Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Les sentiments des autres....

#
Profil

ladymarlene

le lundi 27 juin 2011 à 13h32

J'ai du super mal m'expliquer ou pas du tout !

Ce n'est pas moi qui essaie de pénétrer son cerveau, c'est lui qui passe son temps à "masturber" le mien et à vouloir que je me livre !

Si je le fais, c'est involontaire.

Mais peut-être qu'inconsciemment ou tout à fait consciemment, il me lance le défi de pénétrer son cerveau comme il pénètre le mien....mais là, je dois dire que j'ai un peu la flemme....même si ma carburation générale permanente me mène quand même à ça.

Et oui, tu as raison, si l'égoïsme nous coupe du réel, l'empathie nous coupe de nous même. Et en même temps, c'est tellement confortable de passer son temps à débusquer les sentiments des autres plutôt que de me pencher sur les nôtres....
Ceci dit, j'ai le sentiment d'avoir quand même passé un an à m'occuper de mes sentiments. Entre culpabilité, interrogations "je l'aime ou j'ai juste envie de lui parce qu'on n'a pas couché ensemble ?" et compagnie, je ne laisse pas mes sentiments de côté. Mais comme ils sont clairs à mes yeux (oui, je l'aime qu'il le mérite ou pas parce que mine de rien, si on n'aimait que ceux et celles qui le méritent, on n'aimerait plus grand monde à commencer par nous même) forcément, je m'interroge sur les siens.....
Marcher pieds nus sur le fil d'un rasoir ? Autrement dit, prendre des risques, sortir de ma zone de confort ? Mais pour ça, je lui en suis reconnaissante ! Je m'endormais, ces sentiments m'ont réveillé.
Et nier, non, je ne nierai pas. Ce n'est pas moi. Nier l'amour comme nier la haine ou la colère ou la rancune ne sert à rien sinon à s'étouffer et à mourir à petit feu.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 27 juin 2011 à 15h36

Popol
"je te vois te préoccuper bien plus de ce qui se passe dans sa têt à lui, et que visiblement il ne souhaite pas te livrer... que de ta propre personne. L'empathie, c'est précieux,mais quand ça nous coupe de nous-mêmes, là... c'est à double tranchant."

Ca, c'est vrai pour Ladymarlène, mais aussi pour plein de filles (et quelques mecs, mais j'ai plus mémoire des filles. Va comprendre) qui viennent ici se livrer et demander "mais qu'est-ce qu'il a, qu'est-ce qu'il veut, aidez moi à comprendre.
Mais même après qu'on ait à peu près tous répondu "ben je crois qu'il veut rien qui t'intéresse réellement, ne prennent jamais le parti de: "je lui dis ce que je comprend, et si je me fais jeter ou qu'il louvoie, je peux passer à autre chose".

Sinon, je sais que je suis comme le monsieur de Ladymarlène, j'agis beaucoup par l'excitation cérébrale. D'abord parce que ça m'intéresse, mais aussi parce que ça me permet d'exposer plus l'autre que moi.

Il y a cette phrase d'Ayerdhal, que j'aime bien et où je me retrouve beaucoup, hélas :
"Ne fais pas attention : son intérieur à lui est un tel foutoir qu'il préfère balayer chez les autres plutôt qu'y dormir une nuit".
C'est dans Chroniques d'un rêve enclavé, une sorte de version imaginaire de la Commune.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

ladymarlene

le lundi 27 juin 2011 à 15h50

Ah j'aime bien ta phrase, siestacorta ! Je pense que c'est exactement le problème !
J'ai un ami (décédé malheureusement) qui avait une formule : "j'aimerais pas vivre dans ta tête !"

Ce que je lui "reproche", ce n'est pas de ne pas vouloir de moi, ça je suis assez grande pour comprendre, c'est de continuer à entretenir le flou.....

#
Profil

Nounours

le lundi 27 juin 2011 à 18h51

ladymarlene

... (nounours va sourire) ...

J'aurais le sourire quand toi aussi tu m'en feras un :-), si tu parviens à dépasser la blessure du coeur et avoir le sourire jusqu'aux yeux alors ce sera encore plus jolie ;-) Tu en es où ???

ladymarlene

Nier l'amour comme nier la haine ou la colère ou la rancune ne sert à rien sinon à s'étouffer et à mourir à petit feu.

Oui! Alors il faut savoir accepter et relativiser ;-) Pas facile, je sais. Et en renvoyer une ou deux à l'expéditeur cela fait aussi du bien ;-)))

#
Profil

ladymarlene

le lundi 27 juin 2011 à 23h54

@ nounours : j'ai toujours le sourire car il n'est pas toute ma vie et mon mari et mes enfants sont mon sourire.
Où en est mon coeur ? Il est toujours là et il est là pour un bout de temps. Je ne le verrai plus à partir de Vendredi soir et ça va être dur mais je m'efforcerai de combler les vides autrement.
Je ne suis pas prête de cesser de l'aimer, mais je peux cacher ma peine sous un flot d'activités....et je peux aussi lui dire merci car si à l'heure actuelle, je suis prête à quitter mon boulot pour me lancer et réaliser mon rêve de toujours, c'est aussi grâce aux impulsions qu'il m'a donné; à son regard sur moi et aussi, oui, grâce aux piques qu'il m'a lancé qui m'ont fait prendre conscience que je me cachais derrière un personnage de petite fille fragile alors qu'en fait, je suis une amazone qui rêve d'en découdre.
Alors, oui, je peux lui dire merci, à pleins de niveaux. C'est grave si c'est ça que je veux garder ?:-)
Et c'est grave si tout en tournant la page, je laisse le livre marqué au cas où ?

#
Profil

ladymarlene

le mardi 28 juin 2011 à 00h02

Ah dernière chose : je donne peut être ici l'image de quelqu'un de triste et de déprimé mais ce n'est pas le cas. Je suis assez gaie et optimiste de nature...j'ai juste des petite baisses de temps en temps !!!!

Pour vous faire rire, nous parlions des clubs libertins par allusions subtiles et il me dit "je sais ce que vous m'avez dit, je n'ai jamais rien vu." Je lui ai répondu du tac au tac (pour une fois,) "il faut être là quand j'y suis, vous verrez !"

Oui, il connait très bien le club en question, il n'habite pas loin....

#
Profil

Nounours

le mardi 28 juin 2011 à 11h59

ladymarlene
@ nounours : j'ai toujours le sourire car il n'est pas toute ma vie et mon mari et mes enfants sont mon sourire....etc...

C'est agréable de le lire et cela doit aussi l'être pour toi de le dire ;-) Beaucoup de réponses déjà en toi à lire tes commentaires sur ce fil ;-)

ladymarlene
... nous parlions des clubs libertins par allusions subtiles et il me dit "je sais ce que vous m'avez dit, je n'ai jamais rien vu." Je lui ai répondu du tac au tac (pour une fois,) "il faut être là quand j'y suis, vous verrez !"

Oui :-) Mais fait attention à toi, va savoir de quoi il est capable ?!

Je ne te vois pas triste et déprimée, simplement avec une prise de tête passagère. Bonne continuation ;-)

#
Profil

ladymarlene

le mardi 28 juin 2011 à 12h03

Merci, ça me rassure !
Oui, je me prends la tête mais paradoxalement, ça me fait du bien. Savoir que mon coeur est en état de marche, qu'il peut encore s'enflammer, c'est bon !

De quoi il est capable ? Ben, pour le moment de pas grand-chose.....:-) C'est méchant, je sais !

C'est amusant que je renvoie dans ce que j'écris l'image d'un enfoiré alors que c'est AUSSI l'un des types les plus gentils que je connaisse.....

La phrase de RIP "homme et femme, on peut tous devenir dégueulasses quand nos désirs sont frustrés" me tourne pas mal dans la tête...on n'est jamais TOTALEMENT un salaud ou TOTALEMENT un mec bien.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 28 juin 2011 à 14h26

Effectivement, "totalement salaud" ou "totalement mec bien", ça existe pas vraiment. Même avec, mettons, des maréchaux assassins, des chanteurs meurtriers, ou des collectionneurs d'images porno illégales.

On peut jamais réduire quelqu'un aux pires de ses actes, parce que si on nous faisait le même coup, on serait tous des salauds. On a pu quitter une amoureuse de façon abrupte, on a gueulé sur ses parents, on a un peu triché sur les impots... D'habitude on le fait pas, mais si on était ce qu'on fait de pire, alors on serait définitivement un égoïste, un ingrat ou un voleur.

On peut pas condamner les gens sur le pire.
Mais on peut décider si quelqu'un nous fait du bien ou non, aujourd'hui. Et si on peut attendre mieux. Et ça, avec cet homme, Ladymarlène, c'est à TOI de le décider, pas à lui.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

ladymarlene

le mardi 28 juin 2011 à 14h35

Je suis totalement d'accord avec toi, siestacorta. On ne peut pas réduire quelqu'un au pire de ces actes...Sauf si la personne a des comptes à rendre à l'histoire (et encore.....)
Comme tu le dis, il nous est arrivé à tous de mal nous comporter, de tenir des propos qu'on a regretté, d'avoir des pensées qui ne nous vaudraient pas le prix du MRAP, de juger des gens sans appel juste parce que leur tête ne nous revienne pas.....
Et inversement, certains "bienfaiteurs de l'humanité" se sont souvent comportés comme de purs enfoirés dans leur vie privée.
Mais pour la deuxième partie, ce n'est pas si simple. Parce que décider, c'est bien gentil mais on peut décider quand on est sorti de la situation et ce n'est pas mon cas.

J'ai même fait la fameuse liste des positifs et négatifs. Le positif l'emporte largement.

Ceci dit, le bien, le mal.....On fait du bien parfois sans le savoir, on fait souvent du mal sans le vouloir....Alors, il m'a certainement fait plus de bien que de mal même en entrant dans ma vie et en étant un peu péremptoire sur certains aspects......Donc, quand on entre dans la vie d'une personne, on peut lui faire du bien ou du mal.

#
Profil

Nounours

le mardi 28 juin 2011 à 19h44

Ladymarlene, en lisant tes deux derniers commentaires, je me suis demandé si j'avais fait l'erreur d'un jugement à l'emporte pièce concernant cet homme que tu nous as décrit. Relecture... peut mieux faire le nounours :-/ Il est vrai que n'ayant pas sa vision de la situation, on ne peut se fier qu'à ce que tu nous dis, mais si on avait son témoignage, il n'y aurait plus de discussion, car les choses seraient plus claires entre vous et les griefs, s'il y en a, seraient alors posés. Le bien et le mal dans ce cas reste toujours délicat, suivant quels critères, quel angle de vision ? Par rapport à ta situation avec lui aujourd'hui, ta petite autocritique constructive ?? Désolé pour la prise de tête qui repart ;-)

#
Profil

ladymarlene

le mardi 28 juin 2011 à 21h03

Ma petite autocritique constructive ? C'est simplement que parfois, je suis méchante aussi.
Mais j'ai essayé de décrire ma situation avec le maximum d'objectivité, je n'y suis peut être pas arrivé.
Mais ne t'inquiète pas, tes jugements ne sont pas à "l'emporte pièce," et après tout, tu ne sais de lui que ce que je t'en décris.
Et c'est vrai que j'ai involontairement (enfin, je l'espère) omis de parler de ses qualités. Il est d'une subtilité incroyable, capable de décoder une situation et de l'analyser en 10 secondes, il est d'un calme olympien, dans un boulot où les tarés, prêts à passer la moindre voiture au napalm sont légions, il accepte de faire des choses qui pourraient lui valoir au mieux un avertissement, au pire la porte, juste parce qu'il est gentil, (dans le sens noble du terme) et quand j'ai eu des soucis de boulot, il m'a écouté, quand j'ai débarqué dévastée lors de notre premier rendez vous libertin, il m'a remonté le moral, bref.....c'est un mec bien et il est stupide de ma part d'avoir tenté de le nier pour l'oublier.
Je dois accepter mes sentiments, ne pas les nier, ne pas tenter de le rayer de ma vie juste parce qu'il a refusé de me toucher....et qu'il continue à entretenir le flou.
Merci à tous en tout cas, vous m'avez sacrément aidé à y voir clair !

#
Profil

ladymarlene

le mardi 28 juin 2011 à 21h22

Et j'ajoute que je trouve tout de même ce mode de pensées qu'on me prêche "pense à ta gueule, ne dois rien à personne, occupe toi de tes sentiments" assez égoïste finalement. Je revendique le droit de lui être reconnaissante du coup de pied aux fesses qu'il m'a mis même s'il ne l'a pas fait exprès !

#
Profil

LuLutine

le mardi 28 juin 2011 à 23h27

ladymarlene
"pense à ta gueule, ne dois rien à personne, occupe toi de tes sentiments"

Je ne suis pas sûre que tout le monde ait dit ça...

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 29 juin 2011 à 00h05

Barf, c'est forcément un mélange, aussi.
Sans égoïsme, on se sacrifie.
Sans être aimants et bienveillants, on pourrit la vie (celle des autres autant que la notre).

Faut juste jamais croire que ça va être plus simple, et jouir du fait que tout ça bouge, et change, et vit.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 29 juin 2011 à 00h29

Siestacorta
Barf, c'est forcément un mélange, aussi.

Oui, c'est ce que je voulais dire, mais tu le dis tellement mieux que moi ^^

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 29 juin 2011 à 08h01

"barf" ?
Ah, oui, ça, il m'a fallu des années d'entraînement :-)

#
Profil

ladymarlene

le mercredi 29 juin 2011 à 16h35

Ah, désolée du malentendu, je ne parlais pas d'ici plutôt de ce que j'entends à droite à gauche !
Mais sestacorta a très bien résumé ma pensée et ce que j'ai tant de mal à mettre en oeuvre !

#
Profil

Romy

le vendredi 01 juillet 2011 à 22h23

EDIT: je vais finalement partir mon propre fil...

J'interviens dans ce fil aujourd'hui pour vous poser une question sous un angle plus personnel.

Je me rends compte que j'ai toujours accepté les relations de mon mari, car c'était "le prix à payer" pour que moi, je puisse éventuellement faire la même chose. Je ne retire rien de concret de ses relations. Je suis jalouse et si je me laisse aller à les imaginer, je peux facilement sombrer dans le désespoir... Enfin, beaucoup moins maintenant, car j'ai appris à contrôler cette jalousie et à la relativiser.

Mon mari trouve que ce n'est pas une bonne raison pour opter pour ce mode de vie. Il est aujourd'hui prêt à renoncer à certains aspects de ses relations pour que nous trouvions un mode de vie qui nous apporte à tous des avantages en soi, sans que ce soit une situation de donnant-donnant. Parce que sinon, dit-il, il y aura des frustrations possibles, des souffrances enfouies qui pourront resurgir à la moindre occasion.

Mais je ne veux pas qu'il renonce à certains aspects. Je veux qu'il agisse librement. Je ne veux pas être un frein à ses désirs. Je ne veux pas un aménagement de nos désirs... Je le laisse libre, je veux être libre aussi.

Vous aurez compris que j'ai rencontré un homme, et que mon mari ne le vit pas trop bien. Il dit que je lui ai donné une liberté qu'il n'avait pas demandée, et que maintenant, je prétend qu'il me "doit" cette même liberté...

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion