Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Lois de l'énergie

Témoignage
#

Ziel (invité)

le samedi 03 avril 2010 à 03h21

Je suis tombé amoureux d'une fille pratiquant le polyamour le mois dernier et malgré ma monogamie, j'ai tenté l'expérience avec elle puisque je sentais une connexion et une compatibilité tellement forte pour elle! En théorie, j'étais totalement pour ce type de relation, mais en pratique, j'ai découvert des choses sur moi, et tout est allé très vite!

La première rencontre, il y a connexion, la deuxième rencontre, notre premier baisé et la première fois qu'on fait l'amour... notre cinquième rencontre, elle emménage et vit chez moi!

Seulement, le côté polyamoureux de sa personnalité s'est montré très vite et déjà après la première semaine, elle avait eut une relation sexuelle avec un de ses ex... puis deux semaines plus tard, elle rencontre un autre gars et devient très proche de lui et fait l'amour à plusieurs reprises avec...

J'ai beaucoup souffert, autant d'anxiété, de jalousie, de dépression avec idées suicidaires que de crises d'angoisses. En pratique, j'ai découvert que j'avais énormément de difficulté à m'adapter et même si je lui demandais de ralentir la cadence, elle ne voulait rien entendre, sentant qu'elle était enfin elle-même et refusant toute concession. J'ai senti mon seuil de tolérance, mon niveau d'acceptation et mon pardon grandir en moi de manière exponentielle, je n'avais pas d'autre choix pour sortir de la souffrance que d'accepter, de céder et d'être heureux pour elle... mais quelque chose se détruisait entre nous.

J'en ai parlé à mon père et il m'a dit ce qu'il pensait de ce type de relation... il m'a parlé des lois de l'énergie. Il m'a dit que l'énergie sexuelle, c'était l'énergie la plus puissante dans l'univers, et comme je suis un être très psychique qui ressens ces énergies, autant à distance qu'à proximité, ça pouvait devenir destructeur... parce que lorsque deux personnes ont une relation sexuelle, il y a échange de clusters d'énergie et ce qui s'échange n'est pas toujours nécessairement complètement sain... et je ne veux pas nécessairement qu'elle me partage ces énergies. Je crois à la connexion, à l'intimité, à la culture de l'énergie entre deux personnes dans un environnement de confiance, d'ouverture et de tendresse! Et j'ai eu, par l'expérience, la preuve que cette connexion était impossible, qu'elle s'évaporait lorsque les énergies étaient mélangées à droite et à gauche... Je suis très spirituel et dans le taoïsme, on privilégie la relation monogame principalement pour justement s'adapter à l'autre et cultiver l'énergie d'amour mutuellement dans un contexte multi-orgasmique pour les deux personnes. Étant moi-même multi-orgasmique, au début je pouvais sentir que nous arrivions à cultiver cette énergie et à la faire grandir...

Mais cette semaine, la fille en question est allée faire l'amour avec sa dernière rencontre et lorsqu'elle est revenue à la maison, elle a sauté dans mon lit pour me coller et m'embrasser... et elle était saturée de l'énergie du gars... elle avait son odeur et son goût... j'ai senti fondre et se briser la connexion et tout ce qu'on avait bâti ensembles, comme si ça s'était évaporé d'un coup.

Je me demandes... suis-je complètement fou ou bien vous aussi vous les vivez ces lois énergétiques? On dit du polyamour que c'est le futur relationnel de l'humanité... mais je ne suis pas d'accord, puisque pour moi, par expérience, les lois de l'énergie et de l'amour existent et se doivent d'être respectées... Car, oui on peut avoir BEAUCOUP de fun, mais à un certain moment, ça devient vide et absurde...

Je suis d'accord et je pratique moi-même le polyamour de tendresse avec toute l'humanité, mais c'est lorsqu'on vient mélanger le sexe libre dans la balance que je ressens que tout fou le camp!

Qu'en pensez-vous?

(Au fait, aujourd'hui, nous sommes séparés bien qu'elle habite encore chez moi. Je la considère seulement comme une bonne amie et une colocataire et nous continuons à nous partager toute la tendresse que nous ressentons l'un pour l'autre, mais sans s'embrasser et sans avoir de relation sexuelle. Je me sens beaucoup mieux et je suis enfin en paix avec moi-même.)

#

(compte clôturé)

le samedi 03 avril 2010 à 09h30

J'en pense (bienvenue, déjà) que tout ça est allé si vite que ça ne pouvait que se fracasser ou devenir un pur ravissement; pas beaucoup de latitude entre ces deux extrêmes...

Dis, on vit dans le même espace-temps? :-)

Vous vous rencontrez il y a un mois, elle emménage quelques jours après, la semaine dernière la connexion se brise et aujourd'hui vous êtes séparés sous le même toit. Tout semble évident et définitif à tous les stades, mais là le tableau des fusibles a grillé, pas étonnant. O_O
La semaine prochaine, vous vous réconciliez et vous vous séparez de nouveau aussi définitivement? :-/

Comme ça, quand avez-vous pris le temps d'asseoir votre lien, d'en repérer les largesses et les limites, tous territoires, affectif, sexuel, etc confondus, car étroitement tissés ensemble?

Je comprends l'émerveillement de sentir une si forte connexion, mais tu sembles avoir mis tous tes œufs dans le même panier, sans penser aux aléas; je pense même que votre rencontre s'est produite et déchirée précisément parce que c'était l'occasion de réfléchir à deux-trois choses. Tu me donnes l'impression d'un papillon qui va se griller les ailes en allant se coller sur la lampe... Une expérience à traverser pour comprendre tes propres limites, et ne pas te laisser brûler par cette énergie que tu ne maîtrises pas, ou pas encore assez bien?

Certains polys ici viennent d'être confrontés à une situation qui présente quelques similitudes avec ton histoire

/discussion/-fQ-/Anecdotes-plurielisantes-amoureus...

à partir de la deuxième intervention de Tentacara.

Et sinon, quelqu'un se souvient où on avait parlé de " l'énergie de la nouvelle relation?" Je pense que ce serait aussi une bonne piste pour toi.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

Paul-Eaglott

le samedi 03 avril 2010 à 11h26

Bonjour Ziel.

Pas simple de te répondre parce qu'il faudrait pouvoir séparer les différents éléments de ce que tu nous racontes : les faits, ton ressenti et ton analyse spirituelle de ce ressenti...
Chaque aspect mériterait une analyse et une réponse bien fournie, alors je ne vais pas m'y lancer ici.
Mais c'est sûr : 99% des gens (taoïstes ou pas, sensibles ou non aux "énergies") auraient mal vécu une plongée aussi brusque et rapide dans une relation avec quelqu'un d'aussi ardemment poly que ton amie.
Ton ressenti est "normal" : c'est celui de la plupart des "mono" et même d'une grande part des poly : anxiété, jalousie, etc, face à quelqu'un qui ne se laisse ni posséder ni contrôler...
Je ne suis pas particulièrement sensible à ta théorie des énergies sexuelles, mais je peux la respecter, sauf que mon impression est que cette théorie te conduit à formuler une analyse qui te donne raison en donnant tort à ton amie. Et du coup, ça te permet d'éviter d'interroger ta part de responsabilité à la fois dans la conduite des événements et dans ta gestion de ton propre ressenti.

Alors d'accord avec toi : tu n'es pas fou, ton ressenti est très compréhensible ; mais non : la vie avec une poly très active n'était pas forcément vouée à l'échec, et le "mélange des énergies" et la sexualité libre peuvent se gérer mieux que ce que vous avez fait.

Il est possible que tu ne sois pas du tout compatible avec le polyamour (ce n'est pas un jugement du tout), et que ta seule erreur ait été de te lancer dans une histoire avec elle, mais même si tu avais été "poly-compatible", je peux signaler plusieurs "erreurs" parmi celles que vous avez apparemment commises (je ne parle même pas de ce que Clémentine a déjà pointé : la précipitation de vos décisions, en se mettant à vivre ensemble après si peu de temps de relation, etc) :
- tu as demandé à ton amie de "ralentir la cadence" de ses désirs extérieurs, au lieu de lui faire simplement part de ton anxiété en lui demandant de faire son possible pour te rassurer (sans renoncer à mener la vie qu'elle avait envie de mener.) Il y a de passionnants articles, ici et ailleurs, sur la gestion de la jalousie, que tu aurais eu profit à étudier et à mettre en oeuvre
- si le fait de percevoir qu'elle était encore imprégnée du goût et de l'odeur de son autre partenaire te gênait (ce qui est très très compréhensible !), tu aurais pu le lui dire, et lui demander de prendre une douche avant de te rejoindre au lit, ce qui aurait pu être un accord entre vous, valable pour les fois suivantes...

Cela dit, il est possible qu'elle ait eu sa part de responsabilité dans le manque d'effort pour déminer ce qui posait problème ; et le manque de dialogue sincère sur vos ressentis respectifs semble avoir été une des causes essentielles de votre échec (c'est mon impression, un peu hâtive, née de ton récit, et je peux me tromper. Mais dire à l'autre "voici ce que je ressens lorsque tu fais ci ou ça" plutôt que "ne fais pas ci ou ça", c'est un peu indispensable pour gérer les difficultés amoureuses...)

Bon, j'arrête. En précisant qu'avec ce message je n'essaie pas de te convaincre ni de te reprocher quoi que ce soit, mais de proposer à toi et aux autres éventuels lecteurs un démaillage de ton récit pour en faciliter la compréhension d'un point de vue poly...

Merci pour ton témoignage, en tout cas !

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 03 avril 2010 à 13h08

Clem et paul, en passant, je vous félicite pour vos lectures et réponses intelligentes sur ce témoignage.

Je suis dans un de ces jours où j'aurai eu beaucoup de mal à remettre tout ça dans l'ordre... et à pas faire

Ziel : ce que tu traduits en "échange de clusters d'énergie" (au passage, tu serais pas un peu québécois, toi ?), je le traduits en constructibilité des rapports sociaux.
Et comme je le dis parfois, le véritable avantage de la monogamie, c'est qu'il est plus simple à gérer. Pas plus facile, mais plus simple.
Pas meilleur, mais plus simple...

#

(compte clôturé)

le samedi 03 avril 2010 à 15h48

Siestacorta
Clem et paul, en passant, je vous félicite pour vos lectures et réponses intelligentes sur ce témoignage.

J'en ai autant à ton égard les jours où t'as pas un coup de mou dans les genoux, mon cher ^^

#

(compte clôturé)

le samedi 03 avril 2010 à 18h25

Bonjour Ziel, et bienvenue à toi.
Grosso modo, je plussoie sur la réponse de Paul-Eaglott.
Par contre, je suis plutôt sensible à cette idée des énergies sexuelles (je m'intéresse au tantrisme, quand j'ai la latitude émotionnelle et amoureuse pour, c'est à dire jamais mais je le regrette).
Du coup, ton post me donne un nouvel angle de réflexion sur le polyamour, auquel je n'avais pas vraiment songé. Je m'étais arrêté à la question physique d'un point de vue de la jalousie (imaginer ou sentir que l'autre a fait l'amour), et pour moi il suffit de travailler sur la jalousie pour réduire cette difficultée. Il me semble même qu'il peut y avoir là une force d'érotisation de la relation, sans compter la bisexualité, le libertinage, ou même encore mieux d'amours triangulaires et autres bonheurs géométriques.
Mais avec cet aspect énergétique et spirituel du sexe, il y a là un truc à creuser pour moi. D'ailleurs Titane avait l'envie de parler de quelque chose d'assez proche il me semble. Titane si tu passes par là ?
Merci Ziel pour ton témoignage et n'hésite pas à revenir discuter.

#

(compte clôturé)

le samedi 03 avril 2010 à 19h53

Ziel, question:

si tu n'avais pas su qu'elle revenait d'une rencontre "horizontale"
si elle avait pris une douche, s'était brossé les dents
qu'elle se soit collée pour t'embrasser

es-tu sûr que tu aurais senti l'énergie du gars?

Ou aurais-tu pu ne sentir que son élan vers toi?

#

Ziel (invité)

le samedi 03 avril 2010 à 21h41

Merci pour toutes vos réponses! Hier j'ai eu une discussion importante avec mon antagoniste spirituel que je connais depuis plusieurs années et qui m'a éclairé sur la question à propos des lois de l'énergie. Je vais vous en faire part après avoir répondu à toutes vos questions!

D'abord à propos de la vitesse, pour moi et elle, la connexion et l'intimité était tellement présente dès le début, ça en était HALLUCINANT! C'était la première fois de nos deux vies respectives que nous vivions quelque chose d'aussi puissant! J'ai même eu quelques flashs de souvenirs me rappelant que lorsque j'entrais en transe et que j'ai vu mon futur vers l'âge de 9 ans, plongé dans le bardo fractal quantique, j'y ai vu son visage, c'était elle. Aussi, je dois préciser que c'est la vie elle même qui a fait que nous nous sommes rencontrés! Je vous raconte l'histoire fantastique :

J'étais supposé commencer des cours de Kung Fu, mais le soir où j'étais sensé me rendre, la ligne de métro où se trouvait l'école de kung fu a pris feu... je devais faire un transfert pour me rendre à l'extérieur afin de prendre le bus pour m'y rendre, et à la station : Soit je continuais pour rentrer chez moi, soit je sortais pour m'y rendre par d'autres moyens... Étrangement, les portes du métro sont restés ouvertes très très longtemps, comme si la vie VOULAIT que je sorte ^^ Alors je suis sorti et je suis allé attendre l'autobus. À l'arrêt, j'ai posé une question banale à une inconnu et j'ai ressenti que je devais lui parler. Finalement elle s'est avérée hyper sympathique et elle était Scout et française de surcroit (car oui, je suis effectivement québécois). Elle m'a invité chez elle et on a jasé, je lui ai chanté quelques trucs (car je suis chanteur dans la vie) et elle m'a dit, dans un flash : Tu devrais aller danser du swing! Il manque de gars et ils offrent des cours gratuits pour les débutants le mardi au petit medley! Depuis ce moment, pendant deux semaines, pleins d'autres signes de la vie me poitait le petit medley du doigt, comme quoi je DEVAIS aller là bas. J'ai finalement pris mon courage à deux mains et j'ai décidé de suivre la vie! Ce fut une merveilleuse soirée, j'ai fait plein de belles rencontres, mais à un moment donné, une inconnue VRAIMENT JOLIE me regarde et me dit : tu me donnes chaud! (j'avais un gros gilet à manche longues blanc en laine et on dansait depuis 1heure). Je lui ai proposé pour danser mais elle a refusé, disant avoir trop chaud pour l'instant. Alors j'ai continué à danser avec d'autres filles (pour me pratiquer pour le moment où je danserais finalement avec elle). Finalement, je me suis retrouvé assis à boire ma bière et à la regarder danser avec un autre. Lorsque la musique fut terminée, nous nous sommes regardé, je me suis levé et elle s'est approchée de moi pour me dire : Je crois que c'est à ton tour! Et moi de répondre : j'ai attendu ce moment toute la soirée! La danse ensembles a juste été MAGIQUE, on a connecté tout de suite, on improvisait, on se suivait et on avait vraiment beaucoup de plaisir! Après, elle est venu discuter avec moi et c'était tout simplement intense... bref, je l'ai raccompagnée chez elle et lui ai proposé un baisé, mais elle a refusée ^^ La deuxième fois que je l'ai vu fut, mutuellement, la meilleur date de nos vies ^^ enfin... Tout ça pour dire que vraiment, c'est la VIE qui l'a mis sur mon chemin! Et qu'étant donné que je fais entièrement confiance en la vie, rien ne peut être "trop rapide" ou "trop lent", car la vie n'en a rien à foutre du temps. La raison pour laquelle je lui ai proposé de vivre avec moi, c'est qu'elle avait été jeté dehors de son appartement et qu'elle vivait temporairement chez une amie qui était hyper contrôlante avec elle et il y avait également un gars qui vivait là qui lui faisait peur, elle craignait qu'il ne la viole! alors étant donné les circonstances, je lui ai proposé d'emménager dans mon appartement...

Aussi, étant donné que j'étais en grève scolaire, qu'elle avait moins de cours et qu'on vivait ensembles, on passait nos journées à discuter des termes de notre relation, de nos limites, des bases fondamentales qui allait construire notre vie ensembles, etc. Avec les expériences et les souffrances vécues, on procédait à des rajustements pour accommoder les deux parties.

Il est vrai que j'ai mis tous mes oeufs dans le même panier, mais j'ai fait confiance à la vie. Certes j'en ai souffert, mais les incroyablements BEAUX moments vécus avec elle font en sorte que je n'ai aucun regret! Ce que j'aurais regreté sur mon lit de mort, c'est d'avoir passé à côté de cette expérience.

Pour ce qui est de donner raison ou de donner tord : il faut savoir que je préfère être heureux que d'avoir raison. Je n'ai jamais donné tord à son comportement, puisqu'il s'agit de sa personnalité. Elle est comme ça et je le respecte et je l'accepte. Ce qui me fait mal, ce n'est pas elle et son comportement, mais plutôt la situation dans laquelle je m'étais propulsé et qui allait contre mes convictions, mes principes et mes valeurs. J'ai pleinement conscience de ma responsabilité dans cette affaire, je suis l'auteur de ma souffrance et de ma joie et j'ai donné à cette fille immensément de pouvoir, dont celui de m'affecter. Nulle part j'ai condamné ou dit que je lui en voulais, au contraire! Je suis heureux pour elle, car enfin elle respire et vit pleinement son existence!

Aussi, je lui ai fait part de mon anxiété et elle m'a rassuré à plusieurs reprises... le problème, c'est que ce qu'elle me disait pour me rassurer, tous ces mots, elle ne les respectaient pas et allait à l'encontre de ce qu'elle me disait... c'est ainsi que j'ai petit à petit perdu confiance en elle... Plus elle plongeait dans l'expérience polyamoureuse, plus elle changeait son discours pour s'accommoder elle-même, détruisant par le fait même toutes les bases rassurantes qu'elle s'était servie pour m'aider à passer par dessus mon anxiété. C'est pour cette raison que "ralentir la cadence" était la seule chose qui me restait pour arriver à m'adapter à la situation.

Pour ce qui est de l'odeur et du goût de l'autre partenaire, c'est exactement ce que j'ai fait : Lorsqu'elle a sauté dans le lit pour me coller et m'embrasé, je l'ai gentiment repoussée en lui disant d'aller prendre une douche, chose qu'elle a fait.... mais elle ne voyait pas ce qu'elle avait fait de mal, refusant complètement toute culpabilité (et c'est correct). Seulement, il est vrai que ça m'a grugé en dedans et qu'étant donné les circonstances, ça m'a pris 4 jours avant d'avoir la discussion avec elle pour lui avouer que j'avais vraiment pas aimé ça que son baisé goûte le sperme d'un autre gars. Aujourd'hui elle en est sincèrement désolée et m'a juré que ça ne se reproduirait plus.

Le dialogue sincère était là en ce qui attrait aux ressentis, c'est juste que l'incompatibilité de ce que je voulais et de ce qu'elle voulait a causé notre rupture. Je m'explique.
Après qu'elle soit revenue de chez son "amant de vacances" et que pendant ce temps là j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps toute la matinée, nous avons eu une conversation qui m'a mené à m'imaginer un terrain d'entente qui m'accommoderait autant qu'elle. Je vous le retranscris ici!

- Douce Émilie, sache que je t'aime et que peu importe tes choix et tes décisions, je te respecte et je t'accepte entièrement. Sache aussi que tu es toujours la bienvenue chez moi peu importe tes choix, car je souhaite te voir rester. Plusieurs éléments m'ont fait arriver à une conclusion sur une entente qui pourra permettre de consolider complètement et de manière définitive les fondations de notre relation par rapport à un élément particulier ;) Premièrement, je trouve ça génial comme activité que tu fréquentes d'autres personnes, parce que je suis d'accord avec toi à propos des échanges de tendresse et de connaissance entre personnes! Je t'encourage à continuer cette activité, car je vois que tu es heureuse là dedans et que c'est ce dont tu as besoin. Ce qui s'est passé avec Tyler était parfait et tu as vraiment apprécié l'expérience (c'était avant qu'ils commencent à coucher ensembles) Maintenant, j'aimerais que notre relation ressemble à ce que j'ai vu dans le film ShortBus. J'ai vraiment aimé le film et je te suis grandement reconnaissant de me l'avoir fait découvrir! Tu te souviens du couple heureux et ouvert qui accueillaient la chinoise dans leur énergie pour lui faire goûter les plaisirs de l'orgasme? Ça c'est ce que je souhaite pour nous deux, parce que ça respecte mes principes et mes valeurs. De plus, ça respecte les tiennes également et comme tu l'as dit, chaque personne et différente et je veux que nous explorions ces différences à deux!

Là où l'entente prend toute son importance, c'est au niveau des relations sexuelles. Je reconnais et je ressens les lois de l'énergie. Tu n'as qu'à remarquer le nombre de coïncidences étranges qui sont apparues autour de toi depuis que tu es avec moi... Pour moi, c'est la normalité de mon quotidien! Les choses arrivent tout simplement ^^ Je vis avec les lois de l'énergie de l'univers et je les respectent et ça m'apporte le bonheur et la joie. ^^
Maintenant, concernant ces lois de l'énergie, j'ai découvert que la source de ce qui me dérangeait était au niveau sexuel. C'était inconscient hier, mais aujourd'hui j'ai compris et j'ai réalisé ce qui se passait. PS : l'énergie sexuelle est l'une des énergies les plus puissantes de l'univers...

Je t'aime.

Lorsque deux personnes ont une relation sexuelle, il se passe, au niveau énergétique, un échange de clusters d'énergies diverses. Tu es assez sensible aux énergies pour t'en être rendu compte. Dans cet échange, l'énergie de l'autre personne reste en toi et parfois, ce n'est pas toujours pur comme résidu... et ensuite, c'est à moi que tu transmet ça et com je ne connais pas les personnes avec qui tu auras du sexe, je n'ai peut-être pas nécessairement le goût de recevoir un "melting-pot" de pleins d'énergies inconnues puisque dans la relation que j'entretiens avec toi, c'est ton énergie et la mienne que nous travaillons à cultiver et à enrichir! C'est pour cette raison que je te propose de faire équipe, pour ce qui est de la partie sexuelle, comme ce que le couple faisait dans ShortBus, pour accueillir dans notre énergie des personnes que nous aurons choisi ensembles (et qui nous aurons choisi) pour venir enrichir notre jardin ^^

Je crois que l'entente serait, jusqu'à ce que nous soyons tous deux équilibrés et stables ensembles : Nous sommes tous deux libres de rencontrer d'autres gens et de partager de la tendresse et d'enrichir nos affinités sociales dans ces interactions. Par contre, sexuellement, nous faisons équipe ensembles pour nous ouvrir à d'autres personnes afin d'enrichir notre jardin sexuel que nous cultivons à deux.

Voilà, c'est tout.

Après ça, faites moi croire que je suis encore monogame xD

Et oui, je suis sûr que j'aurais ressenti l'énergie du gars quand même, car même lorsqu'elle était entrain de faire l'amour avec quelqu'un d'autre, notre connexion énergétique était si forte que je le ressentais o.O!!! (au fait, depuis quelques années, je m'amuse à une petite expérience sur l'énergie d'amour qui pourrait vous intéresser : Lorsque je partage une connexion avec quelqu'un et qu'elle me dit qu'elle ressent l'énergie lorsque nous sommes à proximité, je fais un test à distance où je choisis des heures précises pour me concentrer sur elle afin de lui envoyer de puissantes vagues d'amour... la personne les ressens et note sur une feuille les heures. Lorsqu'on met tout cela en commun, les temps concordent sans aucune erreur... Venez me dire que l'énergie n'existe pas après ça ^^! Je l'ai fait plusieurs fois avec plusieurs filles différentes... Mais allez-y, expérimentez-le vous même.)

Ce qui me faisait mal entre autre... c'est que lorsqu'elle était avec quelqu'un d'autre, elle m'oubliait complètement pour se consacrer seulement à la personne... et ce qui me faisait mal c'est que je sentais qu'elle m'oubliait, la chaleur dans mon torse caractéristique de notre connexion s'en allait et je trouve ça moche. Parce qu'on en était rendu, dans la culture de notre énergie, qu'à tout instant de la journée, on restait connectés ^^

Bon, maintenant je crois qu'il est temps de vous parler de ce que j'ai retenu des ma conversation avec mon antagoniste. Il m'a dit : La seule relation polyamoureuse qui puisse fonctionner en respectant les lois de l'énergie, c'est une relation où TOUS LES MEMBRES se connaissent et partagent entre-eux de l'affection, de la tendresse, de l'amour, du sexe, etc... Je sais aujourd'hui que c'est vrai, et c'était d'ailleurs mon intuition première lorsque j'ai formulé l'entente (qu'elle a rejeté dès qu'elle était rendu à la moitié de la lecture soi-dit en passant... et oui ça m'a brisé le coeur). Je m'explique : D'un point de vue métaphysique, nous sommes dans un fractal biologique. Les atomes se mettent en commun pour former les molécules, qui elles se mettent ensembles pour former des protéines et pleins d'autres trucs, qui elles se mettent ensembles pour former des cellules et ces cellules se mettent ensembles pour former des organismes complets. Le futur du fractal biologique, et aussi celui de l'humanité, c'est lorsque les humains agirons de manière cellulaire afin qu'ils produisent ensemble un être supérieur nommé "humanité". Pour ce faire, nous devons ensembles partager de l'amour sans aucun blocage et regarder dans la même direction. Le moyen d'y arriver, c'est par le polyamour inclusif. J'ai vécu le polyamour exclusif et ce fut un échec énergétique. Par contre, dans le polyamour inclusif où un jardin se cultive et grandit en rajoutant à sa beauté des fleurs différentes qui partagent toutes entres elles de l'amour et de l'affection, nous pourrons passer à l'étape fractale supérieure.

Qui veut recevoir, par le biais d'une autre personne, de l'énergie de quelqu'un dont il ignore tout?

Qui veut recevoir, directement de la personne, de l'énergie de quelqu'un qu'il connait et qu'il affectionne?

Ainsi vont les lois de l'énergie

#

(compte clôturé)

le samedi 03 avril 2010 à 22h02

Ziel

Je n'ai pas reçu de réponse à ma question précédente.

si tu n'avais pas su qu'elle revenait d'une rencontre "horizontale" si elle avait pris une douche, s'était brossé les dents qu'elle se soit collée pour t'embrasser es-tu sûr que tu aurais senti l'énergie du gars ? Ou aurais-tu pu ne sentir que son élan vers toi ?

Je ne comprends pas ce que tu souhaites.

Je veux dire par là que tu sembles simplement vouloir exprimer ta version et ton ressenti, et quêter ici une approbation, plus que de prendre en compte les autres angles de vision qui te sont proposés.

Si tu veux juste pouvoir raconter ton histoire, t'en libérer et exposer une vision du monde qui t'appartient ("Les lois de l'énergie, c'est comme ça et pas autrement"), c'est OK; mais dans ce cas, je n'ai rien à t'offrir, personnellement, désolée. :-/

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#

Ziel (invité)

le samedi 03 avril 2010 à 22h42

Eh bien j'en sais rien puisque ce n'est pas arrivé, si telle est ce que tu recherches comme réponse. Parcontre, dans la FAQ du polyamour, il est dit que tous les membres doivent se connaître et s'accepter l'un l'autre n'est-ce pas? Sinon ça devient tromper et on parle de monogamie en série. Dans notre situation, la fille a refusé de parler de moi au gars et je ne l'ai jamais rencontré. (alors qu'elle m'avait dit qu'elle lui parlerait de moi...) Serais-ce en fait autre chose que du polyamour tout ce qui arrive?

#

(compte clôturé)

le samedi 03 avril 2010 à 22h56

Ziel
... Parcontre, dans la FAQ du polyamour, il est dit que tous les membres doivent se connaître et s'accepter l'un l'autre n'est-ce pas ? Sinon ça devient tromper et on parle de monogamie en série.

Ah non, là tu te trompes, on a affiné cette version des choses, la FAQ n'est qu'un fil parmi tant d'autres. Je ne peux que t'encourager à explorer les fils pour voir combien les PA sont différents. Je trouve ton "antagoniste" très péremptoire en décrétant que sa vision des choses est la seule qui marche, et je te pense en recherche de parole de maître plus qu'en recherche de ta propre vision du PA.

Dans notre situation, la fille a refusé de parler de moi au gars et je ne l'ai jamais rencontré. (alors qu'elle m'avait dit qu'elle lui parlerait de moi...) Serais-ce en fait autre chose que du polyamour tout ce qui arrive ?

Alors c'est pas du PA, si c'est pas assumé... encore faut-il que "assumer" ait une définition univoque: on peut assumer en étant très clair sur le fait que l'on a ou qu'on est susceptible d'avoir au moins une relation parallèle, mais pas forcément en parlant des autres à tous les protagonistes.

Une histoire de jardin secret, et aussi de respect des protagonistes justement. Et être PA ne signifie pas non plus pouvoir imposer sa propre vision/liberté aux autres - pour ma part, je trouve extrêmement irrespectueux de la part de cette demoiselle de ne pas vouloir entrer en matière sur tes demandes. Et plus encore de venir te rouler une pelle la bouche imprégnée du sperme d'un autre, sans te demander si c'est OK pour toi, si ça t'excite, fait partie de tes envies, et sans vouloir tenir compte de ton refus, bref... sans construire une intimité à vous deux.

C'est pas une histoire d'être PA ou pas, mais de simple écoute et de construction de la relation: c'est pas parce c'est fusionnel, télépathique et Cie qu'on peut se passer de communication et de bâtir un truc en entente commune.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

Gin

le dimanche 04 avril 2010 à 00h27

Bonsoir bonsoir...

Ziel, tu dis "....elle ne voulait rien entendre, sentant qu'elle était enfin elle-même" et ailleurs, je ne sais plus où, tu utilise encore ce mot "enfin".

doit-on comprendre que ton amie a découvert et assumé le polyamour le mois dernier seulement ? est-ce tout nouveau pour elle ?

ça me parait beaucoup en si peu de temps : une nouvelle relation très forte, une nouvelle approche des relations en général, pour toi et pour elle... et un déménagement, une grève, un ex, un nouveau, etc. etc.
même si l'univers s'en fout du temps, et même si les énergies n'ont pas de calendrier, ça me parait rapide...

c'est bien de se donner de la liberté, alors pourquoi ne pas s'en donner encore plus en s'accordant du temps... ?!

enfin bon, moi je suis sans doute un peu lente, mais j'aime bien prendre le temps de savourer et digérer les énergies, les expériences, etc.

deuxième question : c'est quoi un "antagoniste spirituel" ?!
est-ce quelqu'un avec qui tu es en conflit spirituel ?

#

(compte clôturé)

le dimanche 04 avril 2010 à 00h46

@Ziel : J'aime bien cette idée d'envoyer de l'amour et de noter les heures. J'ai souvent envoyé cela vers des aimés, mais je n'ai jamais su s'ils le recevaient.

Polyamour exclusif et inclusif : oui ça me parle ! Carrément même ! J'ai aimé un homme qui était en couple, sa compagne n'était pas au courant. Je ressentais de l'amour pour cette femme, j'aurai voulu la connaitre, j'aurai voulu exactement ce que décris. Avec ou sans sexe, peu importe.
Je sais aussi que ça ne peut pas être possible avec toutes les relations, que d'autres peuvent ne pas souhaiter cela et préférer s'en tenir au polyamour exclusif. Et là je me sens capable de gérer mes accès d'angoisse et de jalousie, pour laisser toute liberté à mes amours.
Merci Ziel ! <3

#

Ziel (invité)

le dimanche 04 avril 2010 à 01h08

Clementine, il est vrai que je cherche une parole de maître pour faire de l'ordre dans tout ça, mais j'ai quand même ma propre vision du polyamour et l'essence de cette vision se trouve dans l'entente que j'ai écrite et qui revient au polyamour inclusif ^^ La fille en question l'assume je crois puisqu'elle a dit à l'autre gars qu'elle voyait plusieurs hommes... c'est juste que j'ai perdu confiance en elle puisqu'elle m'a dit qu'elle allait lui parler de moi et ne l'a pas fait, qu'elle a plutôt changé de discours pour que ça l'accommode elle et non nous. Aussi merci pour l'écoute et la compréhension dont tu fais preuve! Je l'ai pas vécu facile, mais je sens que ça m'aide ÉNORMÉMENT d'en parler!

Gin, en effet, la fille assume enfin sa polyandrie que depuis qu'elle a commencé à sortir avec moi et qu'elle est venue vivre chez moi... elle a trouvé "enfin" toutes les conditions nécessaires à se que la fleur qu'elle est puisse éclore et s'épanouir. Au fait, j'ai 22 ans et elle en a 21 ^^ hihihi... je me trouves vieux mentalement pour mon âge... C'est vrai que c'est rapide, mais mon dieu que c'est excitant à vivre. Le yin et le Yang à son meilleur, autant d'émotions extrêmement positives que d'extrêmement positive... maintenant, reste à trouver l'équilibre et la paix dans ces extrêmes :) et ça en effet, ça demande du temps.

Pour ce qui est de l'antagoniste spirituelle... eh bien si spirituellement je suis Yin, eh bien lui c'est le Yang, tout simplement. nous vibrons aux mêmes fréquences, mais de manière opposés, alors nous nous complétons parfaitement et lorsqu'on se partage de l'énergie, c'est comme si le vide et le tout s'interpénétraient, créant une formidable énergie sexuelle sans même de contact physique. Et je le considère comme un ami et un frère!

Insognare, ça me fait vraiment vraiment, vraiment très plaisir de voir que mes réflexions et mon témoignage ont pu t'apporter autant! Je suis heureux de voir que je ne suis pas seul à penser en terme de polyamour inclusif et exclusif et ça me rassure dans mon choix, mes valeurs et mes principes de vie! Merci d'exister :)

#

(compte clôturé)

le dimanche 04 avril 2010 à 09h20

Mmmmh. Plusieurs remarques à faire - il a fallu venir à bout de tout ce que tu racontais, pas simple de te lire et de communiquer, là:

Tu sembles avoir défini ce qui te conviendrait à toi, et elle aussi de son côté (enfin, pour le moment, et ça fluctue super-vite pour chacun des deux, à ce qu'on sait - ça semble absolu et définitif, dans l'instant, mais les instants se suivent et ne se ressemblent pas).

Elle rejette ton exposé au milieu de la lecture, et dans ce sens je la comprends: on dirait une sorte de contrat, heurtant un constat qu'elle vient de faire sur elle-même , peut-être provisoire puisque tout neuf... il n'en reste pas moins que l'échange de points de vue me paraît emprunter des canaux très différents chez elle et chez toi, et manifester moins l'ouverture que la pose de limites, les défenses de chacun; comme si l'un essayait désespérément de parler au téléphone alors que l'autre occupe sa ligne avec le mail. Et en changeant très vite les données du discours, en plus.

C'est là que la spiritualité peut être une échappatoire illusoire: ce n'est pas parce qu'on amplifie son attention vers des univers parallèles, monde des morts tibétains ou physique des bosons de Higgs, ou encore mise en abîme du vertigineux fractal, que le problème cesse pour autant de buter sur le fait que vous êtes incarnés, dans des corps, des existences concrètes, palpables, que vous utilisez d'ailleurs pour faire l'amour.

C'est un bagage qu'il ne faut pas oublier à la consigne parce qu'on vient de gagner l'Euromillion en amour. Le coup de foudre semble la solution à tout, c'est le prince charmant qui va nous sauver, la solution ultime. Mais la réalité est toujours là, et ce qui passe par le corps devrait logiquement se régler par le corps. Histoire de ne pas perdre le contact avec le canal ouvert à ce moment-là: si c'est un corps qui vient d'aimer qui provoque chez l'autre corps le rejet - et ceci malgré ce que tu dis de ton ouverture mentale et spirituelle, et de ton acceptation de la miss telle qu'elle est - alors c'est le corps qui doit parler, communiquer, mais avec la bouche, les paroles, l'écoute, et surtout en n'arrivant pas avec une lettre qui me semble représenter une conjuration de la peur de ne pas être entendu. Quoi qu'il se dise, si c'est dit avec sincérité, si qui le dit est capable de se laisser distraire de ce qu'il veut absolument poser comme limites, et entendre ce que ça évoque chez le partenaire, on peut sortir de cette dynamique qui impose une vision, qui est rejetée à mi-course, etc.

Tu dis la comprendre et l'accepter, mais c'est à ta manière. Est.ce qu'elle se sent comprise, elle à sa manière? Je dirais que non, si elle pose ton texte à mi-cours.

C'est là qu'il faut trouver la connexion.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 04 avril 2010 à 13h01

Ziel, il y a plein de choses sur lesquelles j'ai envie de te répondre. Certaines pour chercher des idées avec toi, certaines pour débattre/contredire.
Tes histoires d'énergie sont intéressantes, je dirais tentantes : j'ai des penchants spiritualistes auxquels je ne cède qu'avec une minuscule part de mon intellect.
Mais je n'irai pas plus loin sur cette voie là... et même je marquerais fortement ma perplexité...
Bizarrement, je trouve tes idées encombrantes mais elles me gênent pas... Dans le sens où finalement tu t'en sers surtout sur toi.

Là je n'ai pas l'énergie nécessaire pour vraiment discuter de l'ensemble, de questionner tous les éléments qui le mériteraient à mes yeux, en alternant le perso/amoureux et le théorique/ universel.
Le moteur veut pas suivre...
Je n'ai que cette petite question, pour le moment, une amorce de réflexion.
(EDIT 14h43) Je trouve qu'il y a un paradoxe entre cette attitude de confiance, de "livraison de soi" spontanée à la vie et ses signes, et l'intensité avec laquelle tu expose un système ordonné, des repères théoriques (les énergies, la datation des vagues amoureuses), ou avec laquelle tu cherches la parole d'un maître, d'un antagoniste spirituel et même tes propres échanges ici. Disons... Je trouve que ces repères que tu recherches sont potentiellement encombrants. Jusqu'ici ta sensibilité te permet de t'orienter, mais je me dis qu'avec autant de références, tu es moins libre de tes mouvements...
Bon, c'est juste une intuition.(/ Edit)

En attendant, deux choses, pas forcément liées à tes idées, mais qui me semblent avoir leur potentiel de grain à moudre.

Ziel
Après ça, faites moi croire que je suis encore monogame xD

Avant tout, j'essaie de pas délivrer de polyamoureux, "bon polyamoureux", "poly potentiel"... J'évite de donner des règles autre que la base : l'honnêteté.
En revanche, entre ton désir de partager totalement avec les personnes impliquées, et la rapidité de développement de votre histoire, je trouve que tu es fusionnel... C'est pas forcément un mal, mais dans les rapports polys il vaut mieux être conscient de cet aspect là chez soi.
Or ton amie, en mentant, changeant d'idées sur sa polyandrie, change de recherche et ment parce qu'elle cherche peut-être une façon différente d'aimer, une façon qui soit sienne, pas "votre".
Polyamour et mensonge ont tendance à s'exclure, sur le papier, mais ils se rencontrent régulièrement. Il s'agit pas de juger, en tout cas, pas tant qu'on ne comprend pas pourquoi ça arrive, si ça arrive.

Deuzio...

En fait, une part de ma réticence à discuter, c'est que tu livres beaucoup de données à la fois. Je suis régulièrement à ta place, là dessus...
Et je sais l'effet que ce trop plein de truc tout mélangé fait, pour le voir de dehors, et pour le vivre maintenant par exemple.
Si ce "tout est connecté" dans ta pensée, ta parole et ton mode de vie te conviennent, tant mieux.
Mais si la belle fougue que tu met dans tes choix commençaient à avoir des aspects douloureux, et que la spiritualité finissait par manquer de quelques réponses, hésite pas à te tourner vers un suivi psycho.
Et renseignent toi notamment sur les "Troubles de l'Attention avec Hyperactivité" (TDAH). Bon, je balance ça parce que c'est ma marotte actuelle, mais... j'ai l'intuition que tu pourrais te sentir concerné aussi.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#

(compte clôturé)

le dimanche 04 avril 2010 à 14h01

Ainsi que la demoiselle en question.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion