Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Solitude

#

(compte clôturé)

le jeudi 01 juillet 2010 à 19h04

.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

titane

le jeudi 01 juillet 2010 à 19h10

il y a deux fils sur la solitude là... viens de dire un peu la même chose dans l'autre fil....

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 01 juillet 2010 à 19h12

titane
il y a deux fils sur la solitude là... viens de dire un peu la même chose dans l'autre fil.... Message modifié par son auteur il y a quelques instants.

arrête de me copier... :-/

#
Profil

titane

le jeudi 01 juillet 2010 à 19h14

poly-copier ?

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 01 juillet 2010 à 23h32

Eric
[créee un jardin paradisiaque coupé du reste du monde, avec la fausse société dehors et la vraie dedans] me parait une bonne idée.

Je pensais que le paradoxe sautait aux yeux, ou je rate le contenu ironique, en fait ?

Eric
Mais j'ai une question. (...)Pourquoi dissèque tu (à l'origine) ? Par amour, ou pour une autre raison ?

Par amusement, pour construire ma pensée (dont la dissection n'est qu'un versant), par espoir de tomber sur des longueurs d'ondes similaires, par besoin d'être reconnu...

Eric
Je ne parlais pas de morale

Quand on parle de "barbarie", c'est avec des référents moraux.

Eric
Je ne parlais pas de morale mais de ce qui poussait la société dans le sens d'améliorer la vie en société, et de ce qui la poussait dans l'autre sens.

C'est une notion que tu peux parfaitement détacher de la morale.

La morale, c'est une façon de voir l'action qu'on a sur une communauté. C'est distinguer ce qui est et ce qui doit être.
C'est ce que tu dis ensuite : "Dans une telle société, il faut sans arrêt faire un effort contraire pour revenir à une vie en commun, une vie à plusieurs, bref, une vie en société". C'est là où je vois la construction moral d'une société. Et pas nécessairement aimante...

C'est pour ça que j'ai, comme Subimago, un goût modéré pour la vie en communauté. J'aime pas qu'on me dise ce que j'ai à faire, je crois pas que des règles communes puissent me convenir sur autre chose qu'un court terme. Même dans un groupe où je serais aimé, les règles me pèseraient. Et comme je n'ai pas envie que ma liberté de mouvement soit une instabilité pou un ensemble de gens, je n'entre pas dans des ensembles qu'on ne peut pas quitter facilement.

Eric
ce ne sont pas les rapports de force qui sont le moteur de la société. Ils ne sont qu'un frein aux abus de l'amour, si tu préfère. Dans ton modèle, on dirait que l'intérêt personnel est un moteur et que l'amour est un frein aux abus des intérêts personnels.

Je n'ai pas vraiment de modèle, et surtout, je rrrrrrépète : la bipolarité intérêt / amour n'existe pas. C'est une opposition manichéenne, pour moi le système dynamique qui les contient tous deux (que je suis bien incapable de dessiner) et qui aboutit à ce que sont les société (et pas "ce qu'elles pourraient être si tout allait comme ci ou ça") est un système complexe, mutant...

Eric
C'est un scoop. La barbarie fait plus de victimes que l'amour.
Tu est très très fort dans tes analyses. Je n'aurais pas trouvé ça tout seul.

Bien : là je suis sûr de relever l'ironie, ouf, pas tout perdu mes neurones.
D'accord... J'ai mal tourné mon idée, le décompte de victimes ne suffit pas en soit. C'est la continuité des conflits, entre le passé et le présent, qui contredit ton histoire de "l'amour finit toujours par gagner". L'amour peut avoir gagné dans ta tête, mais même nos démocraties sont des sociétés conflictuelles. Je ne m'en réjouis pas, mais je ne vois pas du tout où, quand l'amour aurait conclu des périodes d'Histoire.

C'est pour ça que j'ai très vite évité de ne pas me définir comme communiste sous prétexte que je n'étais pas intéressé par une société libérale-capitaliste. Je ne pense pas qu(une valeur (comme l'amour, l'intérêt particulier, la connaissance) ou un modèle (la société communiste, la monarchie, une communauté poly) puisse faire le bonheur de tous. Il y a toujours un autre, une différence, une individualité qui ne veut pas du schéma. Et donc, qui ne veut pas de cet amour omniprésent, central, que tu évoques.

Je veux le choix.

"La solitude n'est pas l'avenir de la société."
Chacun ses scoops...

"J'ai chanté 10 fois, 100 fois,
j'ai hurlé pendant des mois,
j'ai crié sur tous les toits,
ce que je pensais de toi,
société, société,
tu m'auras pas."

puis

"J' déclare pas, avec Aragon,
Qu' le poète a toujours raison.
La femme est l'avenir des cons,
Et l'homme n'est l'avenir de rien.

Moi, mon av'nir est sur zinc
D'un bistrot des plus cradingues,
Mais bordel, où c'est qu' j'ai mis mon flingue ?"

Bon, Renaud est parjure, mais ça j'aime...

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

PolyEric

le vendredi 02 juillet 2010 à 07h57

Siestacorta
Quand on parle de "barbarie", c'est avec des référents moraux.

Par exemple, si je dis que la guerre est une barbarie, je fait de la morale. Il n'y aucun côté objectif dans cette phrase ?

#
Profil

PolyEric

le vendredi 02 juillet 2010 à 07h59

Siestacorta
...je n'entre pas dans des ensembles qu'on ne peut pas quitter facilement.

Euh, je ne sais pas de quoi tu parles, à part de la prison peut-être. Si c'est ça, effectivement, je suis d'accord avec toi, ce n'est pas un endroit dans lequel j'aimerais me trouver, même en tant que vigile.

#
Profil

PolyEric

le vendredi 02 juillet 2010 à 08h08

Siestacorta
Je pensais que le paradoxe sautait aux yeux, ou je rate le contenu ironique, en fait ?

J'ai fait exprès de ne pas relever l'ironie pour te dire que l'idée de "créer un jardin paradisiaque coupé du reste du monde, avec la fausse société dehors et la vraie dedans" n'est pas si débile que tu le présente.

C'est un peu schématique cette phrase, mais je la prend comme la mauvaise caricature d'une bonne idée de base. Par exemple, le mot "coupé" est excessif. A ce compte là, une maison est un endroit coupé du monde. Par ailleurs, le mot "fausse" et le mot "vrai" sont également excessifs. On aurait pu remplacer "fausse" par "actuelle" et "vraie" par "expérimentale" pour donner :

Créer un jardin plus ou moins à l'écart du reste du monde, avec la société actuelle en dehors et une société expérimentale en dedans. Ou l'on expérimenterait des formes moins "froides" de société.

#
Profil

PolyEric

le vendredi 02 juillet 2010 à 08h19

Siestacorta
Je ne pense pas que......puisse faire le bonheur de tous.

Peut-être qu'il y a un malentendu entre nous, à coup sur.

Personnellement, je n'envisage pas de remplacer la société actuelle qui ne satisfait pas tout le monde par une autre société qui en satisfait d'autres au détriment des premiers.

Mon challenge à moi, c'est plutôt de voir comment on peut créer, à l'intérieur de la société actuelle, une micro société qui fonctionne différemment. Cette solution permet de laisser les gens comme toi dehors, puisqu'ils ont peur de rentrer et peur de ne pas pouvoir sortir, et de faire avec les autres, mais pas tous les autres.

Seulement ceux qui jouent le jeux, pour être entre nous.

Je n'ai pas la prétention d'imposer la "non solitude" aux gens comme subimago ou siesta ou boucledoux. Mais par exemple, rien ne dit que subimago ne s'y ferait pas, à cette micro société.

subimago
perso, j'avoue cependant que je sais mieux apprivoiser ma solitude que la foule... ah la laaa... la foule... la vie en groupe... les gens... l'horreur.

Ce n'est pas parce que l'isolement est une solution viable dans la société actuelle, qu'il serait la solution la plus intéressante dans une autre société.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 02 juillet 2010 à 13h52

.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 02 juillet 2010 à 16h09

Eric 49
Par exemple, si je dis que la guerre est une barbarie, je fait de la morale. Il n'y aucun côté objectif dans cette phrase ?

Dans un contexte le notre, braves citoyens tranquilles de sociale -démocratie, dire cela semble objectif.
Mais, mettons que tu aies à considérer les raisons de la Convention de Genève... Ou que tu sois citoyen d'un pays attaqué : n'est-ce pas une question éthique de distinguer pacifisme, antimilitarisme et non-violence ?

Eric 49
le mot "coupé" est excessif. A ce compte là, une maison est un endroit coupé du monde.

Et c'est parfois le cas. Une famille où un membre en brutalise d'autre pendant plusieurs années n'est pas obligée de vivre dans un endroit physiquement isolé. Mais le choix des membres de cette micro-société aura été de ne pas tenir compte des références du monde extérieur.
C'est bien sûr très différents dans les origines et les intentions, mais une notion trop poussée de dedans-dehors, d'autant plus si elle est choisie par les membre du groupe, c'est pour moi un sujet d'inquiétude.

Eric 49
Créer un jardin plus ou moins à l'écart du reste du monde, avec la société actuelle en dehors et une société expérimentale en dedans. Ou l'on expérimenterait des formes moins "froides" de société.

Je vous souhaite que l'expérience se passe bien... vraiment. Moi ça me fera toujours flipper, mais à titre individuel. Je ne pense pas mieux savoir que vous ce qui est bon pour vous... Enfin, si, soyons complexés : je pense le savoir, mais je n'ai aucune légitimité pour dire que votre solution est inacceptable, et que ma façon de voir les relations sociales définit ces relations.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 02 juillet 2010 à 19h45

subimago
qu'est-ce qui se passe ma petite dame... ? :-/

Bobonne est devenue choupette.
vu que j' ai tout supprimé suite a un coup de calgon.
Un gros coup d blues
Une engueulade.
Ca vas pas mieux enfin si mais ya des jours ou on attend de moi plus que je ne peut donner!
Des mots qui blessent ,des promesses.
Je ne suis pas morte et je remonte la pente .
Croire qu 'on ne m aime plus quand j'aime a la folie!
Mon dieu que les femmes sont compliquées.Je l'admet.
Et je demande pardon a celui a qui j'ai fait du mal;Publiquement.
Je remonte sur les rails et je reprend ma route.

#

(compte clôturé)

le lundi 05 juillet 2010 à 19h35

La solitude aide aussi a reflechir.
Elle ne repare malheureusement rien!

#

(compte clôturé)

le mardi 06 juillet 2010 à 01h22

.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 06 juillet 2010 à 09h33

Oui tu te répare toi mais tu peut pas réparer le mal que tu as fait a celui d'en face.
Je me suis isolée et je me suis reconstituée ,le mal est fait mais dans la tete de l autre tu peut pas t y infiltrer .
Es que lui est réparé?

#
Profil

Siestacorta

le mardi 06 juillet 2010 à 11h15

choupette

Es que lui est réparé ?

Ben c'est aussi à lui de savoir se servir de sa solitude. Si il peu en profiter pour avancer, digérer les expériences, renouveler son regard sur une situation, se mettre à penser à autre chose, avoir un temps de repos et de silence affectif (la Récupération de Temps de Couple, comme ils en parlaient dans un article de libé que j'avais linké), oui il peut se réparer, et le laisser seul peut l'aider.

#

(compte clôturé)

le mardi 06 juillet 2010 à 13h06

Il est seul,il reflechit
Je suis seule ,je reflechit.
Esque nos reflexions vont dans le meme sens.
Les retrouvailles risquent d 'etre pleine de discussions:tout pôser sur la table et trier.
Le mauvais a la poubelle, le bon bien au chaud .
Ca risque d etre benefique en effet.
Je me sent prete ,on verra si il me sent apte a passer a l etape suivante;

#
Profil

Siestacorta

le mardi 06 juillet 2010 à 13h39

Oh... alors je te dirais : "est-ce que lui est réparé" ? Tant que vous n'en parlez pas, c'est pas ton problème, occupe toi de toi...

#

(compte clôturé)

le mardi 06 juillet 2010 à 15h27

.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

LuLutine

le mardi 06 juillet 2010 à 17h04

subimago
je vois mal comment on peut se disputer avec une personne et espérer pouvoir revenir sans qu'il n'y ait une remise en question.

Je suis d'accord avec ça.
J'ai connu quelqu'un qui croyait qu'après un clash on faisait "comme si tout allait bien" et comme s'il ne s'était rien passé...il ne voulait jamais se remettre en question !
Effectivement ce n'est pas sain !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion