Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Mal être et doute

Témoignage
#
Profil

Enrico87

le dimanche 12 mai 2019 à 16h52

Bonjour , confronté au polyamour depuis un an , terme que je ne connaissait même pas avant .Suite à une rencontre où je suis ...nous sommes tombés amoureux immédiatement , et encore le mot amoureux est faible. Sortant d'une relation de 20 ans , 3 enfants , ma nouvelle amoureuse me parle de polyamour , de comment elle vivait l'amour avant , j'ai du mal à comprendre , lui explique que pour moi , en tout cas pour l'instant c'était inconcevable , elle me promet pas l'exclusivité , mais quoi qu'il arriverait elle m'en parlerais , et que elle était dans autre chose avec moi et n'avais pas envie d'autre chose. J'ai totalement confiance en elle , mais je sens bien que quelque chose lui manque , et que par amour sachant que je ne pourrais l'accepter ,de peur de me perdre elle puisse ne pas tout m'avouer. Depuis quelques temps elle est souvent absente , de jour , de nuit , sans plus d'explications et je vie cette situation plutôt mal , en ne sachant pas vraiment si je m'en veut à moi de ne pouvoir accepter une telle situation, où à elle ...? Je ne sais pas comment aborder le sujet , de nature très anxieuse et taiseuse, j'ai beaucoup de mal a exprimer ce que je ressent. Je sens bien que quelque chose cloche , qu'elle à envie de me parler. Je suis profondément amoureux d'elle , j'ai beau prendre sur moi je ne peux pas l'imaginer dans les bras d'un autre , pourtant on continue à être très fusionnelles , avec après de long moments de discordes. Je ne sais pas trop où je vais , je souffre plus de son silence que de son absence, je me pose beaucoup de question sur ma façon de voir les choses , j'aimerais mieux me comprendre et la comprendre.

#
Profil

Truc77

le lundi 13 mai 2019 à 14h29

je suis mono j'ai une relation avec un poly par expérience je sais que ne pas savoir est pire que de savoir, l'honneté la franchise dans un couple est essentielle a mes yeux quand on ne sait pas on s'imagine tout et n'importe quoi on imagine que la personne va nous quitter pour mieux dés que l'occasion sera là.
Parlez lui de ce que vous ressentez vos peurs vos doutes vos intérrogations, trouvez vos limites ce que je suis capable d'entendre ce que je ne veux pas savoir et ce que la personne en face est capable de me dire ?
ça ne servira a rien de blâmer, de culpabiliser l'autre il faut essayer de comprendre que la personne en face ne fonctionne pas comme nous ça ne veut pas dire que c'est mal ou anormal juste différent.
communiquer c'est primordial que les gens soient des polyamoureux ou pas c'est la base dans un couple.
Avoir peur c'est normal il me semble. Dites lui que vous l'aimer mais essayer de mettre des mots sur ce que vous ressentez et de les mettre dans le bon ordre, par écrit peut-être pour entamer une vraie conversation

#
Profil

cinderella

le lundi 13 mai 2019 à 18h48

Je suis assez d'accord avec Truc77.
J'ai cependant peu d'expérience dans le polyamour car mon conjoint m'a annoncé se sentir polyamoureux que depuis peu.
Au fil des jours et des mois, je me suis rendue compte que ce qui me blesser le plus c’était le manque d’honnêteté qui était le plus difficile pour moi plutôt le fait qu'il aime une autre personne.
Le point de départ est finalement dans l'ensemble des couples est avoir un échange bienveillant et sans jugement.
Je ne me sens pour le moment pas l'âme de polyamoureuse si je peux l'écrire comme cela... par contre j'ai à cœur ma liberté d'être moi-même et de pouvoir réagir par et pour moi-même ainsi si j'ai l'impression que l'on me cache quelque chose je peux imaginer des tas de scenarios catastrophes qui sont très souvent loin de la réalité et du vrai vécu/ressentie de la personne que l'on aime..
Avec mon compagnon avant d'échanger verbalement, nous avons mis en place un petit cahier où l'on écrivait nos envies nos besoins nos ressenties car verbalement on avait peur de blesser l'autre et d'être juger négativement... Peut être cela peut être un début pour un échange verbal ensuite ?
Ensuite pour continuer mon cheminement j'ai lu un premier livre nommé "s'affirmer quand on manque de confiance en soi" de Yves alexandre thalman qui a été très important pour moi j'ai continué par "10 mensonges sur l'amour et la vie de couple" du même auteur et il m'a permis de mieux me comprendre et surtout de mieux comprendre la "démarche polyamoureuse"
Peur ?? Normal surtout quand on a l'impression qu'à tout moment on peu perdre la personne que l'on aime et puis par le dialogue et la bienveillance on s'aperçois finalement qu'on peut être encore plus proche et libérer..
Pour moi il me reste un long chemin à parcourir.. mais ce qui est important c'est de le faire avant tout pour soi-même et pas par dépit pour la personne que l'on aime..

Au plaisir d'échanger !

#
Profil

bonheur

le lundi 13 mai 2019 à 22h21

cinderella
Avec mon compagnon avant d'échanger verbalement, nous avons mis en place un petit cahier où l'on écrivait nos envies nos besoins nos ressenties car verbalement on avait peur de blesser l'autre et d'être juger négativement... Peut être cela peut être un début pour un échange verbal ensuite ?

(+) J'approuve l'idée.

Avec mon chéri de vie (je ne parle plus de mari, car le mariage n'a plus de sens pour moi), nous avions fait un jeu. Nous devions dire les choses et savions que nous allions faire mal à l'autre. Un jour je lui ai demandé "tu rigole là ?", dans ces propos. Il venait de me dire une vérité pour lui, mais qui était venu me frapper en pleine gueule. Et j'ai une digestion difficile. Surtout, j'avais été dans la surprise de la violence de ce propos à mon encontre. Il faut dire que l'on déballait 20 ans de vie commune. Et puis, on a pris le contrepied en concevant qu'en effet, de but en blanc, sans annoncer "attention ça va faire mal". Alors on a décidé ensemble, de commencer les propos délicats (oups) par le mot "rigolade". Ainsi, on alliait l'humour au désagréable. Et ben, ça peut paraitre idiot, mais ça marche super bien (aujourd'hui encore). On adoucit ce qui doit être dit et qui doit faire mal. On prépare l'autre à entendre ce qu'il n'a peut être pas envie, mais qui doit être débattu.

Je vous souhaite à tous d'accepter d'entendre le terme "rigolade" au début d'une phrase. Il faut prendre sur soi. Si on ne dit rien par peur de faire mal, ça peut être parce que l'autre ne veut pas entendre. Sauf que du coup, personne n'exprime. Reconnaitre aussi, y compris si ça blesse, la façon dont autrui a compris, interprété... et offrir justement la vrai compréhension.

#
Profil

Truc77

le mardi 14 mai 2019 à 10h01

J'adore cette idée de cahier cinderella :-)
ça permet de lire ça tranquillement quand on se sent prêt a attendre le bon et le moins bon et ce qui peut éventuellement faire mal ou dans la précipitation d'un sms mal interprété (en général c'est comme ça que je fais moi, mais pas toujours bien lu ou perçu)

#
Profil

PolyMel

le mardi 14 mai 2019 à 11h17

J’approuve aussi totalement ce que Truc a dit.
La parole libère autant qu’elle fait mal... mais le mensonge tue encore plus... il faut que vous arriviez à trouver des mots sur votre mal être que vous puissiez l’exprimer...

#
Profil

Enrico87

le vendredi 17 mai 2019 à 09h12

Exactement le plus dur c'est de ne pas savoir , dès le début de notre relation pourtant c'était la base des choses , la franchise , l'honnêteté. Je savais pourtant qu'il me serait presque impossible de l'entendre ,mais ne pas savoir est encore pire , cela nous rempli de doute, de question . Elle continue à partir sans rien dire , je ne sais pàs qui elle voit , où elle dort....?..? Pour elle, être polyamoureuse c'était aussi tout se dire que justement cela ne deviennent pas de simple tromperies de couple. Je sens bien qu'elle est complètement ailleurs , ce n'est pas le fait de l'imaginer avec d'autre qui me ronge , c'est de ne pas savoir, elle ne prend même plus la peine m'avertir si elle découche , reste injoignable au téléphone, et revient comme si de rien était , plus amoureuse que jamais .Je voyais une certaine forme de liberté dans le polyamour , une liberté aussi dans la parole , où justement on peut tous se dire et en parler. Aujourd'hui je me rend compte que sa pseudo liberté , m' enferme moi , je dois etre disponible quand elle est là , et ne rien dire , rien demander, je me rend compte qu'elle est bien plus jalouse que moi , et la liberté dans un seul sens , ça ne peut pas fonctionner. Je pense que certaines personnes se cachent derrière ce mot polyamour , et moi qui était complètement en dehors de cela , je me rend compte que je suis sûrement bien moins intolérant que certains , certaines qui s'en revendiquent. Vos messages m'aide à relativiser, et grâce à ce forum beaucoup vivent très bien ces situations , en on fait un art de vivre ou presque. Je reste très admiratif , car pour moi le chemin va être long .

#
Profil

Truc77

le vendredi 17 mai 2019 à 13h39

Normal que ce soit difficile surtout en.ne sachant rien ni prévenance ni explication ni bienveillance là ne reste pas dans cette situation parle explique que tu as besoin d'en savoir un minimum au moins quand elle s'absente pas spécialement avec qui et ce qu'elle fait mais que tu n'es pas a sa disposition non plus a devoir attendre son retour ce n'est pas très sympa cette façon de faire et la je ne vois aucun échange aucune bienveillance etre libre ne veut pas dire faire du mal ou tout ce qu'on veut comme on veut du moins quand on tiens a l'autre on le préserve

#
Profil

Enrico87

le vendredi 17 mai 2019 à 21h54

Bien d'accord avec toi , Truc77 , c'est des mots que j'ai déjà entendu , bienveillance , et là je n'en vois aucune. Effectivement je me retrouve dans cette situation , attendre son retour , attendre qu'elle veuille bien me consacrer du temps. Elle à l'air tellement amoureuse pourtant lorsque que l'on est ensemble , je sais plus si c'est un jeu , un besoin d'appartenance comme si je devais être à sa disposition et ne poser aucune question quand elle n'est pas avec moi. J

#

Amande amère (invité)

le samedi 18 mai 2019 à 10h15

Bonjour, je rejoins l'idée qu'il faut en parler; par contre il ne faut pas évacuer l'hypothèse d'un malentendu.
A la fois sur la façon dont vous voyez l'honnêteté ("dire les choses" ou "ne pas mentir") et l'ouverture ("parler des choses" ou "pouvoir parler des choses").
A la fois sur la façon de vivre tout cela, vous avez chacun la vôtre et tu ferais probablement les choses differemment, il faut garder en tête qu''il n'y a pas de bonne façon.
Qu'elle revienne très amoureuse enfin me semble montrer qu'elle est heureuse de ce qu'il y a entre vous et qu'elle ne perçoitpeut être pas de problème. Et peut être d'ailleurs est-elle aussi heureuse de ne pas être obligée de mentir ET de ne pas être obligée de dire. Peut être que la question peut tourner autour du rapport à la liberté. Attention à cela dans votre discussion.
Bon courage, je vous souhaite le meilleur.

#
Profil

bonheur

le samedi 18 mai 2019 à 11h54

Je digérerais mal que l'on me plante régulièrement sans donner de nouvelles, sans que je sache comment organiser ma propre vie en fonction. Ne serait-ce également, que pour ne pas que je m'inquiète. Avec mes relations en dehors de mon couple, j'aime également au minimum avoir des nouvelles.

Vous êtes coloc ou vous vivez en couple ? Elle semble se considérer comme n'ayant pas compte à rendre. Après, personne n'est en elle. La communication doit s'établir à ce sujet, car si elle se dit polyamoureuse, l'attitude n'y est pas.

Par contre, je comprend que parler à une personne "réfractaire", ben c'est comme pisser dans un violon et ouvrir une confrontation. Commencer par indiquer, qu'au regard de ce qui se passe ces derniers temps, finalement, tu aimerais comprendre, savoir et aussi apprendre d'elle.

Quand elle rentre, elle s'inquiète de savoir ce que tu as fait en son absence ? Comment tu as vécu son absence ? Ou juste, comme si de rien n'était ?

#
Profil

Enrico87

le samedi 18 mai 2019 à 12h32

Pour te répondre, Bonheur , nous vivons pas loin l'un de l'autre mais chacun chez soi ,quand elle revient elle ne me demande aucunement ce que j'ai fait , comme si ce temps passé à ne pas savoir n'existait pas. La base de notre relation , était pourtant la franchise et justement comme elle estime ne pas avoir de compte à rendre à personne, il est donc naturellement inutile de se mentir ou se cacher les choses , même si elles doivent blesser l.un ou l'autre. Et justement j'espérais que grâce à cette liberté nous n'avions aucunement besoin se cacher les choses. Quand j'essaie de savoir ou comprendre , la tension monte vite , et je suis obligé de ne pas chercher plus pour calmer les choses.J'ai des fois l'impression qu'elle me garde de côté, le bon copain , ou peut etre par amour de peur de me perdre elle préfère me cacher les choses , rompant ainsi toute les promesses de franchises , de bienveillance. J'aimerais beaucoup essayer de comprendre , le dialogue devient beaucoup plus dure , et l j'ai l'impressiin que la seule chose qui nous unissent encore est le sexe.

#
Profil

bonheur

le samedi 18 mai 2019 à 13h06

Ah oui. Elle se comporte en célibataire, car elle l'est.

Je crois que vous devez avoir une discussion importante sur deux points. Déjà, comment considérez-vous votre relation ? Ensuite, est-elle uniquement sexuelle ?

Il n'y a rien de mauvais ou de bon. Juste vous devez savoir où vous en êtes ! Vous n'êtes pas sur la même longueur d'onde et il est là, le hic (je crois ?)

Il va falloir faire quelque chose sur cette pression qui monte. Chez moi aussi, elle peut vite montée. J'ai besoin de "digérer" par petites touches. Mon chéri de vie pensait que j'esquivais le débat. Et puis, j'ai réussi à exprimer que j'avais des phénomènes de surcharges et un besoin de rééquilibrage avant de poursuivre. Chez moi, le rééquilibrage (de moi intérieurement) passe par un temps de solitude. Depuis, c'est beaucoup plus posé.

C'est en indiquant ce qui se passe au fond de soi, que l'on peut indiquer la bonne façon de communiquer. Essaie de visualiser ces périodes de tension et d'imaginer le "débat idéal". Que fais-tu pour y arriver (en pensées) ? Et puis, écris lui le scénario parfait à tes yeux.

Vous sortirez de la confrontation pour entrer dans le consensus. Elle peut faire de même et ensemble vous découvrez la meilleure approche de communication. Une idée comme une autre, réalisable ou pas, bonne ou pas. Vous ne risquez rien. Et puis laisser sortir vos divergences !

#
Profil

Enrico87

le samedi 18 mai 2019 à 13h12

Après , en m'interessant d'un peu plus prête , et aussi grâce à ce forum, effectivement sa façon d'aimer , d'entretenir une relation , ou même sa façon de vivre le sexe , ses rapport avec les autres , cela ne correspond aucunement au polyamour , plutôt du libertinage, pour moi si je comprend bien , le polyamour c'est aimé plusieurs personnes , avec ou sans sexe , le fait de fréquenter des boites libertines et de faire l'amour avec un inconnu, corriger moi si je me trompe , mais cela n'a rien à voir je pense avec des relations poly amoureuse. En toute confiance je la croit quand elle me dit qu'elle n'a pas eu de relations intime avec d'autre depuis qu'elle est avec moi , alors pourquoi tout ces mystères ? En souffrant je devient moins disponible , difficilement souriant , ce qui n'aide pas au dialogue , j'en convient. Je ressens beaucoup d'amour , même si il devient difficile de l'exprimer , je sais pas ce qu'elle veut , ce qu'elle ressent , et je reste impassible à attendre un signe , un geste , de peur de faire quelque chose qui pourrait la contrarier , en ne sachant plus comment faire, je pense aussi que cela n'aide en rien à la compréhension.

#
Profil

bonheur

le samedi 18 mai 2019 à 14h25

Le polyamour et le libertinage sont deux notions différentes. On peut s'épanouir dans les deux, mais pas nécessairement.

Perso, je parle d'amour, pas de pratiques de sexe pour le sexe. Après, il arrive que l'on tombe amoureux en milieu libertin. Du moment qu'un endroit implique que deux personnes se retrouvent dans le même espace temps, l'amour peut s'inviter dans l'équation.

Enrico87
En souffrant je devient moins disponible , difficilement souriant , ce qui n'aide pas au dialogue , j'en convient. Je ressens beaucoup d'amour , même si il devient difficile de l'exprimer , je sais pas ce qu'elle veut , ce qu'elle ressent , et je reste impassible à attendre un signe , un geste , de peur de faire quelque chose qui pourrait la contrarier , en ne sachant plus comment faire, je pense aussi que cela n'aide en rien à la compréhension.

Cette souffrance doit être mise sur la table à un moment ou à un autre. Tu ne peux rester ainsi sur la durée.

Exprimer cet amour, c'est la base de votre relation. Si vous ne partagez plus cela en dehors du sexe, alors oui, ce sera juste pour le sexe.

Personne autre qu'elle (et même elle...) ne peut savoir ce qu'elle veut... et répondre à toutes ces questions. Si elle ne sait pas que tu attends un signe, un geste, que tu as cette peur de mal faire, que tu marches sur des oeufs, personne ne comprendra jamais rien. Il faut, à mon sens, entrer dans cette démarche.

#
Profil

laurent59

le mardi 21 mai 2019 à 16h02

Bonjour Enrico,
Je suis d'accord avec les autres intervenants: je pense qu'il faut que vous trouviez un moyen d'échanger de manière constructive sur vos visions de l'amour. Elles seront peut être différentes et ce n'est pas une catastrophe.
Je te conseil de lire les livres 'Compersion' ou 'La salope éthique' qui donnent plein d'exemples et de petits 'trucs' pour aborder ce genre de discussions.
Je pense qu'il est important que tu arrives à lui exprimer tes souffrances et limites sans pour autant la culpabiliser (si en plus tu arrives à ne pas te culpabiliser au passage, ce serait top ;) ), en insistant sur tes ressentis.
C'est un chouette chemin que tu entreprends avec elle (avis subjectif), mais rien ne t'y oblige, respecte aussi tes limites, avance à ton rythme, et si tu dois abandonner à un moment, bravo d'avoir essayé.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion