Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

La tentation de l'âme-soeur

#
Profil

Leonidas

le mardi 25 août 2009 à 13h50

Pour répondre un peu à l'éventuelle remise en question du comportement PA, je ne le prends pas comme un "comportement" mais une façon de voir les choses, j'appelle ça "savoir que la fenêtre est ouverte à toute éventualité, toute rencontre" ... à nous ensuite de choisir, et si je choisis une période "mono" parce que je m'y sens bien, pourquoi remettre en question ma vision, je n'ai qu'à choisir.

"Mono" ou "Poly", je ne crois pas qu'un ou l'autre soit faux, par contre un "Poly" peut vivre des phases (ou la fin de sa vie) en relation "mono", conscient de son choix et de ce qu'il vit, l'inverse ("mono" vivant des relations "poly") sera plus troublant ... je crois ...

#
Profil

lutevain

le mardi 25 août 2009 à 14h58

Remise en question du PA … ou simplement mise en veille … plus ou moins longue … on ne change pas sa nature profonde…

#

(compte clôturé)

le mardi 25 août 2009 à 16h43

Mise en veille, oui, probablement. Illusion de la fusion réalisée, peut-être aussi.

Ma foi, c'est comme le taf: y'a des moments où un CDI, même en milieu mortifère, paraît le summum de la folle séduction. 'Tention, je ne dénigre pas le mono, on se comprend, hein ;-)

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Interpelee

le mardi 01 septembre 2009 à 07h32

Clementine
Utilitarisme... mais le mot ne recouvre que la réalité d'une période où tu as besoin d'être soutenue, c'est le moins que tu puisses demander, portant un bébé. C'est toi qui fais le boulot, là.

Et puis tu avais fait tes valises, et tu n'as décidé de rester que pour éviter une crise plus grave... alors si utilitarisme vraiment il y a (mon dieu, je commence à parler comme Maître Yoda), ou c'est bien partagé, ou le déclencheur de cette situation était le père du bébé... tu n'es que co-responsable, s'il faut vraiment désigner qui a la responsabilité de cette vilaine :-) , oh vilaine vilaine attitude qui consiste à chercher un abri pour mettre un enfant au monde.

Merci de ta réponse...
Oui, je pense que le renoncement à un de mes partenaire pour entrer dans une relation concrètement monogame à la demande du papa relève de la volonté que mon enfant puisse vivre ses premiers moments dans un cocon affectif...si j'avais persisté "à ne pas faire de choix" entre mes deux amoureux, il en aurait résulté une situation affectivement très instable, insécure, car le papa aurait pété un cable...
Ceci dit, ce dernier est plus ou moins conscient que c'est une "phase" pour moi, je lui ai dit que de toutes façons je restais amoureuse de mon autre partenaire, et du coup, il se demande "quand tu vas te remettre avec lui"...et je n'ose pas imaginer comment cela se passera quand un jour je ne supporterai plus d'être coupée de mon autre amoureux...Brrr...

#

(compte clôturé)

le mardi 01 septembre 2009 à 08h58

Carpe Diem... Si possible!

Ceci dit, est-ce que tu sais pourquoi il a fait cette crise de possessivité (pour autant que ce soit bien ça...)?

#
Profil

Interpelee

le mercredi 02 septembre 2009 à 07h11

Ben il n'a jamais été serein dans notre relation, qui se vivait certes à distance pendant que j'habitais avec mon autre ami.
Je pensais que le projet "d'inverser les rôles" (que je vive avec lui et à distance de mon autre ami) le rassurerait, mais visiblement, au moment de passer à l'acte, il a senti qu'il ne supporterait pas de s'engager à long terme avec moi, de fonder une famille, si j'avais une autre relation...
C'était tolérable avant que je ne sois enceinte, car rien ne nous liait d'autre que nous deux, et nous pouvions "facilement" nous séparer si cela devenait intenable (ce qui s'est produit à plusieurs reprises d'ailleurs).
Mais là, faire un projet si lourd de conséquence, s'installer dans une nouvelle vie qu'on envisage la plus pérenne possible pour que notre enfant s'épanouisse, cela ne lui semblait pas du tout gérable en situation de PA pour lui, il l'aurait vraiment trop mal vécu, comme si je l'emmenais vers une voie qu'il n'avait pas choisie, et ce pour longtemps... Donc il m'a demandé de choisir...

#
Profil

titane

le mercredi 02 septembre 2009 à 07h48

Ton choix est un bon choix... si tu adhère pleinement aux raisons de ton choix (le bien de l'enfant)... ce qui peut déranger c'est cette phrase "il m'a demandé de faire un choix"...

Je crois sincèrement qu'il t'a demandé de faire "son choix"... c'était peut-être à lui de faire ce choix : toi "entièrement" (avec tous tes amours) ou être un père sans être le compagnon de la mère... car cette situation existe à des millions d'exemplaires sans que l'enfant en souffre particulièrement !

Ce qu'on pourrait redouter avec les années c'est que lors d'une dispute l'enfant entende des petites phrases qui semblent dire que c'est à cause de lui que papa et maman sont ensemble et s'engueulent ! et que maman n'est pas heureuse car il lui manque quelque chose et qu'elle a fait des sacrifices 'à cause de lui'... terrible !!

Pour les enfants je ne crois pasqu'il y ait des situations meilleures que d'autres... une mère et un père épanouis et heureux de les aimer... voilà l'essentiel... même s'il ne sont pas ensemble... le reste...

ce que je veux dire c'est qu'il ne faudrait pas qu'on donne à l'enfant une cause prédondérante aux aleas du couple: le couple ne regarde que papa et maman... un homme et une femme... régler ça entre vous d'abord ! l'enfant et son épanouissement est une aventure à part ! Et une si belle aventure !!! à vivre entre deux (enfant-papa, enfant-maman) ET/OU ) trois.... mais 90% entre deux de toutes les façons !!!

Voilà ce que je crois

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le mercredi 02 septembre 2009 à 09h09

titane
Ton choix est un bon choix... si tu adhère pleinement aux raisons de ton choix (le bien de l'enfant)... ce qui peut déranger c'est cette phrase "il m'a demandé de faire un choix"... Je crois sincèrement qu'il t'a demandé de faire "son choix"... c'était peut-être à lui de faire ce choix

Très juste; il te charge de prendre la décision, et le fait au moment où le stress est au max', valises faites, etc... Je ne dis pas que ce moment a été délibérément choisi pour cette raison, mais c'est toi qui as été responsabilisée de mettre fin au couple ou pas. C'est si difficile de dire soi-même: je te quitte...


Ce qu'on pourrait redouter avec les années c'est que lors d'une dispute l'enfant entende des petites phrases qui semblent dire que c'est à cause de lui que papa et maman sont ensemble et s'engueulent ! et que maman n'est pas heureuse car il lui manque quelque chose et qu'elle a fait des sacrifices 'à cause de lui'... terrible !!

Encore très juste... Mais comme ça de loin, je me dis qu'il faut attendre le moment où une routine se sera installée avec le bébé, pour clarifier la situation; c'est surtout qu'il faut prendre un problème à la fois. Or il y a beaucoup de choses incertaines et mouvantes dans ta situation. Un peu de calme pour trier les priorités, ce ne sera pas du luxe!


ce que je veux dire c'est qu'il ne faudrait pas qu'on donne à l'enfant une cause prédondérante aux aleas du couple: le couple ne regarde que papa et maman... un homme et une femme... régler ça entre vous d'abord !

Voilà, c'est ça, bien départager les choses: démêler la pelote, comprendre de quoi tout ça est fait, trier ses angoisses et ses désirs...

Allez, ponds-nous ce marmot, déjà! :-) :-) :-)

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

wotan

le mercredi 02 septembre 2009 à 18h34

Titane et Clémentine, êtes vous libre se soir car je ressens un élan polyamoureux lorsque je vous lis ;-) kiss

#

(compte clôturé)

le mercredi 02 septembre 2009 à 19h46

Pour quoi faire? Chat? Passsque pour la bière, c'est râpé je pense...:-)

#
Profil

titane

le mercredi 02 septembre 2009 à 20h58

ben voyons !!!??? faut que je me rase alors ??

Tu dois te marrer Clémentine...

#
Profil

titane

le mercredi 02 septembre 2009 à 20h59

trop tard pour la bière... en ai pris une et suis pompette déjà !

#
Profil

Romy

le samedi 16 janvier 2010 à 16h04

S'il y a une chose qui m'apparaît de plus en plus évidente, c'est que chacun créé son propre modèle au fur et à mesure des événements qu'il vit et qu'on a tous des besoins différents. Il y a une panoplie de situations possibles. En ce sens, Françoise Simpère dit tout lorsqu'elle affirme qu'il ne faut rien croire de ce qu'on n'a pas expérimenté nous mêmes. Je cherche souvent à me faire confirmer que ce que je ressens est juste (j'ai mes propres préjugés et ce n'est pas toujours facile d'assumer). Mais mon expérience et mes besoins me sont propres...donc c'est à moi d'en juger.

Je ne peux donc parler que de moi! Je suis mariée depuis 15 ans. Notre relation a débutée comme une relation monogame, bien que j'ai toujours su que j'aurais un jour envie d'autres hommes et que cela ne signifierait pas nécessairement la fin de mon amour pour mon mari. J'ai eu un autre amour qui a dû se terminer car je ne connaissais pas le polyamour et je ne pouvais assumer le fait d'aimer deux hommes. Mon mari n'aurait probablement pas accepté à l'époque. Ironiquement, quleques années plus tard, mon mari a rencontré quelqu'un. Et c'est à ce moment que nous avons découvert le polyamour. Donc à la base, il y avait une relation monogame.

Je considère mon mari comme mon âme soeur. C'est ma base, mon point d'ancrage. C'est effectivement un amour fusionnel, il n'y a pas de doute. Vie de famille traditionnelle (quoique sa copine a habité avec nous pendant 1 an!), rythme de vie quotidien, pas énormément d'amis. Nous avons aussi exploré le «  libertinage». Mais pour moi, la beauté du polyamour reste dans la possibilité. Renoncer à cette idée qu'une fois qu'on a découvert l'âme soeur, que tout est fini. Plus de désir, plus de rencontres jouissives et épanouissantes, plus de premiers baisers. Je me considère comblée, tout à fait, avec mon mari. Mais pourquoi renoncer à d'autres amitiés et d'autres amours? C'est ce que j'appelle de la gourmandise. Mais je n'ai pas rencontré quelqu'un qui pourrait prendre la place du plat principal. Donc pour ma part, il y a effectivement une hierarchie. Sauf que cette hierarchie, je ne veux pas la mettre en oeuvre. Si je dois choisir, si on me force à choisir, comme dans le film «  Le Choix de Sophie», c'est certain que je choisirai mon mari. Mais tant qu'on ne me demande pas de choisir, il y a de la place pour tout le monde.

La durée dans le temps de ma relation avec lui, les expériences vécues ensemble, les enfants, l'amour au quotidien, tout ça c'est particulier à lui et moi. Pour le moment, je ne peux imaginer que quelqu'un pourrait créer les mêmes liens avec moi car je devrais recommencer ma vie...

#
Profil

titane

le samedi 16 janvier 2010 à 16h32

"Françoise Simpère dit tout lorsqu'elle affirme qu'il ne faut rien croire de ce qu'on n'a pas expérimenté nous mêmes. "... bravo Françoise, encore une fois !! et une fois expérimenté et que c'est devenu du véritable ressenti... c'est bizarre comme cela apparait toujours de la "théorie" pour ceux qui attendent de faire le pas...

bref

Je vis la même chose que toi... je vis depuis 25 ans avec une compagne avec qui je me suis engagé volontairement dans des projets sociaux, familiaux et professionnels... et que du bonheur !... et avec des amours multiples avec qui j'échange d'autres instants d'éternité simples et sincères au fil des opportunités désirées...

voilà

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion