Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment en parler à son conjoint ?

Besoin d'aide
#

BillieC (invité)

le jeudi 02 septembre 2021 à 12h11

Bonjour,

Je vous écris car j'ai - très sûrement - besoin de conseils. Mais aussi car je n'ai personne à qui parler au sujet de ma situation.

Je suis en couple libertin depuis de nombreuses années. Très heureuse dans mon couple, mon conjoint également. Le tableau est idyllique :)

Il y a de cela plusieurs mois, j'ai demandé un changement de nos règles pour ce qui est de notre façon de vivre le libertinage : j'ai demandé à avoir un amant régulier pour explorer des envies que mon conjoint ne peut/ne veut pas combler. Et ainsi, éviter qu'il se sente forcé à faire des choses qu'il ne souhaite pas faire. De mon côté, je ne souhaitais pas développer de frustration sexuelle alors que tout allait bien.

J'ai donc fait la connaissance de mon amant, et ce qui était une relation entièrement basée sur le sexe est devenue une relation amoureuse.

Longtemps, j'ai pensé que si on aime un homme, et qu'on vient à en aimer un autre, alors on n'aime plus le "premier". Et je me rends compte que mon amour pour mon conjoint n'est absolument pas affecté par l'amour que j'ai pour mon "amant". Que finalement, l'amour est une ressource qui n'est pas limitée.

Seulement, bien que j'ai évoqué auprès de mon conjoint un "attachement certain" pour mon amant, je n'arrive pas à lui dire davantage. J'ai peur qu'il se sente blessé, ou pire, trahi... Mais en même temps ça me fait du mal de cacher la vérité alors même que je n'ai jamais caché des choses ou menti à mon conjoint. Comment amener le sujet ? Dois-je temporiser ?

Mon "amant" quant à lui est bien sûr au courant de tout (forcément), et surtout, il est conscient de la place qu'il a et du fait que ma priorité est et restera mon conjoint. Tout simplement car il partage ma vie, mon quotidien depuis des années, qu'il est mon pilier et le premier amour de ma vie. Bref, de ce côté là, tout semble simple.

En résumé, j'aimerais trouver le moyen d'avoir une transparence totale avec mon conjoint, sans qu'il doute de l'amour que j'ai pour lui. Et ça me semble extrêmement délicat... Je ne veux mettre aucune de mes relations en péril, et ne blesser personne... Et j'ai l'impression que c'est inévitable.

#
Profil

bonheur

le jeudi 02 septembre 2021 à 14h50

Bonjour BillieC,

Inévitable ? Cela me parait souvent le cas, lors d'une transition, qu'elle soit de type mono-mono à mono-poly ou de type libertin-libertin à libertin-poly.

Lorsque l'on fait l'amour, l'organisme sécrète l'hormone dite de l'attachement. C'est prouvé scientifiquement. Donc, c'est logique qu'ayant eu des rapports sexuels (surtout s'ils sont intenses) avec un même homme régulièrement, vous soyez tomber amoureux. C'est humain. Concevoir tout de même que si vous avez renouvelés l'acte, c'est qu'il y avait quelque chose entre vous, de toute façon.

Amener le sujet ? C'est rare que ce soit facile et il faut du courage. C'est rare aussi que la transition se fasse sans chamboulement. Autrement dit, votre couple est-il solide pour faire face. Temporiser ? Je suppose que tout dépend de la capacité de digestion de ton conjoint. Adapté la communication à la situation et à sa personnalité. Des doutes, il en aura certainement. De l'insécurité, du désarroi, de l'incompréhension, des remises en question. Il se demandera qu'est-ce qui cloche chez lui.

Sans doute lui faire justement part de cette évidence : l'amour n'est pas une ressource limitée. Trop souvent l'amour est comparé à un gâteau. Si tu offres une part, tu amputes le gâteau. Autrement dit tu enlèves à l'un pour offrir à l'autre. Certains poly indiquent qu'ils ont plusieurs enfants et que chaque enfant est aimé. On peut faire l'analogie, sauf qu'elle ne me convient pas. Mon optique est que l'amour, la capacité à aimer (affective, j'élimine le sexe de l'équation) est comme l'Univers : vaste, non figé, à découvrir, et surtout en expansion. Les astres, petits et grands, s'attirent, se repoussent, ont des cycles, etc. Autrement dit, on ne peut pas dépendre indéfiniment d'une seule attraction. La monogamie fait que l'on ne regarde pas son environnement, on ne l'observe pas, on ne lui accorde que peu d'intérêts. On s'enferme. Alors si un jour, on se surprend à lever les yeux au ciel et que le spectacle nous chamboule... Il sera difficile de se mettre de nouveau des œillères ou de ne plus jamais lever les yeux. Le monde est merveilleux de part sa diversité, l'humain ne fait pas exception.

Pour moi, la transparence passe par le partage de ces merveilles que je découvre. Aussi, ce que je ressens, ce à quoi j'aspire... Je garde souvent mon imaginaire fertile pour moi, ou l'indique lorsque la réalité rejoint ou dépasse la fiction.

Le polyamour, c'est je dirais l'art de la communication et de la conciliation. Mettre en péril est légitime, puisque l'on se débarrasse d'idées toutes faites (ce que tu commences à faire) pour vivre suivant ton bonheur. Ne blesser personne ? Ce serait surprenant.

Le libertinage vous avait-il rapproché ? Le polyamour, une fois la tempête apaisée, peut rapprocher. La difficulté : le libertinage fut une décision je suppose commune. La polyamour est une décision unilatérale dans ta situation. C'est le cas plus souvent qu'imaginé.

Pour t'enrichir et avoir une visibilité, tu peux lire, enfin vous pourriez lire tous les trois. Je propose trois ouvrages qui m'ont aidé, et mon chéri de vie également. Ils sont du même auteur Yves-Alexandre Thalmann
- vertus du polyamour
- les 10 plus gros mensonges sur l'amour et la vie de couple
- garder intact le plaisir d'être ensemble.
Je trouve que ça se complète et répond aux attentes, questionnements. Les deux dernières références ne sont pas liées au polyamour.

#

BillieC (invité)

le vendredi 03 septembre 2021 à 10h14

Merci pour ta réponse bonheur !

Le libertinage était en effet une décision commune. Je dirais même qu'il n'y a pas eu de "décision" à proprement parler car nous l'étions tous les deux au moment de notre rencontre, donc c'était une évidence.

Mais du fait que ça a toujours été ainsi, je ne peux pas dire que ça nous a rapproché ou non. Ca fait plus de 10 ans que nous sommes ensemble, et nous avons rencontré au fur et à mesure de ces années un certain nombre de personne. Jamais, je n'ai eu de sentiments pour d'autres hommes que mon conjoint. Et j'étais intimement persuadée que ça n'arriverait jamais. Ca me tombe dessus et je découvre une situation nouvelle à laquelle je dois moi même m'adapter avant même de faire en sorte que mon couple s'y adapte.

Notre couple est solide, c'est une certitude : on a toujours été l'un pour l'autre un soutien sans faille dans les moments difficiles que ce soit d'ordre familial, professionnel... Quand l'un flanche, l'autre est toujours là pour le tirer vers le haut. Nous ne nous sommes jamais disputés, grâce à notre capacité à toujours communiquer de façon claire et calme.

D'ailleurs, c'est parce que nous ne nous sommes jamais disputés que j'appréhende de lui parler de mes sentiments pour mon "amant". Pour certains couples, les disputes font presque partie de leur fonctionnement. Pour nous, c'est l'inconnu et ça me fait peur !

En disant que j'ai un "attachement certain" pour mon "amant", j'ai pris un peu la température on va dire. Mon conjoint m'a dit qu'il comprend et que c'est normal... Peut-être devrais-je en dire un peu plus à chaque fois... Ca ferait moins l'effet d'une bombe. Mais ça veut dire qu'en attendant, je divulgue certaines informations, et ça me met dans une position inconfortable...

Une chose que je n'ai pas dite, mon "amant" m'a dit à plusieurs reprises que même si ce serait dur pour lui, à tout moment s'il provoque des problèmes dans mon couple, il est prêt à accepter la fin de notre relation. Je n'arrive même pas à concevoir que ça puisse arriver, je serais très triste si ça devait être le cas. Mais j'apprécie qu'il fasse tout pour ne pas me mettre de pression.

Je vais me pencher sur les lectures que tu m'as conseillé, et ça tombe bien, j'aime beaucoup lire :)

Belle journée à toi et à ceux qui me liront

#
Profil

bonheur

le samedi 04 septembre 2021 à 11h34

Pour commencer, puisque tu aimes lire BillieC, un lien sur un autre fil de discussion de ce forum.

/discussion/-bRf-/-Livre-elaboration-d-une-Bibliog...

"Ca me tombe dessus" : je crois que c'est cet aspect qu'il faut mettre en avant.

Autrement, ce que je peux te dire, c'est qu'y allé lentement c'est bien, surtout si tu ne désires pas de confrontations. En revanche, il faut faire attention à un point. De ton côté, tu matures intérieurement tout ceci. Tu es venu ici, tu vas lire... Ton amoureux (pour moi l'amant est celui qui sort du placard, donc le mot ne convient pas) évolue aussi intérieurement par rapport à la situation. Et plus tu attendras, plus il y aura un décalage avec la perception de ton chéri. Mon optique dans ces cas-là est plutôt "le plus rapidement est le mieux". Il faut expliquer tes constats, tes ressentis, ce fait justement que c'est la première fois que ça arrive et que tu ne l'envisageais pas. Ce n'est pas à l'origine "réfléchi" comme ça.

Ce que tu dis ici est vraiment intéressant. Eventuellement, fais lire ce fil de discussion à ton chéri. Et puis, il découvrira ta démarche. Ce n'est évidemment qu'une suggestion, une idée. Et si il lit ici, "bonjour" Monsieur le chéri de BillieC :-D

#
Profil

Aki

le mercredi 08 septembre 2021 à 10h17

As-tu dis à ton compagnon combien tu l'aimais et que cet amour pour lui n'était en rien impacté par les sentiments, différents et uniques, que tu ressens pour ton "amant" ?

Tu as raison : l'Amour n'est pas limité et prend plein de formes variées, ça n'est pas un unique "gâteau" à partager mais un jardin immense empli de milliers de mets délicieux ! :D

On devrait d'ailleurs cesser de mettre le mot "amour" au singulier, comme si c'était une chose monolithique et identique pour tous et avec chaque relation.

#
Profil

bonheur

le mercredi 08 septembre 2021 à 12h01

@Aki : j'adore la métaphore du jardin empli de mets délicieux (+)

C'est vrai aussi, que amour au singulier :-/ Je crois qu'il faudrait, à l'instar de l'écriture inclusive, écrire "amour.s". Comme ça, chacun.e s'y retrouve.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion