront pas, trop nombreux sont ceux qui sont de mauvaise foi (ou bien simplement complètement aveuglés par leurs préjugés, qui sait).

Alors je rejoins eolemuse sur le fait qu'il vaut mieux commencer par montrer ce qui marche. Quand ce sera fait, on pourra expliquer qu'en effet, ce n'est pas une solution de facilité non plus et qu'on ne vit pas dans le monde des bisounours (mais bien sûr c'est aussi le cas pour les relations exclusives !).

#
Profil

oO0

le mardi 15 novembre 2011 à 17h48

Je pense, ici, que nous touchons à un sujet de fond qui n'a en fait rien avoir avec le fait des relations exclusives ou non-exclusives, mais le simple fait d'exister et de ne pas avoir d'autres choix que de co-exister d'une manière ou d'une autre.

L'amour est souvent vu comme un remède aux maux de l'existence alors que, comme pour tout ce que l'existence offre à vivre, il est l'occasion d'autant de peines que de joies. En tous cas, pour ma part, j'essaie chaque jour, autant que possible, de garder à l'esprit que c'était déjà comme çà avant que je sois là ou que qui que ce soit d'autre que je puisse rencontré soit là. Cela n'empêche pas que je puisse m'y retrouver impliqué ainsi que d'autre, au contraire, c'est inévitable. Exister ne va pas sans peine, sans être impliqué d'une manière ou d'une autre dans ces peines.

Bref, cela n'ayant rien d'évident pour personne, j'essaie de ménager autant que possible cette distance. Peu importe que mon vis-à-vis n'adopte pas cette distance à mon égard, je l'adopte à son égard, car cela m'aide à trouver un certain calme qui en allège les peines.

#

Tetsuo (invité)

le mardi 15 novembre 2011 à 23h33

@ Junon: désolé de créer un doublon...j'arrive avec mes gros sabots sur votre forum, meaculpa. Je vais mettre les patins promis juré :)

@ LuLutine: a-t-on forcément besoin de reconnaissance ? est-ce si important de "montrer ce qui marche" ? Après tout on a peut-être rien à prouver...comme si on devait se justifier ou prouver que le polyamour n'est pas plus une perversion qu'une relation monogame et exclusive (et mon dieu que ca a l'air bien frapadingue une relation exclusive quand on y pense!). Ne pas adopter de posture, je pense qu'au contraire c'est le meilleur moyen de démystifier et peut-être un jour faire du polyamour un sujet banal. En fait je souhaiterais juste qu'un journaliste se penche sur le sujet objectivement, en allant un peu plus en profondeur: pourquoi dans une société qui formate les esprits et les moeurs à la relation de couple hétéro monogame comme modèle ultime du bonheur, certains choisissent une autre voie amoureuse?

@ Rip: "L'amour est souvent vu comme un remède aux maux de l'existence alors que, comme pour tout ce que l'existence offre à vivre, il est l'occasion d'autant de peines que de joies."
Tout à fait d'accord avec toi. Mais j'ai comme le sentiment que pour diverses raisons, l'amour multiple est un édifice qui demande beaucoup d'adresse à maintenir en équilibre et par conséquent est susceptible de provoquer beaucoup plus de peine qu'une relation amoureuse classique.

Comme vous pouvez le lire entre les lignes je ne suis pas dans une phase très enthousiaste par rapport au polyamour..plutôt de rejet on va dire. Mais en tout cas il est agréable de vous lire. C'est bizarre, j'ai l'impression de m'adresser à une société secrète :)

#
Profil

LuLutine

le mercredi 16 novembre 2011 à 00h18

Tetsuo, moi non plus je n'ai rien à prouver, mais de même que certains homosexuels ont décidé à une époque de communiquer sur l'homosexualité, je comprends qu'on puisse choisir de communiquer sur le polyamour.
Pas pour "prouver quelque chose". Pour favoriser la tolérance. Je ne développerai pas plus, d'autres le feront s'ils le souhaitent.

Et par rapport à ça :

Tetsuo
j'ai comme le sentiment que pour diverses raisons, l'amour multiple est un édifice qui demande beaucoup d'adresse à maintenir en équilibre et par conséquent est susceptible de provoquer beaucoup plus de peine qu'une relation amoureuse classique.

Comme tu le dis si bien, tu "[as] le sentiment" et tu fais une généralité de ce qui n'est qu'un vécu personnel.
Le vécu de plein de polyamoureux (sur ce site ou ailleurs) te dira exactement le contraire : que pour eux, ce sont les relations exclusives qui sont beaucoup plus difficiles à maintenir en équilibre, et qui génèrent le plus de peine.

Donc à mon avis voici tout ce qu'on peut répondre (et qui a été dit et répété depuis longtemps sur ce forum et sans doute ailleurs) : ça dépend des gens !

#
Profil

Junon

le mercredi 16 novembre 2011 à 13h00

Tetsuo, loin de moi l'idée de t'inciter à mettre des patins (pouah) mais plutôt celle de t'orienter en douceur ;)

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

eolemuse

le mercredi 16 novembre 2011 à 14h29

que de douceur! c'est trop! nooooon! ;-)

bon pour résumer en gros c'est difficile de vivre (ou très facile) qu'on soit mono ou poly ou solo ou tout ça à la fois :-P

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

oO0

le mercredi 16 novembre 2011 à 14h34

Beaucoup d'adresse ? Probablement, mais en ce qui me concerne, cela me laisse l'impression de devoir faire des prouesses. Bref, j'ai plutôt l'impression qu'il faut réduire ses exigences en adoptant une attitude proche de l'amitié, entre autre exemple. Moins de pression, d'idéalisation, plus de décontraction, de conciliation.

Beaucoup d'adresse ou moins d'exigences ?

Enfin soit, si ça ne "marche" pas, ça ne "marche" pas - no pressure, keep smile ! Après, je sais que la situation de nombres de personnes confrontées à la question est compliquée, mais justement, c'est là qu'il faut le moins de pressions : tirer sur une pelote de noeud ne fait que les resserrer. Et, quand c'est trop compliqué, il faut souvent accepter que ça ne "marche" pas.

Bien que ma situation soit très simple, ça ne "marche" pas pour moi et alors ? Je ne vais pas pour autant me replier sur des schémas exclusifs en espérant que cela "marche" mieux. Non seulement, j'aurais l'impression d'instrumentaliser des attentes légitimes, mais... (Impression de non-sens impossible à laquelle il me semble difficile de donner du sens.)

Sinon, société secrète ? Je sais que ce n'est qu'une impression à prendre davantage comme une métaphore, mais tu pourrais développer ? Est-ce que cela pourrait être lié au fait qu'il s'agit d'un sujet souvent tenu au secret en société ? Ce qui donnerait l'impression de devoir y être initié ? Secret ou discret ?

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

eolemuse

le mercredi 16 novembre 2011 à 14h46

RIP

Sinon, société secrète ? Je sais que ce n'est qu'une impression à prendre davantage comme une métaphore, mais tu pourrais développer ? Est-ce que cela pourrait être lié au fait qu'il s'agit d'un sujet souvent tenu au secret en société ? Ce qui donnerait l'impression de devoir y être initié ?

post pertinent RIP (comme très souvent...un peu de pommade ;-) )

grande nouvelle : nous sommes normaux!

société secrète? pas l'impression qu'on soit vraiment organisés en secte autour d'un complot mondial de conquête des esprits? Pas vu de rituels d'initiation dans le coin (ou alors on nous cache des choses! ça doit être ça! ^^ )

ou plutôt communauté invisible "minoritaire" (pas tant que ça) avec un regroupement d' attentes et questionnements communs sur des vécus ou des doutes qui nous ont tous menés ici par hasard ou recherche? le besoin de découvrir et partager là où on ne trouve pas toujours de récepteurs dans le quotidien?

#

p'tite julie (invité)

le mercredi 16 novembre 2011 à 16h10

oh la la, que de polémiques pour un sujet tabou pour les uns et normal pour les autres !!!
chacun vit sa vie comme il l'entend, et que ce soit exclusif ou poly, tout est dur à gérer dans les deux cas, à moins que les personnes soient ouvertes à cette diversité qui fait que le monde est monde avec nos différences et nos vies.
Vies que nous avons choisi !!! que de questions pour une chose simple, s'aimer que l'on soit un(e), ou deux, gérer ses soucis au quotidien et surtout dialoguer, c'est la clé du problème.
plutôt que de debattre sur ce problème, organisons nos vies autour de cela; et café poly ou pas, ce n'est pas ce qui va nous donner la solution?
On a des détracteurs, laissons les parler !
On a des indécis, laissons les méditer !
On a des pour, laissons les vivre leur bonheur !
Chaque solution est dans notre coeur et notre cerveau !

#

juste en passant (invité)

le mercredi 16 novembre 2011 à 17h19

Junon: Peu de polys "médiatisés" peuvent arguer de 10, 20, 30 ans de relations multiples, d'une vision peut être moins idyllique, plus ancrée dans un quotidien plus ou moins rose.

Juste en passant, après avoir clôturé mon compte pour cause de "saturation" du sujet. Je vis depuis plus de 35 ans des amours plurielles qui pour la majorité durent plus de 15 ans, j'en ai abondamment parlé dans mes livres et sur tous les medias possibles, en soulignant toujours que c'est difficile, que ça prend du temps, que ça exige un gros travail sur l'égo, qu'il y a des périodes de doutes, que comme tout le monde il m'est arrivé de me demander ce que je faisais avec tel ou tel amoureux (mais ça arrive aussi dans les couples monogames), bref, pas tendance à dorer la pilule loin de là. Mais il se trouve aussi que ce mode de vie m'a fait me sentir en parfait accord avec moi-même, a enrichi mes rapports aux autres, enrichi ma sexualité, enseigné la tolérance et l'écoute, procuré des moments de bonheurs que je n'aurais jamais soupçonnés... Je ne vais donc pas dire que le pluriamour est affreux! Difficile, certes, pas fait pour tout le monde, évidemment, mais fabuleusement épanouissant quand on le vit parce qu'on pense que c'est bon et bien, pas pour "sauver son couple", pas pour se garantir de la monotonie. Bref quand on le vit comme un plus et non pour combler un manque. En fait, c'est pareil en monogamie, pour ceux qui préférent: si leur couple comble un manque, c'est duraille. S'il apporte un plus à un individu déjà solidement structuré, c'est génial.

#
Profil

Junon

le mercredi 16 novembre 2011 à 23h41

Françoise, d'où mon "peu"....Nous n'avons pas (encore) eu le plaisir de nous croiser en "live" mais je pensais bien évidemment à vous, puisque vous êtes la seule que je connaisse avec un vécu poly si long.

#

(compte clôturé)

le samedi 19 novembre 2011 à 15h59

Certains -nes- ont des fins de mois difficiles, semblerait-il.

#
Profil

LuLutine

le samedi 19 novembre 2011 à 16h21

Eclisse
Certains -nes- ont des fins de mois difficiles, semblerait-il.

Le rapport avec le sujet ?

#

Popol (invité)

le samedi 19 novembre 2011 à 16h24

Je me demande aussi ce que tu as voulu dire, Eclisse?

#

Popol (invité)

le lundi 21 novembre 2011 à 19h32

Bon, deux jours plus tard toujours pas de réponse...

Mais Eclisse, probablement que tôt ou tard tu vas venir effacer cette réplique, comme toutes tes autres, si j'en crois ce qu'il en reste sur tous les fils où tu es intervenu - j'en déduis que tu réalises l'inadéquation de ton ton, seul ou avec un peu de stimulation de la part des modos.

Je remarque aussi que tu ne fais pas que t'exprimer de manière agressive, que tu peux tenir des propos fournissant base de réflexion à d'autres... et pas seulement des réactions à la mesure de ce que tu poses comme bombes.

Proposition: filtrer la provoc' et ne nous offrir que le constructif. Un défi, quoi! :-)

Chiche?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion