Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Prévention mst/ist

Sexualités
#

(compte clôturé)

le jeudi 04 mars 2010 à 10h43

ouvrons le bal en ésperant que ce sujet n'ait pas déjà éte traité:

question simple et pratique, concrètement comment se protéger des mst et infections sexuellement transmissibles (ist) quand on s'inscrit dans le pa ? je ne parle évidemment pas de la protection qui concerne des rencontres instantanées voire de quelques semaines mais de vraies relations qui s'étendent dans le temps avec plusieurs partenaires qui vivent également d'autres histoires...

le préso disparait-il de lui-même au bout de quelques temps (ce que j'ai du mal à concevoir) comme dans n'importe quel autre couple ? n'est-il utilisé que lors des pénétrations mais alors que dire des autres pratiques potentiellement contaminantes (rapports bucco-génitaux entre autres) ? se font-elles sans protection ?

bien sûr, on va me rabâcher blablabla que le risque 0 n'existe pas et que si on suit cette logique, on ne fait plus rien et on ne sort pas de chez soi. zzzzzzzzzzzzzzzzz..................
bref, il me semble que le schéma relationnel des pa est suffisamment particulier pour poser la question.
autant dans les clubs échangistes, les différents acteurs sont pleinement conscients des risques (quoique...) lors de la soirée, autant je suis convaincu qu'on a tendance à baisser la garde au fil du temps ce qui m'amène à penser, qu'à sexualité égale, la probabilité d'être infecté(e) est plus importante parmi les pa que chez les échangistes...

et sans vouloir jouer les pères la morale ou faire peur inutilement, il est bon de savoir qu'une mst ou une ist, ce n'est pas simplement qu'un peu d'hérpès disgracieuse sous les vêtements mais que certaines peuvent aussi rendre stériles voire provoquer des cancers...

@

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Boucledoux

le jeudi 04 mars 2010 à 10h55

arnaud
ouvrons le bal en ésperant que ce sujet n'ait pas déjà éte traité :

ben si ;)

/discussion/-eB-/Se-proteger-le-refrain-a-la-mode-...

je le cite parce que je suis tombé dessus il y a quelques jours en lisant les archives et qu'il y a des choses extrêmement intéressantes qui y sont dites mais ça n'empêche pas de reprendre la discussion.

Par ailleurs, je sors ce matin d'un rdv de dépistage et la toubib m'a bien dit de réfléchir à toutes les questions à lui poser lors du rdv de résultat parce que il vaut s'informer chez elle que sur internet. Alors je note les questions et je transmettrais ;)

#

(compte clôturé)

le jeudi 04 mars 2010 à 11h22

autant pour moi... et si ça fait doublon, le sujet peut être supprimé, ça me gêne pas.

boucledoux, en fait c'est pas la peine de poser ces questions à ton médecin, je sais déjà ce qu'elle va te dire, la théorie je la connais. merci de proposer.
ce qui m'intéresse c'est de savoir comment celles et ceux qui sont en situation de pa s'accommodent de ces risques. prennent-ils des précautions ou alors est-ce que la pensée la plus répandue c'est "advienne que pourra, on peut pas vivre dans la crainte !"

#
Profil

ERIC_48

le jeudi 04 mars 2010 à 13h20

On s'était dit, il y a peu, qu'il fallait laisser se créer des discussions déjà existantes pour favoriser l'accueil, mais que ça poserait un problème à terme de concaténation des discussions. Un gros travail que ne se fera surement jamais.
La solution à ce stade, si la discussion est vraiment la même (je n'ai pas vraiment regardé), c'est peut-être de copier coller les messages chacun son tour dans l'ordre chronologique, ce qui réactivera la discussion. Enfin, de toute façon, ce problème est quasiment impossible à résoudre.

#
Profil

Noemi

le jeudi 04 mars 2010 à 15h31

Marrant, il y a quelques heures, j'avais les résultats d'un dépistage MST en main que la personne avait fait faire suite à l'apparition de boutons bizarres sur sa peau.
Et lundi, j'étais allé chercher mes résultats de dépistage dans le super centre de dépistage à Strasbourg.

Arnaud
question simple et pratique, concrètement comment se protéger des MST et infections sexuellement transmissibles (IST) quand on s'inscrit dans le PA ? je ne parle évidemment pas de la protection qui concerne des rencontres instantanées voire de quelques semaines mais de vraies relations qui s'étendent dans le temps avec plusieurs partenaires qui vivent également d'autres histoires...

Première chose: en parler!
Puis il existe le modèle de se protéger un maximum lorsqu'on a des relations "à l'extérieur" du réseau polyamoureux. C'est à dire: le "noyeau dur" fait des dépistages et peut ensuite avoir des relations moins ou pas protégés au sein du cercle, mais si on a des courtes affaires voire des "coups d'un soir", c'est capote obligatoire.

Voilà la théorie, la pratique peut être un peu différent... il y en a qui esquivent le dépistage en disant qu'ils viennent de faire des analyses de sang (euh, oui, d'accord, mais qu'es-ce qui a été analysé? Le nombre de plaquettes rouges dans ton sang ou la présence de HIV, Hépatites, syphillis, ...?). Ou qui ajoutent des partenaires au réseau qui, eux n'ont pas été testés... :-/ (du coup j'étais mal, ou l'accepter et mettre en risque ma santé et celui de mon autre partenaire - ou réintroduire la capote et passer pour la parano du service...)

Bref, il faut éventuellement de la communication, de l'insistance, de la patience,... afin d'introduire ce système. Qui d'ailleurs a bien ses défauts et les membres du réseau ainsi crée aussi, donc mieux vaut faire régulièrement des dépistages quand même.

Et quand je dis dépistage, je ne pense pas uniquement au SIDA.

Eric
copier coller les messages chacun son tour dans l'ordre chronologique, ce qui réactivera la discussion

alors ça sera au tour de Clémentine, puis de Lutevain et ensuite à moi et ainsi de suite. :-/

Bon, ce qui est plus intéressant que de copier coller des messages d'un autre fil, à mon avis, c'est de voir les avis et témoignages des nouvelles personnes et de voir si les avis de ceux qui ont participé au débat d'il y a 5 mois n'ont pas évolué entre temps.

Le débat de l'époque est fort intéressant et m'a appris qu'il y avait un terme comme "RDR" = réduction des risques, et je crois c'est ce que je pratique souvent (à l'époque je n'osais pas trop l'avouer).

Et depuis ce débat, à l'occasion d'un voyage en Amerique latine, je me suis fait vacciner contre l'Hépatite B.

#

(compte clôturé)

le jeudi 04 mars 2010 à 15h55

Le préservatif étant un extraordinaire moyen de protection ainsi qu'un extraordinaire tue-plaisir, je fonctionne comme Noémie, qui l'explique bien mieux que je ne l'aurai fait ^^.
Actuellement mono, j'ai moins à m'en occuper, mais à l'époque je faisais un dépistage tous les 3-4 mois en moyenne. Et oui, je n'étais pas dans le risque 0, puisque ce n'était pas vraiment du polyamour, mais plusieurs hommes présents dans ma vie en même temps mais de façon ponctuelle, et avec lesquels la relation était assez forte pour que le mot "confiance" ait un sens. Et j'assume de n'être pas dans le "risque 0", le PA n'étant pas un gage de "risque 0" non plus.
RDR je trouve ça bien, j'avais oublié, donc je vais relire le fil quand j'aurai le temps, mais, tout comme Noémie, je ne suis pas du tout partante pour copier/coller mes messages d'autres fils.

#

(compte clôturé)

le jeudi 04 mars 2010 à 17h19

Noemi

Voilà la théorie, la pratique peut être un peu différent... il y en a qui esquivent le dépistage en disant qu'ils viennent de faire des analyses de sang (euh, oui, d'accord, mais qu'es-ce qui a été analysé ? Le nombre de plaquettes rouges dans ton sang ou la présence de HIV, Hépatites, syphillis, ...?). Ou qui ajoutent des partenaires au réseau qui, eux n'ont pas été testés... :-/ (du coup j'étais mal, ou l'accepter et mettre en risque ma santé et celui de mon autre partenaire - ou réintroduire la capote et passer pour la parano du service...)

Et quand je dis dépistage, je ne pense pas uniquement au SIDA.

en effet, c'est loin d'être le système idéal...

à vrai dire, moi je ne pensais même pas au sida, certes c'est celle qui fait le plus peur et celle à laquelle beaucoup pensent en 1er mais parmi toutes les mst/ist, je suis pas sûr que ce soit la plus répandue et la plus facile à attraper.

#

(compte clôturé)

le jeudi 04 mars 2010 à 17h48

insognare
Le préservatif étant un extraordinaire moyen de protection ainsi qu'un extraordinaire tue-plaisir,
Actuellement mono, j'ai moins à m'en occuper, mais à l'époque je faisais un dépistage tous les 3-4 mois en moyenne. Et oui, je n'étais pas dans le risque 0, puisque ce n'était pas vraiment du polyamour, mais plusieurs hommes présents dans ma vie en même temps mais de façon ponctuelle, et avec lesquels la relation était assez forte pour que le mot "confiance" ait un sens.

entièrement d'accord quant à la qualité 1ère du préso comme pour son plus grand défaut.

peut-être ai-je un problème, peut-être suis-je paranoiaque à ce niveau-là mais personnellement, ce n'est pas ma démarche .
j'ai eu des histoires multiples aussi sur la longueur, (sans que je sache d'ailleurs si elles étaient pa ou non) avec au moins l'une de mes partenaires qui prenait la pilule mais ne demandant pas d'engagement particulier, je ne me suis pas senti tenu par une quelconque exclusivité sexuelle et n'en réclamais pas non plus. était-ce une question de confiance, d'investissement... ? si bien que pendant toute cette période, l'abandon du préservatif ne s'est jamais posé. ce qui ne veut pas dire que tous les risques étaient/sont absents; lors de certaines pratiques que j'ai mentionné plus haut, le latex était heureusement mis de côté.
si j'ai fait de nombreux tests de dépistage c'est pour 2 raisons principalement: parce que le préservatif avait craqué ou parce que je m'installais dans une relation de couple traditionnel.
et pour finir, ayant grandi à une période ou le sida faisait des ravages et que la prévention était à son paroxysme (il court, il court le sida...), j'ai rapidement intégré les notions de prévention et jamais (si ce n'est la 1ère par faiblesse), je n'ai eu de relations non protégées... est-ce bien, est-ce mal, je n'en sais rien mais je crois que ça m'a évité des nuits sans sommeil.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

lam

le jeudi 04 mars 2010 à 17h49

Disons que dans nos pays riches l'HIV n'est pas l'IST la plus répandue. Et que de manière générale ce n'est pas la plus facile à attraper. Papilloma, herpès & Co n'ont que peu de soucis à se faire malgré l'usage des presos...

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Noemi

le jeudi 04 mars 2010 à 18h03

Arnaud
en effet, c'est loin d'être le système idéal...

Pour moi c'est le système idéale (d'avoir un cercle de personnes dépistés).
Dans mon cas, ça n'a pas trop marché en pratique.
J'y ai tiré mes leçons...

Insognare
Le préservatif étant un extraordinaire moyen de protection ainsi qu'un extraordinaire tue-plaisir,

Parfois je trouve même que c'est un prolonge-plaisir! :-)

Les capotes c'est une question d'habitude!
Des fois ça peut désexciter, mais on en rigole, et on repart à la case 0,5 et c'est repartie de plus belle...

Ah et sinon, le gel lubrifiant ça fait des miracles! (+)

Je n'ai plus de contraception à base d'hormones (pilule) depuis longtemps, probablement ça m'aide aussi à avoir un comportement plus responsable en matière MST/IST.

#
Profil

Tchu

le jeudi 04 mars 2010 à 19h38

Bon alors moi je suis peut être éventuellement anesthésiée du vagin (mais je ne crois pas) (vraiment pas) mais je ne ressens quasiment aucune différence entre un rapport avec ou sans préservatif.

Le dernier partenaire avec qui je l'ai fais sans (après les tests et tout et tout) m'a dit la même chose, pour lui, ça revenait au même.

Donc vraiment, moi, les capotes, OSEF, ça me dérange pas, limite même c'est pas mon boulot de m'en occuper, je gère déjà le contraceptif.

Si un jour on l'abandonne avec un de mes amoureux, ça me fera surtout plaisir pour le "symbole" d'engagement, on va dire.

#

(compte clôturé)

le jeudi 04 mars 2010 à 20h10

OSEF, c'est quoi?

#
Profil

LittleJohn

le jeudi 04 mars 2010 à 20h24

Clementine
OSEF, c'est quoi ?

On S'En Fout ;)

#

(compte clôturé)

le jeudi 04 mars 2010 à 20h46

Waah, même les sentiments et opinions ont des acronymes alors.

J'y songe, c'est vrai, j' ai déjà souscrit avec "YYMF"

;)

#
Profil

Noemi

le jeudi 04 mars 2010 à 22h19

Pour ces messieurs qui détestent les préservatifs, ils ont peut-être pas encore trouvé celui qui leur va.
Il y en a de différentes tailles (XS à XL), différentes matières (avec ou sans latex), différents épaisseurs...
Franchement, ça peut faire des sacrés différences! Ca vaut le coup de tester un peu.
Voilà un article qui détaille ça : choisir son préservatif sur Rue69 (ça explique même comment faire pour mésurer son diamètre!)

Et puis il y a aussi les "préservatifs féminins", qui plaisent même aux mecs qui n'aiment pas les capotes. Autre avantage: on peut les mettre en place quelques heures avant (!) le rapport.
Ils sont un peu cher par contre. Moi, on m'en a offert une poignée lors de mon passage au centre de dépistage MST :-)

#

(compte clôturé)

le vendredi 05 mars 2010 à 09h05

Noemi
Parfois je trouve même que c'est un prolonge-plaisir ! :-)

Les capotes c'est une question d'habitude !
Des fois ça peut désexciter, mais on en rigole, et on repart à la case 0,5 et c'est repartie de plus belle...

Je suis assez d'accord là dessus…
(Et puis de toute manière je n'ai jamais pratiqué sans capote)

À au moins un gros détail prêt : la nécessité de [s|l]'enlever casse un peu le plaisir de la détente post-coïtale. :(

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Nounours

le vendredi 05 mars 2010 à 11h40

Que pensez-vous des préservatifs pour la fellation et le préservatif ou digue dentaire pour le cuni. voir même les gants pour certains touchés préconisé pour certains organismes de santé ?

Pour moi le plaisir des produits sous "cellophane" bof !

Pour la fellation les risques sont plus importants s'il y a éjaculation, dans ce cas OK. On peut choisir le gout du préservatif c'est plus simpa ! :-)

#

(compte clôturé)

le vendredi 05 mars 2010 à 13h19

BenjaminL
À au moins un gros détail prêts : la nécessité de [s|l]'enlever casse un peu le plaisir de la détente post-coïtale. :(

complètement !

#

(compte clôturé)

le vendredi 05 mars 2010 à 13h22

Nounours
Que pensez-vous des préservatifs pour la fellation et le préservatif ou digue dentaire pour le cuni. voir même les gants pour certains touchés préconisé pour certains organismes de santé ?

Pour moi le plaisir des produits sous "cellophane" bof !

pas terrible comme l'un comme pour l'autre :-/

oui déjà entendu parler des gants, là encore en théorie ça minimise les risques mais ça enlève toute spontanéité. je dirais même que ça en devient presque caricatural mais encore une fois tout dépend du contexte.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 05 mars 2010 à 13h31

Nounours
Que pensez-vous des préservatifs pour la fellation

Ce que je peux dire à ce sujet, c'est qu'une copine ayant testé (avec préservatif "standard" donc sans goût particulier) m'a dit que pour la fille, ça n'avait pas de goût.
J'ai eu l'occasion de tester et en effet, on pourrait se demander si ça a un goût dérangeant mais non, rien de bien particulier.

Cela étant dit, je m'amuse beaucoup plus quand on le fait sans.... ;)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion